Mon AlloCiné
Fixeur
Note moyenne
3,0
15 titres de presse
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Le Figaro
  • Le Parisien
  • Paris Match
  • Télérama
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • Studio Ciné Live
  • La Croix
  • Le Monde
  • L'Express
  • L'Humanité
  • Le Nouvel Observateur

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

15 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Le réalisateur d’Illégitime met l’accent sur la fragilité du métier de fixeur. Tiré à hue et à dia par des journalistes désireux de revenir en France avec des images fortes, le héros subit leurs pressions au quotidien et doit choisir entre leur donner satisfaction ou perdre toute chance de percer dans le métier.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Sur fond d’enquête journalistique, une réflexion acide et pertinente sur la difficile adéquation entre désir forcené de réussite et éthique personnelle.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Figaro

par Etienne Sorin

Après le très surprenant et dérangeant "Illégitime", histoire d'inceste entre un frère et une sœur hantée par les fantômes du communisme, Sitaru confirme qu'il est un moraliste, et non un donneur de leçon. Un peu plus appliqué et démonstratif avec Fixeur, son cinéma reste diablement intelligent.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Parisien

par Valentine Verhague

Par le prisme du milieu journalistique, Adrian Sitaru expose avec une adroite sagacité une manipulation - sous couvert de bonnes intentions - au service d’intérêts peu louables.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Paris Match

par Yannick Vely

On y retrouve ce qui fait la qualité de La Nouvelle Vague roumaine : la finesse psychologique du portrait d'un anti-héros confronté à un dilemme moral (...), la rigueur de la mise en scène, à la fois quasi-invisible et extrêmement précise (...) et bien sûr un filon d'acteurs qui semble inépuisable.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Télérama

par Guillemette Odicino

Le film impressionne aussi par son mélange singulier entre une interprétation spontanée, naturelle (subtil Tudor Aaron Istodor, vu dans "Le Divan de Staline", de Fanny Ardant) et une mise en scène millimétrée.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

Un captivant voyage dans les Carpates porté par d’excellents comédiens, notamment Tudor Aaron Istodor, primé au Festival des Arcs.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

[Sitaru] renvoie dos à dos un pays encore empêtré dans ses archaïsmes et un Occident dont le sentiment de supériorité n'est pas totalement étranger au maintien desdits archaïsmes.

Libération

par Marcos Uzal

Outre un début poussif et une fin lourdingue, il est plutôt fin dans sa manière de n’accabler aucun personnage, et de faire tout passer dans des détails, des actes et des mots qui n’ont rien de très choquants au premier abord mais dont le contexte ou les réactions qu’ils provoquent révèlent la banale indécence.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Studio Ciné Live

par Véronique Trouillet

Quelques trop rares scènes saisissantes émaillent cette histoire tirée de faits réels, qui s'interroge tout autant sur l'éthique et le rôle du journaliste que sur les conséquences morales de nos choix de vie.

La Croix

par Arnaud Schwartz

Au final, le spectateur a la sensation d’avoir bien compris le message, tout en restant sur sa faim.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

On y retrouve le goût roumain de la morale concrète, encore que le film soit un peu en dessous de l’excellence que la norme roumaine s’impose à elle-même.

L'Express

par Christophe Carrière

C'est soigneusement filmé, mais c'est souvent long et sans (grand) intérêt.

L'Humanité

par Vincent Ostria

Pour bien enfoncer le clou, un épisode annexe montre le fixeur tyrannisant son beau-fils pour en faire un champion de natation. D’où l’impression que le cinéaste se comporte avec le spectateur comme ceux qu’il stigmatise dans sa fiction moralisante.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

L’ennui, c’est que rien n’est abouti : l’impression générale est celle d’un film qui n’a aucune nécessité ni raison d’être. Le sujet méritait mieux : hélas, ce fixeur ne fixe rien, même pas l’attention du spectateur.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top