Mon AlloCiné
La Prière
Note moyenne
3,7
32 titres de presse
  • Télé 2 semaines
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • CNews
  • Culturebox - France Télévisions
  • Femme Actuelle
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Parisien
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Libération
  • Ouest France
  • Positif
  • Première
  • Sud Ouest
  • Voici
  • Critikat.com
  • La Voix du Nord
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Paris Match
  • Cahiers du Cinéma
  • L'Express
  • Transfuge
  • La Septième Obsession

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

32 critiques presse

Télé 2 semaines

par C.P.

Lumineux et bouleversant.

Télé Loisirs

par Claire Picard

Ce récit d'une reconstruction passionne et bouleverse.

Télérama

par Pierre Murat

C’est moins un film sur la foi que sur la fraternité. Et c’est bien ce qui rend déchirants les adieux de Thomas, en partance vers son destin, à ses compagnons d’infortune, réunis pour lui souhaiter bonne route.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Entre beauté mystique et nature sauvage, Cédric Kahn décrit avec une infinie pudeur le combat douloureux et rédempteur d’un jeune homme aux prises avec la vie.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Jo Fishley

La foi ici célébrée par Cédric Kahn est pourtant moins une ferveur religieuse qu’une croyance en l’homme. Y croire, c’est croire en soi, c’est croire en la lumière et surtout, en l’amour.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

CNews

par La rédaction

Avec "La Prière", le réalisateur de "Roberto Succo" et de "Vie sauvage" retrouve la ferveur naturaliste de ses débuts.

Culturebox - France Télévisions

par Pierre-Yves Grenu

Ce film rude est une vraie réussite. Avant d’être religieux, il est d’abord une histoire d’hommes qui s’aident à se relever.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Un film poignant.

La Croix

par Céline Rouden

Presque quatre ans après Vie sauvage, ce réalisateur atypique et autodidacte que l’on sent taraudé par les questionnements existentiels revient avec La Prière à la simplicité et au dépouillement de ses premières réalisations.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Et si la dimension symbolique (...) n'évite pas toujours le schématisme démonstratif, la façon dont "La Prière", in fine, réconcilie transcendance et réalité témoigne que Cédric Kahn, à tout le moins, réussit à éviter l'angélisme.

Le Figaro

par Marie-Noëlle Tranchant

Cédric Kahn cherchait, dit-il, «une intensité et une limpidité» dans le jeu de ses comédiens. Les deux mots conviennent au film entier, qui inscrit une narration mouvementée et tendue dans la fixité majestueuse d'un paysage hors du monde et dans la simplicité d'une vie communautaire sans piège.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Une histoire de courage et de solidarité traitée avec audace, humanisme et une grande beauté.

Le Parisien

par La Rédaction

On est captivé par le parcours de ce personnage, joué par l’exceptionnel Anthony Bajon, au visage à peine sorti de l’enfance, Ours d’argent du meilleur acteur à Berlin. Avec un habile suspense qui garde lui aussi sa part de mystère…

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Le Point

par Jérôme Cordelier

Époustouflant de justesse.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Fiches du Cinéma

par Marguerite Debiesse

(...) tout sonne très juste. La mise en scène joue avec bonheur sur la progression des cadres qui s'ouvrent, au fil de la reconstruction du jeune homme, de I'intimité chaude du chalet au majestueux paysage montagnard.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Plus social et concret que métaphysique, La Prière trace un parcours exigeant, escarpé vers la lumière.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Dominique Widemann

La foi est toujours à l’épreuve de l’échec ou du miracle. Au libre arbitre du spectateur de tracer ses voies entre le rejet de la religion, de ses pratiques et l’empathie qui nous lie à Thomas. Le grand paysage scandé en saisons apporte sa partition lyrique à ce bel ouvrage.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Marcos Uzal

Kahn (...) regarde la collectivité religieuse de la Prière, sans jugement ni idéalisation mais avec une forme de respect pour le choix d’une existence insoumise à l’ordre social, ayant créé au milieu de la nature ses propres règles et rituels, dont il ne cache pas pour autant les limites et les failles.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Ouest France

par La Rédaction

Un film poignant.

Positif

par Jean-Loup Bourget

La force de "La Prière" (...) tient aux embardées de son scénario ; à la sécheresse d'une mise en scène bressonienne, corrigée par le lyrisme des paysages et de la couleur ; à l'interprétation remarquable d'Anthony Bajon dans le rôle principal ; à la complexité d'une démarche qui mène de pair l'observation distanciée de pratiques religieuses rituelles dont l'efficacité demeure problématique et l'empathie avec un personnage qui, (...) doute et tâtonne pour trouver son chemin (...).

Première

par Thomas Baurez

Kahn ne juge pas, sa caméra s’intéresse aux visages, à la façon dont la parole se synchronise ou non à la pensée profonde des êtres. Prier est une route possible pour trouver ce point d’équilibre. Mais Kahn n’est pas prosélyte. Ce n’est pas tant le message de Dieu et les rites qui soignent, que la façon dont Thomas va s’en servir pour se libérer. Passionnant.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Le film a la grâce d’un acte de foi. C’est une flèche qui part et se fiche avec douceur.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Voici

par La Rédaction

Le réalisateur filme ce chemin de croix avec sobriété, sensibilité et bienveillance.

Critikat.com

par Ferhat Abbas

L’intelligence du cinéaste consiste alors à ancrer, parfois grossièrement, la foi de Thomas dans l’expérience intime et une atmosphère mystique qui tient à la magnifique photographie du film et aux espaces filmés. Cela lui permet alors d’affirmer une conviction profonde : celle de rester libre, et de se laisser guider par la spontaneité.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Cédric Kahn trouve néanmoins la bonne distance pour accompagner ce chemin intérieur dont l'aboutissement surprendra plus d'un spectateur.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Le réalisateur de Roberto Succo ou Une vie meilleure aime fouailler dans le tissu social, de préférence aux endroits où il souffre. Dans ce film étonnant, le cinéaste prend la tangente sur les pas de Thomas (Anthony Bajon), un garçon d’une vingtaine d’années qu’on découvre assis dans un autocar qui l’emmène on ne sait où.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Avec un style sec, une approche droite et factuelle, Kahn filme moins l'apprentissage de la foi religieuse que celui de la foi en soi, en l'autre, en un possible amour. Il aurait gagné à y mettre un peu plus de grâce.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Paris Match

par Fabrice Leclerc

Pas prosélyte pour un sou, Cédric Kahn filme avec tendresse le portrait d’un gosse perdu et son lent retour à la vie, porté par l’incroyable Anthony Bajon, Prix d’interprétation au dernier Festival de Berlin. Touchant.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Cahiers du Cinéma

par Nicolas Azalbert

Après L’Apparition de Xavier Giannoli, on peut s’interroger sur ces fictions plus que bienveillantes avec la foi. Il n’est plus question d’être à la croisée des chemins mais presque sur le chemin des Croisades.

L'Express

par Christophe Carrière

Louée soit la mise en scène de Cédric Kahn, d'une précision épatante (...). Dommage que ces qualités soient au service d'une histoire convenue, qui plus est ralentie par trop de chants et de prières.

Transfuge

par Frédéric Mercier

(...) son film manque de complexité comme d’ambiguïté. Si bien que ce film d’interrogations existentielles paraît en bout de course un peu joué d’avance et donc plus plat qu’il ne le promettait. Dommage.

La Septième Obsession

par Thomas Aïdan

On voulait entendre ses prières, on n’entend que des répliques de scénario. La transformation mystique n’a pas eu lieu.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top