Mon AlloCiné
L'École de la vie
Note moyenne
3,7
11 titres de presse
  • Les Fiches du Cinéma
  • aVoir-aLire.com
  • La Croix
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Humanité
  • Positif
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Le Journal du Dimanche
  • Télérama
  • Le Monde

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

11 critiques presse

Les Fiches du Cinéma

par Delphine Cazus

Ce magnifique documentaire parvient à s’immerger dans la vie d’adultes atteints de trisomie 21, captant la complexité et la sensibilité de ces personnes extraordinaires.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

aVoir-aLire.com

par Jérémy Gallet

Les humanistes ont, paraît-il, un mot pour désigner cette posture : la bienveillance. Maite Alberdi les démasque implacablement.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Le film parvient à modifier en profondeur le regard sur la trisomie en remplaçant l’impression initiale de leur ressemblance par la conscience vive de la singularité de chacun. Sa conclusion déchirante lui donne des accents de tragédie grecque dont ses héros se seraient bien passés.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Nouvel Observateur

par Guillaume Loison

Un documentaire sur la vie dans un centre spécialisé pour trisomiques adultes : on a l'impression de l'avoir déjà vu. Pourtant, la cinéaste chilienne livre un film poignant, cruel, plein de colère et de finesse.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Humanité

par Dominique Widemann

Seuls importent les échanges avec les personnes trisomiques, leurs effets qui jamais ne disparaissent sous l’effet de groupe. Avec eux on rit, on pleure, on doute au gré d’une dramaturgie issue des situations elles-mêmes, de la théâtralité de l’existence. Que faire ?

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Positif

par Bernard Génin

Rien n’a été écrit à l’avance, tout ce que l’on voit est le fruit de plus d’un an de tournage patient et respectueux dans les scènes les plus intimes qui, reconnaissons-le, surprendront un public non concerné par le sujet.

Première

par Thierry Cheze

Maite Alberdi décrit leurs rêves et la manière dont ils se fracassent plus ou moins violemment contre cette fameuse réalité façon plafond de verre avec une empathie jamais misérabiliste. Et rend grâce avec superbe à ceux qu’elle filme.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Le regard d'une cinéaste empathique mais jamais misérabiliste qui rend grâce à ceux qu'elle filme.

Le Journal du Dimanche

par Stéphane Joby

[Un] documentaire chilien mais à portée universelle, drôle et touchant par moments.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Télérama

par Nicolas Didier

La réalisatrice dépeint finement une triste réalité.

Le Monde

par Jean-François Rauger

En choisissant de ne montrer que les personnages trisomiques, Maité Alberdi semble se livrer à une sorte d’expérimentation, très contrôlée, tentant de ramener aux catégories convenues d’une histoire d’amour empêchée de singulières et enfantines silhouettes humaines.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top