Notez des films
Mon AlloCiné
    TAU
    note moyenne
    2,9
    582 notes dont 57 critiques
    répartition des 57 critiques par note
    9 critiques
    9 critiques
    16 critiques
    14 critiques
    7 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur TAU ?

    57 critiques spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 719 abonnés Lire ses 1 086 critiques

    2,0
    Publiée le 29 juin 2018
    Dans une ville constituée à 90% de néons, une jeune et jolie pickpocket, Julia (Maika Monroe), se fait enlever par un scientifique, Alex (Ed Skrein), qui la retient captive pour nourrir d'algorithmes basés sur les émotions et les souvenirs son prototype d'intelligence artificielle, TAU, censée être la plus puissante du monde. Aïe, "TAU" vient s'ajouter à la désormais bien trop longue liste des productions SF oubliables de Netflix ("Annihilation" reste de plus en plus l'exception qui confirme la règle). Comme d'habitude, le film est loin d'être dénué de points positifs : la réalisation (dans la limite de ses moyens) et l'interprétation font bien le job, les inventions robotiques sont plutôt chouettes (le système de nettoyage le plus cool du monde !), "TAU" contient même quelques séquences qui valent le coup d'oeil et la dynamique de la relation se développant entre l'héroïne, l'I.A. sensible et son bourreau de créateur a bien évidemment de quoi susciter l'intérêt de tous les amateurs de SF malgré son manque cruel d'originalité. Bref, on ne s'ennuie pour ainsi dire pas beaucoup devant "TAU" car le film parvient toujours à être un minimum divertissant, au moins à la manière d'un épisode de "Black Mirror" très anecdotique. Seulement, comme bon nombre de films de la plateforme, on dirait qu'il ne cherche à être rien de plus, comme si le simple fait de cocher la case "ça se regarde vite fait" était son unique ambition. On se retrouve donc avec un nouveau long-métrage mineur, interchangeable, déjà oublié après avoir été consommé et qui semble avoir été écrit dans la précipitation. Encore plus que certains de ses confrères d'ailleurs, "TAU" fait très fort sur ce dernier point, on en vient même à se demander si quelqu'un a bien relu le scénario avant de partir en tournage ! Apparemment écrit par une véritable intelligence artificielle, le film enfile les énormités comme des perles sur un collier qui aurait tous les noms du monde sauf celui de "crédibilité". Alex a beau nous être présenté comme un des hommes les plus brillants de la planète, on reste assez perplexe sur le fait qu'après avoir enlevé et torturé à coups de décharges électriques d'innocents cobayes, il réalise subitement que leur faire résoudre de simples casse-têtes fonctionne aussi bien pour récupérer des données, il fallait peut-être y penser avant : payer des gens tenus au secret et en leur en cachant la finalité meurtrière pour effectuer ces tests aurait été une idée sans doute moins risquée ou compliquée que le kidnapping... De même, on a beaucoup de mal à croire que "TAU", intelligence artificielle d'intérieur la plus poussée de la planète pour servir les hommes, peut se passer d'une réelle base de données sur le monde extérieur afin de satisfaire leurs demandes (surtout en étant conçue sur des algorithmes provenant d'émotions et de souvenirs humains bien réels, un autre souci) jusqu'à la faire se comporter comme un nouveau-né rempli de questions à la moindre occasion. Alors, certes, sa conception n'est pas achevée mais on imagine que le reste du travail à effectuer va plutôt se traduire en années qu'en journées comptabilisées par TAU comme un compte à rebours. Une des plus grandes rigolades viendra aussi du nom de "Sujet 3" donné à Julia, il collera dans un premier temps avec les deux premiers captifs déjà là avant elle mais on apprendra en cours de route un élément essentiel rendant cette dénomination complètement caduque et, de fait, stupide. Bref, on pourrait continuer un bon moment à énumérer les aberrations relevées devant "TAU" vu que personne ne paraît s'être embarrassé d'énormes efforts pour rendre tout ça véritablement cohérent. Au final, on se retrouve devant une énième variation de la créature bien plus humaine que son créateur (et qui causera à un moment ou à un autre la perte de ce dernier) dans un nouvel emballage pas assez travaillé pour nous convaincre d'un réel intérêt à aborder cette thématique encore une fois. Pas assez mauvais pour être réellement désagréable, pas assez bon pour être mémorable, "TAU" n'est juste qu'un produit filmique de plus, bon à se perdre au milieu de tous ses semblables dans le catalogue Netflix. Même la voix de Gary Oldman n'aura pas réussi à donner suffisamment d'intelligence à cette I.A., c'est dire...
    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 217 critiques

    4,5
    Publiée le 30 juin 2018
    Je ne suis pas un amateur de films futuristes car la plupart sont absurdes. J'ai été très agréablement surpris par celui-ci qui pourtant ne payait pas de mine en apparence. Le scénario est excellent, l'interprétation aussi, et le décor exceptionnel ajoute à la sensation d'oppression qui vous envahit dès les premières minutes et ne vous lâche plus jusqu'au dénouement. Je recommande chaleureusement ce film vraiment original et inventif
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 1917 abonnés Lire ses 5 488 critiques

    3,5
    Publiée le 29 juin 2018
    Alors que l'on pourrait peut-être croire à un mélange entre "Saw" et "Cube" après les premières minutes, "Tau" est finalement un simple huis clos mettant en scène une jeune femme enfermée dans une maison high-tech qui va tenter de s'échapper spoiler: grâce à l'aide d'une IA . Ce premier film de Federico D'Alessandro est assez élégant, il s'appuie sur son cadre unique pour faire quelque chose de propre et agréable à l'oeil tout en augmentant la tension claustrophobe. Ce dernier point n'est pas totalement une réussite, car Julia est assez tranquille même si elle a une épée de Damoclès au-dessus de la tête. C'est dommage de ne pas avoir une histoire davantage centrée sur l'action avec les différentes tentatives de l'héroïne pour s'échapper. À la place, on a droit à de nombreux dialogues un peu redondants entre la jeune femme et l'IA. Cette dernière qui est incarnée par Gary Oldman manque un peu de crédibilité. On comprend ce que Noga Landau, le scénariste, a voulu faire avec l'évolution de la relation et ce supplément d'âme dans un lieu complètement déshumanisé et automatisé, mais cela semble trop facile et un peu naïf. Une naïveté qui peut néanmoins être attendrissante, car dans ce huis clos, il n'y a pas beaucoup de personnages auxquels s'attacher, se raccrocher. Même si "Tau" n'est pas Le film de science-fiction, c'est un film sympathique et agréable à suivre qui bénéficie notamment d'une très bonne dernière partie qui est divertissante et intense. En somme, un bon petit divertissement avec comme toujours, une Maika Monroe convaincante dans le rôle-titre.
    Vador Mir
    Vador Mir

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 159 critiques

    1,5
    Publiée le 1 juillet 2018
    Ce genre de petit budget a donné naissance à de véritables pépites comme "cube" de Vicenzo Natali par exemple, on est en droit de s'attendre à un scénario sympathique, d'autant plus que le thème de l'IA s'y prête volontiers. Pourtant, l'histoire passe à coté du sujet et devient vite prévisible, spoiler: et sans twist final .. Dommage.
    nico550m
    nico550m

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 615 critiques

    2,5
    Publiée le 1 juillet 2018
    C'est dommage car la bande annonce laisse vraiment présager un bon film. Une sorte de huit clos pour ainsi dire. Tau en devient même attachant. Mais trop de perte de temps pour une fin mal terminée. Pour ma part, si le scénario avait été mieux pensé, plus élaboré, il aurait pu avoir 3,5/5. D'autant que les décors, l'interface de l'IA avec la voix de Gary Oldman, les petits robots sont très bien réussi et novateur. À en lire les critiques, certains l'assimilerait à Cube, mais pour moi, ça n'a rien à voir. On n’est pas dans le même registre. J'aurais aimé qu'une partie plus importante soit faite sur l'ouverture au monde envers l'IA. Que Julia (Maika Monroe) le prenne "sous son aile", et qu'elle lui apporte plus de singularité, d'humanité, de naturel humain. Quand on voit à quel point Tau adore la musique, c'est comme un enfant qui ne demande qu'à apprendre, à découvrir. Sa soif de connaissance, est montrée à plusieurs reprises. Et Julia, finalement, s'attache à Tau, elle comprend, que comme elle, il est prisonnier de son créateur. Elle a eu une enfance difficile avec ses parents. À contrario, Alex (Ed Skrein), ne vit que pour son entreprise, pour ses créations, ses profits. Sa personnalité de maniaque lui va comme un gant derrière ses lunettes. On voit comment il répond à la question que Julia lui pose, en ce qui concerne sa solitude. Il n'y a que pour lui, les affaires, le monde du travail, tout le reste est futilité. Alors que Julia, est obligée d'escroquer des gens pour s'en sortir. 2 personnalités bien contrastées, venant de 2 milieux différents. À voir, mais la fin vous laissera un petit goût d'amertume, ou de déception. Tel un tableau pas fini !
    Jérémie Deuzé
    Jérémie Deuzé

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 545 critiques

    2,5
    Publiée le 30 juin 2018
    Un film de science-fiction sans grand intérêt. Si l’on rentre bien dans l’histoire et qu’on suit avec engouement la trame principale, on tombe très vite dans un film de seconde catégorie... Les décors et le jeu d’acteurs sont sobres mais efficace. Le scénario, simple, ne se prend pas pour un donneur de leçon avec une morale débile prévisible, mais manque clairement de profondeur. En somme, les amateurs du genre, notamment ceux captivés par les IA, le trouveront plaisants. Pour les autres, c’est un film comme on voit souvent, sympa à voir avec des passages intéressants et d’autres moins.
    Ch c
    Ch c

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 29 juin 2018
    Ce film rappellera le combat psychologique entre Hal 9000 et David Bowman dans 2001, Odyssée de l' espace. Ici, le super ordi contrôle une maison entière dont le propriétaire, un chercheur malfaisant, ne lésine pas sur les cruautés qu'il peut infliger à ses cobayes, pour atteindre un objectif dont on ne saura pas grand chose en définitive si ce n'est qu'il doit bouleverser le monde. Que nenni ! Ce sera sans compter une prisonnière au singulier QI qui sera capable de séduire ledit super ordi, lequel finira par se prendre pour une personne et hantera le monde comme un beau papillon plein d'espoir. Un petit bijou...
    Pierre E
    Pierre E

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 2 critiques

    1,5
    Publiée le 30 juin 2018
    Quand Netflix reprend l'idée de départ du film Chappie de Neil Blomkamp cela donne Tau : un huis clos entre une otage et un scientifique tortionnaire assisté d'une I.A.. Le film est à l'image des productions Netflix de ces derniers mois : à vouloir plaire au plus grand nombre le film se révèle décevant et sans grand intérêt.
    kibruk
    kibruk

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 833 critiques

    2,0
    Publiée le 20 février 2020
    On se demande parfois si les scénarios de films produits par Netflix ne sont pas construits par des programmes tant ils ont peu de consistance et de profondeur. Cette nouvelle "réflexion" sur l'intelligence artificielle est truffée d'incohérences et parvient tout juste à maintenir un niveau d'intérêt suffisant pour ne pas interrompre la vision de la chose. Résultat : aussitôt vu, aussitôt oublié. 
    Fa F
    Fa F

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 469 critiques

    2,0
    Publiée le 30 août 2018
    les productions netflix ont pris le créneau de recycler des idées ou scénarios déjà exploités dans bon nombre de films, en voulant y apporter une vision nouvelle, soit disant moderne. mais après l'illusion et lorsque la supercherie est découverte, le traitement devient platonique et décevant. ici, le huit clos, l'enfermement de l'expérience font leur petit effet mais l'ensemble est déjà vu, simpliste et un peu tiré par les cheveux. les décors sont bien réalisés et il y a juste de quoi, de rassurant finalement, pour aller jusqu'au bout de!
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 2 674 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2018
    Pour un film de "SF", on reste vraiment dans la surface. L'héroine tient son rôle sur ses épaules, mais au niveau du scénario qui laissait possibilité à plusieurs directions. Le réal a choisit une dés plus simple. On comprend assez vite comment cela va se finir. Ajoutant un peu d'empathie à l'égard de Tau, le film en montre trop dans la BA. Rendant le film simple là ou l'on en attend plus. On va dire que c'est de la SF accessible à tous. LE sujet, déjà traité mais sous d'autres formes ne révèle pas de grande surprise et c'est bien dommage car un peu de peps aurait pu être sympa. On reste devant, attendant que l'actrice principale nous en mette plein les yeux ou la tête. Mais c'est sa culture qui va enrichir la machine.. Bref, on comprend le VOD car on est loin des films de SF habituel ; mais cela n'en fait pas un navet (même si les vrais amateurs de SF ; seront surement déçu (à moins de le visionner en posant ses neurones avant le film)). Bref, petite déception vis à vis de la façon dont Netflix nous l'a entre guillemets vendu ; mais sa se laisse regarder ; à condition de ne pas mettre des attentes trop haute ou à attendre à en voir plein les yeux.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 2 983 critiques

    2,0
    Publiée le 1 juillet 2019
    "Tau" est un film à petit budget qui, bien que visuellement beau, privilégie une intrigue en huis clos avec comme thématique principale la relation humaine/IA. Le problème de ce long métrage est que tout, absolument TOUT y est téléphoné et prévisible. Scénario et dialogues , sans sombrer dans la médiocrité la plus complète, n'ont pas grand chose à offrir. Le rythme lui-même en pâtit. Sur un sujet similaire, on est très loin de l'excellence d' "Ex Machina" d'Alex Garland. "Tau" n'est pas terrible mais il y a pire.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 3 231 critiques

    2,5
    Publiée le 1 septembre 2018
    Une fois le postulat posé, dommage que le scénario n'apporte pas son lot de surprises et prédit une fin attendue. Pas mal de scènes insuffisamment exploitées (comme le début) et le "pourquoi" trop tôt apporté gâche, pour ma part, l'intérêt. 2.5/5 !!!
    Gui revient du Ciné
    Gui revient du Ciné

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 566 critiques

    3,5
    Publiée le 13 octobre 2018
    Tau que vous pouvez voir depuis peu sur netflix est ce genre de film qu'on décide de voir par curiosité un samedi soir et au bout du compte on fini toujours par apprendre bien des choses. Ici l'intelligence artificielle nommé " Tau " nous est présenté a bout de bras face a une situation dangereuse dont subit la talentueuse Moika monroe alias " Julia " qui arrive plutot a se débrouillé face a une caméra non-chalente et qui arrive a captivé mon attention;.On est enfermé avec elle dans une atmosphère de type claustrophobie et on se dit dès le départ que sa vas mal tourné cette histoire... et sa commence fort.. pour mal tourné sa tourne au vinaigre et la petite blonde " julia " a du répondant face a une situation qui laisserai n'importe qu'elle femme dans la peur..les minutes s'écoulent on semble deviné la fin ...mais ici de manière crescendo on sort de la brume angoissante de la peur pour rentré dans un couloir d'espoir et de tendresse pour finalement découvrir une entité qui s'humanise et semble etre la seule porte de sortie pour notre blonde guerrière qui s'arrache les cheveux dans ce jeu plus vrai que nature. Gary oldman prête sa voix mélancolique a cet entité mural qui demande affection et apprentissage après tout.., seulement face a son créateur meme pour une intelligence artificielle il y a toujours des choix difficile a prendre. Bienvenue sur Terre " Tau ".
    Michael R
    Michael R

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 545 critiques

    3,0
    Publiée le 14 septembre 2018
    Netflix recycle encore et cette fois-ci c'est Ex Machina, mais avec moins de talent et plus de couleurs flashy. Et puis cette intelligence artificielle porte vraiment bien son nom vu le nombre de bourdes grossières. C'est du cinéma premaché.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top