Mon AlloCiné
Le Brio
note moyenne
4,0
4203 notes dont 467 critiques
16% (75 critiques)
45% (212 critiques)
22% (105 critiques)
9% (42 critiques)
4% (21 critiques)
3% (12 critiques)
Votre avis sur Le Brio ?

467 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 918 abonnés Lire ses 1 315 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 19/11/2017

"Le Brio" souffre de plusieurs maladresses qui ne retire rien à toute la conviction que mettent les deux acteurs à servir deux rôles pas si évidents, avec de plus un scénario pourtant intéressant en apparence... Le prétexte à un début fracassant oblige Yvan Attal à créer une situation d'ouverture un peu clichée, manichéenne et gênante sur les bords... Un prof de droit, bien trop droit et réactionnaire face à une étudiante banlieusarde, bien trop engoncée dans son sweat, utilisant comme de bien entendu ce parler et ces expressions des cités, pour provoquer tout ce qui peut en découler indéniablement ! Difficile de croire en un tel échange, surtout dans un amphi de droit, entre une élève ayant fait le choix de cette matière et donc motivée, en principe déjà dans un état d'esprit de gagnante et donc de réussite (ce que ne laisse pas du tout supposer le personnage de Leïla tel qu'il nous est montré), et son futur professeur qu'elle vient de découvrir parmi cette foule d'étudiants assis sur leur banc, tous spectateurs de ce spectacle malgré eux. Cependant, chacun des deux acteurs assure pleinement durant le film, mais se situe malheureusement dans l'excès à vouloir trop en faire, provoquant une gêne, voire un malaise plus d'une fois... Il aurait fallu bien plus de finesse dans le développement psychologique de cette étudiante, et en parallèle de ce prof avec qui la relation oscillera entre détestation et admiration. Leila ne semble pas évoluer, pendant toute la durée de ses études, si ce n'est que lors de ces auditions, qui se succèdent plutôt comme étapes telle une ellipse totale de quelques années, bien trop rapide pour entrer véritablement dans sa peau ! De très bons moments, de très belles remarques émanant de nos deux héros, une confrontation qui saisit et qui amuse quelquefois, mais malheureusement le tout est aussi gâché par une surdose de poncifs mal dégrossis... Et donc du bon et du moins bon, pour nous laisser un peu mitigés alors que la fin arrive, fin également stéréotypée et pas trop subtile, plutôt régressive quant à l'avancée et au devenir de l'héroïne, que l'on espérait au moins différent !

labellejardinière

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 247 critiques

0,5Nul
Publiée le 23/03/2018

"Le Brio", donc.... Mais quel "brio" ? On n'en a pas trace à l'écran ! Ni le scénario (ramassis de clichés), ni le dialogue (consternant de médiocrité - un comble, eu égard à l'ambition affichée), ni la mise en scène (absente), ni les acteurs (la demoiselle Jordana, tout spécialement) ne "brillent". L'éloquence n'est qu'un prétexte à servir une soupe indigeste : celle (bien connue) de la bien-pensance....

tony-76

Suivre son activité 567 abonnés Lire ses 1 367 critiques

4,0Très bien
Publiée le 03/12/2017

Yvan Attal est un réalisateur qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, il va jusqu'au bout de ses idées quitte à perdre son public. Son précédent long-métrage n'a pas rencontré le succès qu'il espérait, dans lequel il a su mettre en place un concept plutôt culotté en abordant les Juifs de manière assez surprenante sur différents sketchs. Le voici avec Le Brio ! Nouveau film de ce dernier, Le Brio est réconciliant parce qu'il répare certaines bêtises scénaristiques de Ils sont partout. Une fable sociale qui évite certains clichés de la banlieue mais qui provoque un choc des cultures entre cette étudiante « banlieusarde » et ce professeur cynique... Tout les oppose ! L'enseignant décide donc de se racheter en proposant à Neila de participer à un concours d'éloquence, ils vont devoir dépassés leurs préjugés... Attal touche des thèmes d'actualité au sein de notre société et parle de beaucoup de choses pertinentes et mêmes intelligentes à savoir le racisme, la transmission, la beauté de la langue et surtout la tolérance. Sa réalisation s'avère habile, certains plans sont magnifiques notamment Spoiler: celui du début quand Neila arrive en retard à l'université. On peut s'identifier à elle et on s'attache facilement à l'actrice principale qui n'est qu'autre que la chanteuse qui avait participé à l'émission de la Nouvelle Star - Camélia Jordana - la jeune se révèle excellente ! Et est bien meilleur que dans ses apparitions furtives du regardable - La stratégie de la poussette de Clément Michel. Dans Le Brio, elle peut développer son talent en s'exprimant de manière audible et précise (sans la chanson) sur le pouvoir des mots. Daniel Auteuil en odieux enseignant et mentor malgré lui, donne beaucoup de crédibilité et très à l'aise dans son personnage ! Un duo qui fait des étincelles sur des dialogues ciselés, moins osés que l'hilarant Do not disturb du même réalisateur, sorti en 2012 mais plus matures. L'humour noir est parfois au rendez-vous en nous arrachant quelques rires francs. Un film qui apporte son lot d'émotion nécessaire Spoiler: - sa résolution finale offre un beau moment de cinéma - et très humain ! Il est vrai que c'est convenu, le schéma narratif s'avère sans réelle surprise (rien qu'en ayant vu la bande annonce) mais Le Brio veut transmettre des messages à travers notre culture, éducation et l'amour sera plus fort que tout. Tout le monde a sa place dans la société, on est ici pour une seule raison : réussir. Le Brio le démontre parfaitement ! Pour conclure, le nouveau film d'Yvan Attal est touchant, efficace, intelligent et souvent beau. Assurément son meilleur long-métrage en tant que réalisateur ! Le Brio participera t'il aux Césars 2018 ? On l'espère de tout cœur !!

islander29

Suivre son activité 242 abonnés Lire ses 1 713 critiques

3,5Bien
Publiée le 22/11/2017

Un film intéressant, bien filmé et servi par des acteurs qui jouent justes....Le sujet est original et permet de se confronter à des problèmes sociaux, genre intégration, racisme, banlieue, études supérieures.....Les dialogues sont plutôt riches avec quelques pointes d'humour et l'on est bercé de lieux parisiens, plus ou moins connus. la photographie est précise et agréable, et le scénario plutôt vif....On ne s'ennuie pas, on décrypte , voire analyse la société sous un angle peu évident, et malgré un certain nombre de "poncifs" la pilule passe bien.....Sans être génial, Attal a traité des sujets plus profonds, on peut conseiller ce film.....

L'Info Tout Court

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 633 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/11/2017

Fluide, subtil et captivant, Le Brio tient sa force de ses dialogues aiguisés et corrosifs qui osent tout sans jamais se tromper. Et si l’histoire aborde avant tout le racisme, elle le fait avec finesse et éloquence. Rire de tout devient alors jouissif et même les plus gros des clichés parviennent à nous faire sourire. Le ton reste toujours léger et raffiné, sans oublier une pointe de fourberie. On s’amuse donc avec les personnages tout en admirant leur jolie façon de s’exprimer.

Sabrina F.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 58 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/09/2017

Vu en AVP le film #LeBrio de Yvan Attal avec Camélia Jordana et Daniel Auteuil. Un véritable coup de cœur pour ce film. La justesse du scénario qui traite formidablement bien les thèmes sur le racisme, la différence, la réussite et la diversité. Ce duo d'acteur explosif et touchant est remarquable. 1h30 de bonheur, de rire... Un peu de culture française dans cette actualité si dure fait un bien fou au moral. Une magnifique histoire à voir le 22 novembre au cinéma !!!

Anaïs Al

Suivre son activité Lire sa critique

0,5Nul
Publiée le 28/03/2018

NUL ! ZERO ! Copie entièrement à revoir. La forme est convenue, dès les premières secondes on comprend où le réalisateur souhaite en venir, avec ces deux personnages principaux déjà vus tant de fois dans n'importe quelle fiction traitant de l'intégration des "jeunes des quartiers" et de l'élitisme républicain, mais jamais aperçus sous des traits aussi figés dans la vraie vie. Après tout, pourquoi pas s'écarter de la réalité lorsqu'on crée une oeuvre cinématographique mais pourquoi alors s'efforcer autant à dépeindre le réel? Ce n'est pas très éloquent précisément de voir une énième représentante de l'arabe de banlieue travailleuse et grande gueule, qui ne parvient à surmonter ses déterminismes sociaux uniquement grâce aux Lumières civilisatrices d'un prof de Droit élitiste, ayant sans nul doute le surplomb et la condescendance suffisantes pour dominer son auditoire, mais qui fait preuve d'une inhumanité dans la méthode de transmission des savoirs, martelant encore une fois l'idée que l'excellence ne peut passer que par l'humiliation et le cynisme. Triste couple que celui des savoirs fondamentaux d'un côté et la transmission par l'acculturation de l'autre. L'ignoble M. Mazard est excusé puisqu'il a réussi sa mission de dressage. Personne d'autre que lui ne pouvait réussir une telle mission car l'excellence ne s'incarne que sous les traits de la dureté, de la domination et de toutes ces pratiques écrasantes si à la mode au temps du Certif'. Mais rassurez-vous ! Cette technique ô combien violente n'est que de la provocation afin de faire émerger le meilleur de cette jeune ignorante au sang chaud. C'est bien connu, on appelle cela familièrement l'amour vache. Une claque dans le dos pour montrer son affection, une indifférence feinte pour ne pas trahir ses émotions, un langage dévalorisant pour mieux encourager l'autre à vous convaincre qu'il mérite votre estime. C'est donc de cela qu'il s'agit : une fable grossière pour nous convaincre de l'utilité de courber l'échine face à l'institution parce que celle-ci veut notre bien au fond. Pour finir à la fin du film par se faire insulter par son pendant masculin, la racaille de banlieue qui braque des supérettes, mais dans une robe d'avocat cette fois, donc du bon côté de la barrière. Comme quoi, on a beau réussir à passer de l'autre côté c'est toujours pas suffisant pour se faire respecter. Mais pas de victimisation, il faut se battre ! Le film ne dit pas quand la mise à l'épreuve "méritocratique" s'arrête, j'étais découragée dès la première minute.

Jean-Philippe A.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 25/11/2017

J'ai beaucoup aimé ce film, dont les situations et les dialogues nous font osciller en permanence entre éclats de rire et vagues d'émotion. Les acteurs jouent juste et même si on sait d'avance où Yvan Attal va nous emmener, on s'y laisse emmener avec plaisir et sans voir passer le temps... Un film qui fait du bien !

pierro91

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 09/12/2017

NUL ! Un concentré de clichés, des acteurs mauvais, des "plaidoiries" qui n'en sont pas... et surtout une idée fausse de la réalité de l'Université Paris II Panthéon-Assas. Jamais un professeur n'apostropherait ainsi une étudiante et lui ferait la leçon pendant 30 minutes, comme cela se produit au début du film. On s'ennuie. Les "blagues" sont lourdes. Camélia Jordana ne sait pas jouer et en fait des tonnes. Elle aurait peut-être dû rester dans la chanson...

GGatsby

Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 22/11/2017

Auteuil magistral, Camelia Jordana qui se revele une magnifique actrice. Parfaitement écrit, bref un très beau film

PLR

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 721 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 22/11/2017

Ce qu'il y a de bien avec la bande-annonce, c'est que vous savez d'avance ce qui vous attend. Vous venez pour ça. Vous aurez ça. Sans surprise donc, pour ce film dont l'intérêt est essentiellement dans le scénario (davantage que dans l'interprétation malgré une grosse pointure du cinéma populaire), quoique étant une énième variante du mur qui sépare la population issue de la diversité en banlieue d'une certaine élite dite française de souche à Paris sous la coupole des grandes facultés. Puisque la bande-annonce le laisse entendre, inutile de spolier : tout est bien qui finira (presque) bien. Limite, un peu trop gentillet quand même. Il n'est pas du tout sûr que la vraie vie ce soit ça. Cela dit, il s'agit d'un film grand public, pas d'un sujet militant.

Elsa ..

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 22/11/2017

Étant étudiante en droit j'ai été absorbé par le film, c'est un vrai bijou. Il y a bien sûr quelques clichés sur la fac de droit mais ils n'enlèvent rien à la qualité du film. Foncez le voir, surtout si vous êtes juristes on ne voit pas le temps passé.

David M.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

0,5Nul
Publiée le 03/04/2018

Comédie cousue de fil blanc. Yvan Attal nous prend il pour des 👶 ? Une fable de la banlieusarde défavorisée qui subit le délit de faciès et devient la sauveuse de la fac des blancs grâce à un facho repenti? Non mais Attal, tes poncifs nous fatiguent, sans parler des plans , de la musique, suite de clichés et de spots publicitaires vus et revus. Un cinéma franchouillard des années 80 bourré de bons sentiments et de clichés qui n’est pas sauvé par un joli duo d’acteurs Et des dialogues souvent de bon niveau.

TTNOUGAT

Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 2 375 critiques

3,5Bien
Publiée le 11/12/2017

Malgré toutes les remarques qui vont suivre, j’ai passé une très bonne soirée avec ce film. Autant à le regarder qu’à en discuter en sortant de la salle. J’ai du sortir discrètement un petit mouchoir à de nombreuses reprises tant certaines courtes séquences ont touché ma sensibilité. Il est intelligent, enrichissant au point de vue culturel, drôle par moment, imaginatif et pétillant de vie. Auteuil y est admirable à tel point qu’il a su se rendre méconnaissable. Donc bravo ! Seulement voilà : en ce qui me concerne je n’aime pas que le cinéma me prenne en otage et à un moment je m’en suis aperçu. Yvon Attal ne sert pas une cause comme l’avait fait ‘’les grands esprits’’, il se sert de la cause pour nous divertir et cette cause est hautement douloureuse. A une époque, les réalisateurs s’interdisaient de telles manipulations…Ce n’est plus le cas aujourd’hui, rares sont ceux qui y résistent ou même qui y pensent. Chaque situation, chaque phrase, chaque geste sont des compositions plus qu’improbables dans la vraie vie destinées ici à nous séduire. On passe constamment du froid poussé vers le zéro au chaud poussé au maximum supportable. On est entre le père Noël et le père fouettard, mais avec une réalité telle qu ‘elle existe aujourd’hui en France, je m’en veux d’avoir tant pleuré.

Victor Coloc Rubio

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 5 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 23/11/2017

Un film à l'écriture parfaite où l'action est comblée par la parole juste et assurée des deux acteurs. Un jeu très réussit de leur part le duo fonctionne magnifiquement, camelia jordana se découvrant comme une très bonne actrice. Bref n'hésitez pas, un beau moment redonnant la place au bon mots piqué de comédie justement dosée.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top