Mon AlloCiné
    I Am Not Your Negro
    note moyenne
    4,3
    686 notes dont 50 critiques
    30% (15 critiques)
    52% (26 critiques)
    12% (6 critiques)
    6% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur I Am Not Your Negro ?

    50 critiques spectateurs

    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 76 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 2 juin 2017
    un documentaire avec des images inédites tres fortes sur un sujet très fort. pourquoi les noirs ont mis longtemps a être considérés. un commentaire exception et superbement bien dit par Joe Star, un film nécessaire pour comprendre l'Amérique telle qu'elle était et peut être qu'elle est encore dans certains états.
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 301 critiques

    4,5
    Publiée le 22 juillet 2017
    Cet excellent documentaire de Raoul Peck revient avec grandeur sur la condition des Afro-Américains et leur lutte pour les droits civiques et contre la haine raciale en se basant sur un manuscrit inachevé de James Baldwin. Je ne connaissais cet écrivain et j’ai été séduit par sa personnalité aussi bien que par la justesse et la portée de ses propos, notamment lors de ses interventions/interviews télévisés. Un bémol toutefois, ses écrits sont dits, dans sa version française, par Joey Starr dont la diction manque parfois de clarté.
    raphaelK
    raphaelK

    Suivre son activité 7 abonnés

    5,0
    Publiée le 10 novembre 2017
    touchant, tragique, plein de lyrisme, de vérité et de force, remarquable. Une œuvre sincère et concernée, et douloureuse, qui marque durablement et dont les mots résonnent longtemps après la projection.
    guillermo_go
    guillermo_go

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 24 critiques

    5,0
    Publiée le 16 janvier 2018
    'Mettre sa nuit au grand jour' J. Cocteau — Indispensable doc qui analyse le racisme en confrontant la réflexion de James Baldwin, écrivain et activiste, au cinéma américain. Un film clair et brillant qui nous rappel que le réel n'est qu'un mot; la réalité a toujours pour structure la fiction. Continuer à travailler sur l'informulé, passer de l'ignorance obscure à la vérité lumineuse, c'est un peu le projet depuis la nuit des temps pour notre espèce. Une vraie dialectique à la star wars, à l'origine platonicienne et par delà bien et mal. Mais ce travail est teinté d'un manichéisme puritain loin de la sagesse de l'antiquité. Le film s'interroge: est-ce qu'on ne rejouerait pas ce duel absurde entre Caucasiens (blanc, pur, donc a fond dans son bon droit ethnocentré, bref on connait ces saloperies de race élue) et Afro, l'incarnation de l'autre, de la difference, de l'inconnu, bref de son double (Diabolo, en latin, ça vous rappelle quelque chose?). Raoul Peck fait un travail de fond captivant en débroussaillant un thème difficile et rebattu en nous tendant le mirroir du cinéma, et c'est un coup de poker réussi. Violence symbolique, domination de classe, analyse de films, sans jamais tomber dans le doc pédago universitaire conçu pour impressionner à peine trois collègues surdiplomés à la Sorbonne, petite plongée dans la mauvaise conscience socio-culturelle fondatrice occidentale. Trouver le courage de " Nuire à sa bêtise", comme disait Nietzsche à propos de la philosophie...avec Baldwin aux commandes, on est invité comme rarement à se remettre en question, et à réaliser que nos préjugés les plus dangeureux sont ceux que dont nous n'avons même pas encore conscience nous-même. Ce serait trop facile ma pov lulu. Un voyage humaniste passionnant, une vraie joie de cinéphile.
    Nicolas L.
    Nicolas L.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 52 critiques

    3,5
    Publiée le 27 juillet 2019
    Documentaire coup de poing sur l'exclusion sociale des noirs aux États-Unis à travers les récits philosophiques de James Baldwin, intellectuel noir américain. Les images d'archives d'actualités s'entremêlent avec des extraits de films hollywoodiens dans un desordre chronologique, ce qui montre bien que le sujet est malheureusement intemporel. Parfois le récit est peu accessible et m'a un peu perdu dans ses analyses philosophiques. Le sujet reste fort et l'amertume saisissante.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top