Notez des films
Mon AlloCiné
    Lords of Chaos
    note moyenne
    3,4
    63 notes dont 11 critiques
    répartition des 11 critiques par note
    1 critique
    2 critiques
    6 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Lords of Chaos ?

    11 critiques spectateurs

    May P
    May P

    Suivre son activité 19 abonnés Lire sa critique

    1,5
    Publiée le 25 février 2019
    Ce film est sensé retranscrire l'histoire de Mayhem et Burzum, pour au final être réalisé comme un vulgaire teen movie. Aucun respect de l'histoire, les étapes sont sautées et on passe littéralement du coq a l'âne, on voit a peine l'histoire de Dead qui est tout de meme primordiale aux débuts du groupe, et ils ridiculisent littéralement Varg dans une mesure exagérée. Euronymous est extrêmement mis en avant comme le leader, alors que les autres membres du groupe sont laissé de côté, on ne sait meme pas qui est qui. Clairement un film a éviter pour les connaisseurs et fans de Mayhem et Burzum, sachant que le réalisateur n'a eu l'autorisation d'aucun des groupes picturés pour le soundtrack. Vraiment pauvre pour la culture du Black Metal.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 1627 abonnés Lire ses 5 485 critiques

    4,5
    Publiée le 22 mars 2019
    Jonas Åkerlund réalise peu de films, c'est surtout un réalisateur de clips, mais quand il passe derrière la caméra pour faire un long-métrage, il ne fait pas dans la demi-mesure et il le montre encore une fois. Avec ce film, il s'intéresse à la vie du leader du groupe de métal Mayhem, à son idéologie inquiétante et aux monstres qu'il a créés... On le voit pendant tout le film, ce musicien sulfureux en apparence cherche avant tout la reconnaissance à travers cette image qu'il s'est créée, mais il n'est pas spécialement méchant. Rory Culkin est très bon dans ce rôle, car tout ça, on le voit dans ses yeux. De l'autre côté, c'est l'inverse avec le personnage de Varg qui est clairement un psychopathe en puissance qui n'a besoin que d'un déclic pour péter les plombs. Et ce déclic intervient en côtoyant Euronymous qui parle beaucoup, mais comme il n'agit pas, il va le faire à sa place. Emory Cohen qui incarne ce personnage est également très bon. À vrai dire, l'ensemble du casting est extrêmement convaincant. L'univers présenté ne m'attire pas du tout au même titre que le style musical donc j'ignorais complètement qu'il s'agissait d'une histoire vraie avant de la découvrir. Que les faits soient exacts ou pas, je m'en moque complètement. J'ai pris ce film comme un film justement et non pas comme l'adaptation d'une histoire vraie. Et en tant que film, c'est une vraie réussite. "Lords of Chaos" est un film coup-de-poing. Un film perturbant qui est d'une rare violence autant en ce qui concerne le propos que dans la représentation des faits. Le propos est très cru et le film comprend énormément de scènes très violentes et gores. Les effets spéciaux sont d'ailleurs impressionnants de réalisme. Après ce n'est pas qu'un film violent qui mise sur cela pour choquer le public, car l'histoire est également intéressante. La psychologie entourant les personnages est vraiment bien développée. Comme je l'ai dit, tout arrive ou presque lorsque les deux se rencontrent. C'est un vrai déclic et l'évolution de la situation et surtout le rapport de force entre les deux personnages est très intéressant puisqu'on découvre leur vrai visage au fil des minutes. J'entends bien que ce n'est peut-être pas fidèle à la réalité, mais comme je l'ai dit, je ne connaissais pas du tout cette histoire donc ça ne m'a pas dérangé. Je ne m'attendais à rien de ce film qui est une très bonne surprise. C'est un excellent film qui est intense, dérangeant, violent et captivant.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 253 abonnés Lire ses 1 063 critiques

    3,0
    Publiée le 5 avril 2019
    J’imaginais pire, bien pire, disons que je trouve que le film manque d’épuration dans sa mise en scène pour coller avec son sujet, il y a des mimiques clipesques (comme lorsque Euronymous repense à Dead dans la forêt) qui n’ont rien à faire là, et surtout des erreurs de casting, tout est fait pour que ça serve le scénario, du moins son intérêt: la dualité Euronymous/Vikernes. Au départ je n’ai pas trop cerné l’entrée de Varg Vikernes, comme si il débarquait de nulle part, complètement influençable et apathique, puis on comprend que c’est juste un produit d’écriture visant à inverser les parcours des deux personnages, le film n’a que ça à raconter au delà de l’émergence du Black Metal en Norvège. Quoi qu’il en soit le résultat est correct, notamment grâce à une retranscription contextuelle plutôt honnête, une violence crue et un rythme plaisant. Ça passe bien, mais ça ne vaut pas Until the Lights Takes Us.
    apotheme
    apotheme

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 767 critiques

    3,5
    Publiée le 19 avril 2019
    Lords of chaos est tiré du livre du même nom qui nous raconte les débuts de la scène black métal norvégienne et de ses drames qui ont défrayés la chronique ( églises brûlées, meurtres). Ce film est surtout réserver au fan de cette musique et n'est pas tout public comme pourrait l'être les autres biopics sortis récemment ( bohemian raphsody, the dirt, ....) tant il est sombre et non fait pour nous divertir. Le casting est correct et la réalisation est bien pour un film de cet envergure ( les églises qui brûlent paraissent réelles). Il manquent a lords of chaos une bande originale plus fouillis sur la scène black métal de l'époque car mis a part des morceaux de mayhem qui certes le groupe principal de ce film, on attend pas grand chose pour un film qui tourne autour de la musique.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 462 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mars 2019
    Arlésienne du biopic musical underground, l'histoire la plus controversée du metal sort enfin sur les écrans avec une sincérité ahurissante. Confié au clippeur/réalisateur Jonas Åkerlund (et accessoirement ancien batteur de Bathory), Lords of Chaos prouve que l'homme derrière le projet connait son sujet sur le bout des doigts et reste respectueux des sordides faits qui ont tant fait trembler les fans, l'histoire du groupe de black metal Mayhem et du célèbre meurtre de son leader par le fanatique Varg Vikernes. S'appuyant minutieusement sur les faits, les témoignages et les articles de l'époque, Åkerlund essaie de ne prendre aucun parti, quitte à proposer parfois des séquences de rêves pour éviter la retranscription forcée. Les connaisseurs resteront bluffés par le souci du détail accordé à chaque scène, chaque décor, t-shirt ou pose iconique. L'interprétation est quant à elle sans faille, Rory Culkin s'immisçant parfaitement dans la peau d'Øystein Aarseth alias Euronymous, tandis qu'Emory Cohen (déjà glaçant dans The Place Beyond the Pines) insuffle la folie adolescente de Varg Vikernes, alias Count Grishnackh. Non content de présenter comment le groupe s'est formé, a accédé au succès et comment est née la rivalité entre les deux leaders, le long-métrage dépeint également les mœurs de ces adolescents perturbés au début des années 90, effrayant les honnêtes gens et vociférant des "Hail Satan!" à tout va pour se donner un genre. Quelque chose que le réalisateur pointe du doigt en essayant de démontrer que cette lubie est devenue pour beaucoup un véritable état d'esprit, plus qu'un mouvement ou une phase éphémère. La mise en scène reste constamment soignée, très proche du documentaire sans toutefois tomber dans l'amateurisme irregardable ou le téléfilm bancal. Non. C'est bien foutu, bien interprété, parfois onirique, souvent violent mais avant tout signé avec une réelle passion pour le sujet. L'exemple-type du biopic réussi, loin des mièvreries bien pensantes sur Queen ou N.W.A.
    eldarkstone
    eldarkstone

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 246 critiques

    3,5
    Publiée le 23 avril 2019
    que l'histoire comporte du vrai ou du faux n'est pas l'ame du film, qui en lui meme, reste assez remarquable, par son ton glauque et lourd, jusqu'au bout, il nous aspire dans un deferlement sombre et froid, j'ai bien aimé !
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 506 critiques

    3,5
    Publiée le 12 juillet 2019
    Le film est bon car il raconte avec justesse cette histoire bien glauque, les acteurs sont excellents.
    tonton29
    tonton29

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 189 critiques

    4,0
    Publiée le 27 novembre 2019
    Ah, Le périlleux exercice du Biopic. Ici pas du tout estampillé Hollywood tellement le sujet est casse-gueule et pas du tout glamour ! Vous ne verrez aucun artiste bankable s'y risquer et aucun studio le financer !! Imaginez donc : La scène Black Metal émergente de Norvège fin 80s-début 90s avec toute l'aura sulfureuse de meurtres et d'églises incendiées sur fond d'idées nauséabondes ! Hein ! Ça vous cause grave ! Par contre, le réalisateur, malgré son bagage "commercial", sait de quoi il parle car il a côtoyé cette scène naissante puisqu'au début des 80s il a été batteur de BATHORY, précurseur et référence du BM scandinave. On suit alors les pérégrinations de quelques jeunes en révolte adolescente dans cette société ultra calibrée qui leur déplait fortement, entre soirées picole-drague pourrie-blagues potaches (esprit Teen Movie) et exercices musicaux pour s'exprimer et se diffuser. Et il se tourne surtout sur un groupe qui pose les bases stylistiques et possède ce petit plus charismatique, macabre et morbide avec les destins mêlés de 3 d'entre eux ayant une approche commune à la cause mais avec une vision spécifique à chacun : Les membres du groupe MAYHEM. EURONYMOUS le guitariste fondateur veut lancer une mode, des idées provocantes et en vivre comme VENOM (choquer le monde fait vendre même si pour cela il faut se vendre pour porter la cause et devenir un poseur même s'il les dénonce), DEAD qui insuffle l'esprit de mort et Varg VIKERNES qui apporte la vision politique et le passage à l'acte. Puis l'histoire glisse vers les tensions et la rivalité entre les 2 leader. Les seconds couteaux sont moins présents, sûrement pour alléger la trame scénaristique, et sont souvent juste représentés comme les potes ou les autres musiciens gravitant autour du groupe et, pour les plus fidèles, membres de l'INNER BLACK CIRCLE, groupe de potes qui vire groupuscule terroriste. Pour valider l'ensemble, le réalisateur nous précise dès le début que c'est tiré de faits réels ET de mensonges car ces jeunes étaient de bons manipulateurs, mais eux-mêmes influençables, pour alimenter les ragots et faire peur au bon citoyen. Au niveau scénario, c'est une version romancée bien sûr mais à multiples effets stylistiques. On a alors droit à des fulgurances gore ou des rêves glauques au milieu de passages zen, des scènes inquiétantes avec des moments de rigolade potache, des expositions d'idées glauques, des incendies sacrilèges, une scène langoureuse, des flashbacks malsains et quelques passages musicaux. À certains moments, c'est grand-guignolesque, Satanisme de pacotille, séance photo kitsch en corpse paint. À d'autres c'est glaçant de froideur, meurtres désincarnés, mutilations hyper réalistes. Une mélancolie berce certaines scènes avec DEAD, d'autres flippantes de candeur mystérieuse. Ou alors une mise en scène ampoulée mélangeant naïveté, certitude, idées glauques et bienséance de la bourgeoisie. Mais un certain équilibre se fait et permet de tenir le film sur les 2 heures. Ça sent l'amateurisme mais ça permet de recréer le côté paumé-désœuvré pour respecter la vision True Black Metal, crade et glauque. Connaissant bien la scène, le réalisateur apporte un réalisme aux situations, les acteurs ne sont pas déguisés en Metalleux, ils SONT Metalleux, les patchs, vinyles, posters, films d'horreur sont certifiés Pure Vintage ! Ce n'est pas joyeux, la violence est crûment représentée, banalisée pour percevoir le décalage affectif face à certains actes criminels ou macabrement joyeux. Le -16 est pour cela totalement justifié car il faut comprendre que le film rapporte des faits divers réels sans en faire l'apologie. Il est juste regrettable qu'il ait choisi de présenter des jeunes sans vrai charisme alors qu'en réalité les musiciens en imposaient énormément (expliquant aussi qu'ils soient devenus leader de cette scène contestable mais musicalement fondamentale à ce courant extrême et initialement voué à l'underground si on valide la vision True Black de ne plaire à personnes sauf à quelques initiés fidèles) Mais il décrit la malléabilité des esprits qui se cherchent et se mettent à tout mélanger et confondre, Satanisme, horreur, paganisme, nazisme, Tolkiennisme, retour aux valeurs pré-chrétiennes . . . Un bon film à manipuler avec précaution du fait de son côté malsain. Si ces jeunes avaient été moins influençables et moins immatures (la compétition entre chefaillons) ils seraient vivant comme les autres représentants de la 1ère vague de BM Norvégien (cf DARKTHRONE, SATYRICON qui sont contemporains et toujours là 30 ans après)
    Uldivine75
    Uldivine75

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    2,0
    Publiée le 1 janvier 2020
    Décevant lorsqu'on connait l'histoire sulfureuse de Mayhem. On a plus l'impression d'un teen-movie vaseux qu'une plongée dérangeante dans les arcanes du Black Metal norvégien. Le personnage de Varg Vikernes n'est pas crédible pour un sou et dessert le film. Rory Culkin (qui joue Euronymous) s'en sort un poil mieux que ses comparses mais n'empêche pas le naufrage pour autant. Dommage d'avoir si mal exploité un tel sujet.
    madpipeule t.
    madpipeule t.

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 12 avril 2020
    Une adaptation (très) exagérée de l'histoire d'Oystein Aarseth, plutot pas mal dans l'ensemble si on oublie l'histoire d'origine. J'ai regretté que Dead soit si mal exploité, il est trop caricatural, Varg Virkenes également, alors c'est amusant, mais..ça enlève de la crédibilité au déroulement de l'histoire; respectée malgré tout, dans ses points les plus significatifs. A voir, même si certains détails ont été modifiés pour servir le scénario, il est divertissant.
    Furia R
    Furia R

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 avril 2019
    Un tres bon film, vraiment on a l'impression d'y être, l'ambiance est prenante tellement les lieux important sont bien refait, les incendies d'églises on s'y croirait, les scènes gore sont vraiment bien faite. Euronymous personnage principal est attachant dans le film, d'ailleurs il est vraiment le plus en vue tout le film avec Varg, c'est l'histoire de Mayhem mais pendant plus d'une heure c'est l'histoire de Varg et Euronymous, Varg passe pour tout dans ce film, le mec nié au debut, gentil, puis le mec machiavélique, super confiant en lui. Le personnage de Faust est aussi super bien joué, froid tout le long, tout comme Dead, les acteurs jouent a la perfection. Un super moment et un voyage dans la création du True Black Metal. Une réussite.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top