Mon AlloCiné
Paris la blanche
Note moyenne
3,3
15 titres de presse
  • Ecran Large
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Parisien
  • L'Humanité
  • Libération
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Studio Ciné Live
  • La Croix
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

15 critiques presse

Ecran Large

par Christophe Foltzer

"Paris la blanche" marque la naissance d'une réalisatrice dont on a hâte de découvrir la suite et nous rappelle l'existence d'un vrai cinéma français, intelligent et passionnant.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un film délicat sur un aspect oublié de l’émigration, qui s’attache non à ceux qui arrivent mais à ceux qui, déracinés, se retrouvent face à un impossible retour.

Le Parisien

par Catherine Balle

Un film extrêmement pudique et très émouvant.

L'Humanité

par Dominique Widemann

Paris la Blanche, le premier film de Lidia Leber Terki retrace en finesse et profondeur les routes d’exils des corps et des âmes. Une distribution remarquable.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Didier Péron

Le film saisit avec beaucoup de subtilité toutes les nuances de ces solitudes entre deux rives, qui sont un héritage social et émotionnel de la colonisation.

Sud Ouest

par Sophie Avon

"Paris la blanche" est le premier long-métrage de Lidia Terki dont la délicatesse donne chair aux invisibles, aux modestes, aux oubliés réunis par l’amour.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télérama

par Pierre Murat

La réalisatrice est sans colère ni rancoeur. Elle croit — et Tara, interprétée par Karole Rocher, le prouve — à la force de la compassion et de la générosité, même passagères. Et sa rigueur lui permet d'éviter l'exhibitionnisme sentimental auquel tant de maladroits auraient succombé.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Figaro

par La Rédaction

Lidia Leber Terki fait l'émouvant portrait d'un vieux couple algérien que l'émigration a séparé. On voit bien que la réalisatrice a voulu relier son histoire à celle des migrants d'aujourd'hui, créer une solidarité des exclus en faisant vivre une petite communauté souterraine et fraternelle, mais on tombe alors dans une sorte de fable au pathos ingénu, un peu trop gentille.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

Il y a beaucoup de sincérité et de bienveillance dans ce premier long-métrage qui aborde avec acuité le thème de l’immigration – celle d’hier et d’aujourd’hui – à travers une émouvante histoire d’amour entre des époux séparés par la vie. Imprégné d’une douce mélancolie, le voyage, qu’accompagne une jolie musique, touche à la fois à l’intime et à l’universel.

Les Fiches du Cinéma

par Valentine Verhague

Étudiant un sujet fort quoique sous-exploité, le film manque néanmoins de contenu.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Lidia Leber Terki filme cette histoire simple mais riche de sens avec beaucoup d’attention, de patience, de délicatesse, bien épaulée par Tassadit Mandi et Zahir Bouzerar, ses deux comédiens remarquables.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Un sujet fort qui se perd dans l'anecdotique et laisse trop peu de place aux retrouvailles impossibles.

La Croix

par Marie Soyeux

En dépit de son propos généreux, ce premier film – histoire d’amour distendue par la migration économique – est long à trouver sa consistance.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Monde

par Murielle Joudet

Bien que la réalisatrice tienne un sujet puissant, il se retrouve amolli par excès de précaution et de délicatesse.

Le Nouvel Observateur

par Jérôme Garcin

Beau thème, banalisé par des dialogues attendus, qui aurait mérité plus d’ellipses, plus de souffle, plus de cinéma. Gageons que Lidia Leber Terki, dont c’est le premier long-métrage, saura mieux utiliser, à l’avenir, sa grande sensibilité.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top