Notez des films
Mon AlloCiné
    Juliet, Naked
    note moyenne
    2,8
    100 notes dont 6 critiques
    répartition des 6 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    1 critique
    3 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Juliet, Naked ?

    6 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 19 août 2019
    Une comédie romantique non dénuée de charme (essentiellement celui de ses trois acteurs et des paysages et décors british), mais qui manque cruellement d’énergie. Passée l’entrée en scène de l’ex-musicien, censé venir perturber la situation de départ, le scénario reste très statique, tout comme les personnages. Les enjeux restent assez faibles et la structure ressemble parfois à une épisode de série plutôt qu’à un long métrage. On peut y voir une certaine sobriété, ou un manque d’inspiration, c’est selon. Un moment agréable, mais qui s’oublie vite.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 2368 abonnés Lire ses 5 859 critiques

    3,0
    Publiée le 23 février 2019
    "Juliet, Naked" est le titre du film, mais surtout le titre de la chanson de Tucker Crowe, un chanteur qui obsède Duncan, un prof universitaire qui est le compagnon de Annie. Ces derniers sont en couple seulement leur relation ressemble plus à de l'amitié et ils donnent l'impression d'être en colocation. Duncan gère un site de fans sur Crowe et il consacre beaucoup de temps à sa passion. Un jour, alors que leur relation se dégrade, Annie est branchée par une personne sur le forum du chanteur qui n'est d'autre que Tucker lui-même... "Juliet, Naked" est un film étrange qui n'a pas vraiment d'enjeux même si beaucoup de thèmes sont abordés comme la nostalgie, l'éducation, la monoparentalité, etc. On a d'un côté Annie qui n'a plus envie de faire ce qu'elle s'était promis, Duncan et son obsession maladive et Tucker, cette ancienne star qui vit dans le garage de son ex et qui a des enfants dispersés ici et là. Un film qui a un bon potentiel comique notamment avec tous les enfants de Tucker qui sortent de nulle part, mais Jesse Peretz oriente plus son histoire vers la comédie romantique sans tomber pour autant dans quelque chose de cliché ou prévisible comme en témoigne cette dernière partie. Cette adaptation du roman de Nick Hornby vaut surtout pour ses acteurs avec un trio qui fonctionne bien même si le personnage de Chris O'Dowd est un peu énervant. En somme, c'est un petit film sympathique.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 489 abonnés Lire ses 2 055 critiques

    2,0
    Publiée le 11 avril 2020
    Annie (Rose Byrne), la trentaine bien entamée, s’ennuie à Sandcliff, une ville côtière d’Angleterre (le film a été tourné à Ramsgate) où elle a repris, à la mort de son père, la direction du petit musée d’histoire. Elle est en couple avec Duncan, un professeur d’université qui nourrit une passion obsessionnelle pour un chanteur pop des années quatre-vingt-dix, disparu sans laisser de trace après un unique album, Tucker Crowe (Ethan Hawke). "Juliet, Naked" commence bien en nous plongeant immédiatement dans l’ambiance de ces films britanniques si attachants, au point qu’on sente sur ses doigts la marque graisseuse d’un fish and chips : un bord de mer battu par le vent, une héroïne sympathique affublée d’un compagnon gentiment braque… Le film est inspiré d’un roman récent de Nick Hornby, dont on a apprécié les précédents et les adaptations qu’en a fait le cinéma : "Carton jaune", "High Fidelity", "About a Boy"… Tous les ingrédients d’une excellente comédie romantique semblent réunis façon "Love Actually", "Bridget Jones" ou "Coup de foudre à Notting Hill". Hélas, le plaisir escompté n’est pas au rendez-vous. Moitié parce qu’il était déjà éventé avant d’être consommé : l’adaptation de Jesse Peretz, qui filme en 2018 comme on l’aurait fait vingt ans plus tôt, est violemment dépourvue d’originalité au point de nous faire rapidement perdre tout intérêt pour l’histoire. Moitié à cause d’Ethan Hawke qui campe sans conviction un Salinger de la musique pop, obligé d’affronter son public après des décennies d’anonymat. Ce come back tardif est pour lui l’occasion de faire face à ses responsabilité de père vis à vis des cinq enfants qu’il a eus de quatre mères différentes. Le film, qu’on imaginait centré sur le couple formé par Annie et Duncan, prend une tout autre direction. Bref, je reproche à la fois à "Juliet, Naked" de raconter paresseusement l’histoire qu’il annonce et d’en raconter une autre. Tel est le privilège du critique qui est refusé à l’auteur : la schizophrénie.
    Shiwamada
    Shiwamada

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 488 critiques

    2,0
    Publiée le 27 mars 2020
    Lorsque Duncan, un fan hardcore d'un musicien ayant eu du succès 20 ans plus tôt, reçoit une maquette de l'album qui l'a rendu célèbre, "Juliet, naked", il poste forcément une critique élogieuse de l'album en question, tandis que sa copine Annie poste une critique dévastatrice. Et c'est celle-ci qui va attirer l'attention du chanteur, qui renie son oeuvre. Après une entrée en matière intéressante, le film s’essouffle spoiler: notamment parce que chacun va faire sa vie de son côté . La fameuse rencontre entre Duncan et Tucker aurait pu donner lieu à des situations drôles/embarrassantes, mais non. Certains messages comme la gestion du succès et le fait d'écrire des chansons sur sa propre expérience passent bien, mais ca reste trop peu. C'est un film relativement court et qui aurait pu l'être encore plus tellement on a vite fait le tour du sujet. C'est dommage parce que le cast m'a vraiment attiré à la base.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 2 803 critiques

    1,0
    Publiée le 24 juillet 2020
    Un sentiment de terreur m'a envahi presque depuis le début de Juliet, Naked. Et je n'avais pas tort. J'aurais du être mieux informé parce que c'est juillet c'est-à-dire le mois de vidage dans le commerce du cinéma. Ethan Hawke joue un phénomène musical qui n'a jamais existé avec une base de fans culte. Il est un désordre total dans ce film. Il entame une relation avec la femme de l'un de ses fans. Si vous ne pouvez pas deviner comment tout cela se passe vous avez besoin de voir plus de films. Ce film était tellement ennuyeux que je me suis endormi. Ce n'est pas drôle du tous c'est, juste ennuyeux. Et j'ai complètement perdu tout intérêt dans les cinq premières minutes...
    Capone A.
    Capone A.

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 23 février 2020
    Film très fade sans envergure on s’ennuie du début à la fin . Pas besoin de faire 50 lignes de commentaires: tout est dit !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top