Mon AlloCiné
Dans la brume
note moyenne
3,0
2549 notes dont 381 critiques
9% (34 critiques)
25% (94 critiques)
33% (124 critiques)
15% (59 critiques)
9% (35 critiques)
9% (35 critiques)
Votre avis sur Dans la brume ?

381 critiques spectateurs

JimBo Lebowski

Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 946 critiques

1,5
Publiée le 30/07/2018
Vraiment très décevant, car tout le contexte de catastrophe naturelle sans trop connaitre l'origine de la brume perso j'y crois, je suis dedans, les personnages sont plutôt bien introduits et laissent envisager une bonne marge de progression sur plus d'une heure de récit. Sauf qu'ensuite le film donne l'impression de ne plus savoir quoi faire, c'est terrible, on est à mi-chemin entre le huis clos et le film catastrophe, et aucun des deux ne marche, c'est tiède, ennuyeux et ne reposant que sur un survivalisme factice au sein d'un microcosme sans envergure, et cerise sur le gâteau le final atteint le summum du cliché émotionnel. Une vaste fumisterie si je puis dire.
benoitG80

Suivre son activité 934 abonnés Lire ses 1 338 critiques

4,0
Publiée le 05/04/2018
« Dans la Brume », un titre doux, presque léger pour une expérience intense et asphyxiante, dont ce film serait quasiment un nouveau genre ! En effet, ici la catastrophe écologique et sanitaire est bien au rendez-vous comme on le savait évidemment, et pourtant elle ne gomme en rien le drame humain comme si le réalisateur Daniel Roby avait pris comme prétexte cette brume agressive et mortelle pour en réalité mieux étudier et nous présenter cette famille aux prises avec l’angoisse d’une fin toute proche... Ce sont donc les comportements de ces trois membres ainsi que deux autres d’une autre génération, que l’on va observer tout au long de cette histoire terrifiante, alors que chacun des acteurs des deux plus âgés (Anna Gaylor et Michel Robin très tendres) à la plus jeune, est tout à fait dans la teneur et l’esprit de ces moments terrifiants ! Romain Duris et Olga Kurylenko sont aussi d’une justesse faite de retenue et d’humilité, et ça marche donc plutôt bien avec en plus des effets visuels sur Paris assez étonnants et même jamais vus ! Sur le plan esthétique on a en effet de quoi être surpris, de voir la capitale envahie de ce manteau flottant qui lui donne une nouvelle dimension incroyable avec cette lumière presque irréelle ! Un point intéressant se trouve niché aussi dans cette bulle où vit Sarah atteinte d’un syndrome rare, qui placée dans ce contexte étouffant, va se révéler très symbolique en devenant bizarrement l’enjeu de cette histoire par toutes les difficultés et problèmes qu’elle va poser à cette famille, elle-même poussée dans ses retranchements. Et d’ailleurs sans en dire un seul mot, le retournement de situation à ce niveau est astucieusement bien fichu avec un final dans la lignée des événements et donc décidément très bien vu ! Une expérience fortement prenante, sans effets spectaculaires et d’autant plus inquiétante pour tout un chacun, dans la mesure où rien ne nous protège d’un tel cataclysme... Une dystopie efficace, d’une tension dramatique humaine et très intense !
rogerwaters

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 016 critiques

3,0
Publiée le 09/04/2018
Il est plutôt rare de découvrir des films de SF français. Celui-ci tient plutôt la route et bénéficie notamment d’un script qui reste globalement cohérent, y compris dans l’absurde. Les auteurs ont su rester à hauteur d’homme et ne font pas accomplir aux personnages des choses impossibles. Cela rend crédible leurs aventures au sein de cette brume dont on ne connaîtra jamais vraiment l’origine. Mais encore une fois, l’explication n’aurait fait qu’amoindrir l’impact de cette histoire. Les acteurs sont tous bons et les péripéties sont suffisamment bien amenées pour que l’on ne s’ennuie jamais. Cela reste bien entendu un peu limité à cause d’un budget très serré, mais j’ai apprécié le retournement de situation final que je trouve assez ironique, et finalement bien venu. Bref, un moment de cinéma sympa et pas prise de tête.
Vanessa L

Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 668 critiques

3,5
Publiée le 27/04/2018
Il est bien rare que l’on m’attire aussi facilement avec une bande annonce de film français ! Mais il faut le dire un film français, de science fiction et qui plus est un survival ! Autant dire que l’envie ne manquait pas de le voir dès que possible et je dois dire que j’ai été agréablement surprise de voir un film aussi bien joué et surtout aussi bien foutu sans compter que l’on est vite pris dans l’histoire. Même si l’on sent bien venir comment l’histoire va tourner et que la fin est un peu trop rapide à mon goût, l’ambiance est pesante. On se demande ce qui va arriver, est-ce que ça va faire un peu film d’horreur ou pas ? Non c’est tout bonnement un survival où il faudra que les gens trouvent comment s’en sortir et échapper à cette brume qui fait tant de ravage sur son passage ! Il faudra user de ruses pour réussir à avancer et trouver des échappatoires possibles. L’originalité du film résulte dans le fait que leur fille vit dans une bulle et qu’il faut bien entendu essayer que ses batteries ne tombent pas à plat. Sacrifice, courage seront de mise pour cela. J’ai personnellement été déçue par la fin beaucoup trop rapide et que j’ai sentie venir à des kilomètres mais surtout le manque d’explication … Y aura t’il une suite ? Mystère ! En résumé, Dans la Brume est un excellent film français, d’ailleurs, il faudrait qu’il y en ait plus dans ce genre là ! Il est tellement rare de voir un film de science fiction en mode survival qui est en plus réussi tant au niveau des effets spéciaux que du jeu des acteurs ! C’est une réussite même si on se plaindra de la fin téléphonée mais également trop rapide et décevante en comparaison de tout le reste du film. Un film que je ne peux que vous encourager à aller voir il vaut clairement le fait qu’on s’y intéresse !
Kap d.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 14 critiques

1,0
Publiée le 18/05/2018
Il y avait matiere a faire un bon film. Pour une fois qu’une fin du monde par attaque bactériologique ne se passe pas aux etats unis mais ds les rues de paris !!! Mais helas le sujet est tres mal exploité. D’une part a cause du scenario qui demarre vite et tres fort(on est ds le vif du sujet ds les 10 premieres minutes du film) mais se meurt tout aussi vite. D’autre part le choix du casting FEMININ est tres mauvais. Bravo romain duris et michel robin qui portent le film a eux seuls, de par leur experience et leur naturel face camera. Pour olga kurylenko en revanche: au secours, tellement surjoué , pas naturel, une sophie marceau ds ses pires navets, etrengement je l’avais trouvé tres bonnes ds de grosses prod americaines, mais la zero pointé. Et le choix de la petite Fantine pas du tout convainquant non plus.. on dirait qu’elle a ete choisi a la derniere minute et faute de gamine talentueuse. Avis au directeurs de casting, donnez leurs des cours de comedie a ces gamins bon sang , aux etas unis les gamins commencent a 4 ans!!
Gaye75

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 018 critiques

3,0
Publiée le 09/04/2018
Un film d’anticipation intéressant, qui se veut plutôt réaliste d’une situation catastrophique, la mise en scène est impeccable et certaines images sont particulièrement réussies. Un divertissement très honorable.
Chris46

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 916 critiques

3,5
Publiée le 13/04/2018
" Dans la brume " sympathique film de Daniel Roby . C'est l'histoire de Mathieu ( Romain Duris ) et Anna ( Olga Kurylenko ) un couple qui s'occupe de leur fille Sarah ( Fantine Harduin ) qui est malade . Sarah a une maladie qui l'empêche de respirer l'air environnant qui est toxique pour elle . Elle vit dans une bulle aménager spécialement pour elle . Un jour une explosion à lieu à Paris et une étrange brume mortelle submerge la capitale et tue la majorité des gens . Beaucoup de gens se réfugient dans les derniers étages des immeubles et sur les toits pour pouvoir échapper à la brume . Mathieu et Anna vont alors tout tenter pour survivre à cette catastrophe et sauver leur fille coincer dans sa bulle ... " Dans la brume " est sympathique film de science fiction / catastrophe / thriller français de Daniel Roby . Oui un film de sf / catastrophe français je vous jure c'est pas une blague , sa existe . Je me rappelle de la surprise que j'ai eu quand j'ai vu la bande annonce au ciné . Je voit Romain Duris et je me dit sa doit sûrement être une comédie ou un drame dans lequel il a l'habitude de jouer du genre l'arnacoeur ou l'auberge espagnole . Et la je le voit courir dans tout les sens et échapper à une étrange brume je me dit c'est quoi ce truc ? Les français qui tente le film catastrophe faut que j'aille voir sa de plus près surtout que sa m'avait l'air prenant en plus . Bien m'en a pris car le film est très efficace et n'a pas à rougir face aux films catastrophe américains même si il n'a pas la même ambition qu'un gros blockbuster américain ( ni l'argent d'ailleurs ) . L'histoire en premier lieu est très efficace , originale et prenante avec un couple qui va tenter de survivre à une étrange brume mortelle qui a submerger la capitale et tenter de sauver leur fille malade coincer dans une bulle médicale car elle ne peut pas respirer à l'extérieur à cause de sa maladie ce qui va donner lieu à son lot de suspense et de tension . La tension monte crescendo tout le long du film . On se demande comment ils vont réussir à ce sortir de cette situation catastrophique et dramatique qui ne cesse d'empirer au fur et à mesure du film grâce à un très bon suspense et de bons rebondissements . Le film a un ton très réaliste qui nous immerge totalement dans cette catastrophe à telle point que c'est assez effrayant et qu'on aimerait pas que sa nous arrive un jour dans la vraie vie . Le film est un bon mélange de science fiction , de film catastrophe et de thriller . Le film contient de superbes plans de la ville de Paris comme on en a jamais vu auparavant avec la capitale submerger par toute cette brume . On a jamais vu la capitale comme ça au cinéma . Visuellement c'est super et sa donne une super ambiance catastrophique au film . Les effets visuels qui donnent vie à cette brume sont d'ailleurs très réussit . Le film est porter par un bon casting avec à sa tête le duo Romain Duris et Olga kurylenko parfait en parents qui vont tout faire pour survivre à une catastrophe et tenter de sauver leur fille malade bien interpréter par la jeune Fantine Harduin . Ils font bien le job . Le film se termine sur un très bon twist totalement Innatendu spoiler: avec les gens malade comme Sarah qui sont immunisés contre la brume et qui sont les seuls à pouvoir respirer dans la brume . J'ai d'ailleurs bien aimer la dernière scène spoiler: avec Romain Duris qui est contraint de vivre dans la bulle pour ne pas être intoxiqué par la brume avec ce coup ci sa fille qui elle peut respiré à l'extérieur et qui vient lui rendre visite régulièrement . J'ai trouvé ce changement de situation sympathique . Dommage par contre que le film ne dure pas un peu plus longtemps . Je trouve que 1h29 c'etait un peu court . Sa se termine un peu vite et un peu brutalement . Je n'aurais pas été contre 20 ou 30 minutes supplémentaires . Je trouve qu'il manque un peu de péripéties pour que je soit totalement satisfait . Et je pense qu'on aurait du faire connaissance un peu plus avec les personnages au début du film car on rentre très vite dans l'action sans trop connaître les personnages et du coup on a moins d'attachement et d'empathie envers eux . spoiler: Par exemple la mort de Olga kurilenko c'est triste mais elle m'a pas touché plus que ça car j'étais pas attacher plus que ça au personnage . Sans oublier le fait que le film ne donne pas d'explication sur cette étrange brume qui a envahit Paris ce qui pourrait provoquer une certaine frustration chez les spectateurs les plus curieux même si je suis conscient que la brume est surtout un prétexte pour faire un survival et qu'au final on s'en fiche un peu du pourquoi du comment . Bon malgré tout ça on passe un bon moment . Je voudrait saluer l'ambition de ce projet que d'avoir voulu faire un film de science fiction / catastrophe / thriller en France . C'est tellement rare ce genre de film dans le cinéma français que pour une fois que quelqu'un s'y risque on ne peut que le féliciter même si ce film n'a pas l'ambition ni l'envergure d'un film catastrophe américain . J'espère que le cinéma français va continuer dans cette voie en continuant d'explorer de nouveaux genres cinématographique autre que la comédie ou le drame ( on en peut plus de certaines comédies bas de game actuelle et des drames chiant à la pelle ) . En espérant que le film ne soit pas un échec cuisant au box office qui ferme définitivement la porte à ce genre de film , se serait vraiment dommage . Voilà je conseille d'aller voir ce film ne serait ce que pour encourager les producteurs à faire un peu plus de film du même style en France et d'arrêter de nous gaver avec des comédies bas de gamme made in kev adams . Et c'est toujour mieux que d'aller voir le taxi 5 qui m'a l'air d'être un beau navet au vu de sa bande annonce avec un humour qui m'a l'air bien lourdingue ( du même niveau que le 4 à mon avis ) . Pour résumer " Dans la brume " est un sympathique film mélangant habilement science fiction , catastrophe et thriller qui apporte un vent de fraîcheur dans le cinéma français .
dominique P.

Suivre son activité 285 abonnés Lire ses 1 813 critiques

5,0
Publiée le 06/04/2018
Ce thriller de science fiction français est particulièrement original et excellent, il faut le souligner. C'est réellement angoissant et captivant. J'ai adoré cette histoire. De plus, le film est très soigné et bluffant au niveau des effets spéciaux. Du coup j'ai envie de mettre la note maximale.
B.G.76

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 112 critiques

3,5
Publiée le 06/04/2018
J'ai aimé l'originalité et l'audace de ce film. L'atmosphère oppressante est bien rendue, et voir Paris dans la brume est impressionnant. C'est très bien fait. Le cinéma français à ce côté appréciable qu'il offre une palette de films incroyablement variée. Quelque soit la catégorie, on peut trouver des films français, et des bons. Dans la brume m'a donc bien plu, on retient sa respiration avec les acteurs, on cherche les scénarios possibles pour s'en sortir. Parfois, on a envie de leur dire quoi faire, bref, on rentre dedans, on vit leur cauchemar. Pourquoi 3.5 dans ce cas là, me direz-vous? Pour le final, que je n'ai pas aimé, qui n'est pas, de mon point de vue, j'entends, une fin en soi. Je l'imaginais autrement. Là, il y a un côté déjà vu, spoiler: ça me rappelle un peu trop la fin de The Last Girl. Et là où je pense que le film ne s'arrête finalement pas, c'est qu'on reste avec les mêmes problèmes:spoiler: comment trouver rapidement une nouvelle batterie pour la machine? Que va faire la fille, la brume peut se dissiper rapidement? Et bien d'autres questions encore. Dommage pour le final, vraiment.
Cinéphiles 44

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 449 critiques

4,0
Publiée le 28/04/2018
Les films de genre sont suffisamment rares en France pour ne pas les citer. Cette année, Dominique Rocher accueillait des zombies dans Paris dans La Nuit a dévoré le monde. Cette fois, Paris est engloutie sous un brouillard par Daniel Roby. Nous pourrions qualifier Dans la Brume de cinéma d’anticipation. Nous sommes dans un futur proche et à part quelques innovations technologiques, la vie n’a pas beaucoup changé. Par contre la pollution est de plus en plus présente en Métropole. Romain Duris et Olga Kurylenko se sont séparés, mais sont liés pour toujours par leur fille atteinte d’une maladie rare qui l’oblige à vivre dans une bulle stérilisée dans sa chambre. Un jour, une étrange brume submerge Paris, peut-être même le pays ou davantage. C’est le début d’un cauchemar apocalyptique car tous ceux qui se trouvent à l’intérieur périssent asphyxiées. S’il n’y a plus d’électricité ou d’eau, certains parviennent à survive en montant le haut des immeubles ou les toits de la capitale, le temps de trouver une solution. Justement la solution, il ne semble pas en avoir et les protagonistes vont devoir faire preuve de courage pour sauver leur fille. Dans la Brume est un film minimaliste captivant de par sa mise en scène bluffante et des comédiens convaincus par leur rôle. Si nous sommes parfois déçus de ne pas avoir davantage d’explications, c’est justement ce mystère qui laisse place à de nombreuses théories. Avec Dans la Brume, le canadien Daniel Roby offre un nouveau souffle au cinéma français avec un film à sensations fortes qui ne cherche pas le spectaculaire, mais les émotions et la réflexion. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
JoMik

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 223 critiques

3,5
Publiée le 09/04/2018
Le film n'est pas exceptionnel, mais on accroche bien l'histoire jusqu'à la fin. La brume est très réaliste, on retient parfois même notre souffle. Sympa
FredArrow

Suivre son activité 378 abonnés Lire ses 905 critiques

3,0
Publiée le 04/04/2018
Le cinéma de genre français serait-il en train de se réveiller avec une sérieuse envie de faire souffrir la population parisienne ? Après la bonne surprise "La Nuit a dévoré le Monde" qui voyait une épidémie transformer les habitants de la capitale en hordes de zombies affamés , voilà que "Dans la brume" fait déferler un brouillard mortel dans les rues de la ville lumière. Les deux films ont d'ailleurs une connaissance commune : Dominique Rocher, un temps pressenti pour diriger "Dans la brume", il a abandonné le projet pour aller en découdre avec les infectés laissant sa place de réalisateur au québécois Daniel Roby. Nul doute que nous voilà en présence de noms à surveiller de près à l'avenir tant les deux projets ont en commun de vouloir faire émerger un cinéma fantastique made in France de qualité que l'on désesperait de voir à nouveau dans nos salles. Alors qu'une vague de brouillard massif décime les Parisiens, un couple se réfugie dans les hauteurs de leur immeuble, laissant seule leur fille atteinte d'une anomalie génétique respiratoire rare dans son environnement stérile (une sorte d'immense bocal pour résumer) quelques étages plus bas. Problème, les batteries de l'appareil assurant sa sécurité et la protégeant de fait de la mystérieuse brume doivent être régulièrement changées, ses parents vont alors tout faire pour la garder en vie quitte à mettre en danger la leur... Forcément, avec un tel évènement brumeux surréaliste de départ, on s'attendait tous à un "The Mist" à la française, un film qui n'égalerait sans doute pas l'adaptation cinématographique mais qui au moins surpasserait sans mal la série TV éponyme, sauf que "Dans la Brume" surprend en prenant une route totalement différente, bien loin de la surenchère fantastique des oeuvres inspirées de la nouvelle de Stephen King. En réalité, en dehors de son postulat extraordinaire, le long-métrage de Daniel Roby épouse avant tout la forme d'un film catastrophe misant sur les péripéties de ses personnages pour survivre au phénomène. Et cette approche aussi surprenante que réaliste, refusant de plonger la tête la première dans un déchaînement de fantastique, va devenir autant la source de ses qualités que celle de ses défauts. En effet, cette volonté de rester ancré dans le réel permet à "Dans la Brume" de se positionner à échelle humaine, de nous inclure facilement dans le microcosme formé par son nombre restreint de personnages et de nous identifier ou, au pire, nous attacher à eux (comme pour "La Nuit a dévoré le monde", le cadre général parisien proche de notre quotidien est aussi une véritable plus-value pour cela). Ainsi, le film n'est jamais meilleur que lorsqu'il s'aventure sur le terrain émotionnel, créant instantanément l'empathie pour ses protagonistes lorsque la situation devient critique. Le jeu irréprochable de l'ensemble des comédiens et la magnifique partition musicale de Michel Corriveau en sont d'ailleurs aussi de sérieux contributeurs. Seulement, le revers de la médaille de cette approche rationnelle de l'extrordinaire est que "Dans la Brume" est finalement un film catastrophe très classique, n'offrant que peu de surprises dans sa trame générale (les ultimes instants sont par exemple archi-attendus) ou dans sa succession de péripéties certes généreuses en action et habilement mises en scène mais au caractère toujours désespérément prévisible. Rien ne vient vraiment jamais nous bousculer pour nous emmener sur un terrain totalement inédit qui propulserait "Dans la brume" sur de plus hautes sphères. Mais, même s'il n'est pas une aussi bonne surprise que "La Nuit a dévoré le monde", on ne peut que saluer les ambitions d'un tel projet. Visuellement abouti (le contraste entre les cieux ensoleillés et la pénombre du brouillard des bas-fonds est habilement mis en valeur) et doté d'un véritable coeur grâce la force presque palpable des liens qui unissent ses personnages, "Dans la brume" lève un peu plus le brouillard sur un cinéma fantastique français qui a clairement des choses encore plus belles à dire dans un avenir que l'on espère désormais immédiat.
TTNOUGAT

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 2 412 critiques

1,5
Publiée le 21/09/2018
Evidemment un film français de science fiction sur un sujet pareil, la survie ou la mort, se passant à Paris ; comment ne pas être tenté pour un parisien ? Résultat : grosse déception avec quasiment rien pour se rattraper hormis les photographies. C’est un vrai cauchemar certes, mais même dans les cauchemars une certaine logique reste de mise. Sur ce plan c’est un désastre car il faut savoir choisir entre le fantastique et le réalisme. L’un demande l’imaginaire et de la fantaisie, l’autre du réel et de la rigueur. On navigue de l’un à l’autre, idem avec le scénario qui donne l’impression d’avoir ramassé au hasard les idées de nombreuses personnes. Une fin qui heurte l’intelligence et la sensibilité. C’est le n’importe quoi en permanence sans ligne psychologique directrice avec en plus un sentimentalisme outrancier alternant avec des séquences inutilement douloureuses. A de trop rares moment on reconnaît Paris et la plus belle séquence visuelle, sur les toits, aurait pu être tournée n’importe où. Oui, je suis très déçu, avec un bon budget je m’attendais à un ‘’the mist’’ français mais Roby n’est pas Darabond, je lui souhaite de le devenir.
ouadou

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 264 critiques

4,0
Publiée le 04/04/2018
ambitieux, élégant, prenant... Dans la Brume est très réussi, Duris est parfait ! Le film est tendu , la promesse tenue ! Paris dans un film d'anticipation , génial !!
tony-76

Suivre son activité 576 abonnés Lire ses 1 378 critiques

4,0
Publiée le 29/07/2018
De nos jours, le cinéma de genre en France se développe de manière pertinente, que se soit dans n'importe quel registre tel que le thriller (Revenge), l'épouvante/horreur (Ghostland ou Grave), mais aussi la science-fiction et le fantastique comme Seuls. Ce dernier réalisé par David Moreau a divisé la plupart du public dû à certaines incohérences scénaristiques... Dans la même matière que Seuls, nous avons ici, une nouvelle production française sur fond de survie en plein cœur de Paris. Elle est nommée - Dans la brume - un étrange brouillard mortelle submerge la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille va alors tenter de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s'impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer de s'en sortir, survivre dans cette brume... ! Le long-métrage de Daniel Roby est une franche réussite puisqu'il parvient à installer un climat très particulier au sein de son histoire accompagnée d'une photographie impeccable, d'une musique étonnante et d'une direction artistique vraiment excellente. Roby offre aux spectateurs une réalisation solide sur des mouvements de caméra très variés comme spoiler: ce plan-séquence où le couple est poursuivit par un chien féroce - un passage particulièrement maîtrisé qui peut devenir un exemple à suivre s'adressant aux cinéastes français. La tension s'avère palpable, on se retrouve en apnée lors des moments spoiler: où il n'y a plus d'oxygène ! Hormis une introduction fracassante (sur des images impressionnantes), les effets spéciaux demeurent discrets parce que le réalisateur privilégie le côté spoiler: humain de son film (les personnages sont attachants et émouvants). Romain Duris - actuellement dans Fleuve noir - est comme à son habitude très bon, interprétant un père dévoué et courageux pour sa famille et forme une alchimie surprenante avec l'ancienne James Bond Girl, Olga Kurylenko. Celle-ci possède un jeu sensible, voulant à tout prix protéger sa fille spoiler: (enfermée dans une bulle, atteinte d'une maladie incurable). Sur une durée d'1h30, Dans la brume reste court mais captivant grâce à de multiples situations imprévisibles spoiler: notamment avec l'intervention du policier... A noter une finale assez prévisible mais efficace spoiler: - la fille peut donc respirer dans cette brume et laisse la place à son père dans la grande bulle - une idée astucieuse qui séduit à l'écran. Pour finir, Dans la brume nous tient en haleine du début à la fin ! Retenez bien votre souffle malgré tout... Un film de survie prenant qui marquera un tournant dans le paysage cinématographique français. C'est encourageant pour la suite !!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top