Mon AlloCiné
A Beautiful Day
note moyenne
2,8
1585 notes dont 170 critiques
6% (10 critiques)
19% (33 critiques)
28% (48 critiques)
20% (34 critiques)
14% (24 critiques)
12% (21 critiques)
Votre avis sur A Beautiful Day ?

170 critiques spectateurs

traversay1

Suivre son activité 391 abonnés Lire ses 2 872 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 07/11/2017

Ainsi donc, l'on tiendrait avec A beautiful Day le "Taxi Driver du XXIe siècle" ? Mais le film de Scorsese avait un scénario, lui, non ? Remarquez que le film de Lynne Ramsay a obtenu ce prix lors du dernier Festival de Cannes ! Du meilleur scénario, incroyable. Alors que si le jury avait choisi de récompenser la mise en scène, eh bien on n'aurait pu qu'acquiescer. Car même si la cinéaste écossaise a parfois la main lourde, elle poursuit dans sa veine de ses trois premiers films, notamment le terrible We need to talk about Kevin, dans une manière poisseuse, sauvage et radicale qui laisse admiratif (bon, ce n'est pas le cas pour ceux qui quittent la séance avant la fin et, d'une certaine façon, on les comprend). Pourtant la violence est pratiquement toujours hors champ dans A beautiful Day, hormis dans l'avant-dernière scène, pas des plus subtiles, il faut bien le dire. Pour le reste, et, on est obligé d'y revenir, faute d'un scénario digne de ce nom, le film ressemble à un exercice de style, assez souvent impressionnant, mais quand même assez vain, voire poseur dans ses plus mauvais moments. Néanmoins, Cannes a eu la bonne idée de donner un autre prix au film et celle-ci, honorant l'immense Joaquin Phoenix, est incontestable. Avec ou sans marteau, l'acteur délivre une nouvelle performance hors normes, prodigieuse de monstruosité. Le contrôle anti-dopage n'existe pas sur les plateaux de cinéma mais on le croit assez frappé pour jouer avec une telle intensité sans avoir besoin d'user de produits illicites. Son personnage n'arrête pas de se mettre martel en tête mais que dire alors de son interprète, de plus en plus impressionnant physiquement et que l'on verrait bien incarner bientôt le colonel Kurtz dans un remake d'Apocalypse now, que heureusement personne n'aura l'idée de faire.

Shephard69

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 1 802 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/11/2017

Présenté comme le digne héritier de "Taxi driver", un OVNI que ce thriller qui doit sa comparaison avec le chef d'oeuvre de Martin Scorsese pour son protagoniste principal vétéran de l'armée tourmenté et violent qui tente de sauver une fillette d'un monde sombre gangrené par des politiciens corrompus, abjects prédateurs mais qui tient aussi un peu de "Drive" de Nicolas Winding Refn pour le côté mutique, sauvage de son héros. Joaquin Phoenix, omniprésent, livre une prestation hallucinante, intense, électrique, lugubre. Sur un synopsis extrêmement basique, un impitoyable film noir à la mise en scène qui relève véritablement du sublime avec ses cadrages minutieux, millimétrés et un travail impressionnant sur le hors-champ notamment dans les scènes d'action. Indéniablement puissant mais peut-être pas un coup de coeur à la hauteur de son prédécesseur.

Cine vu

Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 571 critiques

4,0Très bien
Publiée le 12/11/2017

Si j’avais un marteau… Drôle d’histoire que la randonnée mortelle de cet ancien soldat. Un réalisation particulière qui prend son temps. On navigue dans les rues de NYC, la ville éclaire la misère entre silence et violence. L’histoire est ponctuée de flashbacks troublants qui nous laisse supposer les traumatismes de Joe. Joaquin Phoenix est époustouflant, sombre, mutique et désespéré, un vétéran dont la vie ne tient qu’à un fil et seule sa mère le maintient. Chasseur de prime pour les fugueuses adolescentes et à la solde des parents, il ramène les jeunes âmes perdues au bercail, des gamines maltraitées et exploitées dans des bordels ou dans la rue. Le sénateur Votto paye le prix fort pour récupérer sa fille Nina (15 ans). Joe est sans scrupule pour arriver à ses fins. Déterminé il bouscule tous les codes. La bête est lâchée et rien ne l’arrête, une méthode efficace et sans pardon. La bête doit retrouver la belle. Cette dernière investigation l’emmène au bout de lui-même. Un film qui nous brutalise, sans reprendre notre souffle avec une musique magnétique qui souligne les temps forts. La réalisation est particulière et la lumière est parfaitement maitrisée, elle éclaire la violence des propos et la violence tout court. Le héros est fatigué, au bord de l’abîme et le film nous raconte son désir d’abandon. Une performance dans la manière électrique de filmer la ballade de Joe. Une fin que l’on peut supposer tragique mais qui nous rattrape au vol pour mieux nous laisser espérer. Lynne Ramsay est une réalisatrice surprenante , elle décortique brillamment la bascule entre dépression et folie, j’avais été bouleversée par ” We Need to Talk about Kevin” qui pointait déjà du doigt cette fragile barrière entre les deux.

BF2070

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 197 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/11/2017

"A beautiful day" ou “You Were Never Really Here” (titre original, je ne comprends pas cette manie de certains distibuteurs français de réintituler une oeuvre en anglais ; il n’y a pas une loi pour interdire ça, soit on garde le titre original, soit on lui trouve un titre en français) est un film de la réalisatrice écossaise Lynne Rammsay qui a été doublement primé au dernier festival de Cannes. Le prix de l’interprétation masculine est mérité pour Joaquin Phoenix qui en impose par son personnage de Joe, un vétéran de l’armée chargé d’accomplir les basses œuvres dans le cadre de contrats pour des clients assez divers plus ou moins louches. On suit alors ce personnage dépressif suicidaire, hanté par son passé, qui assure les règlements de compte avec un marteau qu’il utilise comme arme, jusqu’à ce qu’il soit chargé par un sénateur de retrouver sa fille jeune adolescente fugueuse pour le plonger dans la partie glauque du scénario. Et c’est là que le bât blesse, car le prix du meilleur scénario n’est vraiment pas mérité car A beautiful day dispose d’une intrigue somme toute assez banale. Rien d’original dans le scénario plutôt classique. A beautiful day est avant tout une œuvre formelle, visuelle par un traitement singulier d’un thriller violent. C’est surtout la mise en scène qu’il aurait fallu primer à laquelle j’ai d’ailleurs bien accroché.

Nima S.

Suivre son activité Lire ses 7 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/11/2017

À part la bande- son et quelques plans stylisés,rien de spécial! Mes étoiles sont directement adressées à l’acteur joaquim phoenix, qui est sans aucun doute ,l’un des meilleurs acteurs de sa génération. Quoique je l’ai vu joué dans les rôles beaucoup plus complexes que celui là (the master,,the immigrant )!

cheesecake631

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 199 critiques

3,5Bien
Publiée le 09/11/2017

À voir si vous appréciez Joaquín Phoenix, car autrement le film risque de vous paraître maladroit. Pour ce qui est de l'acteur, dont je voulais découvrir le film qui lui a - enfin !!! - accordé le Prix d'interprétation masculine à Cannes, on est copieusement servis, la récompense est méritée pour ce grand Monsieur qui joue une séquence entière de souffrance en tremblant comme pris de spasmes... Chapeau. Mais le jeu brillant de l'acteur se perd dans un tas de petits défauts qui laissent un goût assez amer en fin de séance. Tout d'abord : Mais qu'est-ce que c'est cette bande-son ?! Très inégale, soit on est dans un silence pesant pendant dix minutes, soit un vacarme assourdissant ou des bruits étranges nous font nous questionner pour savoir quel sens en tirer. Car, le grand problème de A Beautiful Day est là, je crois bien qu'il y a 30% du film que je n'ai pas du tout compris, ou du moins dont je doute de mon interprétation personnelle... Par exemple : Spoiler: je n'ai pas bien saisi ces décomptes faits par les personnages, l'histoire de Joe enfant, cette obsession du sac plastique sur la tête, son métier précédent et son lien avec les cadavres que l'on aperçoit en flash-backs... Autant dire une grande partie du film que je ne suis pas certaine de bien interpréter... Même en demandant aux voisins de siège, nous comptions les uns sur les autres pour nous expliquer... Autrement, le film se termine beaucoup trop brusquement à tout juste 1h20 ! Pas vraiment de final pour amener cette césure de fin, dommage. Reste la séquence du lac, magnifique et envoûtante. L'affiche française n'aide pas ce film en le comparant à Taxi Driver, car de nombreux spectateurs n'apprécieront pas la référence... Mais encore une fois, un Joaquín Phoenix que je garde comme un grand acteur, qui mérite sa récompense (en Converses sur la scène de Cannes ! Quel grand moment, où l'on voit les gens restés naturels...). Vous pouvez essayer si vous adorez comme moi l'acteur, ou si vous aimez les films à interpréter soi-même...

Le cinéphile

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 819 critiques

3,5Bien
Publiée le 08/11/2017

A Beautiful Day, si ce n’est dans son histoire, n’a pas forcément la légitimité d’être comparé à Taxi Driver, tant Linne Ramsay parvient à créer une identité propre. Le film, subtile et froid, est parfois à la limite de la prétention, dans un traitement qui se veut parfois trop contemplatif, est porté par l’excellent Joaquin Phoenix. L’acteur signe une prestation musclée et puissante, et s’inscrit comme un des meilleurs acteurs de sa génération. http://www.lavisqteam.fr/?p=32446

Xavier D

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 287 critiques

3,5Bien
Publiée le 12/11/2017

porté littéralement par l'excellent Joaquin Phoenix dont c'est le seul acteur connu du film, malgré qu'il soit méconnaissable. un très bon point pour aller le voir. le long métrage lorgne du côté de Taxi Driver évidemment mais juste les 30 première minutes après aussi intéressant qu'addictif, l'histoire remplie de violence feutré, d'innocence, d'image choquante. Le metteur en scène à bien sa manière de voir voir les choses, comme le réalisateur de Drive, hypnotisant. L'enfance meurtrie, les horreurs de la guerre, la folie gangrène le personnage de Joe, avide de suicide, n'as rien à perdre et décide du coup de reprendre goût à la vie, poétiquement dramatique.

stanley

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 645 critiques

3,5Bien
Publiée le 11/11/2017

A beautiful day suscite des réactions critiques opposées qui, par leur aspect excessif, me semblent injusfiées. Je n'ai pas ressenti de complaisance vis à vis de la violence, d'ailleurs souvent filmée hors champ à l'aide de cadrages parfois astucieux et parfois prétentieux. Le film de Ramsay évoque évidemment Taxi driver mais aussi A history of violence et par certains aspects scénaristiques (la fuite dans le New York nocturne) Good times. Le film est à la fois pétri de grandes qualités et de relatives faiblesses. L'interprétation de Joachim Phoenix est étourdissante. Massif, chevelu et taiseux, il compose sans caricature un personnage détruit par les traumatismes de son passé. une performance autant mentale que physique. Le film commence très fort, d'ailleurs son premier quart d'heure est le meilleur moment, là où le mise en scène est la plus brillante alors que par la suite, par trop d'affèteries, elle fatiguera. Je trouve la relation du fils et de sa mère touchante et très juste. Le problème est la volonté de la cinéaste de faire coîncider trop souvent l'action présente avec les traumas du héros, cela sonne trop scolaire, trop appuyé. Mais le rapport trouble entre le tueur à gages et la jeune fille est pudique et sans pathos. Quant à la scène au lac, à ne pas rater! Notons la très belle musique qui rythme un film imparfait, parfois agaçant, mais qui ne se laisse pas oublier si facilement. A voir.

r0c-bribri

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 818 critiques

3,5Bien
Publiée le 10/11/2017

Il y avait Good Time ( avec Robert Pattinson méconnaissable) qui ressemblait étrangement à Beautiful Day au niveau des couleurs et de cet aspect épileptique. Ce film vanté par la critique comme étant "Le taxi Driver du XXIème siècle" est effectivement une forme de bombe, par ailleurs, présenter ainsi le film le place directement dans l'ombre du film de Scorsese ce qui est davantage une volonté de comm qu'une réelle appréciation nuisible à ce qui est à l'oeuvre ici. Le montage est déjà frénétique, il met directement en immersion le spectateur avec des cuts très nombreux et des scènes beaucoup plus lentes et oniriquesSpoiler: ( immense scène de Joe dans le lac) . La musique y est pour beaucoup, elle dérange et nous permet davantage que des mots ou des plans de nous mettre dans la tête de Joe. Mais enfin, ce qui contribue le plus à l'exploit du film, c'est très certainement l'immense Joaquin Phoenix complètement époustouflant. Boursouflé, instable, très calme, une force brute et non pas animale qui dégage davantage une pulsion de mort qu'un instinct de survie. C'est le pilier central du film, une énergie fascinante et inquiétante. Mais voilà, il y a un large problème narratif voire scénaristique qui plombe l'ensemble puisque en jettant des petites ficelles sans jamais en dérouler une seule, on se perd tout simplement. Qu'on soit dans le personnage, oui, mais que cela soit raconté et exploité à fond. On peut facilement rester sur le bas côté, et sans la présence de Joaquin Phoenix, c'est probablement ce qui me serait arrivé.

ffred

Suivre son activité 276 abonnés Lire ses 2 927 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/11/2017

Enfin ! Voici le nouveau long métrage de Lynne Ramsay. Celle-là même qui nous avait offert le plus beau film de l’année 2011 (We need to talk about Kevin). Difficile de sortir deux chefs d’oeuvre consécutifs, la réalisatrice anglaise réussit donc l’exploit. Si le genre est différent, le style est tout aussi puissant. Six ans après, sa mise en scène n’a rien perdu de sa force et reste virtuose. Elle aurait mérité le prix correspondant à Cannes (quand on voit que c’est le désastre Les proies qui l’a eu…). Par contre, le prix du scénario est quant à lui amplement mérité. Une écriture au couteau pour une partition aussi sensible que dérangeante. Et bien sûr le prix d’interprétation masculine décerné à Joaquin Phoenix qui n’a jamais été aussi grand. Il est juste phénoménal malgré (ou à cause d') un jeu minimaliste mais une présence gigantesque aussi animal que charismatique (nomination à la statuette en vue). Et une belle révélation, nommée Ekaterina Samsonov dans le rôle de la jeune fille, qu’on reverra certainement très vite. Voilà donc un polar aussi sombre que glauque, aussi violent que bouleversant, aussi désespéré que se refermant sur une (pâle) lueur d’espoir. N’en déplaise aux grincheux, sans doute l’un des meilleurs films de l’année aux côtés de 120 BPM, Dunkerque, Mother ! et autre Mise à mort du cerf sacré…Un nouveau choc, donc, de la part de la trop rare Lynne Ramsay. La qualité est privilégiée à la quantité (par rapport à certains…) et on ne s’en plaindra pas. Fascinant et perturbant.

Scorcm83

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 495 critiques

3,5Bien
Publiée le 28/11/2017

Une bonne impression à la sortie de la salle, un bon moment passé durant la projection, mais avec pas mal de recul je ne peux que constater qu'il manque au film une certaine "identité". *A Beautiful Day* est intéressant, il propose des partis pris de mise en scène assez couillus (le refus de la violence frontale, la mise en avant de moments faibles sur les moments "chocs", une filiation assumée avec *Drive* ou *Old Boy*). La mise en scène et la réalisation de Lynne Ramsay m'ont beaucoup fait penser à celle de Nicolas Winding Refn, une sorte d'hybride entre un *Drive* et un *Only God Forgives*. Néanmoins, celle ci arrive à tirer son épingle du jeu grâce à un point de vue mi féminin mi masculin et la douceur teintée de brutalité d'un Joaquin Phoenix admirable. En fait, ce que *A Beautiful Day* a pour lui (*You were never really here* en version originale, bien meilleure cela dit, la version française du titre est horrible) c'est une sorte d'ambivalence, de subtilité qui lui permet de captiver le spectateur durant les 90 minutes. Malheureusement, il est difficile de le considérer autrement qu'un bel ersatz de *Drive*, *Old Boy*, *Le Samouraï* etc... tant il semble s'en nourrir sans pour autant complètement les digérer. Malgré une magnifique bande originale, un Joaquin Phoenix qui porte le film sur ses épaules, une réalisation sobre et intéressante, *A Beautiful Day* n'est clairement pas le chef d'oeuvre annoncé mais se révèle néanmoins plaisant à voir, si l'on aime ce genre.

Carlos Stins

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 650 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/11/2017

Avec "A beautiful day", Lynn Ramsey frappe fort en livrant une oeuvre puissante, qui ne mettra assurément personne d'accord. Pour ma part, après un départ un peu laborieux, j'ai adoré voir ce film qui m'a ensuite totalement fasciné. La mise en scène de Lynn Ramsey est tout simplement une pure merveille, à la fois inventive, puissante et porteuse de sens. Si on allie à cela la perfection de la photographie avec ces sublimes jeux de lumière, on obtient un film absolument fascinant sur le plan esthétique qui dégage une ambiance saisissante. Certains ont reproché à Lynn Ramsey de se complaire à montrer la violence, critique à laquelle je m'oppose fermement, tant l'expression de la violence n'est, selon moi, jamais gratuite mais toujours justifiée. Autre critique assez injuste que j'ai pu lire : "le film ne raconte rien". La encore, je ne suis pas d'accord avec ce reproche, le film racontant certes un propos simple mais surement pas simpliste. La nuance peut sembler légère mais elle est de taille car, derrière cette trame narrative apparemment simple, le film développe de nombreuses paraboles et thématiques qui le rendent passionnant, si tenté qu'on prenne le temps de d'y intéresser. Pour trouver le sens de ce film, le spectateur doit faire un effort personnel de réflexion à l'image de la séquence finale. Le film s'achève en effet sur une fin ouverte, laissée à la libre interprétation du spectateur, et que chacun peut voir de manière différente . Bien sur, on ne peut pas évoquer ce film sans parler de la performance titanesque de Joachim Phoenix, qui prouve une fois de plus qu'il est un immense acteur. Au final, "A beautiful day" laissera forcément certains spectateurs sur la touche mais il serait dommage de ne pas vous laisser tenter par long-métrage qui vaut assurément le détour.

Yves 4.

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 171 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/11/2017

bon scénario , Thriller implacable , peu de dialogue , J.Phoenix , Brut de décoffrage terriblement efficace...au marteau...!!!

Sylvain M.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 57 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/11/2017

Un film qui ne laisse pas indifférent. En vrac : une violence assez folle, Joaquin Pheonix sensationnel, un scénario bien ficelé, quelques clichés, une esthétique dans la réalisation à souligner, un rythme qui tient en haleine. À voir.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top