Mon AlloCiné
Under The Silver Lake
note moyenne
3,0
1269 notes dont 175 critiques
12% (21 critiques)
21% (36 critiques)
20% (35 critiques)
16% (28 critiques)
15% (27 critiques)
16% (28 critiques)
Afficher toutes les critiques
Votre avis sur Under The Silver Lake ?

21 critiques de 5 étoiles

Naughty Dog

Suivre son activité 288 abonnés Lire ses 214 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/08/2018

Plus de 3 ans après son dernier chef-d'oeuvre, David Robert Mitchell revient avec Under the Silver Lake, un thriller hollywoodien néo-noir tragi-comique, sélectionné officiellement à Cannes. Aborder ce film est aussi labyrinthique que le long-métrage lui-même, tant ce nouveau bijou se révèle dense : sous ses airs de film d'enquête pop et schizophrène, l'histoire nous montre Sam, un éternel adolescent de 33 ans au chômage, en voie de clochardisation et épiant ses voisines tel un James Stewart, faisant la rencontre un beau jour de Sarah, une Marylin Monroe génération Y (Riley Keough est parfaite), dont la disparition soudaine sera le début d'une longue escapade burlesque dans un Los Angeles hautement fantasmé, au même moment où un mystérieux tueur de chiens sévit dans la belle ville californienne. Andrew Garfield livre encore une fois une performance admirable, très proche de ses débuts dans Boy A, en campant un anti-héros nonchalant, somnolant, attardé et gauche, biberonné à la pop-culture, qui va peu à peu se plonger dans une enquête haute en couleurs, truffée d'indices obscurs et de patterns perdus dans des boites de céréales ou des vinyles (l'utilisation de How to Marry a Millionnaire relève du génie). Son allure de grand dadais un peu perdu n'aura jamais été aussi bien mise à contribution. David Robert Mitchell continue après The Myth of the American Sleepover et It Follows sa dépiction de l'adolescence comme une malédiction, où sexe, violence, désillusion et paranoïa se mêlent dans une vision nihiliste. Cette quête identitaire d'un personnage qui ne sait plus à quel moment ça a foiré est parfaitement mêlée à une description de la civilisation qui l'entoure, où tout le monde est perdu dans une utopie lointaine. Entre ses sectes new age, ses prostituées carnavalesques, ses hipsters superficiels, ses voisines habillées comme dans un porno ou ses individus de la haute société érigés en pantins dans des fêtes décalées, Los Angeles ressemble à un gigantesque théâtre humain libidineux au-delà d'un ville de cinéma pure. Un fabuleux décor incitant à un voyage initiatique halluciné, où le réalisateur cite Lynch, Hitchcock, De Palma ou Altman, ainsi que bon nombre de références au jeu vidéo, aux comics, la publicité ou à la musique, autant de pièces dans cet échiquier géant labyrinthique en proie aux souvenirs subliminaux et messages cachés. La manière de filmer les rues ou ses habitants renvoient à Mulholland Drive, le côté thriller à Vertigo, Fenêtre sur Cour ou Blow Out, la déambulation et le ton peuvent faire penser à The Long Goodbye ou Southland Tales, mais on est véritablement dans un film de David Robert Mitchell, qui digère un nombre incalculable d'oeuvres pour fournir un film unique, sorte de polar LA noir cathartique et terminal, somme de tout un pan du cinéma. Chaque rencontre est une étape de plus et la description de personnages tous plus barrés ou perdus que les autres, dans un environnement où poésie et trivialité se mêlent, chasteté et sexe cru, ou encore réel et irréel. En résulte donc un récit prenant, exigent mais terriblement riche, avec une vraie rhétorique métaphorique souvent pince-sans-rire où l'absurde rencontre la comédie noire, comme cette séquence spéciale "théorie du complot" chez un individu reclus chez lui collectionnant les sculptures de visages célèbres. La mise en scène est un pur délice, entre mouvements fluides, travelings déstabilisants ou plans longs aériens et plein de grâce, chaque image transpire le cinéma, magnifié par la photographie sublime de Michael Gioulakis (It Follows, Split, Glass, Us). Disasterpiece, déjà auteur de l'OST de son précédent film, revient dans une composition digne de l'âge d'or 50's-60's, le tout parvenant à apporter une atmosphère étrange, excitante, effrayante et enigmatique. Rupture de tons, richesse thématique, narration ambigüe, accumulation de pistes, scènes enivrantes et délires métaphysiques...on pourra pinailler sur la destination, moins marquante et intéressante que le voyage en lui-même, mais ce serait oublier la cohérence absolue du propos et de l'expérience unique que représente cette plongée sous le Lac d'Argent, et la preuve que David Robert Mitchell est un cinéaste à suivre de très près. Under the Silver Lake est un film singulier, à la beauté spectrale fracassante et organique, 2h20 de proposition de cinéma audacieuse...une pépite.

Monsieur Bernard

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 16 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/08/2018

Très beau, vraiment original, étrange, bons acteurs. Cela nous change des films stéréotypés qui trustent quasiment 99% de la production cinématographique commerciale.

Aston L

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 58 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/08/2018

David Robert Mitchell signe encore un film magnifiquement mis en scène après le génial It follows. Unique, drôle et fou, on a juste envie de retourner le voir pour cerner tous les détails de cet univers étrange et foisonnant. Silver Lake est un film immédiatement culte!!!!

Giashan

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/08/2018

Film fascinant, pop et potentiellement mythique, qui sort franchement de l'ordinaire. La réalisation est audacieuse et originale, et nous nous retrouvons entraînés sur des chemins inattendus. Une vraie expérience de cinéma !

Pierre-Yves R.

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 16/08/2018

Les critiques adressées à ce film très drôle sont inutiles: ne pas chercher de sens philosophique à ce film qui doit être pris au x ieme degrés. Version déjantée du polar américain avec ses références permanentes à Hitchcock Chandler, il faut savourer cet humour particulier mais si rare dans les productions américaines. Je ne me suis pas ennuyé une seconde, à recommander aux amateurs d’humour décalé !

Freakin' Geek

Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 846 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/08/2018

En l’espace de trois films, David Cameron Mitchell s’impose déjà comme un réalisateur qui va compter dans les années à venir. Avec Under The Silver Lake, il montre qu’il est parfaitement capable d’ingurgiter des tonnes d’influences diverses et variées venues de toutes les époques pour en tirer une oeuvre très inspirée et terriblement moderne qui devrait faire plaisir à tous ceux en quête d’originalité au cinéma. Que ce soit dans la réalisation magistrale, la photographie sublime, des décors incroyables, une bande originale que l’on a envie de se procurer au plus vite et une interprétation impeccable, tous les ingrédients sont réunis pour faire de Under The Silver Lake le film de l’année. [lire la critique complète sur FreakinGeek.com]

xiilou

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/08/2018

Fantastique, délirant,onirique, abracadabrantesque, phantasmatique, drôle, épatant, décalé, loufoque, émotionnel, parodique, et profond, bref ! du cinéma comme je l’aime !!!! :-)

Soigneux G.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/08/2018

Un vent de fraîcheur sur le cinéma cette année !!! Très original, complexe et loin d’être dénué de sens !!! Tout est maitrisé en passant du jeu d’acteurs à la mise en scène et l’histoire !!! Bravo D.R Mitchell pour cette pépite et rendez-vous au prochain film !!!

Pauline D

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/08/2018

Un film dense et captivant dont on ne sort pas indemne, digne successeur de It Follows - à voir absolument !

Barnabé Jarrot

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 27 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/08/2018

Chef-d'oeuvre. Foisonnant, délirant, drôle, pop, surprenant, brillant... Un jeu de pistes et de mystères qui nous emmène très loin. Hyper maîtrisé et totalement jouissif. Les mots manquent pour décrire ce film. Je recommande chaudement!

Guillaume L.

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/08/2018

David Lynch a un fils moderne, quadragénaire, (donc) un peu geek, bercé de culture pop, et il s'appelle aussi David. Pour tous les amateurs de Lynch (mais peut être pas pour les autres), courrez voir Under the Silver Lake, c'est génialissime. Et comme dit le bobo code, "silence", gardez cela pour vous, car les amateurs de blockbusters ne comprennent pas (comme le prouve d'ailleurs certaines critiques sur ce forum). Ce film est une perle.

panema

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/08/2018

Je trouve le film riche en informations...il n'est pas impossible que je retourne le voir. En tout cas, une chose est sure c'est que d'une certaine manière il est captivant, intéressant, ce n'est pas un simple film de ciné, j'ai trouvé que c'était un film instructif. Pour beaucoup de spectateurs, le film semblera bizarre ou illogique (pour moi aussi il l'est, mais je n'ai pas toute ma têtes si c'est la seule chose que j'en retiens Cela dit, la répartition des critiques ne m'étonne pas (c'est quasiment la même que le film revolver) : souvent, les meilleurs films qui donnent à réfléchir sur notre monde actuel sont toujours mal critiqués, probablement parce-que cette catégorie de spectateurs ne cherchent qu'à se divertir sans avancer, sans se poser de questions... Sinon belle prestation d'Andrew Garfield dans son rôle :)

Margot.B

Suivre son activité Lire ses 10 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/08/2018

Très joli film pop et visuellement fou !! Andrew Garfield est surprenant, je recommande vraiment !!

jean l.

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 133 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/08/2018

entre Hitchcock et Lynch, un thriller plein de surprises et de suspense j'ai simplement adoré et je vais le revoir ce weekend

le_sable_chaud

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 51 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/08/2018

Entre un backdoor de lalaland et un Mulholland Drive pop, under the silver lake est un film a la fois très intelligent et très sensorielement abouti. A voir (avec patience et curiosité ;))

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top