Mon AlloCiné
Sayônara
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sayônara" et de son tournage !

Du théâtre au cinéma

Sayonara s' inspire fortement de la pièce originale du même nom écrite par le dramaturge Oriza Hirata, figure de proue du théâtre contemporain Japonais et maître important pour toute une génération de jeunes acteurs et metteurs en scène :

"Il est difficile de résumer mon excitation lors de la découverte de la pièce Sayonara. Il y avait la stupéfaction de voir jouer sur une même scène un androïde et une comédienne, un dispositif inédit dans l'histoire du théâtre. Bien entendu ce qui m' intéresse dans la machine du Geminoid F, qui joue aussi Leona dans le film, c'est qu'elle est le reflet presque parfait de l'homme et qu'elle incarne en cela notre désir, toujours reformulé par l'art ou la science, d'éloigner le seuil de la mort", explique Koji Fukada.

Traumatisme nucléaire

Sayonara brasse des thèmes importants, notamment la peur du nucléaire et des centrales et la prise de conscience vive après Fukushima que le Japon avait bâti son succès économique sur un progrès technologique qui contenait aussi la potentialité de sa destruction. Il parle aussi du statut des immigrés au Japon. Au même titre que les centrales nucléaires, c'est un sujet qui crispe nombre de pays à travers le monde. En dernier lieu, il est question du memento mori ("souviens-toi que tu mourras").

"Tania et son robot confident s'avancent vers la mort en résonance avec un monde qui s'achève et dont elles sont comme les derniers témoins. Chacune à leur tour regarde ce Japon s'éteindre, comme les dernières légataires d'une humanité. Il n'est pas innocent de confier au regard du robot l'ultime destination de la beauté de ce monde crépusciulaire", confie le cinéaste Koji Fukada.

La figure de l'androïde

Dans Sayonara, un des personnages principaux est un robot :

"Sur le plateau, ce robot m’a beaucoup plus intéressé que ce que je pensais. C’était une véritable expérience de travailler avec le technicien « robotiste » qui animait l’androïde. Des effets numériques auraient permis de franchir certaines limites, or ce qui était essentiel c’était de confronter physiquement l’androïde aux limites du corps humain. C’était intéressant de travailler avec un robot « réel » pour mettre en valeur ces limites", relate Koji Fukada.

Inspiration Kiyoshi Kurosawa

Koji Fukada a fait appel à Akiko Ashizawa pour s'occuper de la lumière de Sayonara. Pas étonnant qu'il s'attache ses services, sachant que la chef-opératrice est une collaboratrice de Kiyoshi Kurosawa, spécialiste de la figure du fantôme. En effet, son but était de donner une dimension fantomatique à son film, suggérant la présence de la contamination nucléaire invisible à l’oeil nu.

L'art de la mort

Koji Fukada s'explique sur son envie de traiter le thème de la mort dans Sayonara :

"Nous sommes tous censés mourir à un moment donné mais on ne peut pas faire l’expérience de la mort tant qu’on est vivant. Et comme personne ne sait réellement ce qu’est la mort, elle continue de faire peur. Au Moyen-Âge, lorsque la peste s’est propagée en Europe, beaucoup de peintures ont traité de ce sujet, de manière explicite, avec des squelettes, des cadavres. Par l’art, on réfléchit sur la mort, c’est comme une simulation de notre mort à venir. A l’opposé, dans notre époque moderne, la mort est toujours cachée. C’est pourquoi l’art qui traite de la mort aujourd’hui me semble primordial."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Valérian et la Cité des mille planètes (2017)
  • La Momie (2017)
  • Wonder Woman (2017)
  • Ce qui nous lie (2017)
  • Baywatch - Alerte à Malibu (2017)
  • La Vie rêvée de Walter Mitty (2013)
  • Bad Buzz (2017)
  • Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar (2017)
  • Les Ex (2016)
  • HHhH (2016)
  • Retour à Montauk (2017)
  • Marie-Francine (2016)
  • Creepy (2016)
  • Alibi.com (2017)
  • Le Manoir (2016)
  • Everything, Everything (2017)
  • Transformers: The Last Knight (2017)
  • Le Grand Méchant Renard et autres contes (2016)
  • Get Out (2017)
  • Free Fire (2016)
Back to Top