Mon AlloCiné
Mon Ket
Note moyenne
3,0
25 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Closer
  • CNews
  • Culturebox - France Télévisions
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • Le Dauphiné Libéré
  • Ouest France
  • Première
  • Studio Magazine
  • Télé 2 semaines
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • La Voix du Nord
  • Le Journal du Dimanche
  • Positif
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Libération
  • La Croix
  • Le Figaro
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

25 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Cette comédie surprend constamment par sa liberté de ton et son originalité autour d’un personnage de crétin flamboyant auquel François Damiens apporte autant de talent que d’humanité.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Closer

par La Rédaction

Entièrement filmé en caméra cachée, ce premier long métrage de François Damiens donne forcément lieu à des scènes exubérantes dignes de François l'embrouille !

CNews

par La rédaction

S’il peut laisser quelques spectateurs circonspects, ce projet atypique, donnant lieu à des scènes cocasses, déclenchera une vague de fous rires.

Culturebox - France Télévisions

par Pierre-Yves Grenu

Si on n’échappe pas à des redondances dans l’installation de ce personnage délibérément caricatural, ne boudons pas notre plaisir : nous sommes en permanence ballottés entre le rire énorme et les épouvantables moments de gêne. Si ça, c'est pas du cinéma !

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Elle

par Nathalie Dupuis

Hilarant et bluffant.

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Un bijou d'humour et d'absurde.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Le premier film derrière la caméra de François Damiens, dont nombre de scènes sont tournées en caméra cachée, exercice où il excelle. Et rires garantis, non sans que l’émotion, sur le thème de la paternité, n’y ait aussi sa part.

Ouest France

par Thierry Chèze

Un film tendre et mordant, avec François Damiens à son meilleur.

Première

par Frédéric Foubert

"Mon Ket" est totalement hilarant.

Studio Magazine

par Thierry Chèze

C'est précisément pour son côté de bric et de broc que "Mon Ket" est à la fois attachant et drôlissime.

Télé 2 semaines

par Emilie Leoni

Cocasse, irrévérencieux, irrésistible.

Télérama

par Samuel Douhaire

Comme dans tout film à sketchs, le résultat est inégal. (...) Mais les moments irrésistibles foisonnent : la virée dans un bureau de tabac, où Versavel-Damiens apprend à son enfant à fumer devant les clients perplexes, puis scandalisés.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Essayer de nous faire croire que toutes ses saynètes s’emboîtent dans un scénario cohérent n’est certainement pas le canular le plus élaboré de François Damiens. Ses impostures restent des vignettes amusantes : alors pourquoi ne pas se faire piéger pour en profiter ?

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Avec « Mon Ket », sur les écrans ce mercredi, François Damiens revient à ses premières amours en tournant une fiction délirante... par le biais des caméras cachées. Le résultat est assez déconcertant.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Le résultat est irrésistible : l’acteur sans filet multiplie les provocations, comme acheter un paquet de cigarettes à son fils et lui apprendre à fumer devant les clientes outrées du bureau de tabac.

Positif

par Olivier De Bruyn

Alignement de saynètes, le film réserve des moments cocasses (...) mais, sur la durée d'un long métrage, s'abîme dans les répétitions et bute contre les limites de son dispositif.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Pour son premier film en tant que réalisateur, François Damiens use du style qui a fait son succès, mais sans parvenir à convaincre.

Le Parisien

par Catherine Balle

On sourit parfois des réactions de ses interlocuteurs, comme celle de cette artiste qui explique à Damiens qu’elle ne peut pas discuter avec lui car elle est trop « raffinée ». Mais dans cette succession de sketches, certaines situations mettent mal à l’aise, tandis que d’autres sentent le déjà-vu.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

L'Express

par Christophe Carrière

Le scénario est tenu par un fil conducteur assez usé, déclaration d'amour d'un père à son fils dont la singularité ne réussit pas à pallier une mièvre banalité, aux antipodes de l'insolence de quelques (rares) moments hilarants - tel celui de la rencontre de beaux-parents atterrés par leur futur gendre.

Libération

par Didier Péron

Le problème, c’est qu’au nom d’un principe de démocratie participative (même si c’est à l’insu de leur plein gré, puisque les gens ont quand même signé pour accepter de figurer à l’écran), rien ni personne n’existe durablement, chassé par la logique du zapping et les limites du canular, laissant François Damiens tout seul pour boucler son tour de piste à multiples postiches et son numéro éculé de relou professionnel.

La critique complète est disponible sur le site Libération

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Tout au long du film, la gêne le dispute à une question : comment toutes ces personnes ont-elles pu accepter de paraître dans un film de si mauvais goût ?

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaro

par Nathalie Simon

Tourné en caméra cachée, le film aligne des saynètes bancales. Raté.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Signe du plantage : le montage des prises non retenues sur le générique de fin, digest alternatif du film, est ce qu'il y a de plus réussi. Revoyez plutôt "le Grand Bluff", de Patrick Sébastien.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Bruno Deruisseau

En l’embrouillant avec la fiction, François Damiens – ici tout en postiches et en prothèses dentaires – trahit complètement le dispositif qui l’a fait connaître...

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Vincent Ostria

Une série de saynètes où le comédien, incarnant un rustre grimé en Johnny Hallyday et imitant le franglais de Jean-Claude Van Damme, tente de choquer par ses excès immoraux. Indigeste.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top