Mon AlloCiné
    Vita & Virginia
    note moyenne
    3,1
    80 notes dont 15 critiques
    0% (0 critique)
    40% (6 critiques)
    27% (4 critiques)
    27% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    7% (1 critique)
    Votre avis sur Vita & Virginia ?

    15 critiques spectateurs

    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 39 critiques

    2,5
    Je ne saurais dire si l'ennui ressenti durant ce film traduit la mélancolie de Virginia Wolf. Probablement l'univers de l'aristocratie, de ses meubles somptueux, de ses tenues luxueuses, de ses intérieurs tellement spacieux n'y sont pas étrangers. Il y a une sorte de caractère désuet dans ce climat. Les passions ont beau être intenses, les désirs sulfureux, je n'ai pas voyagé avec ces femmes déterminées, ambivalentes, engagées dans leur écriture. Le seul détail finalement très opérant est la différence de taille entre ces deux femmes. Virginia est fragile, mais domine par sa taille. C'est une grande dame dans tous les sens du terme, c'est avec cette sensation que j'ai quitté la salle lorsque les lumières se sont rallumées.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 364 critiques

    2,0
    Dans les "roaring twenties", les deux femmes de lettres Vita Sackville-West (Gemma Arterton) et Virginia Woolf (Elizabeth Debicki) ont entretenu une liaison amoureuse. Elles faisaient partie, avec Vanessa Bell, la sœur aînée de Virginia, et son mari, du groupe de Bloomsbury, volontiers anticonformiste, dont les membres prônaient l'union libre. Mariée au diplomate Harold Nicholson, bisexuel comme elle, qui lui laissait une grande liberté, Vita avait déjà fait scandale avec Violet Trefusis. Elle aussi bisexuelle, Virginia était mariée depuis une dizaine d'années et avait fondé une maison d'édition avec son mari. Elle venait d'écrire "Mrs Dalloway" et "La Promenade au phare". Sa liaison lui inspira "Orlando" qui sera son plus grand succès. La jeune réalisatrice britannique Chanya Button s'attaque à l'un des couples les plus mythiques et les plus sulfureux du vingtième siècle. Un tel sujet attirera sans coup férir plusieurs catégories de spectateurs : les aficionados de Virginia Woolf (ils sont nombreux), les fans de la série "Downton Abbey" (ils sont plus nombreux encore qu'affoleront les tenues plus sensationnelles les unes que les autres de Gemma Arterton, portrait craché de Lady Mary, l'aînée des Crawley), les féministes hommes ou femmes, homo- ou hétéro-... ce qui fait beaucoup de monde. Pas sûr que ce nombreux public soit enthousiasmé. Car, si "Vita & Virginia" réussit honnêtement à reconstituer le charme et l'élégance des intérieurs londoniens des années vingt, c'est bien là son seul mérite. La passion qui unit les deux héroïnes n'est ni sulfureuse ni déchirante. Pendant toute la première moitié du film, Gemma Arterton - qui, pour la première fois de sa carrière, réussit à mal jouer - s'escrime à séduire Elizabeth Debicki. Puis, dans la seconde, Virginia, enfin conquise, s'inquiète de ne pas être capable de retenir la trop frivole Vita. Seul trait piquant du film : les scènes de ménage entre les deux héroïnes qui se jouent dans une joyeuse pluralité, en présence de leurs maris respectifs réduits au stade de témoins silencieux et (doublement) impuissants.
    Makimax74
    Makimax74

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    la mise en scène est littéraire avec les monologues episcolaires.les décors et les costumes semblent bien restituer..le contexte politique , et culturel sont moins explicites. , et l'environnement social presque inexistant.le film a de belles lumières , photos...mais a aussi beaucoup de longueurs.
    Jacques F
    Jacques F

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    4,0
    ce film risque de ne pas plaire à beaucoup de monde . Mais quel beau film les décors les costumes la mise en scène sont superbes ainsi que la photo . Mais le seul problème est qu'il y a quelques longueurs . Belles réflexions sur l'amour le désir et les les questions qu'il en découle .
    Elisabeth G.
    Elisabeth G.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 82 critiques

    4,5
    Un film élégant, qui réussit, notamment grâce à deux actrices formidables, à être à la fois cérébral et sensuel. Une critique plus détaillée et d'autres sur le-blog-d-elisabeth-g.blogspot.fr
    war m
    war m

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 109 critiques

    3,0
    Vita & Virginia réussit de belles séquences mais, avec son casting glamour, pêche par sa vision trop idyllique et laquée de l'auteure.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 89 critiques

    3,0
    Virginia Woolf est une femme de lettres révolutionnaire et Vita Sackville-West une aristocrate mondaine. Elles se rencontrent en 1922 et n’ont pas grand-chose en commun à part leur amour des livres et leur passion et fascination l’une pour l’autre. Le film se concentre sur la période la plus intense de leur relation et comment Virginia s’est ouverte à sa propre sexualité. Inspiré par les véritables échanges de correspondances entre les deux femmes, le film s’enferme dans cette dimension trop littérale. La tension érotique est trop rapidement estompée à cause de ce choix de mise en scène. Le film vaut néanmoins pour la qualité des décors et costumes ainsi que par la prestance des deux héroïnes. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 428 critiques

    4,0
    Ce film raconte une histoire vraie et j'aime cela. Ce que j'aime aussi ce sont les films qui se passent à une autre époque que la nôtre. Voilà un film qui avait tout pour me plaire et c'est le cas. De surcroît, la réalisation est belle. Ce que je peux juste reprocher c'est que le film est un peu long et donc comporte des longueurs par moments.
    Bat's
    Bat's

    Suivre son activité

    3,5
    Ambiance anglaise garantie. une histoire sensuelle et historique intéressante mais un peu de longueur au milieu du film
    Crit R
    Crit R

    Suivre son activité

    4,5
    Film d'une grande classe et grande pudeur ou les actrices excellent dans le jeu du désir contenu. Les plans sont à couper le souffle, les lumières tamisées, les clair obscurs... Très très esthétique, chapeau bas pour les tenues vestimentaires. la caméra a su capter à merveille les jeux des regards, les sous-entendus... Un des plus beaux films...
    axelle J.
    axelle J.

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 11 critiques

    4,5
    Ce film est très beau et narre des faits véridiques. La réalisation et l'interprétation sont impeccables. J'ai été transportée par cette histoire entre ces deux femmes intelligentes, fortes et libres; ce qui assez fascinant dans les années 1920.
    Mylene C
    Mylene C

    Suivre son activité

    4,5
    Intense et captivant ! J'ai tout simplement adoré ce film: ses costumes et décors superbes, ses plans intenses, sa bande son immersive / décalée pour l'époque et le jeu des actrices, crédible à mes yeux. Arterton et Debicki m'ont emporté toutes les deux. Quand je vois les notes moyennes attribuées au film, je me suis dit qu'il fallait absolument que j'en dise tout le bien que j'en pense. Chanya Button a tenté de faire un film différent sur Virginia Woolf. Il n'est pas parfait, mais il mérite une critique honorable : c'est un bon film ! L'écrivaine est tellement un symbole qu'il y aura toujours des puristes qui trouveront à critiquer. Pour ma part j'ai été transportée par cette histoire d'amour pleine de passion. Sans rien dévoiler du film, la scène de leur rencontre est vraiment haletante, mémorable. Pour finir: enfin un film d'amour entre femmes qui n'est pas cliché et qui explore plus profondément leur attraction. Je reste presque sur ma faim et j'aurais peut être aimé voir plus de moments volés de leur relation puisqu'il me semble qu'elle a tout de même duré plusieurs années. Allez-y et faites votre propre opinion !
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 515 abonnés Lire ses 1 381 critiques

    2,5
    Une rencontre qui débouche sur un amour passionnel dans les années 20 entre deux écrivaines qui n'ont pas laissé la même trace : Virginia Woolf et Vita Sackville-West. Toutes les deux très en avance sur leur temps : la première par son oeuvre, la deuxième par sa vie scandaleuse et libérée. Inspiré d'une pièce de théâtre et de leur foisonnante correspondance, Vita & Vitginia fait montre d'un grand classicisme hormis dans sa partition musicale (électronique) et dans quelques effets spéciaux supposés montrer la fragilité mentale de Woolf. Si le film réussit à recréer l'atmosphère de l'époque et la spécificité de ces deux femmes de "l'être", il s'avère en revanche incapable de montrer l'alchimie amoureuse entre elles, le caractère très littéraire des dialogues aidant assez peu. Le film semble en permanence à la recherche de son style, plus fasciné peut-être par le personnage flamboyant de Vita et par son inépuisable garde-robe (Gemma Arterton semble moins à l'aise qu'à l'accoutumée) que par celui de Virginia, incarnée par une très bonne actrice (Elisabeth Devicki) mais qui ne fait certainement pas dix ans de plus que son amante, comme dans la réalité. Un détail, peut-être, mais symptomatique d'un long-métrage en panne de rythme, qui abuse des gros plans et fait souvent preuve de redondance laissant à penser que la liaison n'a duré que quelques mois alors qu'elle n'a cessé qu'au bout de plusieurs années. Ce n'est donc pas la Dolce Vita & Sweet Virginia même si le film parvient à montrer comment cet amour stimula la créativité de Virginia Woolf avec l'écriture d'Orlando, l'un de ses romans les plus audacieux, directement inspiré par Vita Sackville-West.
    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,0
    Un film qui ne pourra plaire qu’aux curieux qui aimeraient en savoir plus sur la romancière Virginia Woolf, sinon, passez votre chemin, toute cette histoire malsaine vieille d’un siècle entre personnes dénaturées, est du plus profond ennui, et le personnage interprété par Gemma Arterton (Vita), une lesbienne nymphomane dominatrice et manipulatrice qui parvient toujours à ses fins, quitte à faire souffrir les gens qui l’aiment, est à vomir.
    fandhuppert
    fandhuppert

    Suivre son activité

    0,5
    Film incroyablement : ennuyeux . La relation entre Vita Sackville-West et Virginia Woolf méritait mieux que ce truc plat à l'eau de rose . Gemma Arterton n'a absolument pas le physique de Vita et l'utilisation de la musique un peu electro pop était complètement anachronique et inutile . Le film de Stephen Daldry avec Nicole Kidman est un chef d'oeuvre . Vita et Virginia est un navet pour intellos névrosés.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top