Mon AlloCiné
Pentagon Papers
note moyenne
3,9
3004 notes dont 353 critiques
11% (39 critiques)
38% (134 critiques)
30% (106 critiques)
14% (50 critiques)
5% (18 critiques)
2% (7 critiques)
Votre avis sur Pentagon Papers ?

353 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 1057 abonnés Lire ses 1 214 critiques

4,5Excellent
Publiée le 25/01/2018

« Pentagon Papers » a l’intelligence de nous présenter un fait historique, à savoir la révélation d’un scandale d’État par un journal local à l’époque, sous le prisme original d’un duo formé de sa directrice de publication et propriétaire, et de son rédacteur en chef... Au sein de cette histoire dont s’est emparé le géant et doué Spielberg, on y trouve une réflexion de plus en plus palpitante sur le rôle de la Presse, sa liberté relative, d’autant plus intéressante qu’elle est doublée de la place de la femme en tant que directrice de publication, rôle hautement décisionnaire dans une entreprise comme l’était le Washington Post à l’époque... On suit donc le parcours de Katharine Graham, son évolution parmi tous ses atermoiements au sein d’un monde d’hommes aux esprits machistes et antagonistes, et finalement ses prises de position qui la placeront enfin à sa juste et vraie place ! En parallèle de ce portrait, qui sert aussi de fil conducteur, on est après une mise en route assez didactique, de plus en plus happé par la tournure des événements qui mêle à la fois les attentes frileuses du conseil d’administration, les aspirations fiévreuses de l’équipe de publication, la rivalité avec le NewYork Times,... tout cela avec des rebondissements de haut vol, qui nous tiennent en haleine vraiment ! De sacrés dialogues doublés de vérités évidentes et pourtant bonnes à rappeler sur le rôle de la presse, sont en plus un vrai plaisir à entendre ! Tom Hanks et Meryl Streep sont tous deux des personnages bien différents, un passionné pur et dur et une femme d’entreprise ambivalente, soumise à des contraintes bien spécifiques liées à sa fonction et à ses relations. Mais leur composition respective est justement plus qu’à la hauteur de ce qu’ils sont censés représenter ! Tous les tenants et les aboutissants forment ici une valse magistrale dans laquelle on ne peut qu’être emporté afin de se régaler à l’image d’une conversation téléphonique particulière qui restera dans les anales... De très bons moments, de plus très bien reconstitués, nous éclairent sur la fabrication d’un journal avec moult détails, ce qui ne se refuse pas ! Tout cela avec une maitrise du rythme, une mise en scène dont notre célèbre cinéaste a décidément le secret ! C’est ainsi, que passé une mise en bouche nécessaire mais un peu compliquée, on est vraiment surpris par la teneur et la qualité de la façon dont est traité ce pan d’histoire, révélateur de bien des maux et des travers des régimes politiques, dans lesquels la Presse est loin d’avoir toute latitude en tant que liberté d’expression ! Pressions, pouvoir, collusions, relations, conflits d’intérêt, sont de bien trop gros grains de sable pour que les rouages de cette « machine à informer objectivement » ait un fonctionnement parfaitement huilé, même si sa grande mission est pourtant de servir les gouvernés avant les gouvernants ! À découvrir sans hésitation...

jm D.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 27/01/2018

Ce film est un ventre mou avec des bras et des jambes bien trop courts : Les 10 premières minutes sont très bien, mais au bout de 20 mn on commence à s'ennuyer ferme. C'est bavard, il y a des discussions à n'en plus finir sur des thèmes propres au milieu très privilégié dont il est question dans ce film, celui de la propriétaire d'un journal incarnée par Meryl Streep, proche des hommes du pouvoir politique américain, qui hésite entre suivre son directeur de la publication, joué par Tom Hanks, ou son conseil d'administration. Au final, et pour faire bref, disons qu'on se retrouve avec un film glorifiant l'Amérique, le pays de la démocratie où la vérité sort toujours vainqueur grace au courage de cette propriétaire. Non seulement, on se sent très peu concernés par ce dilemne propre à cette classe dominante, mais comme on en connaît l'issue, on s'ennuie ferme. Et on regrette que le film n'ait pas été traité à un autre niveau; celui du lanceur d'alerte dont on aurait bien aimé connaître le sort ! Etant donné l'actualité (Chelsea Manning, Edward Snowden...), c'eut été courageux mais aussi beaucoup plus intéressant.

JoMik

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 156 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/01/2018

Le visuel est beau, l'histoire est bien racontée. Vu en avant première et sans a priori, il me semble qu'il manque quelque chose... ce stress que l'on a quand on prend des risques dans notre vie, en l'occurrence celui de publier des docs confidentiels. Le risque est certes présent, mais trop peu traduit et partagé avec le spectateur. Un peu déçu

Aurore G.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 24/01/2018

trop long j'ai failli m'endormir et pourtant j'adore les films basés sur des histoires vraies mais là ça semblait brouillon et surtout manquait de focus au final c'est juste un plaidoyer journalistique sur oui ou non doit on publier des informations même si elles mettent en danger l'ordre établi...

circusstar

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 425 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/02/2018

Après une première partie de film un peu soporifique, l’intrigue devient tout à fait passionnante servie par un fabuleux Tom Hanks et une extraordinaire Meryl Streep qui sort de sa torpeur. J’ai vraiment aimé ce film.

Walter Mouse

Suivre son activité 366 abonnés Lire ses 400 critiques

4,5Excellent
Publiée le 25/01/2018

Rejoignant dans le même esprit mémoriel Lincoln et Le Pont des Espions, le dernier-né de Steven Spielberg est une continuation logique de l'exploration de l'Histoire des États-Unis par le cinéaste et une formidable démonstration de son perfectionnisme. Jonglant magnifiquement entre vie professionnelle, devoirs moraux et cercle familial, Pentagon Papers relate le parcours des acteurs d'un des plus grands scandales politico-militaires de la Guerre Froide en se penchant sur tous les risques pris par les journalistes du Washington Post en publiant les documents secrets prouvant la tromperie opérée par le gouvernement quant aux activités au Viêt Nam. Passant d'un jeu de compétition à une affaire d'État, l'enquête est haletante de bout en bout, brillamment racontée par un esthète plus inspiré que jamais et possédant une science de l'image dont lui seul a le secret. Rythmé, fluide, excellemment écrit, le film ne fait pas l'erreur de tomber dans une bête reproduction des faits et mélange habilement avancement de l'investigation et dimension humaine, deux pivots narratifs renforcés par une interprétation impeccable (Tom Hanks et Meryl Streep surprenants), une très bonne définition des enjeux, une tension réelle et un contexte passionnant. D'une maîtrise totale, Pentagon Papers est une nouvelle leçon du plus grand réalisateur américain de ces 40 dernières années. Une perle.

cinono1

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 261 critiques

2,5Moyen
Publiée le 25/01/2018

Le professeur Spielberg donne une lecon d'histoire et de démocratie et oublie de nous amuser...Toujours un peu cadenassé malheureusement quand il doit apposer son empreinte dans l'histoire de son pays. Nul ne songe d'ailleurs à remettre en question le rôle des médias mais on peut douter de la qualité de leurs travaux qui semblent parfois consister à faire du bruit... Alors après une première partie assez soporifique, cette leçon on finit par l'aimer, on nous rappelle le devoir de vérité, que les politiques s'intéressent souvent plus à leurs honneurs qu'a la conduite du pays. Et le film finit par s'emballer (un peu) à la manière de ces rotatives de presse. Coté artistique, décors, costumes, mise en scène, acteurs, c'est quasi parfait, manque juste de l'audace de la part de l'ami Spielberg que je continuerai de préferer dans ses fantaisies, ou là, il n'a pas d'égal.

floflo2204

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 299 critiques

2,5Moyen
Publiée le 24/01/2018

Pentagon Papers avait tout pour être un grand film mais il faut se rendre à l'évidence que Steven Spielberg a clairement perdu de sa superbe réalisant ici un long-métrage très moyen. Outre un casting absolument excellent porté par une Meryl Streep au sommet bien aidée par des seconds rôles de toute aussi bonne qualité (Bruce Greenwood, Sarah Paulson, Bob Odenkirk...), il faut souligner le fait que Tom Hanks n'est jamais convaincant. L'acteur ne sait pas transmettre sa frustration et son envie à l'écran, on est très vite déçu du personnage surtout quand on imagine toutes les facettes qu'il aurait pu abordé. Néanmoins, on reste attaché à ces personnages dans l'ensemble, il faut surtout mettre en lumière le fait que la reconstruction historique est impressionnante ce qui contribue à nous immerger et à donner du réalisme aux faits de façon indiscutable. Le scénario constitue,à mon sens, le plus gros point faible du film. L'histoire en elle-même est passionnante mais le script est creux pendant une longue partie, puis lorsqu'il devient intéressant il sait nous happer directement pour nous emmener dans son récit. Cependant, là encore l'étalage de bons sentiments à la Disney que nous proposent les scénaristes est ridicule et ne sert à rien d'autre que nous ennuyer à chaque instant. Défendre la liberté de la presse à travers une histoire vraie qui a un retentissement actuel était une excellente idée mais il aurait fallu s'y atteler de manière beaucoup plus subtile et engageante plutôt que de verser dans un pathos inutile. La réalisation de Spielberg ne va clairement pas aider le long-métrage, le maniement de caméra beaucoup trop nerveux ne sert qu'à nous tenir en dehors du récit. Mais lorsque l'image se pose, qu'on a le temps de voir la scène en entier, on se rend compte de la beauté de celle-ci. Il est dommage pour Spielberg d'avoir sacrifié son film en voulant insuffler une nervosité qui n'était pas utile. La musique de John Williams ne constitue pas du tout un apport favorable, elle n'apporte rien d'intéressant au récit et ne sait pas nous emmener toujours plus loin dans la vie de ce journal dans les années 70. Pentagon Papers avait de grandes ambitions mais les moyens mis en oeuvre pour les réaliser ne sont clairement pas là. Spielberg se penche sur une histoire vraie passionnante qu'il ne rend pas du tout convaincante.

henning

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 101 critiques

4,0Très bien
Publiée le 30/01/2018

Une gageure que montrer cette partie de l'histoire de la guerre du Vietnam. Pas de souffle épique mais de très bons moments passés avec ces journalistes pourfendeurs des politiques. Bob Odenkirk est génial et Tom Hanks joue parfaitement le rôle d'un rédacteur en chef qui n'a peur de rien. Et que dire de Meryl Streep ? Remarquable. D'une ingénue, habituée des dîners mondains avec les puissants, elle va devoir prendre une décision qui la changera à jamais. Elle joue parfaitement ces moments clefs qui font l'intérêt du film. DommageSpoiler: tout de même qu'on est pas plus d'informations sur le lanceur d'alerte. Du très bon Spielberg, qui confirme qu'il n'est pas encore fini. On pourra peut-être y voir une analogie Trump /Nixon. 17/20

Loïck G.

Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 806 critiques

3,5Bien
Publiée le 25/01/2018

A trop formater sa mise en scène, à la rendre limpide et à la portée de tous, Spielberg joue de son expérience talentueuse pour livrer une copie impeccable mais sans grande passion sur les enjeux d’une publication dans un grand journal américain. Les gouvernants dont Nixon savaient que la guerre du Vietnam était vouée à l’échec. Un rapport très détaillé (des milliers de pages) le révèle, mais il est tenu top secret. Le publier parait une évidence pour le rédacteur en chef du New York Times. Le poids économique d’une telle décision risque pourtant de freiner les ardeurs de liberté et d’indépendance affichées par le journal. L’ensemble est impeccablement réalisé pour un cinéma qui à l’investigation préfère poser les règles d’un cinéma conventionnel autour du portrait élégiaque d’une femme seule au cœur d’un monde masculin. Meryl Streep s’y emploie merveilleusement bien face à Tom Hanks tout aussi dévoué à la cause. Pour en savoir plus : lheuredelasortie.com

dominique P.

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 1 475 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/01/2018

Steven Spielberg a encore fait un film remarquable sur une histoire véridique. Les deux acteurs principaux sont parfaits. Voilà de l'excellent cinéma.

mat niro

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 439 critiques

3,5Bien
Publiée le 03/02/2018

Cette oeuvre de Spielberg est un hommage à la liberté de la presse à travers le Washington Post et sa présidente incarnée avec brio par l'excellente Meryl Streep (seule figure féminine de ce film). Son journal doit publier ou non un rapport accablant sur la guerre du Vietnam pour le président Nixon et son entourage. L'ensemble est de bonne facture, quoique parfois un peu trop académique et Tom Hanks fait le job avec des moments tendus à l'extrême! L'ambiance des années 70 y est également retranscrite à merveille. Pas du très grand Spielberg mais le savoir-faire du réalisateur est toujours présent.

suzinou

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 5 critiques

2,5Moyen
Publiée le 25/01/2018

Qu'est-ce que c'est que ces critiques enthousiastes de la part de la presse ? Serait-ce parce que ce film traite de la presse ? Comme si cette profession hyper puissante se renvoyait la balle à l'infini. Le film tient ses promesses de gros gentil bon film téléphoné américain dans le sens benet du terme. Tout est prévisible à l'exception heureuse du jeu de Tom hanks, remarquable, quasi méconnaissable, parfait en fait, comme d'hab et plus encore. Le sénario est inexistant, mais vraiment, les caractères des personnages aussi, tout est convenu et digne d'un téléfilm d'M6 ou W9. Que reste-t-il ? Les décors, l'image, la bonne surprise de retrouver mon Josh Limann de West Wing, vieilli et grimé mais toujours avec ce regard brillant d'intelligence et ce dos un peu de travers, seul personnage secondaire à sortir de l'ombre. Meryl Streep est au minimum de ses possibilités et au maximum de celles que lui donne le rôle. Au total un film à peine pour la télé le dimanche soir qu'on quitte sans regret pour aller se coucher, sans avoir non plus de colère contre le temps perdu. On écrase quand même une larme en pensant au film Les hommes du président, que d'ailleurs le film a la lourdeur d'évoquer à la fin, comme si on été trop endormis pour ne pas y avoir pensé dès le début et tout le long du film. Cela dit 15 euros la place à Paris ça ne les vaut pas.

Cinéphilion

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 182 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/02/2018

Un casting éclatant, un fait historique engagé et un réalisateur plus que reconnu, sur le papier glacé, « Pentagon Papers » fait la Une parmi les favoris aux Oscars. Un biopic journalistique politiquement enrichissant à prendre cependant avec quelques pincettes. Sur un fait historique réel, ce nouveau film de Steven Spielberg relate un des plus gros scandales publicistes du pays au début des années 1970. Assez frontal, l’oeuvre s’accorde assidûment à une crise d’actualité, notamment dû à ce dogme verrouillé souvent qualifié de « système ». Dans un contexte concurrentiel hargneux, le New York Times devance chaque jour le Washington Post à coup de scoops et d’exclusivités. La motivation de départ de ce quotidien dans le mal résulte d’abord d’une nécessité commerciale. En avant les enquêtes, à toute heure, de jour comme de nuit, la recherche de la rentabilité absolue menée par Tom Hanks atteint rapidement ses limites en termes de perversité et d’humanité. La propriétaire du journal, magistralement interprétée par Meryl Streep, poursuit la dénonciation de cette organisation cadenassée liant politiciens, éditorialistes et autres représentants. Complicités et trahisons, au stade de Kay Graham, les rapports humains dépassent toute la veine mercantile au profit d’une confusion d’intérêts réciproques. A peine commencé, le métrage s’introduit dans une composition de scènes d’affrontement sur la guerre du Vietnam. Quelques échanges diplomatiques suivent et l’histoire du Washington Post se lance. Cette rétrospective en coup de vent laisse des bribes sur l’affaire, le dossier faisant des milliers de pages dans le désordre, la thèse s’opacifiant. Contrairement à « Spotlight » ou « La Couleur des Sentiments », l’acheminement de la publication finit par se concentrer sur le dur travail des journalistes plutôt que sur l’analyse de fond, en dépit de l’association des deux. Cette non-connaissance du spectateur offre du crédit à des chroniqueurs qui scandent à tout va « Publier » et « Liberté de la presse », propos qui traduisent leur intention de départ : Faire du profit. Dans la mise en forme, les plans séquences frôlent l’art cinématographique grâce à une harmonisation du son, de l’image et de l’acting. C’est ainsi qu’une impression non-conventionnelle de suspicions constantes chapeaute l’ensemble et nous permet de pénétrer le jeu journalistique. Garder de telles informations pour soit, la question légitime se pose. Illégal de publier de tels renseignements, mais immoral de le garder pour soit, le combat entre le secret d’Etat et la liberté de la presse tiraille la propriétaire, qui risque tout, quitte à perdre son journal. Les embûches, l’aspect concurrentiel et les dangers judiciaires imposent une instabilité douteuse jusqu’à la dernière seconde de la décision finale. Là où l’intérêt historique prend une place considérable, c’est dans la reconstitution bluffante des faits. « Pentagon Papers » rappelle ces films travaillés des années 80 et 90, Meryl Streep est pratiquement méconnaissable dans un jeu de rôle physiquement schizophrène, sans compter les archives téléphoniques véritables du président Nixon répartient selon les événements. Bilan : Commerce, journalisme, politique, secrets d’état… « Pentagon Papers » est un film brillant mais dont la confusion mérite une attention particulière dans ses distinctions. Vos films d'hier, d'aujourd'hui et de demain sur Cinephilion.net !

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 1 085 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/02/2018

Afin de situer "Pentagon Papers", on peut dire qu'il renoue avec l'ébouriffante maîtrise du "Pont des espions" et avec la puissance réflexive de "Lincoln", deux rapprochements qui témoignent de la maturité à la fois formelle et politique de Steven Spielberg. Le film réalise une immersion dans le monde du journalisme pour non seulement y dénoncer les mensonges des gouvernements américains sur la gestion de la guerre du Vietnam mais aussi pour creuser en filigrane une critique de l'administration Trump – comparée à celle de Nixon – dans son contrôle total qu'elle exerce sur la presse. "Pentagon Papers" n'est donc pas un film passéiste mais il utilise le passé pour mieux parler du présent, c'est un film qui loue la solidarité et le courage dans le domaine journalistique pour regretter la disparition progressive de ces valeurs. Alors qu'il aurait pu céder à la nostalgie, "Pentagon Papers" est au contraire virevoltant, à l'instar d'une caméra qui scrute les visages et qui ne cesse de suivre les corps en mouvement, s'articulant plus autour d'un collectif que d'un acteur en particulier pour dynamiser un récit qui monte clairement en puissance lors de la deuxième heure. Ben Bradlee (Tom Hanks) et Kay Graham (Meryl Streep) sont bien sûr les personnages principaux mais ils ne monopolisent pas l'action, ils ne sont pas les seuls décisionnaires de la publication du rapport secret. Si Tom Hanks cabotine quelquefois et livre une interprétation sympathique sans être originale, Meryl Streel apporte elle une émotion à son personnage dans sa capacité à jouer l'hésitation, voire la timidité, et en même temps la force presque inconsciente à travers cette décision finale, alors qu'elle est pressée par tout un univers masculin. "Lincoln" était un film sur une figure ambiguë certaine de ses effets, n'hésitant pas à employer la ruse pour parvenir à ses fins; "Pentagon Papers" est la démonstration d'une femme qui lutte à un poste qu'elle n'a jamais voulu et qui doit prendre une lourde décision : réaliser un grand geste démocratique quitte à risquer la prison. Et même si l'issue est connue, l'émotion finit par nous gagner lors d'un final galvanisant, qui confronte malicieusement un contre-pouvoir idéal à un pouvoir machiavélique.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top