Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
One Kiss
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "One Kiss" et de son tournage !

Un film sur "la fragilité de la jeunesse"

One kiss est adapté du propre roman de Ivan Cotroneo dont les personnages principaux sont deux lycéens et un professeur. Dans le scénario du film, co-écrit avec Monica Rametta, les adolescents sont trois et le monde qui est décrit est le leur. Le metteur scène explique :

"Les adultes de l’histoire ne voient pas le monde avec les mêmes yeux. S’il parle à tout le monde, mon film s’adresse spécialement à eux, ces adolescents qui mettent l’amitié au premier plan, qui se sentent seuls, qui sont morts de peur d’être différents et d’être jugés pour ça. One Kiss est un film sur la fragilité de la jeunesse, les blessures et les joies soudaines, le danger qui se cache derrière une vulgaire insulte. Un film sur l’âge où tout ce qui arrive prend une importance capitale : une non-invitation à une fête, une insulte écrite sur le mur d’une école, les mots inélégants d’un adulte. Une comédie pleine de vie… jusqu’à ce que surviennent les dangers. Un film sur l’amour et sur comment il peut mal tourner. Un film que j’aime à penser romantique au sens fort du romantisme."

Le casting

Pour le casting des adolescents, Ivan Cotroneo recherchait des jeunes femmes et hommes passionné(e)s et enthousiastes avant tout. Le réalisateur précise : "Je voulais qu’ils apportent leur propre expérience, comme si One Kiss était une preuve de leur passage à l’âge adulte. On a rencontré plus d’un millier d’adolescents. Ça a été une expérience formidable. A l’inverse, pour les adultes, je voulais des acteurs expérimentés parce que c’était d’eux que dépendait la crédibilité émotionnelle du film."

Contraste de couleurs

En travaillant avec le directeur de la photographie Luca Bigazzi, Ivan Cotroneo voulait, dans son film, des nuances plus chaudes quand les trois adolescents sont ensemble et plus froides lorsque Lorenzo est battu dans le gymnase.

Un film engagé

One kiss a permis à Ivan Cotroneo de se confronter au problème de l’homophobie. "Mettre en scène les mécanismes d’intimidation, les dangers de la mélancolie et de l’isolement chez les adolescents dans notre monde contemporain - sans omettre leur désir de vivre et de résister - m’est devenu une nécessité", explique-t-il.

Cadre spatial du film

La petite ville de Udine, cadre spatial du film, est un mélange d’ancien et de neuf, une ville de province typique avec d’un côté un joli centre historique, des vieux quartiers et de l’autre un lycée très moderne comprenant un terrain de basket et des couloirs larges. "Il y a des vieilles fermes et un bois où Antonio et son père vont chasser mais aussi une route qui fait le tour de la ville et sur laquelle les voitures roulent à toute allure et des jardins publics où tout le monde peut croiser tout le monde. Et enfin une gare ferroviaire grâce à laquelle tu peux rejoindre la grande ville en moins de deux heures et demie. La mode, la musique, les réseaux sociaux sont les mêmes que n’importe où dans le monde occidental. Mais ici, celui qui crée une fanpage pour t’insulter est le fils du boucher chez qui ta mère fait ses courses", confie Ivan Cotroneo.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Avengers: Endgame (2019)
  • After - Chapitre 1 (2019)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Simetierre (2019)
  • La Malédiction de la Dame blanche (2019)
  • Mon Inconnue (2019)
  • Dumbo (2019)
  • Just a gigolo (2018)
  • Tanguy, le retour (2018)
  • El Reino (2018)
  • Nous finirons ensemble (2018)
  • Shazam! (2019)
  • Raoul Taburin (2018)
  • Chamboultout (2019)
  • Monsieur Link (2019)
  • Captain Marvel (2019)
  • La Lutte des classes (2018)
  • Le Parc des merveilles (2019)
  • Le Vent de la liberté (2018)
  • Royal Corgi (2018)
Back to Top