Mon AlloCiné
    Churchill
    note moyenne
    3,1
    436 notes dont 56 critiques
    7% (4 critiques)
    25% (14 critiques)
    32% (18 critiques)
    20% (11 critiques)
    11% (6 critiques)
    5% (3 critiques)
    Votre avis sur Churchill ?

    56 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2408 abonnés Lire ses 644 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juin 2017
    "Churchill" ou un biopic mené avec finesse, psychologie et surtout une grande pertinence... Ce portrait d'un monument nommé Churchill est d'une part porté par Brian Cox qui donne une densité au personnage comme jamais, et d'autre part vu sous un angle différent qui apporte beaucoup. En effet, tout au long de ce moment crucial de l'Histoire, les quarante-huit heures avant le débarquement, on nous montre un premier ministre dévasté, ravagé, traumatisé par le massacre de la première guerre dont l'homme porte toujours les stigmates profondément ancrés au fond de lui... C'est toute cette fragilité et cette incertitude, à la veille du "jour J", que l'acteur va réussir à faire passer avec persuasion au spectateur ! Et quel tour de force ! De voir ce roc qui s'érode, se fissure et s'effrite par les doutes qui le harcèlent, par les démons qui l'obsèdent, est une révélation franchement passionnante... Tout comme ces idées et cette place, que ce ministre de la guerre essaie de maintenir vaille que vaille face à Eisenhower ! Là aussi impressionnant et riche de réflexion ! Un biopic de plus filmé avec soin, privilégiant une ambiance intime, où plus d'une fois se dégagent des instants clés, des messages décisifs mettant en scène un personnage magnifique et tourmenté, tout en contradiction, face à une guerre dont l'équation à résoudre avait de quoi faire frémir ! À titre d'exemples, rien que les échanges avec son épouse, Miranda Richardson remarquable elle aussi, sont des moments tous éloquents et puissants en tant que retentissements sur le fonctionnement de cet homme hors du commun. Un caractère phénoménal sans doute qui cachait une sensibilité à fleur de peau... Un film de Jonathan Teplitzky qui mérite sans aucune crainte d'être découvert !
    janus72
    janus72

    Suivre son activité 27 abonnés

    3,0
    Publiée le 1 juin 2017
    Ce film retrace les jours précédents l'opération Overlord de Juin 44, aux travers des sentiments - prises de position du Premier Ministre Anglais face aux deux responsables militaires intransigeants que sont Eisenhower & Montgomery. Malgré beaucoup de cigares et pas mal d’alcool, on suit de près ce vieil ours, en proie à ses vieux démons ( Gallipoli et les Dardanelles ) que l'on sent bientôt impuissant devant une situation exceptionnelle qui lui échappe inéluctablement. Brian Cox trouve là un rôle en Or 24 carats qui lui permet d'en faire parfois beaucoup, mais avec un tel personnage... Miranda Richardson plus sobre s'en tire aussi très bien. Une Bio soignée et luxueuse qui mérite le détour.
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 39 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 10 juin 2017
    Cette oeuvre résume les 3 jours qui précédent le Débarquement des alliés le 6 juin 1944. Le film ne montre pas de scènes de guerre mais suit le destin du premier ministre anglais incarné par un Brian Cox extraordinaire. On peut y voir un homme dévasté par sa participation à la Grande Guerre et miné par le fait d'envoyer des jeunes se faire tuer au front. Un biopic, enfin un pan de sa vie, d'une grande pertinence sur un homme torturé qui a marqué son époque.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 497 abonnés Lire ses 442 critiques

    3,5
    Publiée le 3 juin 2017
    Le film est très bien réalisé et interprété. Aussi, c'est très intéressant de rentrer ainsi dans les coulisses de la vie de Churchill et de son entourage pendant les 48 heures qui précèdent le débarquement. Je trouve que c'était vraiment nécessaire de faire ce film. Le souci c'est que le film dans son ensemble est monotone et ennuyeux.
    Marie-francoise C.
    Marie-francoise C.

    Suivre son activité 1 abonné

    5,0
    Publiée le 1 juin 2017
    Superbe film du un morceau d'histoire qui changera l'histoire de notre pays. Les acteurs sont authentiques et sont parfaits dans leurs rôles
    Carole P
    Carole P

    Suivre son activité 2 abonnés

    4,0
    Publiée le 31 mai 2017
    Très bon film qui décrit très bien le vieux lion qu'était Monsieur Churchill. Très bon jeu des acteurs pour décrire cette période difficile. Pour les passionnés d'histoire, ce film est à complèter avec les mémoires de guerres de Winston Churchill qui permet encore mieux de cerne le personnage et de mieux comprendre pourquoi il ne voulait plus du débarquement de l'opération Overloard.
    PLR
    PLR

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 142 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juin 2017
    Excellent focus non pas sur toute la vie et la contribution publique de Winston Churchill (dont, pour mémoire, la promesse politique aux Britanniques ne fut que : "du sang et des larmes") mais sur les trois jours qui précédèrent le Débarquement des Alliés en Normandie. Ce pourrait autant être un film, parmi d'autres, non pas sur les derniers préparatifs de l'opération militaire mais sur la décision finale d'y aller ou pas. Avec un Churchill, pour le moins hésitant, incrédule, inquiet. Et on le serait à moins. Dans les moments de tension extrême que l'illustre homme a dû affronter dans son entourage a été glissée une situation pour le moins émouvante et émotionnellement éprouvante. Ce n'est certainement pas un fait historique (encore que, qui sait ?), mais probablement un choix scénaristique pour que derrière l'image de l'homme fruste apparaisse quelque chose de profondément humain. Lorsque sa secrétaire évoque avec lui son fiancé lancé dans cette opération du Débarquement et dont le sort, comme celui de l'ensemble des soldats, est par nature des plus incertains. Je ne "spolie" pas car c'est dans la bande annonce. Au final, un très grand film avec le personnage historique titre interprété magistralement. Les "seconds rôles" au cinéma, mais pas dans l'Histoire avec un grand H, n'étant pas en reste. Un seul regret peut-être pour le public Français : ne pas avoir aperçu l'ombre de la casquette ni la silhouette du Général de Gaulle ! Perfide Albion.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 341 abonnés Lire ses 364 critiques

    1,0
    Publiée le 15 juin 2017
    À la veille de déclencher l'opération Overlord en Normandie, Churchill hésite. Responsable en 1915 du désastre de Gallipoli en Turquie, il ne veut pas une seconde fois être responsable d'une boucherie. Comme son titre ne l'indique pas, "Churchill" n'est pas un biopic. Il ne s'agit pas ici d'englober dans toute sa richesse, l'histoire du plus grand homme d’État britannique que le vingtième ait connu mais - comme le faisait avec autrement plus de talent "Jackie" sur la veuve de John Kennedy - de raconter quarante huit heures de sa vie : les quarante-huit heures qui précédèrent le débarquement en Normandie. "Churchill" est lesté de tellement de défauts que les épingler l'un après l'autre confine au jeu de massacre. Le moindre n'est pas son académisme. "Churchill" se veut un film en costumes. Hélas, il ne quitte guère les sous-sols du 10, Downing Street sinon pour quelques échappées en bord de mer - bizarrement filmées sur le littoral écossais. Brian Cox, un des plus grands acteurs shakespeariens vivants, y cabotine à loisir. Comme si son personnage s'y résumait, il ne cesse de tirer sur son cigare - au point qu'on se demande si l'équipe technique a dû filmer avec un masque à gaz pour se protéger de ses volutes. Mais plus fondamentalement, "Churchill" repose sur un grave défaut de structure. Toute l'intrigue est construite autour d'un faux suspense. Le débarquement aura-t-il lieu ? On sait que oui. Dès lors, les états d'âme du Premier ministre font long feu. Pire : ils donnent de lui l'image d'un homme qui manque cruellement et de flaire et de détermination, alors que sa vie aura au contraire donner l'exemple du contraire.
    Cinéphilion
    Cinéphilion

    Suivre son activité 38 abonnés

    4,0
    Publiée le 15 août 2017
    Au cœur des entrailles du pouvoir diplomatique, « Churchill » dresse un portrait intimement réussi de l’Ancien Premier Ministre britannique, confronté à la plus grande décision de la Seconde Guerre Mondiale. Difficile d’établir un biopic sur un homme politique d’une telle envergure, l’histoire de ces figures historiques étant marqués par des moments dont l’ampleur nous dépasse. « Le Discours d’un Roi », « Invictus », « Imitation Game » ou dernièrement « Jackie » avec Nathalie Portman, chacun retrace un instant clé de la personne au sein d’une histoire marquante de notre civilisation. « Churchill » suit habillement le complexe processus de décision qui a mené le gouvernement britannique a décidé du Débarquement de l’été 1944. Là où l’oeuvre biographique excelle est sur le jeu d’acteur impressionnant de Brian Cox. Cigare constamment en bouche, alcoolique, légèrement bedonnant et vieillissant, la figure politique épate et surprend par une personnalité auto-dérisoire avec une pointe de cynisme et de dramaturgie. Par grand étonnement, il se révèle comme sentimentalement dépassé par les événements. Une délicatesse et un altruisme lève le voile sur un homme d’une humanité inopinée divisé entre la tragédie humaine de la guerre et la fin de cette dernière. Nombreux sont les monologues vitaux quant à l’avancée du film qui nous en apprennent toujours un peu plus sur le déroulé de l’opération. D’échanges diplomatiques houleux jusqu’à des accords politiques émouvants, le récit s’appuie sur le difficile rôle que l’entourage caché du Ministre a subit : Sa femme, sa greffière, le Chef de Armées, le philosophe Jan Smuts, chacun à son tour à le droit son hommage mémorial dans le scénario. Quelques scènes clés magistrales raisonnent comme ce discours radiophonique officiel d’annonce après le début du Débarquement. Sous une heure grave, Winston Churchill se doit d’encourager les troupes et de donner espoirs aux citoyens que cette bataille sera la dernière. Bilan : « Churchill » signe le portrait intimiste d’une homme vieillissant confronté à l’un des plus grands événements historiques. Toute la critique et plus encore sur Cinephilion.net
    Galactus
    Galactus

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 9 critiques

    3,5
    Publiée le 8 juin 2017
    Biopic d'une toute petite partie de la vie de cet homme unique. Il n'y a donc pas beaucoup de choses à raconter, en plus la suite est archi connue, mais l'acteur principal, aidé par le naturel de tous ceux qui gravitent autour, a fait un énorme travail pour nous baigner dans la psychologie et les réflexions du personnage. L'acteur dégage une puissance incroyable. On a l'impression d'accompagner le vrai Churchill pendant tout le film. Je ne m'attendais pas à être aussi captivé.
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 214 critiques

    3,5
    Publiée le 3 juin 2017
    Au moment où certains dirigeants de la Planète semble vouloir à tout prix provoquer une troisième Guerre Mondiale, il serait bon qu’ils puissent voir ce nouveau Churchill pour se rendre compte ce que cela implique. Très réussi dans sa peinture de la diplomatie et de la stratégie militaire, le film n’en aurait été que meilleur si il nous avait montré des scènes de batailles. Mais le réalisateur Jonathan Teplitzky semble plus rechercher la petite histoire dans la grande en se focalisant uniquement sur trois jours de la vie de Churchill. Il a en tout cas trouvé l’acteur parfait pour cela tant Brian Cox a réussi à coller aussi bien physiquement que vocalement à ce grand homme de l’Histoire du Royaume Uni. Une prestation qui fera date dans la carrière de l’acteur.
    Camille S
    Camille S

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 29 juillet 2017
    C'est un film plutôt étonnant, très intimiste donc inédit, mais je pense que le réalisateur n'a pas pu aller au bout de son idée...dommage dommage... Plus en détail, le film commence par une sublime séquence, puis s'affiche alors le titre du film en gros caractères rouges si ma mémoire est bonne sur un plan noir et blanc des plages du débarquement, Churchill en fond. Pas mal du tout! Le contraste des couleurs annonce....la couleur sans mauvais jeu de mot: Churchill ne sera ni un film débile sur les gentils Anglais qui massacrent les méchants nazis, ni un film de guerre, mais un film historique - d'auteur? - qui relatera une infime mais importante partie de la vie de Churchill. Je pense que, par manque de fric, le réalisateur n'a pas pu aller au bout de ses ambitions, parce que le film s'éternise vers la fin, les séquences se répètent, mais bon, à quoi bon travestir l'histoire si elle est telle qu'elle est, à savoir longue et répétitive? La question se pose lorsqu'on réalise un film: to subvert or not to subvert? Je recommande ce film aux amateurs d'histoire.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1140 abonnés Lire ses 2 463 critiques

    2,0
    Publiée le 6 juin 2017
    N’étant pas fan du tout des biopics, il n’était pas acquis que j’aille voir ce « Churchill ». Seulement voilà, appréciant quand même pas mal l’acteur Brian Cox, et connaissant plutôt bien le personnage dont il était ici question, j’avoue que le projet m’a rendu assez curieux. Le résultat, c’est qu’au final je m’y suis quand-même risqué, et que le bilan fut, pour moi, en fin de compte bien mitigé… Pour être honnête, j’avoue même que sur sa première demi-heure, je ne donnais pas bien cher de ce film. Pour le coup, le début de ce film a coché absolument toutes les cases qui m’horripilent d’habitude dans un biopic : forme académique outrancière, accumulation de personnages historiques dont on se plait à montrer à quel point chacun a bien été grimé par l’acteur qui l’incarne, scènes d’expositions interminables qui minent la dynamique et l’immersion dans l’intrigue, choix discutables sur les événements choisis d’être traités… D’ailleurs, de tous ces points, ce fut sûrement le dernier qui m’a le plus ennuyé dans ce film. Décider de ne traiter le personnage qu’au travers de ces quelques jours avant et après le débarquement de Normandie, j’avoue que ça m’a considérablement déstabilisé. Il y a tant de choses à dire sur le personnage ! Ne le regarder qu’au travers de ce moment, je trouve que c’est incroyablement réducteur. Alors après soit, c’est un choix. Puisqu’il y a déjà eu quelques films sur ce personnage et qu’il y en aura encore par la suite, pourquoi ne pas adopter un angle original ? Certes… Mais bon voilà, le film s’appelle « Churchill ». C’est vraiment bête mais avec un autre titre et avec une démarche moins focalisée sur Churchill ; j’entends par là une démarche prenant aussi davantage en compte les personnages d’Eisenhower, de Montgomery, voire de quelques autres ; je pense franchement que ce film en serait devenu beaucoup plus intéressant et surtout beaucoup plus riche. Parce que oui, pour moi le vrai problème de ce « Churchill », c’est qu’à vouloir absolument focaliser son attention sur ce personnage là, et cela seulement au travers de cette fenêtre de temps très réduite, on se retrouve selon moi avec deux gros problèmes. Le premier, c’est que ça réduit le personnage de Churchill. Le second c’est que le film se retrouve du coup avec trop peu d’éléments à traiter pour occuper les 1h45 de métrage. Et c’est dommage, parce qu’à desserrer l’étau autour du personnage de Churchill, on aurait pu éviter bien des lourdeurs, et on aurait pu développer des situations de manière bien plus riche. Là, avec ce choix très « winstonocentrée » auquel se risque le film, on se retrouve finalement avec pas mal de remplissage ; et du remplissage pas toujours très original et varié. On nous cale pas mal de scènes de pathos, pas mal de passages obligés avec sa femme (qui, ici, relèvent plus du cliché qu’autre chose), ou bien encore pas mal de redondances de propos qui, du coup, tournent souvent en rond ( spoiler: …parce qu’au final, on s’en tape quand même pas mal des scènes venant simplement illustrer l’idée selon laquelle Churchill est surtout tourmenté par le fait qu’on le laisse sur la touche ! ) Et pour le coup, pour moi, celui qui aurait été le grand gagnant d’un tel choix, outre le spectateur, ça aurait été Brian Cox lui-même. Parce que franchement, la tache qu’on lui a donnée était quand même sacrément ardue. Et à lui donner une telle plâtrée de moments aussi peu pertinents à jouer, ça lui arrive parfois de sombrer dans une légère surenchère, ce qui est triste parce que globalement, il fait quand même clairement bien le job, surtout sur le dernier quart. Au final donc, je trouve que même si ce « Churchill » est loin d’être une purge, il n’a donc malheureusement pas su éviter tous les écueils qu’il aurait été préférable d’éviter. Je disais en début de critique que je n’aimais pas les biopics pour toute une flopée de raison ; eh bien malheureusement ce « Churchill » n’est pas venu changer la donne. Au contraire, il est venu la confirmer. Dommage…
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 2 391 critiques

    1,5
    Publiée le 27 octobre 2017
    Le bonhomme est intéressant sur son parcours mais fallait-il faire un film sur ces quelques jours où il ne se passe pas grand chose coté Churchill ? A part l'introspection, intimiste, la peur et les émotions, tout cela pas forcément bien mis à l'écran, l'ensemble est bancale et peu passionnant. 1.5/5 !!! (pour ma part). J'attendais mieux.
    Xavier B.
    Xavier B.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,5
    Publiée le 16 juin 2017
    Le film montre assez bien le ‘‘vieux lion’’ à la fois anxieux du bain de   sang qu’il redoute, mais aussi vexé de constater qu’il est désormais sur   la touche s’agissant de décisions militaires. Le personnage de Churchill n’a cependant pas, mis à part ses barreaux   de chaises et ses superbes flacons à whisky, un charme fantastique et le spectateur n’a pas assez d’empathie avec lui pour se passionner pour le sujet… Il reste intéressant de relire l’histoire à travers la personnalité et les sentiments de ceux qui l’ont faite. D’autres spectateurs s’interrogeront sans doute comme moi sur la responsabilité qu’aurait pu avoir le Churchill qu’ils ont vu dans le bombardement de Dresde en février 1945, parfois considéré comme un crime de guerre majeur…
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top