Notez des films
Mon AlloCiné
    Nick's Movie
    note moyenne
    3,4
    27 notes dont 5 critiques
    répartition des 5 critiques par note
    1 critique
    3 critiques
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Nick's Movie ?

    5 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3768 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2012
    Pour Wim Wenders, "Nick's Movie" est plus qu'une expèrience qu'un film! Sa tâche consistait avant tout d'accompagner son ami Nicholas Ray dans cette èpreuve qu'est la mort, plutôt que de faire un long-mètrage! Pourtant l'aventure a commencè avec ce dèsir de faire "Nick's Movie". Après avoir fait tournè Ray dans "L'ami amèricain", une amitiè ètait nèe entre lui et Wenders! Nick avait subi une opèration chirurgicale, il avait un cancer incurable et avait dit à Wenders qu'il avait peur car il ne lui restait plus longtemps à vivre! C'est pour cela que Nick dèsirait faire un autre film pour donner au monde entier une autre image de lui! D'où ce document particulièrement poignant sur les derniers jours d'un immense rèalisateur qui sut exprimer l'inquiètude de la jeunesse et de la sociètè amèricaine dans "Rebel Without a Cause", un film mythique qui compte dans l'histoire du cinèma où il tira de Jimmy Dean (son souhait ètant de ne pas parler de l'acteur dans "Nick's Movie", chose que Wenders a respectè), ce rebelle sans cause, le meilleur de lui-même! Dans "Nick's Movie", Ray est mentalement au top! C'est ce qu'il voulait prouver et montrer qu'il pouvait faire un long-mètrage et le finir! Les premières scènes sont les plus belles, les plus douloureuses, où l'on voit un homme rongè par la maladie où Ray avait encore des forces, se concentrait pour être filmè! Mais cela n'a pas durè, son cancer s'est malheureusement montrè plus fort malgrè tous les efforts de Wenders et l'èquipe du film de le combattre avec de la fiction! Et "Nick's Movie", très vite, quelques semaines après le tournage, est devenu plus ou moins un documentaire qui montrait la progression du cancer, devenant un film sur Nick en train de mourir! L'èpilogue est magnifique où l'èquipe du film se retrouve dans la baie de l'Hudson, sur un bateau, en train de boire du sakè, se lancer des blagues, dire la vèritè, penser à Nick, sans pleurer! Ce fût les dernières volontès de Nick Ray et elles ont ètè respectèes! Comme d'avoir ses cendres dans une urne sur le pont du bateau avec un joli contrechamp du Word Trade Center! Tout un symbole où finalement la mort au cinèma n'existe pas dans la vie...
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 579 critiques

    3,0
    Publiée le 28 avril 2013
    En voilà un curieux film. Lightning over water est un film à mi-chemin entre documentaire et fiction nous racontant le processus de création d'un film réalisé par Wim Wenders et son ami et célèbre cinéaste Nicholas Ray condamné par un cancer dont il décédera quelques semaines après le début du "tournage". Le film s'apparente au documentaire dans sa volonté d'exposer le réel. Les personnages à l'écran incarnent leurs propres rôles: réalisateur, scénariste, technicien... Mais d'un côté une bonne partie du métrage est vraiment mis en scène sans que cela soit caché, bien au contraire. J'ai en tête ce passage où Ray demande à Wenders si ce qu'il disait ne semblait pas trop joué. Au fond, plus qu'un simple film sur la fin de vie de Nicholas Ray, Lightning over water s'interroge sur la frontière entre le documentaire et la fiction, entre le mythe et la réalité. On retrouve ainsi des éléments qui seront repris plus tard par Kiarostami pour son film Close-up bien que celui-ci abordait en profondeur la question de la société et de la justice. On assiste alors ici au portrait d'un homme qui sait qu'il va mourir. Et comme le dit Wenders, à travers la caméra on le sent. Le cinéaste allemand sentait l'espoir quand il voyait Ray à l'oeil nu mais à travers la caméra c'était différent. Et on la sent cette dégradation tout au long du film. Mais ce n'est absolument pas misérabiliste pour autant. Wenders n'a pas peur de filmer la maladie, de parler des doutes qui l'assaillent concernant le bien fondé de faire travailler Ray pour un ultime film. Entre images authentiques et images mises totalement en scène, le film est troublant. D'un côté j'ai aimé le concept, de l'autre ça ne m'a pas non plus chamboulé plus que ça. Disons qu'il y a des idées mais qui ont du mal à tenir sur 1h30 à mon sens. N'en reste pas moins un film testamentaire intéressant qui ne pleurniche jamais, en témoigne la séquence finale, et une oeuvre plutôt audacieuse dans son traitement. Ça ne m'a pas chamboulé plus que ça mais ça reste à voir, ne serait-ce que parce qu'au fond on assiste là à une belle histoire d'amitié, belle, poignante et sincère.
    StrawDogs
    StrawDogs

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 91 critiques

    5,0
    Publiée le 27 janvier 2014
    Un questionnement très fort quant à la frontière entre fiction et vérité au cinéma. Le cinéma est-il LA vérité? Ou la réprésentation d'UNE vérité? La mise en scène est glaçante, Nicholas Ray est fantastique et la fin en for d'hommage au réalisateur/acteur/homme est une des meilleures que le cinéma ait connu à ce jour. Un chef d'œuvre!
    educomix@bluewin.ch
    educomix@bluewin.ch

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 48 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juin 2007
    Un projet qui perd toute rigueur devant l'impératif de la mort. Atteint d'un cancer, Nick (Nicholas Ray "La Fureur de vivre", "Johnny Guitar") est, à l'arrivée de Wim, très avancé dans sa maladie. Wenders s'accroche désespérément à ce projet qui n'a pour fondement que la volonté réciproque de réaliser un long-métrage ensemble. Wim est assailli par le doute, par les peurs que lui renvoie la dégradation et la mort prochaine de son ami, sentiment qu’il n’a nul peine à livrer à la caméra, mais peut-il, doit-il les partager à son ami? Contraint par une honnêteté caractéristique aux personnalités de l'un et de l'autre, honnêteté qui sans nul doute est à l'origine de cette amitié entre deux auteur d’une génération et d'un cinéma très différent. Au vu de la nature de leurs rapports, la transparence ne pouvait que s'imposer et le matériel récolté pour la réalisation d'une fiction devint le reportage de deux amis dans leur combat pour atteindre leur but avec pour adversaire la mort sans même que celle-ci ne soit trop évoquée (ne pas donner trop d’importance à l’ennemi) Nick ne verra jamais le résultat, mais offre au public un moment de cinéma qui pour moi restera inoubliable.
    Del arte
    Del arte

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 92 critiques

    4,0
    Publiée le 13 octobre 2017
    Nick's Movie est un film à voir si l'on s'intéresse de près au cinéma, si on s'y intéresse de près si l'on aime Wim Wenders. C'est une sorte d'essai cinématographique autour du réalisateur Nicholas Ray, quelques semaines avant sa mort. Nous savons d'emblée qu'il va mourir dès la première scène. Il s'ensuit un long discours sur les choses, la mort, les films, le cinéma, filmé de manière "intimiste", ou plutôt "crue". Intimiste n'est pas vraiment le mot parce que l'équipe de réalisation est là, mais c'est aussi celle qui se filme: il y a un double miroir dans lequel on voit le réalisateur à plusieurs moment de sa vie, tantôt comme acteur de sa propre fin, tantôt jouant le rôle de son dernier film. Il y a donc une part expérimentale pour une approche très humaine des hommes.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top