Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Un berger et deux perchés à l'Elysée ?
note moyenne
3,2
46 notes dont 14 critiques
7% (1 critique)
50% (7 critiques)
29% (4 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
14% (2 critiques)
Votre avis sur Un berger et deux perchés à l'Elysée ? ?

14 critiques spectateurs

titi3838
titi3838

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 29 critiques

0,5
Publiée le 26/01/2019
Un (soi-disant) réalisateur abject et mégalo à charge contre Jean Lassalle. Je m’attendais à tout sauf à ça : il arrive à faire passer Jean Lassalle pour un soutien des « gazages » du président syrien (on est dans le politiquement correct du fameux combat moralisateur du méchant Assad contre les gentils islamistes). Et en fin de film la cerise sur le gâteau : ce « réalisateur » retourne spécialement voir le député après sa réelection pour laisser à penser en l’interviewant que Monsieur Lassalle est coupable d’avoir mis une main aux fesses à une dame vu son attitude habituelle et qu’il devrait s’excuser par principe (même s’il est innocent) au nom de tous les hommes. Désolé mais je suis un homme et ne me sens pas un prédateur sexuel comme ce monsieur le laisse à penser pour tous les hommes. Si ce monsieur a un problème, je l’invite à consulter. Enfin bref, je ne comprends pas que jean Lassalle est accepté la sortie d’un tel film qui est à charge contre lui en le faisant passer au final pour un supporter de tyran sanguinaire et qui met sa parole en doute quand le député dément être un prédateur sexuel (à l’attention du « réalisateur « il existe encore la présomption d’innocence en France). Lamentable en espérant que ce film aille où il aurait dû aller directement : à la poubelle. Il est très rare qu’un film m’insupporte à un tel point de subjectivité contre le pauvre jean Lassalle qui méritait un meilleur traitement : documentaire à charge à vomir. En en profitant pour remercier ce grand monsieur pour son soutien aux gilets jaunes.
apyrogier
apyrogier

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 21 critiques

4,5
Publiée le 21/02/2019
excellent portrait, et excellent récit, très fin et très sincère, très tranché et très roublard, un régal, avec une construction et une réalisation très aboutis.
domit64
domit64

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 122 critiques

3,5
Publiée le 19/02/2019
Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, et ça ressemble vraiment à tous les documentaires que l’on peut voir durant les campagnes sur les candidats : interview de la famille, entrer dans vie familiale, associative, amicale. Lassalle égal à lui-même, un Personnage, un vrai. Il nous a bien évidemment fait rire et on s’ennuie par moment. En revanche, dommage que les 2 réalisateurs à l’initiative de ce projet se soient sentis obligés de se mettre en avant et dedans cesse se justifier...
Anaïs d
Anaïs d

Suivre son activité Lire sa critique

3,5
Publiée le 06/02/2019
Film très agréable à voir, joyeux par la fraicheur du candidat et des paysages. Le film pâtit d'un dénouement pathétique où les cinéastes se font inquisiteurs, donneurs de leçons pathétiques.
Nayon L
Nayon L

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 2 critiques

0,5
Publiée le 02/02/2019
Si vous aimez Jean Lassalle, fuyez ce documentaire ! Pierre Carles tombe bien bas et se "boboise" à grande vitesse. Entre attitudes condescendantes et grand donneur de leçons, le "journaliste" aime Lassalle lorsque celui-ci fait dans le "pittoresque". Il le vomit lorsqu'il est authentique. On passera les délires d'un petit idéologue gavé de caviar déblatérant une série d'idées farfelues (un projet de "cabanes pour tous" entre autres choses). La fin est tout simplement lamentable par ses sous-entendus et accusations maladroitement fulminées. Navrant.
Dolores G.
Dolores G.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

4,0
Publiée le 30/01/2019
Si vous aimez Jean Lasalle, vous aimerez son film c'est le documentaire de sa vie , de son parcours grâce à sa personnalité hors du commun , on ne s'ennuie pas une seule seconde malgré le genre il nous présente sa famille , ses amis , son ambition pour la France , son humour n'est pas absent un mot dans le film : "peut être le prochain De Gaulle" , il est vrai qu'en ce moment tout va mal je vous le conseille
Yves G.
Yves G.

Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 1 571 critiques

3,5
Publiée le 29/01/2019
En 2016, Jean Lassalle, député Modem des Pyrénées-Atlantiques décide de se lancer dans la course à la présidence de la République. Deux réalisateurs l'accompagnent. À lire le résumé que je viens d'en faire, "Un berger..." s'annonce comme l'histoire d'une campagne présidentielle. Une sorte de "1974, une partie de campagne" où le truculent Jean Lassalle aurait volé la vedette à Valéry Giscard d'Estaing. Ou encore une version loufoque de "L'Insoumis" qui suivait Jean-Luc Mélenchon en 2017. Mais "Un berger..." est plus que cela. C'est bien sûr un documentaire construit autour d'un homme politique et de son ambition : conquérir l’Élysée alors que les sondages ne le créditent guère que d'un pour cent des voix - il en obtiendra finalement 1.21 % à peine. Le personnage intrigue autant qu'il prête à sourire. Il devient célèbre pour avoir entonné dans l'hémicycle en 2003 un chant béarnais. Il aurait pu prendre comme slogan les trois B : "Béret, Béarn et Bon sens". Est-il matois ou stupide ? Joyeux drille ou triste sire ? Souverainiste de droite ou révolutionnaire qui s'ignore ? Le documentaire ne répond pas vraiment à la question. Car le sujet de "Un berger..." est ailleurs. S'il a pour héros Jean Lassalle, il a pour sujet sa relation avec les deux co-réalisateurs qui le filment et le malentendu sur lequel s'est nouée leur collaboration. Pierre Carles est en effet un réalisateur engagé à gauche. Contacté par le député-maire de Lourdios-Ichère (160 habitants) alors qu'il venait d'achever un documentaire sur le président équatorien altermondialiste Rafael Correa, Pierre Carles imaginait contre toute logique que le député béarnais pouvait porter un projet de gauche. La méprise ne se révèle que progressivement. Le voyage à Damas de Jean Lassalle en janvier 2018 où il rencontre le président Assad et les piteuses explications qu'il sert sur le plateau de ONPC pour s'en justifier précipitent la rupture entre l'homme politique et le réalisateur néo-marxiste qui était devenu peu ou prou son directeur de campagne. Ce malentendu aurait pu donner lieu à un règlement de comptes. Mais Pierre Carles ne s'y abaisse pas. Il choisit au contraire le parti de l'humour et de l'auto-dérision. Avec une grande lucidité et une ironie plus grande encore, il raconte le fossé grandissant entre ses fols espoirs d'un candidat disruptif - il ne dit pas un mot d'Emmanuel Macron qui les concrétisera - et les gaffes à répétition qui émaillent la campagne de l'incontrôlable candidat. Il aurait été facile de se moquer de Jean Lassalle. Mais "Un berger..." n'a pas cette vulgarité qui donne à voir un candidat humain, trop humain, dont le seul défaut est de refuser les codes et un "journaliste" pris au piège de sa subjectivité.
Thierry C
Thierry C

Suivre son activité 20 abonnés Lire sa critique

4,0
Publiée le 28/01/2019
C’est un beau documentaire où l’humain est au premier plan. Il donne une vision très originale à la campagne de la présidentielle 2017. Lassale est très pittoresque. Il est représentatif de l’esprit du Sud-Ouest. A voir !
heyizabella
heyizabella

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

4,0
Publiée le 27/01/2019
J'apprécie beaucoup le travail de Pierre Carles et je suis allé voir ce nouveau documentaire avec enthousiasme. On a tous l'image de Jean Lassalle à la dernière présidentielle comme d'un personnage fantasque, loufoque, difficile à prendre au sérieux. Ce documentaire tout en conservant des passages qui soulignent bien cela (Jean Lassalle qui fait sécher sa chemise par la fenêtre de sa voiture en est un bon exemple) nous permet de percevoir la profondeur du personnage. En le classant comme plus à gauche des candidats de droite, Pierre Carles et Philippe Lespinasse mettent en avant la singularité du personnage. Jean Lassalle est avant tout un homme politique qui a toujours fonctionné à l'instinct et selon ce qu'il juge comme du bon sens. Les interventions d'André Chassaigne, député communiste et ami de Jean Lassalle sont particulièrement éclairante là dessus. Avec un entourage hétéroclite qui va d'un juriste à moitié anar à une sorte de royaliste sorti de nul part, on en fini pas d'être décontenancé. La fin du documentaire permet de comprendre les limites de la politique façon Lassalle, de sa spontaneité et de son pur individualisme.
JEANNE
JEANNE

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

4,0
Publiée le 26/01/2019
« Un berger et deux perchés à l’Elysée ? »….. « Avez-vous rédigé votre programme monsieur Lasalle ? Non, je ne sais pas comment le faire » Le film commence ainsi, au moment du débat des 17 candidats à la présidentielle de 2017.... Monsieur Lasalle…. Utopiste ? y croit-il vraiment ? on dirait bien que oui (sa mère n’est pas convaincue !) Humaniste monsieur Lasalle ? absolument ! En tous cas personnage intelligent, convaincu, assez incroyable, respectueux, attachant, généreux, imprévisible, libre, qui ne travaille sur aucun dossier et n’en n’a aucune connaissance, qui avance avec ses convictions et son flair (sic), qu’il est plaisant et drôle de découvrir encore, qui met aussi les deux cinéastes en difficulté quant à leur positionnement et la construction du film!... Un réel bon moment à ne pas manquer.
Xavier B.
Xavier B.

Suivre son activité Lire sa critique

4,5
Publiée le 25/01/2019
Ayant découvert davantage Jean lassalle au moment des présidentielles 2017 et ensuite, j'ai beaucoup apprécié ce film. Les réalisateurs présentent l'homme tel qu'il est : disposant de peu de moyens, personnalité originale, intuitif, spontané, profond et expérimenté, qui a eu le courage de frôler la mort lors de sa grêve de la faim, habité d'une haute idée de la France et de l'humanité. Malheureusement caricaturé par les médias, sa sincérité est inspirante, de même que sa connaissance de la complexité des enjeux. Film à voir, tant pour ses qualités (dynamique, drôle, juste, militant) que pour mieux situer son personnage central qui - parmi les figures politiques - est un de ceux qui se consacrent réellement à un bien-vivre de ses "cher(e)s compatriotes". Comme Pierre Carles et Philippe Lespinasse, j'ai été très touché de rencontrer cet homme hors du commun. À leur différence peut-être, je continue à penser qu'il peut jouer un rôle plus important dans la marche de notre pays. Merci pour ce film.
Frédéric LN
Frédéric LN

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 24/01/2019
Pour qui a vu et aimé, ou pas, les documentaires sur la campagne Macron, voici l'exact opposé. Zéro cynisme, zéro armada de communicants, zéro mobilier design sur moquettes nettoyées sous vide. Un homme sort ses tripes pour rencontrer le peuple de France et lui proposer, espère-t-il, un autre avenir. Mon point de vue est particulier : je connais, au moins de vue, presque toutes les personnes de cette aventure présidentielle, à laquelle j'avais participé. Je peux témoigner de la justesse, de l'honnêteté profonde de ce film. Les réalisateurs ont trouvé une histoire cohérente à raconter malgré le côté chaotique d'une campagne sans moyens financiers, pilotée au flair et aux tripes par le candidat : l'histoire du chaos que cela provoque chez eux-mêmes ! J'imagine que cette histoire pourra remuer beaucoup d'autres coeurs, d'autres tripes et d'autres intelligences.
pAuL A
pAuL A

Suivre son activité Lire sa critique

4,5
Publiée le 19/01/2019
Bonjour, vu hier soir à Oloron (18/1 au LUXOR) où le gérant a dû ouvrir d'autres salles que celle prévue ! Vu l'heure tardive, je n'ai pu participer au débat qui a suivi, dommage mais boulot le lendemain ... Lassalle était présent au moment du débat, était ce bien utile ? Cela étant, je recommande à tous ceux qui veulent ouvrir leur regard sur ce qui est au bord de la route, comme la nature, la spontanéité et l'authenticité. Pour ceux qui ont déjà "un avis" ou des "convictions bien ancrées", ça peut leur faire mal et les indisposer dans leurs certitudes jusqu'à les rendre désagréables pour leurs voisins de cinéma. Un documentaire bien fait, honnête et réaliste qui ne fait aucune censure ni propagande, c'est trop rare pour le rater ! Vive les salles indépendantes, c'est ma conclusion vu "qu'il ne passe pas dans la capitale béarnaise ..." Bonne projection. Paul
le mail à e.
le mail à e.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 165 critiques

3,5
Publiée le 16/01/2019
On connaît le talent des 2 réalisateurs pour proposer des documentaires originaux. C'est le cas ici lorsqu'ils suivent Jean Lassalle lors de sa candidature à la présidentielle 2017, s'improvisant par moments communicants politiques pour lui. Le film fait rire, mais donne aussi à réfléchir par rapport à l'actualité qui y trouve comme un écho prémonitoire.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top