Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Mauvaises herbes
note moyenne
4,3
2282 notes dont 386 critiques
42% (164 critiques)
37% (144 critiques)
13% (52 critiques)
3% (12 critiques)
2% (8 critiques)
2% (6 critiques)
Votre avis sur Mauvaises herbes ?

386 critiques spectateurs

Chris58640
Chris58640

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 516 critiques

4,0
C’est peu dire que j’avais beaucoup aimé le premier film de Kheiron, « Nous trois au rien », où il racontait avec une vraie légèreté et un humour délicieusement décalé les choses lourdes, douloureuses qu’avaient vécues ses parents, opposants au(x) régime(s) iranien(s). Avec « Mauvaises herbes », cette fois-ci, Kheiron se sert de son expérience d’éducateur pour mettre en lumière, toujours avec légèreté, avec un humour efficace, les choses lourdes et douloureuses qui peuvent émailler les vies de ceux qu’on appelle pudiquement « les gamins à problèmes ». Le long métrage alterne les scènes se déroulant au présent avec des scènes du passé de Waël, dures, sans concessions. A ce titre, la scène d’ouverture du film est implacable : le massacre du camp, filmé sur fond de comptine enfantine, donne le ton d’un film qui ne sera pas juste une comédie de plus au programme du cinéma français. Les scènes du Liban, courtes, peu nombreuses mais percutantes, viennent créer un contraste (qui n’en est en réalité pas vraiment un) avec le présent des 6 gamins de la banlieue. Oui, Waël a connu le pire mais les gamins d’aujourd’hui connaissent aussi des problèmes lourds, certes différents, mais pas moins traumatisants. La musique (orientale) est omniprésente dans son film, ce qui là encore allège son propos et permet de faire passer les scènes un peu difficiles. Montage réussi, film bien rythmé qui passe tout seul, humour bien dosé, suspens bien dosé aussi, dans la forme Kheiron a tout bon ! Côté casting aussi du reste, même s’il est cette fois-ci un peu plus resserré : Catherine Deneuve charmante en ancienne bonne sœur, avec son petit caractère, André Dussolier parfait en vieux bougon au grand cœur et les gamins, épatants comme savent l’être les gamins au cinéma, c'est-à-dire naturels et spontanés. Kheiron, qui s’est offert le rôle titre encore une fois, démontre qu’il n’est pas seulement un stand-uper formidable, mais aussi un comédien prometteur. Je vais quand même me fendre d’une mention spéciale pour Alban Lenoir, acteur sous-employé par le cinéma mais que j’affectionne beaucoup, qui n’a jamais eu peur, quand on en lui en a donné l’occasion, de jouer des rôles complexes, difficiles. Ici, spoiler: en flic ripou, sorte de mauvais ange régnant sur le trafic de la cité qu’il est pourtant censé protéger, il est juste comme il faut : séduisant et vénéneux ! Pour apprécier le scénario de « Mauvaises herbes », c’est sur, il ne fait pas être allergique aux bons sentiments, à une certaine naïveté aussi. Si vous ne vous éclatez au cinéma que devant le cynisme ou la noirceur, mieux vaut aller voir autre chose car Kheiron remet sur le tapis les valeurs qui avaient émaillées tout son premier film. Ici, il est question de transmission bien-sur, mais surtout d’enfants en danger. La gravité varie, spoiler: de celle qui est trop intelligente pour suivre à l’école à celui qui élève seul ses frères et sœurs, de celui qui ne sait ni lire ni écrire à celle qui cache un secret lourd qui la mine, Kheiron balaie le spectre de tout ce qu’il a pu rencontrer dans son ancienne vie d’éducateur. Ses gamins là créent des problèmes, mais ils ont aussi des problèmes, des problèmes presque insurmontables parfois. Waël, complètement novice dans ce métier d’éducateur, tente plusieurs approches, réussi parfois, se plante parfois, va chercher des conseils de communication dans l’intégrale de « la Petite Maison dans la Prairie », puise dans son enfance à lui, pourtant très différente (et qu’il ne leur racontera jamais, alors que ça aurait été facile de leur faire la morale avec ça), des leviers pour comprendre les gamins. L’humour, omniprésent, c’est l’humour de Kheiron, un humour de stand-up, un humour décalé, presque absurde aussi par moment, qui mêle la parodie avec le non-sens. Il faut adhérer, bien sur, mais moi j’adore, c’est un humour moderne, urbain, un peu cinglant mais jamais cynique. On peut reprocher au scénario une certaine candeur, une certaine naïveté, même si on frôle le drame parfois on sait d’emblée que tout cela va bien finir, sur une note optimiste, avec des beaux et bons sentiments à la clef. Est-ce que tout cela est crédible ? Probablement que non, pas entièrement, mais je crois que ce n’est pas son problème, à Kheiron… Contrairement à son premier film, il ne raconte pas une vraie vie mais une variation de ce qu’à été sa vie à lui, pendant un moment. Il en fait un film attachant, réussi et d’une naïveté touchante. Que ce soit pétri de bons sentiments c’est sur, et comme l’époque est au cynisme et au politiquement incorrect, ca fera grincer quelques dents mais tans pis pour eux. « Mauvaises herbes » est un vrai « feel-good movie », qui fait passer un excellent moment de cinéma, qui nous montre des choses graves et nous fait rire la minute suivante, et c’est tout ce que j’attendais de son deuxième film.
jaggg
jaggg

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 190 critiques

4,0
Petit bijou bourré d’amitié, d’amour, de générosité, de pudeur camouflant les horribles claques du passé, et même du présent. C’est comique, touchant, émouvant (no pathos, svp), c’est surtout très très humain. Le tout servi par un savoureux triumvirat de mousquetaires, le talentueux Kheiron au sourire irrésistible, flanqué de Catherine Deneuve et d’André Dussolier (quelles pointures qui font la paire, ces deux-là). Kheiron : bravo à vos 6 pieds nickelés, débordants de fraîcheur, de cynisme mais si attachants. Une bien mauvaise tondeuse est passée sur ces herbes-là. Ils ont tous un parcours tortueux mais ont fini par comprendre que pour t’en sortir, n’oublie pas les autres doigts de la main qui sont là pour toi.
PaulGe G
PaulGe G

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 550 critiques

4,0
quel trio, sur un sujet extrêmement grave voici un film léger, plein de douceur et de bonheur, le couple Deneuve Dussolier fonctionne a merveille, et "l'éducateur" réalisateur nous fait une démonstration plus que brillante du malaise des grandes villes, les jeunes super futurs comédiens donnent un ton juste et sans fioritures de leur vie pas tres drôle. on y croit, on en redemande c'est tellement bien fait sans outrance ni mélodrame, un excellent moment de ciné, un vrai film de société.
titicaca120
titicaca120

Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 2 125 critiques

4,0
Kheiron continu son petit bonhomme de chemin et nous offre une nouvelle fois un film plein d'espoir malgré les difficultés de tous ces jeunes gens. la mayonnaise prend bien et certaines scènes sont réellement hilarantes. Catherine Deneuve en vieille dame roublarde est géniale.
bergoud
bergoud

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 48 critiques

4,0
C est un film brillant interprété magistralement par la Grande Catherine ( mais on a l habitude ) avec des scènes hilarantes! Kheiron est formidable! on rit on pleure on passe de l un a l autre sans arrêt!
Hanadiii16
Hanadiii16

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
J’ai vu ce film en avant première, il est magnifique ! drôle touchant sublime ! Le duo Kheiron et Catherine Deneuve est parfait ! Allez le voir !!
Petiot L
Petiot L

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 178 critiques

4,0
Bon film , bon travail, bonnes intentions, des répliques qui , j’espère vont rester. Il y a beaucoup d’idées, des scènes cocasses. Je ne connaissais pas cet artiste. Faire un film et jouer dedans ; chapeau. Il y a donc des leçons de vie mais aussi de l’humour et puis le bonheur de voir Deneuve et Dussolier , et des jeunes inconnus. Allez voir ce film.
Kristi Anne O
Kristi Anne O

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 632 critiques

3,5
C’était bien sympathique comme mise en scène de situation et d’histoire de djeuns à problème qui cherche des problèmes. Les propos sont des rimes comiques, il y a du commun au réel, des astuces de culture populaire pas mal du tout. Ils sont sages et dociles à l’image du film, je préfère ça, un objectif pédagogique, pas de pertinence, ne voyant pas trop où veut en venir les flashbacks de misère. Le cheminement qui suit mène toujours à quelque chose d’actualité, personne n’est épargnée et égratignée.
marine P.
marine P.

Suivre son activité Lire ses 48 critiques

3,5
On passe un très bon moment avec certaines scènes très drôles et une histoire qui a un fil conducteur passé-présent très intéressant. Mais ce n'est pas grandiose non plus. Par exemple on sent que parfois Kheiron a voulu introduire des répliques d'humoriste qui ne sont pas vraiment adaptées au format cinéma, ce qui crée certaines bizarreries pendant le film. Egalement, je ne sais pas si c'est dû à la présence de Madame Catherine Deneuve, mais on voit vraiment la différence de talent entre les acteurs, c'est frappant et un peu déconcertant parfois. Dans l'ensemble cela reste une réussite.
shindu77
shindu77

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 093 critiques

4,0
Cette comédie dramatique est un petit bijou. Le réalisateur/acteurs réussi une nouvelle fois son œuvre. En effet, il y a un parfait dosage entre humour et scène dramatique/poignante. Le spectateur passe véritablement un très bon moment grâce à une mise en scène réussie est aussi un casting au diapason.
Isabelle E.C.
Isabelle E.C.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 206 critiques

4,5
“Mes amis, retenez ceci, il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs.� Ce film est un conte bienveillant et humaniste qui illustre cette citation de Victor Hugo et qui aborde des thèmes importants et actuels avec légèreté et humour. Les échanges entre l’éducateur et les 6 jeunes sont remplis de citations et de conseils de développement personnel et d’acceptation de la différence, qui mêlent Nietzsche («Les vérités sont des illusions dont on a oublié qu'elles le sont.»), Charles Ingalls de la Petite maison dans la Prairie et d’autres moins identifiables. Catherine Deneuve, André Dussolier et Keiron forment un trio drôle et émouvant. Nous avons passé en famille un excellent moment.
Estelle D.
Estelle D.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
J ai adoré drôle émouvant avec Madame Deneuve et Monsieur Dussolier extra ����� aussi bon que son 1 er film décidément c est un phénomène... comique - comédien- réalisateur....
Dominique D.
Dominique D.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

5,0
Film magnifique, histoire, tous les acteurs sont criant de vérité. On aime à croire à cette histoire. A voir absolument.
traversay1
traversay1

Suivre son activité 485 abonnés Lire ses 3 046 critiques

3,5
Les bons sentiments, est-il besoin de le répéter, passent plutôt mal au cinéma. Et le cynisme est plutôt dans l'air du temps. Mauvaises herbes, le deuxième long de Kheiron, est à contre-courant, c'est ce qui fait son charme avec son humour, parfois un peu limite, sa bienveillance et son énergie. Le film n'est pas vraiment empreint de réalisme mais sa naïveté même est l'un de ses principaux atouts, avec son personnage d'éducateur visiblement inspiré par l'expérience de son acteur/réalisateur. Il y a quelque chose de persan dans la façon qu'il a de raconter la vie en société et les ressources humaines, un peu à la manière de Marjane Satrapi dans ses albums (Persepolis). Les flashbacks dramatiques qui racontent l'enfance meurtrie du héros du film et qui agissent comme sous-intrigue, ont paradoxalement moins d'impact car trop lourds dans leur signification, et visant cette fois le réalisme, se révélant en porte à faux avec le récit principal. Même remarque avec l'histoire inutile avec le flic marron, dans la dernière partie du long-métrage. En dépit de ces bémols, Mauvaise herbes sonne juste et se révèle généreux pour sa plus grande part, moins dans sa vision de la bonne éducation, un peu candide, que dans ses rapports humains et humanistes : entre les élèves et l'éducateur, entre ce dernière et sa "mère" (une Deneuve débridée comme on l'aime) et enfin entre "personnes âgées" (Dussolier, toujours impeccable). Mauvaises herbes, pour ses côtés chaleureux, prodigues et philanthropes, nous ferait presque croire à la bonté intrinsèque de l'homme. On n'est pas dupe mais cela fait du bien.
virnoni
virnoni

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 578 critiques

3,5
2ème réalisation de Kheiron qui emporte toujours par son élan généreux, sa vision foncièrement positive du monde, sans en cacher toutes les difficultés et les obstacles à surmonter pour ses personnages (formidable casting de jeunes "mauvaises herbes"). Il montrer ici une réalité de la jeunesse que l'on dit perdue, en mal de repères. Il emballe une nouvelle fois grâce à ses personnages très empathiques et profondément humains. Grâce aussi à l'interprétation haut en couleur de Deneuve et Dussolier qui forme un duo aussi touchant que drôle.Ils sont en très grande forme. Deneuve retrouvant depuis qq films une belle verve et énergie dans des rôles atypiques et généreux, plus tournés vers le comique que la tragédie. Cela lui va très bien! Kheiron démontre une nouvelle fois ses capacités dans la réalisation et le jeu, mais surtout dans ses dialogues. On sent la patte de la vanne et de la répartie du stand up et de l'impro. C'est bien écrit, bien senti le plus souvent.On rit beaucoup. L'alliance qui fait une fois encore merveille reste celle du rire et des larmes. C'est une alternance de scènes assez dures parfois avec d'autres très légères et comiques. C'est même dans celles plus tranchantes du passé du personnage de Waël que Kheiron fait mouche et surprend même par une certaine maîtrise émotionnelle. Ces scènes plus directes permettent de compenser cet aspect assez naïf de l'ensemble et sa vision parfois utopique du monde spoiler: (les jeunes se lient dès le départ ensemble. Des jeunes révoltés vont très souvent s'isoler et encore moins se parler aussi facilement, si ce n'est s'insulter). Mais c'est également cela qu'e l'on aime chez Kheiron : sa vision toujours débordante de générosité et de lien indispensable avec l'autre. Sa vision donc assez simpliste du "social" est rattrapée par une autre plus noire qui semble plus appropriée. spoiler: (Chaque jeune semble avoir une problématique type et parfois caricaturale, mention au loubard...flic ripou ! - les révélations de l'une des jeunes sur des agressions subies sont assez mal amenées avec happy end avec sa mère. Kheiron semble oublier qu'il n'y a pas besoin d'être victime d'agression pour trouver choquant qu'on demande à une jeune fille si elle pratique certains actes !!? Et le sexisme basique alors Mr le réalisateur, ça vous parle ?") Ce qui plait au final reste une fois encore son envie de faire du bien, de rassembler, de démontrer que sans l'autre nous n'avançons pas et que toute personne n'est pas mauvaises en soi mais mérite autant une seconde chance, qu'une chance tout court. Les histoires intimes révèlent bcp de choses et plus sur l'identité et les capacités d'une personne que son aspect (social, physique) et ce qu'elle voudrait laisser croire. Accompagner également notre jeunesse est un formidable espoir et même une nécessité. Merci à Kheiron pour sa simplicité, sa gentillesse et son ouverture qu'il transmet maintenant par le cinéma. Bcp de mamadresses donc, beaucoup de facilités scénaristiques, mais ce film fait tant du bien qu'il est à conseiller fortement en ces temps douloureux.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top