Mon AlloCiné
Rester vivant - méthode
note moyenne
3,1
41 notes dont 10 critiques
40% (4 critiques)
10% (1 critique)
20% (2 critiques)
10% (1 critique)
0% (0 critique)
20% (2 critiques)
Votre avis sur Rester vivant - méthode ?

10 critiques spectateurs

Maxime G.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

0,5Nul
Publiée le 09/05/2018

J'ai pas vu le film mais je remarque que les deux seuls critiques qui ont mis 5 étoiles mettent 5 étoiles très souvent aux films de "damned distribution". C'est une pratique apparament fréquente de certains distributeurs de créer des comptes et de mettre 5 étoiles à leurs films... C'est assez navrant parce que ça tente le spectateur faussement, et ça fausse les critiques.... Vous pouvez allez voir, les deux ciritiques qui ont mis 5 étoiles ont l'air d'être abonné à damned production et mettent 5 étoiles à chaque fois. Y'en a un qui a mis 5 étoiles à seulement trois films sur son compte, tous de damned production.... Alors je met zéro pour rétablir un semblant de justice ! :)

Yohann C

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 17 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/05/2018

Quelle bonne surprise ! on ne sait pas à quoi nous attendre et on est pas déçus. mais alors pas du tout. c'est à la fois profond et très fun. iggy et Houellebecq sont surprenants. et les autres personnages nous fascine tout autant. bref, un film qui change et fait du bien.

Jean Pol Ged

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 5 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/05/2018

j'ai beaucoup aimé et je me demande si certaines critiques négatives ne viennent pas de ce face a face cru et scenarisé avec certains troubles psychiques . Troubles qui atteignent les artistes mais pas que .. Troubles très courants mais qui restent dans le non dit du système .. pas de Telethon pour ces troubles qui touchent quand même a la louche un septième de la population .. Bref un film intéressant et désespérant sur l'art et la folie

Scénario Catastrophe

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 80 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 10/05/2018

Il y a quelques mois, quand j'ai découvert l'existence de ce documentaire avec deux personnalités que j'apprécie, j'avais hâte de le voir; mais finalement, ce qu'on retient de ce film, ce ne sont pas tant les "arguments de vente", Michel Houellebecq et Iggy Pop, mais plutôt les autres rencontres, de belles rencontres avec deux poètes et un peintre. Toutefois, ce film documentaire reste décousu. On oscille entre réalité et fiction, mais de façon étrange : on voit Iggy, dans son propre rôle qui lit le livre dans un fauteuil, devant sa maison, dans le jardin, puis une femme, avec son nom écrit en dessous, puis Houellebecq qui prend le rôle de Vincent, puis un homme dans une église, puis la famille de la femme, et il y a aussi des parties narratives, avec Henri, le bébé qui pleure. Même au niveau formel, ce film court en fait trop, avec des effets de caméra qui recule, le dédoublement des personnages, les moments contemplatifs sur les personnages, les écrans noirs , la trop grande variété des lieux, les musiques, les langues, les cartons de textes (la plupart des textes auraient pu être exprimés par l'image !). Par conséquent, les portraits des cinq personnages ne semblent pas tous de même nature et c'est bizarre, on dirait un grand fourre-tout, mais à l'apparence structurée, grâce à des chapitres. J'ai trouvé que la partie sur Anne-Claire était la mieux réussie, elle est certainement la plus conséquente, mais aussi, à mon avis, la mieux construite. Malgré ce grand bazar j'ai aimé cogiter sur les paroles, il est toujours intéressant de voir un film sur un essai, car on sait que ce sera bien écrit et/ou qu'il y aura des idées intéressantes. Et puis, entendre, au cinéma, la musique de Iggy Pop "I want to go to the beach" (extraite de son sublime album, "Préliminaire"), ça m'a complètement ému...

Cinéphiles 44

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 2 080 critiques

0,5Nul
Publiée le 30/01/2018

Annoncé comme un feel good movie sur la souffrance, Rester vivant : méthode est un documentaire mal construit qui provoquera un ennui total chez le spectateur. Même Iggy Pop est navrant. Initialement, Rester Vivant est un essai de Michel Houellebecq paru en 1991 qui traite de la souffrance et de la poésie au travers d’une série de texte courts. On aura beaucoup de mal à vous expliquer les intentions du film, car après une heure et dix minutes de visionnage, on y a juste vu du pessimisme. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com

Brice P.

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/05/2018

Le plus léger des films sur la souffrance mentale, raconté savoureusement par Iggy Pop. Sa rencontre avec Vincent joué par Michel Houellebecq est surréealiste.

Mirentxuuu

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/05/2018

Au top Iggy et Michel, et très bien entourés ! On est à la fois en plein univers houellebecquien mais pas que... La présence d'Iggy Pop est unique, et les autres artistes sont hyper touchants, drôles et chouettes. On ne voit pas le temps passer, et on garde vraiment de bonnes idées en tête en sortant de la projo. J'y retournerai peut-être même...

Yves G.

Suivre son activité 220 abonnés Lire ses 1 330 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 18/05/2018

"Rester vivant" est un écrit de jeunesse de Michel Houellebecq, un manuel de survie pour poètes maudits, écrit en 1991. Trois co-réalisateurs néerlandais ont demandé à Iggy Pop d'en lire de larges extraits. Ils filment parallèlement trois artistes tombés dans la folie ou sur le point d'en réchapper. Drôle de méli-mélo que ce film-documentaire de soixante-dix minutes réalisé aux Pays-Bas, tourné en France dont le héros est un artiste rock américain et dont le sujet est le manuel de savoir-vivre d'un Prix Goncourt réfugié en Irlande. Les précédentes tentatives de Michel Houellebecq de passer derrière la caméra avaient été peu concluantes. "La Possibilité d'une île" avec Benoît Magimel constitue sans doute l'un des plus navrants naufrages jamais filmés. Pas sûr que l'aura cinématographique de Michel Houellebecq soit réhabilitée par cette adaptation brouillonne de ce court recueil (45 pages seulement) qui rassemble des textes poétiques et philosophiques. Sa morale, simpliste, est pourtant claire. Elle se résume en deux points, comme les aiment les étudiants de Sciences Po et leurs professeurs : 1. Si la vie est souffrance...2. elle mérite néanmoins d'être vécue. Pour l'illustrer, les réalisateurs filment Iggy Pop en train de lire Houllebecq. C'est peu et c'est déjà beaucoup tant le physique du rockeur américain, son visage ridé, son corps émacié, sont éminemment photogéniques. Les réalisateurs auraient pu, auraient dû s'en contenter. Mais ils lestent leur documentaire de trois portraits : une femme et deux hommes en proie à la folie, sauvés par leur art. Ces trois personnages sont étonnants ; mais leurs histoires se présentent comme une adjonction un peu artificielle à un film dont elles rompent l'unité.

Nicolas B.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/05/2018

Fan de Houellebecq écrivain, j'ai pourtant hésité à aller voir ce film. En 2014, 'Near Death Experience' ne m'avait pas laissé un souvenir extraordinaire. Mais 'Rester vivant - Méthode' a dépassé mes attentes. Non seulement j'ai retrouvé la poésie et la force de l'essai de Houellebecq, mais en plus, celui-ci est magnifié par les poèmes de Anne-claire et Jérome, les tableaux de Robert Combas, et les chansons de Iggy. Les oeuvres entrent en résonance les unes avec les autres. Ne vous fiez pas à la bande-annonce qui, il me semble, ne rend pas honneur au film. Certes, la réalité exposée est sombre, mais c'est un film lumineux, et combatif. La scène finale, Spoiler: où les cinq artistes remontent ensemble un boulevard parisien baigné de lumière, est incroyable. On ressent une véritable solidarité entre les artistes, qui avec beaucoup d'humilité et de génie, nous prouvent que la révolte artistique est toujours possible.

RayManzarek

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 153 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 14/05/2018

L'affiche du film, où l'on voit Iggy pop et Michel Houellebecq assis côte à côte, n'est pas très représentative de ce que contient ce film étrange au propos pourtant très simple. "Rester vivant : Méthode", c'est l'éloge de la folie au service de l'art, les portraits successifs et chaotiques de personnages en proie à des démons intérieurs qu'ils s'empressent de coucher sur papier ou de dessiner. D'une manière plus générale, cet OVNI cinématographique est une ode à l'individu et à sa faculté à sortir des carcans traditionnels d'une société figée dans ses propres représentations. Une thématique assez large donc, d'autant plus que le film ne dure qu'une bonne heure. Pourtant, il faut bien reconnaître que ce "feel-good movie sur la souffrance" se regarde avec un réel plaisir. Le sujet est certes passionnant, bien que trop survolé, mais les cinéastes derrière le projet ne se sont pas contentés de filmer leurs acteurs de manière consensuelle. La caméra, toujours en mouvement, parvient à capter avec brio la dualité portée par chaque protagoniste, entre génie artistique refoulé et fantômes d'un passé honni. D'ailleurs, Iggy Pop et Houellebecq ne sont pas, à proprement parler, les héros de cette histoire. Si le premier se fait le guide spirituel des préceptes portés, à la base, par le second (qui se glisse ici dans la peau d'un personnage inventé), le film trouve une véritable sincérité dans le portrait qu'il fait de trois paumés ayant connu des heures douloureuses. et qui, à travers ce film, vont avoir la possibilité de s'exprimer, de se lâcher, d'être eux-même tout simplement. En cela, le message du film se veut vraiment fort, surtout dans une société qui a tendance à uniformiser les goûts, les apparences et les esprits. Malgré tout, si le message véhiculé par le film est intéressant, ce dernier souffre tout de même d'errements scénaristiques assez prononcés. Le film prend une forme chaotique qui fait écho à la folie qui habite ses protagonistes mais qui du coup, ne permet jamais vraiment aux parcours racontés ici, de prendre leur envol face caméra. On peut aussi émettre quelques réserves sur le personnage de Michel Houellebecq, assez caricatural, surtout par rapport aux autres artistes exprimant assez librement leur douleur intérieure. "Rester Vivant" est donc une petite étrangeté à regarder sans modération, un film à la construction particulière qui apporte malgré tout un certain vent de fraîcheur porté par un Iggy Pop toujours aussi fringuant.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top