Mon AlloCiné
Dernières nouvelles du cosmos
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Dernières nouvelles du cosmos" et de son tournage !

Genèse

Autiste, Hélène Nicolas ne parle pas mais a trouvé le moyen de s'exprimer à travers des cartons qu'elle assemble pour former des phrases. Elle est aujourd'hui une jeune auteur de 30 ans et a intéressé la documentariste Julie Bertuccelli qui en fait le sujet de son quinzième long-métrage. "J’ai fait la connaissance d’Hélène grâce au metteur en scène Pierre Meunier, qui préparait une pièce sur la fabrication de la parole. Pierre avait entendu parler d’une personne avec autisme qui ne parlait pas mais qui écrivait. Lorsqu’il a lu ses textes, il a été ébloui", explique la réalisatrice. "J’ai rencontré Hélène et sa mère, Véronique, lors d’une représentation de ce spectacle, Du fond des gorges. J’ai été subjuguée par la jeune femme, son mystère, sa manière particulière de communiquer, la dichotomie extraordinaire entre son corps, qui est ce que nous percevons d’elle en premier, et tout ce qu’elle recèle de passionnant, de génial, de si perturbant pour nos petites logiques humaines. J’ai tout de suite eu envie de la filmer, c’était comme une évidence".

Deux ans

Ce n'est pas tant le portrait d'une autiste que celui d'une artiste que voulait réaliser Julie Bertuccelli. La documentariste a suivi la jeune femme pendant deux ans et a fait le choix de rester seule, sans l’aide technique d’un cadreur ou d’un ingénieur du son. Les premiers et derniers plans de Dernières nouvelles du Cosmos sont les premiers et derniers à avoir été filmés.

Oeuvre complémentaire

En parallèle de Dernières nouvelles du Cosmos, Hélène Nicolas a écrit son histoire sous la forme d'une pièce de théâtre, Forbidden di Sporgersi, mise en scène par Pierre Meunier et Marguerite Borda. "On pourrait dire que la pièce Forbidden di Sporgersi explore le mystère de l’écriture d’Hélène, tandis que mon film explore le mystère qu’elle incarne elle-même en tant que personne et artiste", raconte Julie Bertuccelli. Ma seule ambition a été d’être un intermédiaire entre Hélène et les spectateurs, de réveiller leur curiosité, leurs sensations, d’ouvrir le chemin pour aller à la rencontre d’une artiste hors norme.

Explication de texte

Julie Bertuccelli explique le titre de son film, Dernières nouvelles du Cosmos : "Comme elle le dit elle-même, Hélène a une relation spirituelle aux choses comme un don médiumnique. Elle dit vivre un voyage intersidéral, un « va-et-vient avec le cosmos ». Ses rapports à la nature, à l’espace et au temps, sont toujours d’ordre symbolique, métaphorique. (...) À la fin du film, j’assiste à la rencontre d’Hélène avec Laurent Derobert, « mathématicien existentiel ». C’est un moment intense, où l’on comprend que l’autisme n’est pas synonyme d’enfermement, mais d’une connexion profonde avec le mystère du monde".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • The Square (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Les Nouvelles Aventures de Cendrillon (2017)
  • Knock (2017)
  • Kingsman : Le Cercle d'or (2017)
  • L'Ecole buissonnière (2017)
  • Blade Runner 2049 (2017)
  • Coexister (2017)
  • Detroit (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Le Monde secret des Emojis (2017)
  • Thor : Ragnarok (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Ça (2017)
  • Daddy Cool (2017)
  • Zombillénium (2017)
  • Geostorm (2017)
  • Seven Sisters (2017)
  • Paddington (2014)
  • Numéro Une (2016)
Back to Top