Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Insulte
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Insulte" et de son tournage !

    Note d'intention

    Avec L'InsulteZiad Doueiri a cherché à faire un film sur la recherche de la dignité. S'il retrace un conflit, le long métrage se veut malgré tout "résolument optimiste et humaniste. Il montre des chemins possibles pour arriver à la paix." Le réalisateur affirme qu'il s'agit d'une oeuvre universelle qui traite de reconnaissance, de justice et de pardon.

    Point de départ

    C'est une simple dispute entre le réalisateur et son plombier qui est à l'origine de L'Insulte. Un incident banal mais qui a vite dérapé lorsque Ziad Doueiri a eu des mots malheureux, assez semblables à ceux prononcés dans le film : "pour qu’on en arrive à ces mots, cela veut dire que l’on a touché à des sentiments intimes, des émotions très personnelles. Joëlle Touma, la coscénariste du film, était présente ce jour-là, elle m’a convaincu de présenter mes excuses. Ces excuses, le plombier ne les a pas acceptées, j’ai fini par aller les présenter chez son patron qui en a profité pour le virer, pour d’autres raisons, et je me suis retrouvé à prendre immédiatement sa défense. J’y ai vu un point de départ intéressant pour élaborer un scénario."

    Film de procès

    L'Insulte adopte la forme d'un film de procès qui est un sous-genre permettant selon le réalisateur de mettre face-à-face deux antagonismes. Il définit cela comme "une sorte de western moderne, rejoué dans un huis clos".

    Une conseillère particulière

    Ziad Doueiri a sollicité sa propre mère lors de l'écriture du film. En effet, celle-ci est avocate et n'a pas facilité la tâche à Joëlle Touma et à son fils, comme il le raconte : "qu’est-ce que nous avons dû batailler au moment de l’écriture du scénario ! Elle est très maligne, ma mère, elle est terrible ! Elle a beaucoup travaillé à faire acquitter le palestinien dans le film (rires)."

    Dualité

    A l'instar de ses deux personnages principaux, le réalisateur Ziad Doueiri et sa co-scénariste Joëlle Touma sont issus de deux familles aux convictions politiques et à l’appartenance religieuse différente : "Joëlle vient d’une famille, chrétienne phalangiste, et moi d’une famille sunnite, qui a défendu la cause palestinienne, de façon là aussi très virulente. Puis nous avons, jeunes adultes, essayé au fur et à mesure des années de comprendre le point de vue de l’autre. On a chacun accompli un pas vers l’autre, mené un chemin solitaire pour trouver un équilibre, une forme de justice, dans cette histoire libanaise qui n’est ni blanche ni noire, dans laquelle il est impossible de dire voici les bons, voici les méchants."

    Baron Noir

    Originaire de Beyrouth, Ziad Doueiri a notamment réalisé L'Attentat, Grand Prix du festival du film de Marrakech en 2012. Il a également officié en tant que réalisateur de la saison 1 et de la 1ère moitié de la saison 2 de Baron Noir, la création originale de Canal +.

    Statuette dorée

    L'Insulte a été nommé à l'Oscar du meilleur film étranger 2017.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • The Room (2019)
    • Get Out (2017)
    • Tous en scène (2016)
    • The Gentlemen (2020)
    • Les Traducteurs (2018)
    • Ad Astra (2019)
    • Parasite (2019)
    • Pinocchio (2019)
    • The Square (2017)
    • 7. Koğuştaki Mucize (2019)
    • L'Appel de la forêt (2020)
    • La Vie scolaire (2019)
    • Avatar 2 (2021)
    • Invisible Man (2020)
    • 1917 (2019)
    • Coexister (2017)
    • Underwater (2019)
    • Wonder (2017)
    • Une fille facile (2019)
    • La Faille (2007)
    Back to Top