Mon AlloCiné
Latifa, le cœur au combat
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Latifa, le cœur au combat" et de son tournage !

Financement participatif

Latifa, le coeur au combat, a pu être produit grâce au financement participatif via la site KissKissBankBank. L'équipe a ainsi pu réunir le budget nécessaire de 80.000 € en 40 jours. Le reste a a été produit par la société Haut et Court ; le budget global du film s'élevant à 549.375 €.

Rappel des faits

Le 11 mars 2012, la vie de Latifa Ibn Ziaten bascule : son fils Imad, militaire français engagé dans les parachutistes, tombe sous les balles d’un tueur encore inconnu : Mohamed Merah. Le 22 mars, Merah est finalement tué dans l’assaut de son appartement par le GIGN. Entretemps il aura assassiné deux autres militaires à Montauban, puis trois enfants et un père dans la cour d’une école juive de Toulouse. Merah était un produit d’une nouvelle génération du jihadisme, Imad, le fils de Latifa en fut la première victime.

Pourquoi ce film ?

Sur le site KissKissBankBank, les réalisateurs Cyril Brody et Olivier Peyon reviennent sur leurs motivations concernant le projet :

"À l’origine de ce film, il y a le souvenir d’un visage aperçu à la télévision. Une femme qui pleure mais reste digne. Elle est arabe, elle porte un foulard qui dissimule ses cheveux et ne laisse émerger que son visage. De ce visage émane une intensité rare à la télévision. Elle s’adresse à un homme :

« Je vous souhaite beaucoup de courage Monsieur parce que je sais. Je ne pourrai jamais faire le deuil. Et je ne pourrai jamais oublier mon fils. »

L’homme est un rabbin, il a perdu son fils quelques jours plus tôt dans l’attentat de l’Hypercasher. Latifa Ibn Ziaten a perdu son fils 3 ans plus tôt, mais tout ce qui arrive ces jours de janvier 2015, elle l’a senti venir. Elle savait qu’il y aurait d’autres « Merah », que d’autres meurtres seraient commis.

« Mon fils, il a refusé de se mettre à genoux. Il est mort debout parce que c'était un soldat de la République. Il avait cette force dans son cœur et il a voulu rester debout face à cet assassin. A travers Imad, je suis debout aujourd'hui. »

On ne croise pas tous les jours pareille femme sur un écran de télévision, capable de dépasser sa douleur pour se mettre au service d’une cause. La voix marque. Le langage est direct, venu des tripes, sans apprêt, sans agressivité. C’est un cœur ouvert, une émotion à la fois exposée et contenue, dans un équilibre inattendu."

Un procès médiatisé

La sortie du documentaire sort en salles au même moment du procès du frère du terroriste Mohamed Merah, Abdelkader Merah. Ce dernier est accusé d'avoir fournir une aide matérielle à son frère dans le but de commettre ses crimes ainsi que de l'avoir entraîné sur le chemin de la radicalisation.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Justice League (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Madame (2017)
  • Happy Birthdead (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
  • L'Expérience interdite - Flatliners (2017)
  • Marvin ou la belle éducation (2016)
  • Jalouse (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Carbone (2017)
  • Le Musée des merveilles (2017)
  • Maryline (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Coco (2017)
  • Tout l'argent du monde (2017)
  • M (2017)
  • Thelma (2017)
  • Mazinger Z (2018)
Back to Top