Mon AlloCiné
Le Redoutable
note moyenne
3,6
948 notes dont 116 critiques
11% (13 critiques)
31% (36 critiques)
35% (41 critiques)
11% (13 critiques)
6% (7 critiques)
5% (6 critiques)
Votre avis sur Le Redoutable ?

116 critiques spectateurs

Le Chat du Cinéphile

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 16 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/09/2017

Si vous n'aimez pas le rouge, si vous n'aimez pas Mao, si vous n'aimez pas le cinéma, n'allez pas voir ce film : courez-y pieds nus ! Car ni la gauche, ni la droite ne saurait être comblé de pareilles chaussures, si ce n'est pour avancer à reculons, activité favorite de Jean-Luc (ceux qui auront vu le film comprendront ;) ). Acteurs superbes, images sublimes, il n'y a pas de quoi crier à la Révolution, si ce n'est qu'on y tue Godard - ou qu'on le ressuscite, selon le point de vue. Que l'on aime ou non, Hazanavicius godardise ses plans d'effets godardiens, et ce, pour le plus grand bonheur des godardistes !

CLAUDINE g.

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 277 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/09/2017

Deux excellents acteurs Louis Garrel et Stacy Martin (chacun dans leur rôle respectif) m'ont fait savourer le redoutable. Tout d'abord J.L. Godard, extrêmement intelligent, doté d'un humour caustique et cynique à la fois, révolutionnaire à souhait, plein de contradiction et sa compagne Anne Wiazemsky pleine d'admiration, très fière de son époux (puisque mariés ils deviendront), l'accompagnant partout et vivant à ses côtés mai 68, au mépris de tous les dangers, le suivant dans des débats, des conférences où le couple sortait hué par la foule, notamment les étudiants à la Sorbonne. Quant on suit un peu plus le parcours de Godard, on s'aperçoit qu'il est plus passionné par la politique que par le cinéma et surtout on découvre un homme suffisant, antipathique, égocentrique, et on se demande comment peut-on vivre à ses côtés sans avoir envie de l'envoyer balader ? Ce qui est très intéressant c'est la vision de Godard sur le cinéma qu'il veut faire mais ne peut faire et se projeter dans un cinéma du futur qui ne naîtra jamais. A ne pas rater...

Oliv_78

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/09/2017

Hazanavicius c'est la fantaisie. On adore suivre ce réalisateur, qui n'a pas peur de sortir des sentiers battus. Ici il nous plonge dans cette période insouciante de Mai 68, où le mot révolution servait de prétexte pour renverser des tables mais surtout pour partir à la conquête de la modernité. Le personnage de Godard, magistralement porté par Louis Garrel, est à la fois drôle et irritant, mais on éprouve un vrai plaisir à le suivre dans son parcours décalé. Roi de la formule qui fait mouche, il essaye en vain d'être en prise avec son époque. Beaucoup de scènes, comme celles à La Sorbonne, sont très réussies. Et Stacy Martin qui interprète sa compagne (Anne Wiazemsky), dont la plastique est magnifiquement filmée, est pour beaucoup dans la réussite de ce film bien agréable, qu'on vous conseille d'aller voir. Le cinéma, c'est ça !

selenie

Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 4 340 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/09/2017

C'est en lisant le livre "Un an après" (2015) de Anne Wiazemsky que le cinéaste a eu l'idée d'en faire un film sur un ton décalé et léger. En fait le film se focalise sur la période 1967-1968, cette courte mais essentielle période est donc raconté par Hazanavicius via le livre de l'actrice, dans un style qui n'appartient qu'au cinéaste, à la fois drôle et caustique, irrévérencieux et léger. Entre quelques interludes où les personnages interpellent le spectateur aux sous-titres lors d'un dialogues de sourd en passant par les propos plus ou moins philosophiques Hazanavicius signe un film pétillant, vivant et diablement intelligent. Site : Selenie

Nicolas A.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

4,0Très bien
Publiée le 14/09/2017

Une réalisation bien pensé des plans séquences en négatif hallucinant et la tonalité du film nous fait Découvrir qui était jean Luc godar un redoutable réalisateur sans pitié avec la médiocrité et son entourage

FlavienC.fr

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 7 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/09/2017

Louis Garrel incarne tout en finesse et humour le personnage cinématographique des années 60/70. Ce petit accent inimitable et la complicité de Stacy Martin, sublime dans le rôle d'une jeunette éprise d'une figure emblématique et tiraillée entre amour et colère, font du Redoutable un film digne de Michel Hazanavicius.

fredstroup

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 57 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/09/2017

Michel Hazanavicius réussit un pari risqué. Louis Garel est stupéfiant. Il est JLG, morgue, mépris, posture, jusqu'au délicieux zozotement et à la calvitie naissante. Stacy Martin est remarquable. Il y a beaucoup d'humour et des situations décalées. C'est la peinture d'une époque avec ces côtés ridicules et naïfs (le culte voué à Mao et à la révolution culturelle qui cause la mort de millions de personnes). Il y a aussi le cinéaste qui en cette année 68 quitte son nom pour signer ses films "Groupe Dziga Vertov", mais n'est pas Dziga Vertov qui veut. Son dernier film "l'adieu au langage" est bien loin du génie de "l'homme à la caméra"

connecte

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/09/2017

Redoutable interprétation de Jean-Luc Godard par Louis Garrel : on s'y croirait. Ce film est historiquement intéressant car notre JLG, citoyen suisse depuis était du bon côté des barricades investi d'une mission quasi divine : raccorder le milieu artistique au peuple. Une gageure !!

ANNIE P.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/09/2017

Ce film est tout simplement remarquable! Drôle, merveilleusement joué, entre autres par un Louis Garrel époustouflant. Tout sonne juste, la mise en scène, le scénario, le personnage, l'époque, etc, Un zéro faute pour moi, du grand Hazavanicius qui nous donne un vrai moment de bonheur cinématographique. On en redemande. J'adore!

Le film d'Ariane

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 169 critiques

3,5Bien
Publiée le 13/09/2017

Le réalisateur de "The Artist" s'inspire du livre de l'ex-femme de Jean-Luc Godard, Anne Wiazemsky ("Un an après") et en tire un portrait satirique et irrévérencieux du maître, doublé d'une histoire d'amour qui vire au cauchemar. Comme pour "Barbara" d'Amalric, il ne s'agit pas d'un biopic stricto sensu mais plutôt d'une interprétation toute personnelle d'un roman autobiographique qui n'engage que celle qui l'a écrit. Les gardiens du temple crient au scandale, les autres (dont moi) s'amusent du regard distancié que porte le cinéaste sur son congénère. Aussi iconoclaste et génial fut-il, Godard supporte la critique. Tous les artistes (et particulièrement les plus doués) sont des provocateurs hyper sensibles et autocentrés. Le précurseur de la Nouvelle Vague n'échappe pas à la règle. Mais la peinture qu'en fait Hazanavicius ne le ridiculise jamais, elle le désacralise. Et pourquoi pas ? Le personnage s'avère insupportable, égoïste et totalement psychorigide. Mais également attachant, brillant et drôle. Les dialogues sont d'ailleurs régulièrement ponctués de ses aphorismes désopilants. Et puis le film le cueille à un moment particulier (et passionnant) de sa vie et de sa carrière. En 1968, quand à la suite des événements, il prit un tournant radical aussi bien politiquement qu'artistiquement, déconcertant aussi bien ses admirateurs que son entourage proche. Louis Garrel est formidable et absolument irrésistible. Je n'en dirai malheureusement pas autant de sa partenaire, Stacy Martin, aussi jolie qu'insipide. C'est un peu long mais c'est visuellement superbe et la bande son est enthousiasmante. Pari gagné, n'hésitez pas à monter à bord du Redoutable !

Cocoschen

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/09/2017

J'ai entendu avec tristesse que les spectateurs n'étaient pas au rendes-vous, mais je pense plutôt que c'est le sujet qui n'intéresse pas les plus jeunes, Moi, j'ai 60 ans passés et j'ai adoré retrouvé l'ambiance des années 68, la nouvelle vague, Godard et ses doutes, ses questionnements. Les acteurs sont incroyables de justesse. Bravo Monsieur HAZANAVICIUS! J'espère que la pente va remonter.

nicolas M.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 21 critiques

4,5Excellent
Publiée le 18/09/2017

Contrairement à ce que dit un internaute, nul besoin d'être fan de Godard pour apprécier ce film. Personnellement je ne suis pas du tout fan et pourtant j'ai été charmé par ce très beau film. En effet, la réalisation est particulièrement soignée, les acteurs sont parfaits, il y a de l'humour, de la sensibilité et l'esthétique est vraiment belle avec beaucoup de couleurs. Ce film est particulièrement charmant en tous points.

Padami N.

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 224 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/09/2017

film comique rendant Godart plus humain des bonnes idées de scènes à effets comique. :voix off sous titrees.....de très bons dialogues le décor années soixante bien refait et exagéré accentue un peu la caricature....une vrai comédie

Cinéphiles 44

Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 774 critiques

4,5Excellent
Publiée le 23/05/2017

Jean-Luc Godard est un mythe. Fondateur de la Nouvelle Vague, il a donné un tournant au cinéma français dans les années 60. Seulement aujourd’hui, Jean-Luc n’est plus Jean-Luc. Vous pourriez d’ailleurs constater une certaine méchanceté de sa part envers Agnès Varda dans son Visages, Villages. Michel Hazanavicius à oser réaliser un biopic sur Monsieur A Bout de Souffle alors que celui-ci est encore vivant et autant dire qu’il va pleinement désacraliser le mythe. Le film démarre sur le tournage de La Chinoise avec Anne Wiazemsky qui deviendra sa femme pendant plus de dix ans. C’est Stacy Martin qui a le rôle. Après les Nymphomaniac de Lars von Trier, elle montre enfin que son visage en dit plus que sa paire de fesses. Ensuite, il fallait bien trouver un rôle à Bérénice Bejo et elle jouera Michèle Rosier avec une discrétion séduisante. Mais le cœur du sujet c’est bien Godard et c’est Louis Garrel qui a cette douloureuse épreuve. Nous savions le comédien excellent, mais là il est véritablement remarquable et pourrait bien être palmé. Dans le film, Jean-Luc Godard dit une phrase qui le résume finalement très bien : Mozard est mort à 35 ans et c’est très bien, tous les artistes devraient mourir à 35 ans, sinon ils deviennent de vieux cons. Michel Hazanavicius dresse un portrait pas toujours flatteur du cinéaste mais le fait avec l’intelligence et l’énergie d’une Nouvelle Vague en retour. Ce cinéma nous manquait et qu’importe si on prend ou non au pied de la lettre ce qui est écrit. Le Redoutable, en référence au sous-marin, est un film souvent très drôle et vivifiant de décontraction. Maintenant reste à savoir ce que pense l’intéressé. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44

Maxence P.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

3,5Bien
Publiée le 21/09/2017

film efficace pas besoin de connaître l'œuvre de godar pour apprécier le film, drôle par moment mais aussi triste, le jeu d'acteur ainsi que la réalisation est bonne, c'est un bon petit moment au cinema ainsi qu'une bonne expérience pour un film français ( ça change des comédies)

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top