Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Laissez bronzer les cadavres
Note moyenne
3,2
26 titres de presse
  • Positif
  • Bande à part
  • Chronic'art.com
  • CinemaTeaser
  • Culturopoing.com
  • Ecran Large
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Inrockuptibles
  • Mad Movies
  • Paris Match
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • La Voix du Nord
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Humanité
  • Première
  • Transfuge
  • Cahiers du Cinéma
  • La Septième Obsession
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Libération
  • Studio Ciné Live
  • Le Figaro

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

26 critiques presse

Positif

par Philippe Rouyer

Chaque plan est une merveille de cadrage tout en s'inscrivant dans une dynamique pétaradante qui emprunte à l'esthétique du western spaghetti, à Sam Peckinpah et aux polars violents des années soixante-dix.

Bande à part

par Pierre Charpilloz

Le duo d’esthètes Hélène Cattet et Bruno Forzani entrent dans la cour des grands avec un western corse.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Chronic'art.com

par Yal Sadat

"Laissez bronzer les cadavres" a le mérite d’avancer vers l’abstraction sans jamais perdre de vue ses crapules aberrantes, sans étouffer leur charisme ni leur verve.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

CinemaTeaser

par Renan Cros

Un trip orgasmique façon western sous acide, brutal et cosmique.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Culturopoing.com

par Olivier Rossignot

Objet purement fétichiste et film-vampire, "Laissez bronzer les cadavres" élève le mashup au rang d’œuvre d’art. En pillant les autres, c’est surtout la première fois que les réalisateurs réussissent autant à élaborer un univers personnel conçu autour du fantasme des modèles, du rêve "à partir" du cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Ecran Large

par Simon Riaux

S'il ne parvient pas totalement à maîtriser une narration encore un évanescente, le duo Cattet-Forzani livre un véritable festin de cinéma, entre Sergio Leone et Sam Peckinpah.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Un film sensuel et résolument hallucinogène, débordant d'humour et de générosité.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

La quête folle de l’or devient quasi métaphysique, et la passion pour le giallo des Cattet-Forzarni est libre de tout entrave : gros plans, images psychédéliques, musique de Morricone époque 1970, le film vire au western-spaghetti dans un bruit d’orchestre défoncé au LSD.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Mad Movies

par Gilles Esposito

Délaissant un temps le post-giallo au profit d'une série noire aux effluves de western italien, le duo dynamique réussit le tour de force de livrer une oeuvre qui pourrait passer pour plus "grand public" tout en restant farouchement expérimentale.

Paris Match

par Yannick Vely

Polar ensoleillé, déjanté et hallucinatoire qui remet à la mode les gants en cuir et les cranes de squelette, "Laissez bronzer les cadavres" a tout du film culte instantané que l'on envie de revoir sitôt le générique terminé.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Télérama

par Frédéric Strauss

Tout ramène à la création dans ce faux film d’action qui tend vers l’action painting et vise l’énergie d’un geste ­artistique brutal, en stylisant le polar jusqu’à l’abstraction.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Dans tous les cas cet OVNI reste une expérience à vivre, aussi bien pour les amateurs d’art contemporain que pour les cinéphiles avertis qui en garderont assurément des images chocs imprimées sur la rétine.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

C’est parti pour un jeu de massacre ininterrompu auquel participent de sévères figures de séries B voire Z : Stéphane Ferrara, Marc Barbé, Bernie Bonvoisin. Entre hommage et pastiche ! Furieux feu d’artifices !

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Jouant résolument la carte du giallo, le polar à l’italienne, le film fait parler la poudre, mais en profite surtout pour développer un jeu structurel et formel qui fait pencher le film de genre vers l’expérimentation artistique.

Le Parisien

par Michel Valentin

Le film, tiré d’un polar des années 1970, est fidèle aux idées radicales de l’écrivain de gauche Jean-Patrick Manchette et bénéficie des obsessions stylistiques de ses réalisateurs, sur le son et l’image notamment.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Simon Hoarau

Une adaptation hallucinatoire, parfois éreintante, du polar de Manchette et Bastid.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Humanité

par Vincent Ostria

Forzani et Cattet captent à merveille le potentiel iconique (pop et graphique) des pulp fictions d’antan, mais oublient d’insuffler la vie à leurs stéréotypes.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Première

par Gérard Delorme

C'est donc un peu déroutant, mais il est facile de se laisser séduire (ou hypnotiser) par le rythme étrange et répétitif, parsemé de visions baroques qui témoignent de l'état d'esprit des occupants des lieux, dominés avec beaucoup d'autorité par Elina Löwensohn.

La critique complète est disponible sur le site Première

Transfuge

par Jean-Emmanuel Deluxe

Le film de Cattet et Forzani retranscrit parfaitement l'atmosphère hallucinée imprégnée des folies orgiaques qui baignèrent jadis l'endroit.

Cahiers du Cinéma

par Joachim Lepastier

Les cinéastes fétichisent à outrance le plan comme unité visuelle et oublient une pensée plus vaste et contrastée du montage, de l’espace et du hors-champ, jusqu’à retomber dans les attendus d’un vieux cinéma : défilé de trognes, esprit de sérieux, surenchère pyrotechnique.

La Septième Obsession

par Jean-Sébastien Massart

Un tel formalisme, unique en France, ravira les amateurs du genre.

Le Monde

par Mathieu Macheret

L’écriture de Jean-Patrick Manchette est d’abord servie par une mise en scène puisant dans les films de Sergio Leone. Mais la maestria ébouriffante du duo Hélène Cattet-Bruno Forzani se retourne contre elle-même.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Chaque plan, sublime, transpire l'amour du genre. Mais le film, mécanique et répétitif, est à suer d'ennui.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Libération

par Marcos Uzal

Techniquement maîtrisé, "Laissez bronzer les cadavres" se borne à réciter avec fétichisme les images de glorieux aînés, sans rien leur insuffler.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Studio Ciné Live

par Véronique Trouillet

Le duo Cattet et Forzani (...) en met plein les yeux et les oreilles pour pallier la faiblesse d'une histoire qui tient essentiellement à une fusillade entre des braqueurs agités de la gâchette, des flics et d'autres protagonistes tout aussi unidimensionnels.

Le Figaro

par La Rédaction

Le résultat ne dépasse pas l'exercice de style un peu vain.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top