Notez des films
Mon AlloCiné
    Instalife
    note moyenne
    2,3
    174 notes dont 15 critiques
    répartition des 15 critiques par note
    0 critique
    5 critiques
    4 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Instalife ?

    15 critiques spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 719 abonnés Lire ses 1 086 critiques

    4,0
    Publiée le 20 septembre 2018
    Incapable de gérer le manque de la relation fusionnelle qu'elle avait avec sa mère aujourd'hui décédée, Ingrid (Aubrey Plaza) a transformé sa peine en développant une obsession maladive pour Instagram jusqu'à y passer des journées entières à suivre la vie en apparence parfaite de jeunes influenceuses aux milliers de followers. Après avoir commis l'irréparable quand une de ses contacts Instagram a seulement fait l'erreur de répondre à un de ses commentaires, Ingrid a été internée pour tenter de reprendre pied avec la réalité mais ça n'a hélas pas vraiment fonctionné. Lorsqu'elle découvre la vie californienne de rêve de Taylor (Elizabeth Olsen) à travers ses photos, c'est le début d'un nouvel engrenage obsessionnel pour la jeune femme perdue dans sa solitude et elle va s'immiscer dans l'existence de Taylor afin de partager la lumière de celle qu'elle juge être un modèle jusqu'au point de non-retour... Alors qu'on pouvait le prendre a priori comme un film très léger, "Instalife" va d'abord surprendre par l'intelligence de sa critique des réseaux sociaux en plaçant les personnages d'Ingrid et Taylor comme deux reflets des pires extrémités des nouvelles relations virtuelles. Ingrid est évidemment une jeune femme malade mentalement, enfermée dans une forme de dépression qui l'empêche d'établir une relation solide dans le monde réel et Instagram (ou tout autre réseau social d'ailleurs) nous est montré comme nourrir clairement son isolement en lui montrant jour après jour la perfection de vies qu'elle ne pourra de toute évidence jamais atteindre. La spirale de mensonges qu'elle provoque afin de se rapprocher de sa nouvelle idole est bien entendu de son propre fait mais, à l'autre extrémité de cette relation factice, le personnage de Taylor nous est aussi présenté comme partageant une part égale de culpabilité dans les évènements qui vont suivre. Influenceuse adulée, Taylor transmet une version tronquée de sa vie, une forme d'idéal où toutes ses photos sont prises et passées par tous les filtres possibles pour partager une existence rêvée qui n'a plus grand chose à voir avec la réalité. Le problème de cette espèce de perfection artificielle véhiculée par les médias n'est pas nouveau (Ingrid découvre d'ailleurs la célébrité de Taylor dans un magazine) mais, avec les réseaux sociaux où ces starlettes deviennent la convoitise des marques pour vendre leurs produits, elles en deviennent finalement condamnées à s'isoler elles aussi dans la superficialité d'une existence où les soirées vernissage/mode/etc s'enchaînent jusqu'à ne plus avoir aucun sens. "Instalife" appuiera encore un peu plus sur ce point en dévoilant les tourments d'artiste paumé du mari de Taylor face à la célébrité de sa femme et le passé de Taylor elle-même avant son ascension fulgurante dans les réseaux sociaux. Outre ce miroir critique astucieusement construit entre les deux protagonistes principaux, "Instalife" impressionne par cette ambiance de malaise permanent qui ne cesse de monter crescendo au fur et à mesure qu'Ingrid s'enfonce dans les mensonges et les manipulations les plus viles dans le but d'être au plus proche de Taylor. Jusqu'où va-t-elle aller ? Quand la vérité va-t-elle éclater ? Quelles en seront les conséquences ? Le film installe constamment ces trois questions dans l'esprit d'un spectateur à la fois fasciné et gêné par les agissements de plus en plus malsains d'Ingrid et réussit toujours à y répondre avec une vraie justesse tout en évitant la facilité comique qu'aurait pu induire ce genre de situation. Mêlant un humour terriblement grinçant à la condition dramatique de son héroïne dont le potentiel passage dans la folie la plus pure est utilisé comme une bombe à retardement inéluctable dans sa déchéance, "Instalife" surprend toujours agréablement dans ses directions prises en collant au plus près de la réalité de cette amitié pourtant virtuelle dans tous les sens du terme. Emmené par une brillantissime Aubrey Plaza aussi touchante que exponentiellement creepy, et une Elizabeth Olsen prenant un plaisir certain à jouer une fille aussi superficielle, le film de Matt Spicer fait aussi la part belle à d'excellents seconds rôles emportés malgré eux dans l'ouragan des agissements d'Ingrid. On citera bien entendu le voisin fan hardcore de Batman (O'Shea Jackson Jr), le mari désespéré (Wyatt Russell), le petit frère déjanté (Billy Magnussen) ou la nouvelle prétendante en tant que meilleure amie (Pom Klementieff), tous des pions essentiels à l'intrigue mise en place et utilisés avec l'intelligence qui n'a cessé de caractériser "Instalife" pendant toute sa durée. On n'en attendait pas autant mais force est de constater que "Instalife" nous a bluffé sur toute la ligne par son discours critique, son écriture, ses personnages, le malaise continuel qu'il instille et son interprétation. Une réussite.
    Elthib7
    Elthib7

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    3,0
    Publiée le 11 août 2018
    Film oppressant mais plutôt bien écrit et bien interprété par ces jeunes acteurs, j'ai bien aimé même si c'est pas le film du siècle ! 3/5
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 1896 abonnés Lire ses 5 488 critiques

    3,5
    Publiée le 24 octobre 2017
    Ingrid est une personne opportuniste et manipulatrice du moins elle l'est devenue, car sinon, c'est une fille fragile qui se sent très seule même si l'on n'a pas vraiment l'occasion de voir son vrai visage pendant le film. Elle s'invente une vie pas forcément pour être célèbre, mais pour ne plus être elle-même, pour ne plus souffrir et pour attirer l'attention afin d'être comme ces personnes célèbres uniquement sur les réseaux sociaux qui donnent l'impression que tout est parfait dans leur vie puisqu'ils ne postent que des trucs positifs. Elle rentre dans un univers superficiel sans se rendre compte que rien ou presque n'est vrai puisque tous se cachent derrière un masque et cette superficialité change peu à peu ce qu'ils sont vraiment. Un sujet sérieux pour un film qui l'est moins dans son traitement souvent superficiel avec une histoire qui manque d'enjeux par moment et dont la morale du moins comment elle est amenée est maladroite dans le sens où son acte final même s'il a des retombées positives peut la pousser vers un engrenage malsain au cas où tout ça retomberait. Une petite critique des réseaux sociaux, mais surtout un portrait léger et touchant d'une femme attachante qui n'a plus de repères. À part certains points qui sont pas assez développés ce qui est vraiment dommage, c'est une bonne comédie dramatique amusante, attendrissante et divertissante qui est portée par de bons acteurs surtout Aubrey Plaza qui sans surprise dans ce rôle de folle limite maniaque est excellente.
    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 1 921 critiques

    4,5
    Publiée le 11 février 2018
    Quelle claque, Ingrid Goes West est un film dans l'air du temps, entre comédie noire et drame poignant, sur les aspérités et les dégâts des réseaux sociaux. Une oeuvre qui parlera sûrement aux moins de 30-35 ans. Excellents acteurs et super musique. Un film à découvrir.
    tdeleau
    tdeleau

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 494 critiques

    3,0
    Publiée le 22 décembre 2017
    Si les réseaux sociaux ont artificiellement développé notre manière de communiquer avec autrui, ils sont également un dangereux système dans lequel une personne mentalement fragile peut vite se retrouver brisée et finir par déraper. Ingrid Goes West met en scène deux types de relation possibles avec les nouvelles technologies. D'un côté, il y a Taylor (excellente Elizabeth Olsen) à qui la chance semble... Venez découvrir ma critique et encore plein d'autres sur mon site screenreview.fr !
    nico550m
    nico550m

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 615 critiques

    2,5
    Publiée le 10 avril 2018
    Ce film nous montre les réseaux sociaux et l'envers du décor. Notre habitude à "Liker" ou "Follower" des profils, des vidéos, des photos, des commentaires. A s'attacher, s'identifier aux autres, et en fin de compte, d'effacer notre personnalité. De vivre à travers d'autres. Là, il semblerait qu'Ingrid Thorburn (Aubrey Plaza), n'est jamais eu aucunes amies. Et à la mort de sa mère, avec laquelle elle était très proche, le vide crée, l'enferme dans un monde imaginaire, ou elle passe ses journées à "liker" bêtement toutes les photos, commentaire. Et suivre des pages de gens qu'elle ne connait même pas. Pas mal, après faut aimer, mais cet univers de gens, qui n'existent qu'à travers leur réseau social, en fin de compte, mettre sa vie privée sur le net, et en faire profiter la terre entière. Cela devrait porter à la réflexion. De nos habitudes, réflexes de tout cela.
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 685 abonnés Lire ses 982 critiques

    3,5
    Publiée le 4 septembre 2017
    Sorte de drame/thriller à l'allure comique, ce film m'a bien plu, d'autant plus qu'il nous démontre tout le ridicule des réseaux sociaux, sujet de notre époque. On suit donc une fille complètement névrosée et obsédée d'une prescriptrice de mode connue via Instagram et compagnie. Elle veut s'en faire absolument une amie alors elle va s'immiscer de façon pour le moins surprenant dans sa vie. L'histoire se suit comme une lettre à la poste, et l'actrice principale incarne avec brio son personnage complexe. C'est drôle, haletant et parfois émouvant. D'une façon « Black Mirror », on dénonce aussi par là l'absurdité et la superficialité que les jeunes peuvent avoir sur les réseaux sociaux pour obtenir à tout prix un gain de popularité ; mais aussi qu'être entouré virtuellement ne veut pas forcément dire réellement. Une très bonne surprise. cinephile-critique.over-blog.com
    Thomas M.
    Thomas M.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 25 critiques

    1,5
    Publiée le 7 mai 2018
    On s'embête pendant plus d'une heure, avant une fin faussement déjantée tellement prévisible et tout cela pour une critique beaucoup trop évidente des réseaux sociaux ! Une belle photo et des acteurs plutôt bons ne sauvent pas ce film, mon conseil : tenez vous en à la bande annonce...
    Mathis :)
    Mathis :)

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 478 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mars 2019
    Film intéressant qui aurait pu être encore plus intéressant s'il ne prenait pas une tournure un peu disjoncté...très bon sujet d'actualité....on y voit un peu "l'envers du décors des photos" je te vends du rêve à ma super vie "sur Instagram.
    Germain L.
    Germain L.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 9 avril 2018
    Plat, long, film sans intérêt, une horreur ! Si vous avez du temps a perdre devant un film. Bon courage
    Dois-Je Aller le voir ?
    Dois-Je Aller le voir ?

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 39 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mars 2020
    J’ai trouvé ce film extrêmement bien fait et en phase avec notre époque. On voit la folie que peut devenir les réseaux sociaux dans une ère où certaines personnes scénarisent leur vie à travers eux. Le personnage de ma chouchoute Elizabeth Olsen en est le pur symbole. Elle jette des paillettes aux yeux de ses followers comme peuvent le faire énormément de personnes qui se sont faites connaître à travers ces outils tournants parfois aux voyeurismes. Et de l’autre côté, on a une personne faible avec l’excellente Aubrey Plaza qui montre à merveille le désespoir que peut entrainer cette vitrine sociale. Une femme qui se sent mal dans sa peau voit le « vie de rêve » de personnes qu’elle va aduler jusqu’à en perdre la tête. INSTALIFE dégage beaucoup de force tant son histoire est prenante. On arrive à se mettre dans la peau de chacune de ses deux femmes qui sont malgré elle, victime de la modernité. J’ai aussi apprécié la présence de O'Shea Jackson Jr., le fils de Ice Cube, qui est souvent à la hauteur de ses rôles comme le récent CRIMINAL SQUAD. INSTALIFE est donc d’actualité pour montrer que non, ce ne sont pas « que des réseaux sociaux
    Koalahama
    Koalahama

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 198 critiques

    4,0
    Publiée le 25 septembre 2018
    Sujet intéressant trop peu abordé au cinéma. Les réseaux sociaux ou comment s'inventer la vie qu'on n'a pas jusqu'à y croire et en devenir fou lorsque le réel revient en pleine gueule. L'obsession de trouver le cliché parfait, l'endroit parfait, bref la vie faussement parfaite pour l'exposer absolument aux autres.
    Manon Dame
    Manon Dame

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 21 critiques

    1,5
    Publiée le 10 mai 2018
    Satire ratée de notre société actuelle. Il ne se passe absolument rien dans ce film, plutôt insipide et qui met mal à l'aise. J'ai eu l'occasion de le voir durant un trajet en avion et je me suis ennuyée durant toute la durée du film. Bref, passez votre tour (même Elizabeth Olsen n'arrive pas à sauver ce film même si elle est parfaite dedans)
    Cind' A.
    Cind' A.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2018
    Encore aucune note ni critique... Alors je me lance. Le pitch ne montre qu'une facette de ce film qui sort des sentiers battus... et c'est tant mieux ! La surprise est d'autant plus grande quand, très vite on sent cette profondeur derrière la caricature. Les couleurs et clichés du teen movie mêlés à un jeu d'acteur très correct et des sentiments flous de pitié, parfois d'agacement envers cette jeune femme obsessionnelle et manipulatrice, donne de la substance et du rythme à ce film qui reste modeste, sans prétention.... Encore moins démago. Si vous aimez ce film, vous aimerez certainement l'épisode 1 de la saison 3 de Black Mirror où il est aussi question de l'influence des réseaux sociaux avec une dimension s-f très appréciable. NB : Et si je peux me permettre un conseil, ne regardez pas la bande-annonce : sans spoiler, elle en montre trop.
    Leticia33
    Leticia33

    Suivre son activité Lire ses 19 critiques

    2,5
    Publiée le 4 juillet 2018
    Film intéressant qui aurait pu être encore plus intéressant s'il ne prenait pas une tournure un peu disjoncté ...très bon sujet d actualité ... on y voit "un peu "l envers du décor des photos "je te vends du rêve avec ma super vie " sur instagram ...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top