Mon AlloCiné
Capharnaüm
Note moyenne
3,0
29 titres de presse
  • Bande à part
  • La Croix
  • L'Express
  • 20 Minutes
  • BIBA
  • CNews
  • Culturebox - France Télévisions
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Parisien
  • Marie Claire
  • Ouest France
  • Télérama
  • Ecran Large
  • Le Monde
  • Paris Match
  • aVoir-aLire.com
  • Les Fiches du Cinéma
  • Libération
  • Positif
  • Première
  • Sud Ouest
  • Voici
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • Le Figaro
  • Les Inrockuptibles
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

29 critiques presse

Bande à part

par Olivier Bombarda

"Capharnaüm" de Nadine Labaki, Prix du Jury à Cannes 2018, est une œuvre bouleversante sur le thème de l’enfance maltraitée. S’il déchaîne pleurs et passions – certains détracteurs se sentant « manipulés » – le film lance aussi un débat sur le sort des réfugiés.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

La Croix

par Jean-Claude Raspiengeas

Par une mise en scène au plus près de ses acteurs qui jouent leur propre rôle, la réalisatrice libanaise Nadine Labaki signe l’une des plus belles œuvres sur l’enfance mal aimée.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

L'Express

par Christophe Carrière

C'est prenant, haletant même, un poil surligné par la musique, mais cela reste du cinéma fort, concernant et romanesque.

20 Minutes

par Stéphane Leblanc

Capharnaüm, c’est un peu Oliver Twist ou Les Misérables de nos jours au Proche-Orient : une fable hyperréaliste, dense et émouvante, sur l’errance d’un gamin livré à lui-même dans les rues de Beyrouth.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

BIBA

par Lili Yubari

Impossible de rester de marbre devant ce mélo effervescent [...].

CNews

par La rédaction

[une] œuvre forte et dérangeante [...].

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Beau sujet, dans lequel s’engouffrent la condition féminine, la misère, les mœurs d’une société libanaise déphasée et un message humaniste dans les paroles et le regard d’un enfant devenu adulte avant l’âge. Puissant.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Elle

par Khadija Moussou

« Capharnaüm » est un film sans retenue, sans pudeur. Il montre l’enfance abîmée et dénonce les failles d’une société qui oublie d’être humaine. Surtout : il pointe du doigt les dégâts occasionnés par la guerre en Syrie.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Un film poignant.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

[...] une histoire d’une puissance émotionnelle rare, même si parfois un peu démonstrative.

Le Parisien

par La Rédaction

Choquée par cette plongée en apnée dans l’insupportable vérité, une grosse partie de la critique a cherché la petite bête à la réalisatrice en lui reprochant quelques coquetteries esthétiques qu’elle a gommées dans une version resserrée de 10 minutes.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Marie Claire

par Emily Barnett

"Capharnaüm", prix du Jury à Cannes, aurait pu être lacrymal mais Nadine Labaki a donné du souffle à son film. Celui de la saine révolte. Il nous a galvanisées.

Ouest France

par Gilles Kerdreux

Un film légèrement trop long mais terriblement émouvant.

Télérama

par Guillemette Odicino

POUR : Aujourd’hui, grâce au film, le gamin et sa famille s’apprêtent à s’installer en Norvège, et il va pouvoir aller à l’école. Cet enfant au jeu si puissant a gagné son procès contre l’injustice du monde.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Ecran Large

par Alexandre Janowiak

"Capharnaüm" jouit d'une véritable énergie grâce à sa mise en scène brute et son jeune comédien déterminé. Dommage qu'il tombe au fur et à mesure dans un misérabilisme larmoyant qui balaie toutes ses bonnes intentions humanistes voire les remet en question.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Monde

par Thomas Sotinel

Nadine Labaki met en scène, avec une grande force romanesque, un drame familial de la pauvreté.

Paris Match

par Yannick Vely

[...] un mélodrame efficace mais aux intentions surlignées [...].

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Énième mélodrame urbain dénonçant la détresse des enfants dans les bidonvilles de notre globe, le film de Nabine Labaki confond emphase et empathie, avec une lourdeur qui est celle des ratés du genre.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Les Fiches du Cinéma

par Nicolas Marcadé

Un mélodrame social qui martèle son message avec une telle vigueur qu’on entend davantage le bruit du marteau que le sens du message.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Libération

par Anne Diatkine

Bourré d’effets, le troisième film de Nadine Labaki sur l’errance d’un gamin dans les rues libanaises peine à convaincre.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Olivier De Bruyn

Démonstrative et jamais économe de ses effets, Nadine Labaki [...] traite avec maladresse un sujet qui s'accommode mal de l'emphase et de l'insistance mélodramatique.

Première

par Christophe Carrière

La barre est un peu haute pour la réalisatrice qui n’évite pas toujours la sensiblerie et un esthétisme déplacé. On lui sait cependant gré de ne pas condamner ses personnages, victimes de leur condition et artisans de leur propre malheur.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Même si on est sensible au mélange de détresse et de résolution de Zain, gamin ingénieux et à bout de forces, on a du mal avec une telle insistance dans le pathos.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Voici

par Daniel Blois

Cette observation du quotidien d'enfants des rues met son énergie au service d'images chocs contre-productives et d'un pathos parfois révoltant.

Cahiers du Cinéma

par Cyril Béghin

L’épaisseur misérabiliste confine vite au poverty porn.

Critikat.com

par Josué Morel

Ce qui pourrait faire la singularité du film (observer des enfants) reste dans les faits toujours soumis à un discours, sommaire et démagogue, plus qu’à un regard de cinéaste.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Figaro

par La Rédaction

Tourné dans Beyrouth et ses bidonvilles, réalisé à la truelle, ce mélo d'une lourdeur agaçante n'épargne aucun sujet misérabiliste: immigration, pauvreté, injustice sociale, enfants maltraités et abandonnés à leur sort, condition des femmes et des filles, on en passe.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Les Inrockuptibles

par Bruno Deruisseau

"Capharnaüm" est une spectacularisation de la misère dont les gros(siers) moyens ont rarement semblé aussi peu en adéquation avec l’aspect sociopolitique dont le film tend à se vêtir.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Télérama

par Jacques Morice

CONTRE : Capharnaüm baigne dans une eau bien trop crapoteuse pour échapper à la vieille complaisance du misérabilisme.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top