Mon AlloCiné
Mon Garçon
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Mon Garçon" et de son tournage !

Une vieille idée

Le thriller Mon garçon représente une sorte de virage cinématographique dans la carrière de Christian Carion dont les trois précédents longs métrages sont des films historiques. Le cinéaste avait cependant commencé à réfléchir à ce projet en 2002 mais le sujet, la disparition d'un enfant, lui faisait un peu peur. C'est plus tard, lorsqu'il a démarré la préparation de En mai, fais ce qu'il te plaît, que Carion a dit à son producteur Christophe Rossignon : "Quoi qu’il arrive, je sais que pour le prochain, j’aurai envie de faire un film contemporain, avec peu d’acteurs, en français, plus resserré, plus simple… et avec moins de Panzer !"

Tournage en temps réel

C’est en discutant avec Guillaume Canet que Christian Carion a pu développer le dispositif du tournage propre à Mon garçon, à savoir le fait que l'acteur principal n'ait pas accès au scénario et que le tournage se fasse en temps réel ou presque. Le cinéaste lui avait parlé de cette histoire de disparition lorsqu'ils tournaient ensemble Joyeux Noël (2005). Il se rappelle :

"Entre temps, Guillaume était devenu papa, et c’était important pour moi de savoir qu’il était lui aussi dans une paternité. En discutant à nouveau du film avec lui, c’est allé très vite. Je lui ai dit : « Guillaume, j’ai envie d’aller au bout d’une idée qui est toute simple. Ton personnage est un homme absent, toujours à l’étranger. Il revient et apprend des choses qu’il ignorait. Est-ce qu’on peut imaginer une situation où toi, acteur, tu découvres tout au fur et à mesure ? Que je ne te donne pas de scénario ? Serais-tu prêt à prendre ce risque ? » J’ai tout de suite vu que l’acteur Guillaume Canet était TRÈS excité à l’idée de vivre une telle expérience !! Mais il y avait un souci de planning car Guillaume était très occupé… Je lui avais montré un film allemand Victoria que j’aime beaucoup, tourné en un plan séquence. On s'est reparlé de ce film et on a eu envie de, non seulement avoir un acteur principal sans scénario, mais aussi de tourner en temps réel, ou presque. Tout miser sur l’instant… J’ai réfléchi à tout ça. Qu’est-ce que ça voulait dire concrètement tourner en temps réel ? On s’est penché sur la question et parallèlement j’ai attaqué l’écriture avec Laure Irrmann."

Retrouvailles Carion / Canet

Avec Mon garçon, son cinquième long métrage, le metteur en scène Christian Carion retrouve Guillaume Canet pour la troisième fois après Joyeux Noël et L'Affaire Farewell.

Lieux et temps

Le film a été tourné dans le Vercors en seulement six jours.

Motivation de Guillaume Canet

C'est principalement le fait de plonger dans l'aventure sans lire le scénario qui a séduit Guillaume Canet dans ce projet. "Christian m’a dit « si on le fait dans ces conditions, il ne faut pas que tu lises le scénario. Puisque c’est la quête d’un homme qui ne sait pas ce qu’il va trouver, j’aimerais que tu sois dans la situation d’un homme qui va être surpris, qui ne va pas du tout préméditer ce qui va se passer et qui va être choqué, ému, qui va vivre toutes sortes d’émotions face à l’inconnu »", confie le comédien.

Les répétitions

Les répétitions avec les acteurs ont duré deux semaines. Christian Carion se rappelle : "Ce n’est pas beaucoup deux semaines de répétitions avec les acteurs, ça leur a permis de voir l’espace de jeu, mais sans savoir ce que Guillaume allait faire. Et puis toute l’équipe devait se rôder. Concrètement pendant les répétitions on s’est mis d’accord sur les focales, où les gens du son pourraient se mettre pour "percher"… Pendant deux semaines on a fait semblant de tourner le film puisqu’on n’avait pas Guillaume, et je peux vous dire qu’au bout de quinze jours l’équipe n’en pouvait plus de faire semblant de faire du cinéma ! Ils avaient des petits carnets dans lesquels ils avaient dessiné des petits croquis pour anticiper un maximum de choses. Mais quand Guillaume est arrivé, on a tout remis en jeu."

Changement de chef opérateur

Avec Mon garçon, Christian Carion a changé de style et de directeur de la photographie. Le metteur en scène a ainsi collaboré avec Eric Dumont, qui lui a été conseillé par le producteur Christophe Rossignon. Dumont vient du documentaire et avait travaillé sur La Loi du marché. C'est le côté "sur le vif" du directeur de la photographie qui a intéressé Carion, comme il l'explique : "Eric Dumont est un allumé qui savait qu’on allait partir caméra à l’épaule et pourtant il m’a tout de suite dit : « Il faut tourner en scope ! ». Il m’a également proposé de tourner avec une série d’optiques des années 70, chères à Coppola, adaptées pour les caméras numériques d’aujourd’hui."

Questions de logistique

Logistiquement, le tournage a été organisé de telle sorte à ce que Christian Carion et son équipe ne perdent pas de temps. Ainsi, des décors très proches les uns des autres ont été choisis dans un rayon de 10 kilomètres. Il y avait aussi deux caméras quand les acteurs étaient face à face puisque le réalisateur ne pouvait pas faire de champ contre-champ. Il raconte :

"Les deux semaines de répétitions nous ont permis de voir qu’à certains moments, la deuxième équipe pouvait anticiper la scène suivante, donc elle décrochait, allait s’installer dans le décor suivant, et comme ça, quand on avait terminé avec Guillaume, je montais dans la voiture avec lui - c’est toujours lui qui conduisait, et on allait à l’endroit où la deuxième équipe était, déjà prête. Je ne perdais pas de temps. C’était diabolique comme préparatifs et le travail de la première assistante et du directeur de production a été fondamental."

Mélanie Laurent dit oui

Mélanie Laurent joue l'ex-femme de Guillaume Canet. Lorsque Christian Carion lui a envoyé le scénario, la comédienne l’a lu et a appelé le réalisateur pour lui dire : "C’est glauque ! C’est terrible ! Arrivée à la moitié je n’en pouvais plus, j’étouffais… Ce n’est pas facile pour moi, j’ai un problème avec ce que ça raconte, j’ai un petit garçon qui a le même âge et en gros c’est très compliqué pour moi". Finalement, Carion a insisté et Laurent a accepté.

Référence de prestige

Christian Carion et son équipe ont beaucoup discuté des films de Michael Mann en amont et pendant le tournage de Mon garçon, plus précisément de Révélations pour son côté emporté et rapide.

Méthode pour guider Canet

Pour donner des instructions à Guillaume Canet pendant le tournage, Christian Carion voulait au départ utiliser une oreillette mais l’ingénieur du son lui a déconseillé d'avoir recours à ce processus. "Et puis Guillaume m’a dit : « Si j’ai quelque chose dans l’oreille qui me parle, ça ne va pas le faire... » À partir de là j’ai décidé que je serai partout, tout le temps ! Donc, quand Guillaume conduisait, il avait le chef opérateur qui cadrait à ses côtés, derrière il y avait le pointeur et l’ingénieur du son. Et comme il n’y avait plus de place pour moi, j’étais dans le coffre avec un moniteur pour suivre la scène !", se souvient le metteur en scène.

Isolement (presque) total

Pendant le tournage, Christian Carion a même choisi d'isoler Guillaume Canet des autres membres de l'équipe de peur que l'un d'entre eux ne lui parle du scénario. Ainsi, personne ne parlait à l'acteur sauf quand il y avait un problème technique. "Le soir pas de repas en équipe, Guillaume était seul dans un petit hôtel. Ça lui a pesé énormément, jusqu’au vendredi - quand l’essentiel de la manipulation était terminée - où l’on a pu se permettre un fonctionnement à peu près normal. Du coup le vendredi midi il a déjeuné avec nous sur le plateau, et il nous a dit « Vous savez que c’est vachement sympa de manger ensemble ! »"

Canet dit non !

La seule fois durant le tournage où Guillaume Canet a refusé de tourner une scène a été lorsque Christian Carion lui a demandé de dormir en cellule à la gendarmerie. "Dormir en cellule à la gendarmerie ! Je voulais bien tout, même dormir dans une voiture mais pas dormir là. Vous ne pouvez pas imaginer ! Alors j’ai dit non à Christian", se souvient le comédien.

Préparation de Canet

Au lieu de scénario, Christian Carion a envoyé à Guillaume Canet un dossier de plusieurs pages qui parlait uniquement du personnage et de sa vie jusqu’à la disparition de son fils. L'acteur savait ainsi que son personnage s’appelle Julien, qu’il est géologue à Véolia, qu’il a rencontré sa femme avec qui il a eu cet enfant quand il était étudiant à Grenoble ou encore qu’il a commencé à vouloir voyager au moment où ils ont eu leur enfant. Canet s'est donc préparé à se glisser dans la peau de Julien en regardant des documentaires sur des géologues ou sur Véolia...
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Ça (2017)
  • Le Château de verre (2017)
  • Interstellar (2014)
  • L'Expérience interdite - Flatliners (2017)
  • Night Run (2015)
  • Seven Sisters (2017)
  • Mon Garçon (2017)
  • Mother! (2017)
  • L'un dans l'autre (2016)
  • Barry Seal : American Traffic (2017)
  • 120 battements par minute (2017)
  • American Assassin (2017)
  • Ôtez-moi d'un doute (2016)
  • Les Grands Esprits (2017)
  • Faute d'amour (2017)
  • The Book Of Henry (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Gauguin - Voyage de Tahiti (2017)
  • Espèces menacées (2016)
  • Blade Runner 2049 (2017)
Back to Top