Mon AlloCiné
Une Saison en France
Note moyenne
3,2
21 titres de presse
  • Transfuge
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Humanité
  • Marianne
  • Positif
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • La Septième Obsession
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • Libération
  • Studio Ciné Live
  • Le Figaro
  • Le Nouvel Observateur
  • Première
  • VSD

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

21 critiques presse

Transfuge

par Jean-Christophe Ferrari

Le réalisateur tchadien suit ses personnages sans dolorisme, misérabilisme ou rage dénonciatrice. Mais avec un mélange de précision réaliste et de vibration humaniste qui déjà faisait le prix de ses films précédents ("Daratt", "Un homme qui crie", "Grisgris").

Cahiers du Cinéma

par Vincent Malausa

Une saison en France renoue avec ce mélange de tension sèche et d’impériale retenue qui infuse les plus beaux films de l’auteur.

Le Parisien

par Catherine Balle

Un film juste et sensible

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Marie Toutée

Comment traiter plus vite les demandes d’asile pour qu’en cas de refus, les réfugiés puissent éventuellement tenter leur chance dans un autre pays que la France ? C’est une question sous-jacente que pose le réalisateur tchadien dans son film émouvant.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Humanité

par Aurore Garot

Un film qui illustre, sans tomber dans le misérabilisme, des vies gâchées par des guerres incessantes.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Marianne

par Olivier de Bruyn

Un film intimiste et juste.

Positif

par Olivier De Bruyn

Sobrement mis en scène et remarquablement interprété, un film qui, malgré ses maladresses, jette un regard hélas pertinent sur la situation des demandeurs d’asile, ici et maintenant.

Télérama

par Frédéric Strauss

Comme les autres films du réalisateur (notamment Un homme qui crie, 2010), Une saison en France émeut pour mieux inviter à la réflexion. Ici, le regard de Sandrine Bonnaire, qui joue l’amie d’Abbas, reflète admirablement le souci de l’autre, mais aussi une interrogation inquiète sur son sort incertain.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Désireux de nous démontrer que nul ne fuit son pays le sourire aux lèvres, Mahmat-Saleh Haroun se lance dans un récit trop didactique pour être réellement poignant.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Thomas Choury

"Une saison en France" parait donc peut-être plus beau dans ses intentions que ce qu’il est réellement sur l’écran : à se tenir en permanence sur la brèche, paralysé par la peur de céder au pathétique d’un côté et celle de ne pas rendre assez justice de l’autre, le film est comme sous-investi. [...] De cette position embarrassante du funambule, Haroun s’en sort par le haut.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Septième Obsession

par Xavier Leherpeur

La première force du film de Mahamat-Saleh Haroun, c’est de donner un corps au migrant. Une identité autonome qui ne serait plus un symbole générique mais une force charnelle et organique.

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

Un film austère et engagé, où l’indignation et la mélancolie paraissent inextricables, et où le jeu appliqué des acteurs amplifie cette impression de malaise ambiant.

Le Monde

par Mathieu Macheret

Que cette histoire débouche, lors d’un final bouleversant, sur les dunes désolées de la « jungle » de Calais, alors démantelée, et le fil amoureux est soudain suspendu par la sidération devant l’étendue d’un désastre plus vaste, dont le vide vertigineux est peut-être le signe ultime de notre époque.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

On adhère ainsi à ce que montre Mahamat-Saleh Haroun tout en regrettant que le film, attachant, soit un brin trop conforme à ce qu'on en attend.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Christophe Carrière

Malgré un rythme faiblard, il est impossible de rester insensible (...).

Libération

par Elisabeth Franck-Dumas

S’ils brillent tous, jusqu’aux personnages les plus secondaires, par leur forte présence à l’écran, que renforce la délicatesse de plans s’attardant longuement sur leur visage dans des situations on ne peut plus quotidiennes […], la mécanique trop attendue du scénario, la pédagogie excessive des dialogues, plombent le propos.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Studio Ciné Live

par Thierry Chèze

Un sujet fort, traité avec dignité et profondeur, mais desservi par une réalisation et un rythme atones.

Le Figaro

par La Rédaction

Un film très explicatif qui repose sur un scénario ténu.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Ce cinéaste tchadien a le bon regard, la bonne attitude, mais pas le bon tempo : scènes trop longues, rythme mal maîtrisé, images souvent ternes. Un film qu'on aimerait aimer. Attendons le prochain…

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Première

par Thierry Chèze

Il manque un souffle, une main un plus tendue vers le spectateur, une ambition formelle qui n’auraient fait que renforcer le mélange de tension et de mélancolie existant.

La critique complète est disponible sur le site Première

VSD

par Bernard Achour

L’histoire de ce migrant africain en attente de régularisation pose de vraies questions et comporte de beaux moments malgré l’approche très didactique et de terribles maladresses d’interprétation.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top