Mon AlloCiné
    On l'appelait Ruby
    note moyenne
    3,2
    31 notes dont 5 critiques
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    60% (3 critiques)
    40% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur On l'appelait Ruby ?

    5 critiques spectateurs

    Daniel L.
    Daniel L.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    2,0
    Je n'ai pas aimé ce téléfilm ! Intrigue banale surtout quand on découvre la vérité ! les comédiens font ce qu'ils peuvent et semblent galérer ! Aucune originalité dans les situations !! Pourquoi faire appel à Mélanie Doutey et l'excellent Michel Vuillermoz qui sont de très bons acteurs mais que la mise en scène approximative et les dialogues souvent peu convaincants ne leur facilite pas le travail. bref ! déception !! téléfilm à oublier !
    ptitmayo
    ptitmayo

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 514 critiques

    1,5
    "On l'appelait Ruby" est une déception télévisuelle qui aurait plus eu sa place sur France 3 aux côtés d'autres fictions vieilles et sans grand intérêt plutôt que sur France 2 où la qualité est bien meilleure d'habitude (10%, Les témoins, etc...). Déjà, le pitch n'est pas franchement original, mais c'est surtout son exploitation qui m'a gêné, avec notamment une mise en route terriblement longue, certains éléments qui finissent en eau de boudin spoiler: (la mort du condamné, les réactions débiles de Fed face à Pauline) et une conclusion peu satisfaisante, tant au niveau du dénouement (faible) que de l'impact de ce dernier sur les familles (expédié en 2 minutes). Si le contenu est donc médiocre, à quelques exceptions près spoiler: (l'évocation de la pornographie, du harcèlement entre ados et de la difficulté de vivre après avoir témoigné contre un violeur) , l’habillage, très prometteur à la base, ne suit pas non plus. En effet, la réalisation de Laurent Tuel, cinéaste pourtant averti, n'est pas à la hauteur et s'avère digne d'un téléfilm de l'après-midi. Quant au casting, sans être catastrophique, il a ses gros ratés au niveau des rôles secondaires (Olivier Loustau est mauvais, Claire Laffut est pathétique, Michel Vuillermoz est à côté de la plaque) et des rôles principaux trop en retenue à mon goût (Melanie Doutey et Karole Rocher en particulier), ne suscitant ainsi pas assez d'émotions par rapport au sujet traité. À l'arrivée, mes attentes, légitimement hautes compte-tenu des noms attachés à ce téléfilm, n'ont pas trouvé d'écho, l'ensemble manquant de force et alternant entre lenteurs et passages bâclés.
    Michel H.
    Michel H.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    2,0
    La fin est bâclée, on dirait qu'il va y avoir une deuxième partie ou qu'il manque une dizaine de minutes pour l'épilogue dans chaque famille. Le système de rémunération des auteurs facilite trop les abus sur la qualité et le nombre substantiel de films dits "alimentaires".
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 761 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    2,0
    De temps en temps, je me laisse tenter par les polars « made in France » du lundi soir, sans doute ici en raison du réalisateur et du casting, imposant pour une production télé (Mélanie Doutey, Michel Vuillermoz et surtout Karole Rocher sont notamment à saluer). Au final, le résultat est assez standard, se regardant sans ennui mais sans passion non plus. La réalisation est quelconque, même si elle sait plutôt bien capter les tensions et anciennes rancœurs omniprésentes dans la vie des personnages. J'ai beau avoir deviné sans trop de mal le coupable, le renversement concernant spoiler: la personnalité de la victime ainsi qu'une intrigue autour du mal-être adolescent est assez bien vu, avec un peu plus de noirceur et de cruauté que de coutume. Pour le reste, rien de bien nouveau : un téléfilm sans réelle envergure faute de protagonistes vraiment marquants ou originaux, une sérieuse impression de déjà vu flottant à plusieurs reprises, l'œuvre abusant parfois des fausses pistes en se croyant un peu trop maligne. Un polar légèrement au-dessus de la moyenne hexagonale donc, qui s'effacera toutefois assez vite de ma mémoire.
    willycopresto
    willycopresto

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 285 critiques

    1,0
    "On l'appelait Ruby" (2017) France 2 le 07.06.2017 Ruby ? C'est comme ça qu'on l'appelait ? Eh bien même si on l'avait appelé "Crimes au Pays Basque" ou "Meurtres à Hasparren" ce navet aurait été aussi mauvais que s'il avait été intégré à l'une de ces deux séries infectes du service public. Le réalisateur, Laurent Tuel, après une courte et confidentielle filmographie, n'atteindra sûrement pas l'immortalité avec ce film "alimentaire" : c'est mou, plat, atone, avec des prises de vues ringardes, sans originalité, et hypocritement pudique : "Cachez ce sein que je ne saurais voir" a-t-il semblé vouloir intimer à Claire Laffut lors de ses ébats amoureux télévisés : Tuel aurait pu tout aussi bien tourner sa caméra vers la fenêtre ou le plafond au moment du coït, comme ça se pratiquait dans le cinéma US si pudibond des années cinquante ! On se demande aussi l'intérêt de faire fumer des cigarettes bout filtre au toubib (Alors, docteur, on entretient son cancer ?) ou encore à la fliquette... Pub ou intox ? En outre, les prises de vues stéréotypées achèveraient de nous endormir si un vacarme musical n'était là pour nous sortir de notre torpeur ! C'est souvent le cas des histoires soporifiques : un tam-tam sonore s'acharne à nous réveiller ! Quant au casting, Moulévrier n'était sûrement pas aux commandes ! Tiré au sort ou sorti d'un Kinder surprise ? Pour Vuilermoz ou Doutey, leur métier font qu'ils joueraient nus dans le désert que leur talent les rendraient encore intéressants à voir jouer ! Mais pour le reste, en particulier pour les actrices ! Karole Rocher et Lubna Azaba, elles feraient mieux d'envisager un recyclage , mais il y a encore pire : Claire Raffut qui devrait se limiter aux tatouages où à l'art pour lesquels elle se croit douée ; difficile de jouer aussi faux ! Evidemment, dans ce désastre, on cherche désespérément un scénario et ce n'est pas Sébastien Mounier qui l'a trouvé ! Là où le film confine au paroxysme du ridicule, c'est quand on peut voir comme épilogue un panneau routier qui affiche "Vous quittez le pays d'Hasparren et on espère vous revoir bientôt" (ou quelque chose comme ça !) Tu parles, on a envie de quitter fissa et je ne suis pas là d'y aller. Désormais, on comprend mieux pourquoi Delphine Ernotte, nèe à Bayonne et Présidente de France Télévision, se balade avec deux gardes du corps ! Ce film loupé mériterait le "Gérard de la semaine" comme "prix du meilleur somnifère gratuit" Allez : j'échange 40 épisodes comme celui-ci contre un "Capitaine Marleau" avec Corinne ! willycopresto
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top