Notez des films
Mon AlloCiné
    Nous nous marierons
    note moyenne
    3,5
    27 notes dont 4 critiques
    répartition des 4 critiques par note
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Nous nous marierons ?

    4 critiques spectateurs

    velocio
    velocio

    Suivre son activité 430 abonnés Lire ses 2 138 critiques

    5,0
    Publiée le 25 janvier 2017
    A 38 ans, Dan Uzan signe avec "Nous nous marierons" son premier long métrage. Cet autodidacte avait déjà réalisé plusieurs court-métrages dont "Redouane", un documentaire de 29 minutes dans lequel il dépeignait le monde de la boxe. Un monde qui l’avait accepté et qu’il a eu envie de mettre en scène dans un long métrage dans lequel ce monde serait confronté à la vie d’un jeune couple en train de se construire. Le résultat est particulièrement réussi et devrait enthousiasmer un nombreux public, même parmi celles et ceux que le boxe rebute a priori. En effet, avec des moyens qu’on devine extrêmement limités, Dan Uzan a réalisé pour son premier long métrage un film-uppercut qui sonne vrai, avec des personnages attachants et qui montre avec une grande justesse une facette du monde de la boxe, celle des obscurs, celle des sans-grade. Avec ce film, un grand réalisateur nait sous nos yeux.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 704 critiques

    2,5
    Publiée le 20 février 2017
    Quelle drôle d'idée que ce film ! Je reste perplexe sur ce que j'ai vu en tant que spectateur. D'abord, il y a l'attente anxieuse, qui m'a poursuivi tout du long de cette histoire peut-être banale. La banalité tient dans le fait que ce sont de vrais gens, qui vivent sans être des héros, sans débordements. Des français d'origine maghrébine aux antipodes de ceux que décrient les discours extrémistes, des gens honnêtes, dignes, qui prennent leurs responsabilités avec des valeurs, qui leur sont propres, qui soutiennent leur mode de vie. Il y a la boxe, qui est l'élément central de cette histoire. Karim, un boxeur de 27 ans, entame une carrière professionnelle. C'est sa part de rêve, sa propension à devenir un héros. A l'issue de son premier combat professionnel, dont il sort victorieux, il doit subir une intervention chirurgicale, qui pourrait entraver sa carrière future. Karim aime Faten, une femme, qui a un jeune enfant. Faten aime Karim. Ils projettent de se marier. Elle a un travail, est responsable. Lui est dans son rêve de boxe, c'est sa vie, c'est à elle, qu'il donne beaucoup de temps et d'énergie. Faten vit chez son frère, Karim avec son père. Comment résoudre l'équation d'intérêts contradictoires ? Comment la raison et le désir peuvent-ils s'articuler ? Quels renoncements seront nécessaires ? Mon sentiment, c'est d'avoir effectué une excursion ethno-sociologique, d'avoir traversé des univers, dans lesquels je me sens étranger et où mon sentiment d'altérité est resté intact, il n'a pas été entamé par les personnages, ni par l'histoire. Comme si ce film n'était pas fait pour moi. Une bien curieuse sensation avec laquelle je ne me sens pas très à l'aise... Soulignons que les entrainements dans les salles de boxe, les instants de combats sont bien filmés, mais pour avoir une fois été présent il ya bien longtemps lors d'une compétition au stade Pierre de Coubertin, la maltraitance orchestrée lors des combats de boxe me glace d'effroi.
    ferdinand
    ferdinand

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 445 critiques

    4,0
    Publiée le 16 février 2017
    C'est à la fois original comme regard, et remarquablement filmé, avec de toute évidence peu de moyens, c'est sans doute pourquoi le héros est imberbe puis barbu dans des laps de temps bien courts! Touchante histoire et parfum d'authenticité indéniable font tout le charme de ce premier film. Souhaitons que ce réalisateur puisse continuer, il a un vrai talent..
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 343 abonnés Lire ses 2 878 critiques

    3,0
    Publiée le 14 août 2017
    Karim est un jeune boxeur parisien. Alors qu’il va passer professionnel, sa carrière est chamboulée par une opération de la main. Karim souhaite également épouser Faten, une jeune divorcée avec un enfant. Si nous pourrions souligner le manque de profondeur de ce premier long-métrage, Nous nous marierons est malgré tout loin d’être inintéressant. Le protagoniste a ce dilemme qu’il ne peut choisir, la boxe ou l’amour. Mais l’un ne va pas sans l’autre avec 350€ par match. Sa posture est ancrée dans une réalité presque documentaire du fait qu’aucune émotion ne soit laissée pour compte du spectateur. En employant ce style, Dan Uzan a au moins le mérite d’éviter les clichés et de ne manipuler personne, mais l’approche n’est pas très cinématographique. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top