Mon AlloCiné
Le Redoutable
note moyenne
3,5
1312 notes dont 140 critiques
10% (14 critiques)
31% (44 critiques)
36% (51 critiques)
11% (15 critiques)
6% (9 critiques)
5% (7 critiques)
Votre avis sur Le Redoutable ?

140 critiques spectateurs

Le Chat du Cinéphile

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 19 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/09/2017

Si vous n'aimez pas le rouge, si vous n'aimez pas Mao, si vous n'aimez pas le cinéma, n'allez pas voir ce film : courez-y pieds nus ! Car ni la gauche, ni la droite ne saurait être comblé de pareilles chaussures, si ce n'est pour avancer à reculons, activité favorite de Jean-Luc (ceux qui auront vu le film comprendront ;) ). Acteurs superbes, images sublimes, il n'y a pas de quoi crier à la Révolution, si ce n'est qu'on y tue Godard - ou qu'on le ressuscite, selon le point de vue. Que l'on aime ou non, Hazanavicius godardise ses plans d'effets godardiens, et ce, pour le plus grand bonheur des godardistes !

tony-76

Suivre son activité 565 abonnés Lire ses 1 314 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/02/2018

« Ainsi va la vie, à bord du Redoutable. » Était en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2017, le nouveau film de Michel Hazanavicius (The Artist) est centré sur la personnalité de Jean-Luc Godard, un auteur complet de ses films à la fois réalisateur, scénariste ou encore dialoguiste. Hazanavicius quitte donc son acteur fétiche Jean Dujardin pour laisser la place à un tout autre talent à l'écran, Louis Garrel ! Cela se passe pendant la période où les manifestations dans Paris font rage. Godard tourne son film La Chinoise et la tête d'affiche n'est autre que la femme qu'il aime, Anne, une jeune femme. Mais à la sortie de La Chinoise, le long-métrage reçoit un accueil négatif et déclenche chez Jean-Luc une entière remise en question. Les évènements de Mai 68 que traverse le cinéaste va le transformer en passant d'un statut de réalisateur à celui d'un homme hors du système et totalement incompris... Le Redoutable est une réussite sur tous les points ! La reconstitution de l'époque en est bluffante sur des décors et des costumes très chics. Une musique qui ne déçoit pas, entièrement fidèle au XXe siècle et possède pas mal de charme. Bien entendu, le réalisateur de OSS 117 a fait attention à ses dialogues pour qu'ils soient drôles et souvent hilarants parce que c'est sa marque de fabrique et dans Le Redoutable, les répliques sont très séduisantes en ayant droit au but, on provoque les personnages entre eux pour créer un conflit. Spoiler: La scène de la conversation sous-titrée au petit déjeuner est tellement bon ! Tellement décalé ! Également Michel Hazanavicius a fait une réalisation habile en jouant avec les couleurs, des travellings savoureux Spoiler: (quand Godard traverse la rue avec des messages tagués) et la pellicule change de filtre, ce qui est étonnant. A noter que le film en soi est une vraie comédie et un (faux) biopic ! Il mélange bien les genres : de l'humour noir, de la tendresse et quelques situations qui ont survenu dans les années 60. Rien ne serait distrayant sans la présence du talentueux Louis Garrel ! L'acteur incarne un Godard fabuleux, à la fois égoïste de sa personne et malgré tout attachant. Celui qui nous avait étonné dans le bouleversant Mon Roi de Maiwenn, s'en sort admirablement devant Le Redoutable. Un César serait encourageant pour lui ! La jeune Stacy Martin qui interprète sa femme, joue un peu trop théâtral (surtout au début) avec sa voix OFF omniprésente mais se rattrape de bel façon dans une fin émouvante. Bénérice Bejo est là parce que son mari est à la réalisation, c'est tout mais elle demeure toujours aussi ravissante... Pour conclure, Le Redoutable est vraiment un film très surprenant, agréable et original à visionner, mais surtout très drôle. Une magnifique prestation de Louis Garrel et un pari réussi pour M. Hazanavicius ! A voir et à revoir ! Espérons qu'il va réaliser le troisième opus de OSS 117 avec Dujardin !!

nicolas M.

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 60 critiques

4,5Excellent
Publiée le 18/09/2017

Contrairement à ce que dit un internaute, nul besoin d'être fan de Godard pour apprécier ce film. Personnellement je ne suis pas du tout fan et pourtant j'ai été charmé par ce très beau film. En effet, la réalisation est particulièrement soignée, les acteurs sont parfaits, il y a de l'humour, de la sensibilité et l'esthétique est vraiment belle avec beaucoup de couleurs. Ce film est particulièrement charmant en tous points.

CLAUDINE g.

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 314 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/09/2017

Deux excellents acteurs Louis Garrel et Stacy Martin (chacun dans leur rôle respectif) m'ont fait savourer le redoutable. Tout d'abord J.L. Godard, extrêmement intelligent, doté d'un humour caustique et cynique à la fois, révolutionnaire à souhait, plein de contradiction et sa compagne Anne Wiazemsky pleine d'admiration, très fière de son époux (puisque mariés ils deviendront), l'accompagnant partout et vivant à ses côtés mai 68, au mépris de tous les dangers, le suivant dans des débats, des conférences où le couple sortait hué par la foule, notamment les étudiants à la Sorbonne. Quant on suit un peu plus le parcours de Godard, on s'aperçoit qu'il est plus passionné par la politique que par le cinéma et surtout on découvre un homme suffisant, antipathique, égocentrique, et on se demande comment peut-on vivre à ses côtés sans avoir envie de l'envoyer balader ? Ce qui est très intéressant c'est la vision de Godard sur le cinéma qu'il veut faire mais ne peut faire et se projeter dans un cinéma du futur qui ne naîtra jamais. A ne pas rater...

Nicolas A.

Suivre son activité Lire sa critique

4,0Très bien
Publiée le 14/09/2017

Une réalisation bien pensé des plans séquences en négatif hallucinant et la tonalité du film nous fait Découvrir qui était jean Luc godar un redoutable réalisateur sans pitié avec la médiocrité et son entourage

Oliv_78

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/09/2017

Hazanavicius c'est la fantaisie. On adore suivre ce réalisateur, qui n'a pas peur de sortir des sentiers battus. Ici il nous plonge dans cette période insouciante de Mai 68, où le mot révolution servait de prétexte pour renverser des tables mais surtout pour partir à la conquête de la modernité. Le personnage de Godard, magistralement porté par Louis Garrel, est à la fois drôle et irritant, mais on éprouve un vrai plaisir à le suivre dans son parcours décalé. Roi de la formule qui fait mouche, il essaye en vain d'être en prise avec son époque. Beaucoup de scènes, comme celles à La Sorbonne, sont très réussies. Et Stacy Martin qui interprète sa compagne (Anne Wiazemsky), dont la plastique est magnifiquement filmée, est pour beaucoup dans la réussite de ce film bien agréable, qu'on vous conseille d'aller voir. Le cinéma, c'est ça !

selenie

Suivre son activité 354 abonnés Lire ses 4 499 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/09/2017

C'est en lisant le livre "Un an après" (2015) de Anne Wiazemsky que le cinéaste a eu l'idée d'en faire un film sur un ton décalé et léger. En fait le film se focalise sur la période 1967-1968, cette courte mais essentielle période est donc raconté par Hazanavicius via le livre de l'actrice, dans un style qui n'appartient qu'au cinéaste, à la fois drôle et caustique, irrévérencieux et léger. Entre quelques interludes où les personnages interpellent le spectateur aux sous-titres lors d'un dialogues de sourd en passant par les propos plus ou moins philosophiques Hazanavicius signe un film pétillant, vivant et diablement intelligent. Site : Selenie

fredstroup

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 98 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/09/2017

Michel Hazanavicius réussit un pari risqué. Louis Garel est stupéfiant. Il est JLG, morgue, mépris, posture, jusqu'au délicieux zozotement et à la calvitie naissante. Stacy Martin est remarquable. Il y a beaucoup d'humour et des situations décalées. C'est la peinture d'une époque avec ces côtés ridicules et naïfs (le culte voué à Mao et à la révolution culturelle qui cause la mort de millions de personnes). Il y a aussi le cinéaste qui en cette année 68 quitte son nom pour signer ses films "Groupe Dziga Vertov", mais n'est pas Dziga Vertov qui veut. Son dernier film "l'adieu au langage" est bien loin du génie de "l'homme à la caméra"

Alain D.

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 402 critiques

4,0Très bien
Publiée le 20/02/2018

Voir un Biopic sur Jean-Luc Godard ? Cela peut sembler rébarbatif voire intello ! En fait, pas du tout. Michel Hazanavicius réalise une Comédie très drôle, soutenue par une BO attrayante. Son scénario, original et très attractif, nous dresse une belle évocation de 68 et un portrait sans concession de Jean-Luc Godard ; l'homme "à part", le bourgeois intellectuel, le révolutionnaire qui "change les règles". La mise en scène audacieuse est parfaite, la photographie classe, les dialogues subtils. L'humour sarcastique du cinéaste "nouvelle vague" donne des répliques de haute volée. Avec un amusant clin d'œil à Jean-Pierre Mocky, bien évidemment le film parle de cinéma : Doit-il distraire ou faire réfléchir ? Coté casting, nous sommes tout aussi comblés avec un joli second rôle pour Bérénice Bejo et une belle prestation de Stacy Martin, assez troublante dans le rôle de la femme du cinéaste. Louis Garrel est parfait dans la peau de JLG, y compris dans sa diction. Le biopic démarre en 1966. Après le tournage de "La chinoise" Jean-Luc Godard va épouser une actrice de son film. Anne, petite fille de François Mauriac, est éperdument amoureuse de lui. Après ses succès avec "Le Mépris", À bout de souffle" et "Pierrot le Fou", Jean-Luc Godard se remet en question. Les évènements de 68 vont le détourner du cinéma pour le pousser vers plus de politique.

FlavienC.fr

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 10 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/09/2017

Louis Garrel incarne tout en finesse et humour le personnage cinématographique des années 60/70. Ce petit accent inimitable et la complicité de Stacy Martin, sublime dans le rôle d'une jeunette éprise d'une figure emblématique et tiraillée entre amour et colère, font du Redoutable un film digne de Michel Hazanavicius.

dominique P.

Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 1 611 critiques

4,5Excellent
Publiée le 14/09/2017

Je ne suis pas du tout fan de Godard mais j'apprécie beaucoup les films de M. Hazanavicius donc je me devais d'aller voir son nouveau film. Aussi je précise que le sujet m'intéressait, j'adore les films qui parle des années 60, du cinéma, d'amour... Dans ce film on retrouve la "patte" du réalisateur. Le film est super fait foutu, la réalisation est très belle, j'ai adoré l'esthétique, l'ambiance et l'atmosphère dégagées. Cela relate une histoire vraie entre Godard et une de ses épouses entre 1967 et 1970. On voit sa participation mai 68, son histoire avec sa femme Anne, ses idées, son désespoir, ses engagements, ses problèmes relationnels. Tout est bien vu et analysé dans ce très beau film. Le réalisateur nous livre encore une belle oeuvre.

connecte

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/09/2017

Redoutable interprétation de Jean-Luc Godard par Louis Garrel : on s'y croirait. Ce film est historiquement intéressant car notre JLG, citoyen suisse depuis était du bon côté des barricades investi d'une mission quasi divine : raccorder le milieu artistique au peuple. Une gageure !!

ANNIE P.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/09/2017

Ce film est tout simplement remarquable! Drôle, merveilleusement joué, entre autres par un Louis Garrel époustouflant. Tout sonne juste, la mise en scène, le scénario, le personnage, l'époque, etc, Un zéro faute pour moi, du grand Hazavanicius qui nous donne un vrai moment de bonheur cinématographique. On en redemande. J'adore!

Le film d'Ariane

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 177 critiques

3,5Bien
Publiée le 13/09/2017

Le réalisateur de "The Artist" s'inspire du livre de l'ex-femme de Jean-Luc Godard, Anne Wiazemsky ("Un an après") et en tire un portrait satirique et irrévérencieux du maître, doublé d'une histoire d'amour qui vire au cauchemar. Comme pour "Barbara" d'Amalric, il ne s'agit pas d'un biopic stricto sensu mais plutôt d'une interprétation toute personnelle d'un roman autobiographique qui n'engage que celle qui l'a écrit. Les gardiens du temple crient au scandale, les autres (dont moi) s'amusent du regard distancié que porte le cinéaste sur son congénère. Aussi iconoclaste et génial fut-il, Godard supporte la critique. Tous les artistes (et particulièrement les plus doués) sont des provocateurs hyper sensibles et autocentrés. Le précurseur de la Nouvelle Vague n'échappe pas à la règle. Mais la peinture qu'en fait Hazanavicius ne le ridiculise jamais, elle le désacralise. Et pourquoi pas ? Le personnage s'avère insupportable, égoïste et totalement psychorigide. Mais également attachant, brillant et drôle. Les dialogues sont d'ailleurs régulièrement ponctués de ses aphorismes désopilants. Et puis le film le cueille à un moment particulier (et passionnant) de sa vie et de sa carrière. En 1968, quand à la suite des événements, il prit un tournant radical aussi bien politiquement qu'artistiquement, déconcertant aussi bien ses admirateurs que son entourage proche. Louis Garrel est formidable et absolument irrésistible. Je n'en dirai malheureusement pas autant de sa partenaire, Stacy Martin, aussi jolie qu'insipide. C'est un peu long mais c'est visuellement superbe et la bande son est enthousiasmante. Pari gagné, n'hésitez pas à monter à bord du Redoutable !

Cocoschen

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/09/2017

J'ai entendu avec tristesse que les spectateurs n'étaient pas au rendes-vous, mais je pense plutôt que c'est le sujet qui n'intéresse pas les plus jeunes, Moi, j'ai 60 ans passés et j'ai adoré retrouvé l'ambiance des années 68, la nouvelle vague, Godard et ses doutes, ses questionnements. Les acteurs sont incroyables de justesse. Bravo Monsieur HAZANAVICIUS! J'espère que la pente va remonter.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top