Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
En liberté !
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "En liberté !" et de son tournage !

Naissance du projet

Pierre Salvadori avait depuis longtemps en tête un personnage d’innocent, à la Hitchcock, qui décide, à sa sortie de prison, de commettre le délit pour lequel il a été condamné à tort. Le metteur en scène pensait à un film de genre, un polar, et avait commencé à écrire, mais s'est rapidement rendu compte que le sujet était trop mince. Il se rappelle :

"J’allais vers film d’intrigue, une histoire de braquage... Une conversation avec ma mère l’a incidemment remis en piste. « Tu sais, m’a-t-elle dit, ce sont les mères qui font les pères. Je vous ai toujours raconté un père un peu plus glorieux, un peu plus gentil, un peu plus fort, un peu plus tout qu’il n’était peut-être ... » . Cette phrase m’a poursuivi. Est née l’idée de mélanger les deux sujets : l’innocent qui sort de prison et cette femme qui essaie de dire à son fils que son père était un ripou à travers les histoires qu’elle lui raconte le soir pour l’endormir."

Retrouvailles

En Liberté ! permet à Pierre Salvadori de collaborer une troisième fois avec Audrey Tautou après Hors de prix et De vrais mensonges. Le cinéaste retrouve également Pio Marmaï qu'il avait dirigé dans Dans la cour (l'acteur y incarnait un dealer résidant dans le même immeuble que Gustave Kervern). A noter également que Adèle Haenel avait joué avec Marmaï dans Alyah.

De longues séquences de poésie

Avec En liberté !Pierre Salvadori s'est autorisé de longues séquences de poésie, comme avec la scène à travers la porte de la salle de bains où le couple Antoine-Agnès se dit son amour et ses peurs. Le réalisateur précise : "J’aime ça, tout simplement. J’ai le sentiment que la comédie autorise cela. Je me suis souvent permis d’introduire des dialogues écrits, un peu enlevés dans mes films. Mais je n’assumais pas totalement leur dimension littéraire. J’essayais toujours de contrebalancer cela avec un ton un peu parlé. Cette fois, j’ai décidé de l’endosser. En écrivant le scénario, je disais à mon producteur : « Si je pouvais j’écrirais tout le film en vers »."

Ecriture à 2 mains

Pierre Salvadori cosigne à nouveau le scénario d'un film avec Benoit Graffin. C’est le cinquième scénario qu’ils écrivent ensemble. Le réalisateur explique : "On théorise beaucoup au début parce que cela nous aide à écrire ; on cherche des idées, on a de petites intuitions et puis les choses arrivent. En posant les personnages d’En liberté, on a tout de suite eu le sentiment qu’ils allaient être traversés par des thèmes intéressants, des thèmes humains. Ils étaient forts, dans des situations fortes. Cela autorisait beaucoup de digressions, de poésie. Quand Benoit est parti faire son film, j’ai rencontré Benjamin Charbit et on a continué ensemble. Ils ont la même approche. C’est assez drôle. On discute énormément, on théorise et on digresse beaucoup, avant de proposer la moindre idée de scène."

Changement de titre

Avant de s'intituler En liberté !, le film de Pierre Salvadori avait pour titre "Remise de Peine".

Prix cannois

Un an après le duo Un beau soleil intérieur - L'Amant d'un jour, la France est encore à l'honneur au palmarès de la Quinzaine des Réalisateurs, puisqu'En Liberté ! a remporté le très convoité Prix SACD, remis par Gérard Krawczyk

Haenel dans le burlesque

Avec En liberté !Pierre Salvadori tourne pour la première fois avec la très à la mode Adèle Haenel. Le réalisateur confie : "On est en plein dans le burlesque et c’est un des territoires vers lesquels elle voulait aller ; même s’il me semble qu’elle en avait peur. Un jeu aux antipodes du réalisme et du naturalisme qu’elle peut avoir dans certains films. Je lui avais demandé de regarder Julia Roberts dans Erin Brockovich qui vraiment à un corps burlesque."

Les récits d'Yvonne

Les récits que le personnage d'Yvonne fait à son fils sont dignes des plus grands films d’action hollywoodiens. Le cinéaste confie : "Mi Belmondo 80, mi James Bond. Avec Camille Bazbaz, le compositeur, on a même pensé un moment mettre une musique proche de ces films. Mais c’était trop. On s’est orienté vers de la musique soul des années soixante, un peu Blackploitation. Les récits d’Yvonne constituent la colonne vertébrale du film : une femme essaye de dire la vérité à son fils sur son père à travers des petites fictions. A la fin, l’enfant s’empare de ces récits au point de se raconter sa propre histoire. Il grandit, commence à s’affranchir."

Références de prestige

Côté références, Pierre Salvadori cite de grands noms du cinéma classique américain, comme Lubitsch et La Cava. Sur En liberté ! en particulier, le metteur en scène évoque Jonathan Demme et ses deux comédies des années 80 : Something Wild et Married to the Mob, des comédies très stylisées, colorées et loufoques ; des récits d’émancipation, avec des personnages féminins forts. Il ajoute : 

"Avant le tournage, j’ai aussi montré ces deux films au chef Opérateur et à Adèle. Pour En liberté !, l’aiguillon des séries m’a peut-être piqué : que lui opposer ? Qu’opposer à cette sur-scénarisation, ces digressions ou ces rebondissements, ce foisonnement de personnages ? Une fausse intrigue, une linéarité, une ironie sur le récit, une forme. C’est ce que j’ai essayé de faire. A l’arrivée, le sujet de « En liberté ! » porte peut-être d’abord sur l’importance de la fiction et du cinéma dans nos vies et sur la croyance en mon métier et en son utilité. Ce thème l’irrigue."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Une part d'ombre (2018)
  • Godzilla II Roi des Monstres (2019)
  • Douleur et gloire (2019)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Aladdin (2019)
  • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
  • Nous Finirons Ensemble (2018)
  • The Dead Don't Die (2019)
  • Pokémon Détective Pikachu (2019)
  • Avengers: Endgame (2019)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Séduis-moi si tu peux ! (2019)
  • La Belle époque (2019)
  • Les Plus belles années d'une vie (2019)
  • Le Jeune Ahmed (2019)
  • Sibyl (2018)
  • Rocketman (2019)
  • Cold Blood Legacy - La mémoire du sang (2019)
  • La Voix du pardon (2018)
  • After - Chapitre 1 (2019)
Back to Top