Mon AlloCiné
    Dernières Nouvelles du Cosmos
    note moyenne
    4,4
    178 notes dont 26 critiques
    58% (15 critiques)
    19% (5 critiques)
    12% (3 critiques)
    12% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Dernières Nouvelles du Cosmos ?

    26 critiques spectateurs

    Suzanne Costa
    Suzanne Costa

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Un film impossible à raconter tant il donne d'espoir et de bonheur. C'est une des oeuvres les plus importantes que j'ai pu voir, toutes catégories confondues. Tout le monde était dans une sorte de transe pendant l'avant-première à Lussas. Un film important ET drôle ET bouleversant.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 336 abonnés Lire ses 1 160 critiques

    2,5
    Le documentaire "Dernières nouvelles du Cosmos" est consacré à une jeune femme de 30 ans, Hélène Nicolas, une autiste qui ne parle pas, qui n’a jamais appris à lire ni à écrire, mais qui, grâce à Véronique, sa mère, et à un travail de tous les jours, a pu commencer sous le pseudonyme de Babouillec Sp (Sp pour sans parole, trait d’humour d’Hélène) une nouvelle vie consacrée à l’écriture. C’est par l’intermédiaire du metteur en scène Pierre Meunier que Julie Bertuccelli a rencontré Hélène et son intérêt pour la difficulté à communiquer l’a poussée à suivre la jeune femme sur une période de deux ans, seule derrière la caméra, sans cadreur, sans ingénieur du son. C’est ainsi que, petit à petit, un véritable film est né. Un film qui, du début à la fin, situe Hélène dans sa vie de tous les jours, dans ses rapports avec les enfants, avec les chevaux, dans sa rencontre avec un mathématicien, dans sa façon de travailler, dans sa façon d’écrire. Après un court séjour dans une école maternelle, Hélène a été placée dans une institution en principe spécialisée, et elle en est sortie à 14 ans. 5 à 6 ans ont été nécessaires pour que Véronique et Hélène se reconnaissent vraiment comme mère et fille. C’est presque par hasard, qu’un jour, Véronique s’est aperçue que sa fille, qui jamais ne parlait, était capable d’écrire en assemblant des mots et des phrases sur des pages A4 à l’aide d’une boîte remplie de lettres en carton. Tous ces moments, le film ne les montre pas, mais on assiste au résultat obtenu au bout de ces 10 années de connivence entre Hélène et sa mère. Julie Bertuccelli se garde bien de prendre partie dans les querelles qui empoisonnent le champ de l’autisme, elle ne fait intervenir aucun spécialiste, aucune voix off, elle fait bien plus, elle montre, elle témoigne. Ce qu’elle montre est parfois dur à « supporter » pour le spectateur, en particulier au tout début du film. C'est, d'ailleurs, une force du film : mettre le spectateur face à sa capacité à appréhender la différence. Une capacité que les jeunes enfants possèdent bien plus que les adultes. Des textes issus des mots et de ces phrases jetés à la volée par Hélène, sont nés plusieurs recueils signés Babouillec, des chansons et des représentations théâtrales, dont "Forbidden di sporgersi", d’après les textes du recueil "algorithme éponyme", un spectacle de Pierre Meunier et Marguerite Bordat présenté l’an dernier à Avignon. Le film se termine sur la première de ce spectacle, le 16 juillet 2015. Pour le futur, on parle d’un livret d’opéra.
    liege2222
    liege2222

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    La Cour de Babel réalisé par la même réalisatrice était un documentaire très émouvant et subtil sur un sujet bien casse gueule: l'accueil des adolescents immigrés non francophones dans les classes d'accueil en France. Avec Dernières nouvelles du cosmos, l'émotion est encore plus forte, le sujet (une écrivain autiste) encore plus casse-gueule qui redonne la pèche mais là, ça va beaucoup plus loin jusqu'au cosmos, au plus profond de nous-même. Absolument bouleversant !
    namury
    namury

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Un film fantastique et essentiel que tout le monde devrait aller voir. Il nous ouvre les yeux sur une autre réalité. Julie Bertuccelli signe un film au-delà du cinéma. A ne louper sous aucun prétexte.
    Pierre-Marie Dru
    Pierre-Marie Dru

    Suivre son activité

    5,0
    Pour ceux qui veulent se réconcilier avec l'humanité, courez voir le film de Julie Bertuccelli. Un Big Bang. Bravo à Hélène, Véronique, Pierre et Julie. Un film qui "répare les vivants". Poésie pure. Cosmique. Merci !
    Luana G.
    Luana G.

    Suivre son activité

    5,0
    Julie Bertucceli nous offre son film le plus réjouissant à la fois émouvant et passionnant. Pourquoi sommes-nous amoureux du cinéma ? Pour ces minutes poétiques, irréelles, ces instants où la beauté remplace le quotidien. Merci Babouillec, l'héroïne autiste de ce chef d'oeuvre, de nous laisser entrer dans son magnifique cosmos.
    emmanuelle B.
    emmanuelle B.

    Suivre son activité

    2,5
    je pense que les critiques enchanteresses viennent de spectateurs touchés de près ou de loin par ce sujet qu'est l'autisme. j'avoue avoir été déçue, même si le documentaire est bien monté et réalisé, on suit cette histoire tragico-poétique assez facilement et ça nous permet de connaitre un monde différente du notre, avec toutes les bonnes vibrations qu'il transporte aussi.
    WutheringHeights
    WutheringHeights

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 179 critiques

    2,5
    Deux ans après son merveilleux film La Cour de Babel, la réalisatrice s’est intéressée à Hélène Nicolas, une jeune femme de trente ans, autiste et auteur de texte déconcertants (...). Si le personnage est fascinant, le film, inégal, peine à séduire sur la longueur. LA SUITE :
    Lagesse E
    Lagesse E

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 15 critiques

    5,0
    Un grand film, un grand docu, qui vous emmène loin très loin. Faites le voyage avec Hélène dite Babouillec, respectez son mystère qui nous renvoie à nos propres mystères... accepter la différence, par les temps qui courent, c'est n'est pas anecdotique. Ce film est une merveille. Il faut en profitez. Ne le ratez pas.
    ALLOUCH H.
    ALLOUCH H.

    Suivre son activité

    5,0
    Quand le cinéma est à ce point proche des êtres, il nous est donné de les rencontrer avec authenticité. Julie Bertucelli nous offre ici une rencontre de l'humain, au plus profond de l'être. Une belle présence à la caméra avec pudeur, humilité, délicatesse, proximité, humanité qui magnifie avec simplicité celles qu'elle regarde et nous donne à voir. Une invitation à la rencontre de l'Autre - Hélène, jeune femme autiste - dans sa différence. Et cet Autre, Hélène, dont on se rapproche au fil du temps, nous donne beaucoup, nous surprend, nous fait rire, nous émeut, nous bouscule, nous laisse sans voix. Autre belle rencontre que celle de Véronique, mère d'Hélène, qui a fait le choix d'explorer son fort intérieur pour aller à la rencontre d'une personne, sa fille, par les profondeurs de ce qui nous relie. Un cheminement patient vers le lien, la relation, des espaces de possibles, de partage, d'échange, d'amour. Courrez voir ce film et laisser vous guider par "les nouvelles du Cosmos" !
    Munro
    Munro

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    5,0
    Ce film est inoubliable par la force de son regard et les questions qu'il soulève, Ce film est inoubliable, il vous change, il modifie notre rapport à l'être, à ce que signifie apprendre, comprendre, à notre façon de penser rationnelle. A comment notre société considère l'handicap, l"anormalité", comment elle l'écarte. Ce film est tout simplement magnifique.
    loic75
    loic75

    Suivre son activité

    4,5
    Après l'arbre et la cour de Babel, Julie Bertuccelli signe un nouveau documentaire passionnant. On suit avec fascination cette jeune fille différente qui nous épate par son intelligence. Sa mère nous donne une magnifique leçon de don de soi. Un film plein d'humanité et de bienveillance. A ne pas manquer
    Magaly R.
    Magaly R.

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Le film le plus sublime que j'ai vu depuis longtemps... une leçon d'humanité... une porte ouverte sur le monde de l'utile, de la poésie, du mystère de l'âme... que dire je n'ai pas Les mots... et que l'héroïne de ce film, elle, dépasse le langage connu et nous amène dans des sphères inexplorées de la pensée... courre voir ce film : il est important. Je l'ai vu il y a trois semaines déjà et chaque image resté gravée en moi.
    ANDRÉ T.
    ANDRÉ T.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 128 critiques

    4,0
    On s'interroge, à qui revient le plus grand mérite ? Au sujet et à Hélène qui nous interrogent ou bien à Julie Bertuccelli, qui nous restitue avec beaucoup de délicatesse, cette expérience hors du commun. Hélène maladroite dans ses déplacements, avec son visage d'enfant, apeurée parfois, a une écriture d'une précision et d'une complexité qui nous laisse pantois !!! Sa Maman a su déployer dans la difficulté, tout ce qui facilite la communication. Il semble pourtant que Hélène soit, dans un univers tout à fait "différent" mais on est sidéré par la précision de son écriture !!! Alors on se demande "qui est handicapé?". L'arbre, La cour de Babel puis"ces nouvelles du Cosmos", je me dis que cette réalisatrice est passionnée par la communication entre les êtres.....
    Elisabeth P
    Elisabeth P

    Suivre son activité

    4,5
    Emotion garantie, une fois de plus avec JULIE BERTUCCELLI qui nous emmène à la rencontre de cette jeune femme, et de sa mère. Après quelques minutes de tension troublante, nous sommes avec elles, nous oublions la caméra et nous les accompagnons jusqu'au bout, jusqu'à l'émotion... Ce sujet délicat nous touchera tous, même si nous ne sentions pas concernés au départ. Bravo et merci !!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top