Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
La Sculpture vivante
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Sculpture vivante" et de son tournage !

Note d'intention

"En 1973 François Truffaut tournait « la nuit américaine » et montrait l’envers du décor des studios de la Victorine à Nice et aussi la création artistique dans ce qu'elle a de plus artisanal et factice à l'instar du procédé, éponyme au film, qui consiste à tourner des scènes nocturnes en plein jour.

Nguyen Tuong Hung adopte un autre point de vue : il inscrit les personnages dans un devenir provisoire car impactés par leur propre création en temps réel grâce à l’improvisation. De plus Hung raconte une histoire sublimée, Michel Angelo qui crée au travers la muse idéale, Patrizia, vers laquelle son imaginaire l’a conduit. Et, comme un peintre de la Renaissance, le réalisateur de la sculpture vivante alternativement surligne les ombres ou injecte de la lumière à ses personnages leur donnant une trajectoire onirique.

Dès lors la réalité s’en trouve modifiée, les comédiens entrant et sortant de leur personnage au gré de leurs improvisations et le moment festif de la dernière partie du film restitue un univers chorégraphié auquel se mêllent les percussions et la cithare. Et de fait ce long métrage ne ressemble à rien de connu, il s’écarte des sentiers battus de la narration classique, il bouscule les codes et peut-être, pour donner tout de même des références, il s’inscrit dans la filiation de Marguerite Duras, MichelAngelo Antonioni ou Jean-Luc Godard.

Il en résulte un vent de fraîcheur innovant, comme la promesse d’un ailleurs fantasmé où tout deviendrait possible, nous laissant conduire par cette fiction qui s’invente devant nous. Et l’on ressort du film enchanté, totalement dépaysé comme revenu d’un voyage astral.

Ainsi c’est bien d’une sculpture vivante qu’il s’agit, puisque le regard du public la modifie au fur et à mesure, comme dans une co-création , chaque spectateur repartant avec l’oeuvre qu’il a contribué à créer dans son imaginaire. Nous nous trouvons alors au carrefour de plusieurs mondes : la sculpture, la vision qu’en a le public, l’interprétation qu’en donne les comédiennes et comédiens, une œuvre multi-dimensionnelle est née !"

L’auteur-réalisateur

Hung Tuong est né à Hanoï, au Viêt Nam. Il est titulaire d'un diplôme d'architecte ainsi que d'un diplôme de mise en scène de cinéma obtenu au Centre expérimental de cinématographie de Rome. Il compte déjà plusieurs publications en vietnamien (romans, nouvelles, contes et scénarii) telles que « La Cigale », « Le Voleur de bonheur », « Discours intermittent », « le Papillon blanc » et « Gio Mat (La brise) ». Hung Tuong est également l'auteur de plusieurs textes en français destinés au cinéma et au théâtre : entre autres « Œil pour œil, dent pour dent » et « la Reine et le clown ».  Auteur-réalisateur de nombreux courts métrages dont 6 d’entre eux furent retenus au short corner du festival de Cannes, en particulier « Da Vinci, Michel Angelo and his models » projeté sur Short TV en mai 2012 en plein festival ! Avec « la sculpture vivante » Hung fait son entrée dans la cour des grands puisque l’emblématique salle parisienne du film d’auteur, le Saint André des Arts, l’invite à projeter son long métrage en février 2018 durant les 14 séances du cycle découverte, dédié aux cinéastes innovants.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Parasite (2019)
  • Toy Story 4 (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Anna (2019)
  • Men In Black: International (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Nevada (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Made In China (2019)
  • Aladdin (2019)
  • Roxane (2018)
  • Noureev (2018)
  • Le Coeur des hommes (2003)
  • Rocketman (2019)
  • Le Chant du Loup (2018)
  • Yves (2019)
Back to Top