Notez des films
Mon AlloCiné
    Silent Voice
    note moyenne
    4,4
    1508 notes dont 112 critiques
    répartition des 112 critiques par note
    41 critiques
    33 critiques
    17 critiques
    13 critiques
    6 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Silent Voice ?

    112 critiques spectateurs

    Camille Sinteresseaussiaucinema?zzon
    Camille Sinteresseaussiaucinema?zzon

    Suivre son activité 9 abonnés

    3,0
    Publiée le 29 août 2018
    Mmmh un film un peu trop surcoté à mon gout. Le début est très bien, le thème de l'harcèlement scolaire et puis celui de la culpabilité sont bien exploité, mais je trouve que plus le film avance plus il devient répétitif et malheureusement ennuyeux. Je n'ai pas eus l'occasion de lire les livres, ils sont peut être mieux... Cependant je trouve l'animation vraiment belle! :)
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 210 abonnés Lire ses 1 241 critiques

    4,0
    Publiée le 26 mai 2017
    J’avais beaucoup d’attentes sur ce film et la profondeur suggérée par la bande-annonce et le thème du film est bien là. Production Kyoto Animation oblige, il est important de rappeler que le film ne tombe pas dans les facilités des séries animées du studio, ayant une prépondérance pour les personnages moe et les histoire d’amour et d’amitié franchement niaise. Le début du film coupe court à toute tergiversation, en abordant le thème du suicide avec le personnage principal Shoya Ishida qui renonce à se jeter du haut du pont, en voyant des jeunes s’amuser au bord du fleuve. Le thème fort et très sérieux du film est l’acceptation du handicap. Ici, une fille sourde qui essaye de s’intégrer. Sanas jamais romancer les problèmes scolaires, ou vouloir donner une touche rose bonbon à l’enfance des protagonistes. La réalisatrice aborde sans complexe le thème du harcèlement scolaire, du rejet social, qui poussera la fille sourde Shoko Nishimiya à quitter l’école après nombre d’humiliations et de tentatives désespérées de communiquer avec ses camarades de classe. Plusieurs années après, au lycée, Shoya vît dans le remords et la culpabilité des mauvais traitements qu’il a infligé à Shoko. Isolé dans la classe, il n’a aucun ami. Mais après sa tentative de suicide, il décide de retrouver Shoko pour se faire pardonner. Et au gré des évènements, il retrouvera d’anciens élèves, tentera de refermer la cicatrice du passé et d’aller de l’avant. Le film ne fait aucun cadeau au héros, rien n’est facile, et tout ses progrès sont très régulièrement réduit à néant. Car l’œuvre nous apprends qu’on doit s’aimer et se pardonner soi-même afin de pouvoir aimer les autres en retour. C’est un message fort que le film amène sans jamais tomber dans la morale des films américains, ni donner de leçons au spectateur. La vie n’est qu’une suite de combat journalier, contre ses défauts, à lutter contre la honte, son propre mépris, pour arriver à s’accepter. Comme pour l’excellent Kokoro ga Sakebitagatterun Da. qui m’est venu à l’esprit lors du visionnage, le film parle de la communication, de la difficulté à exprimer ses sentiments, à être compris par l’autre. Ici par le prisme de la surdité. Si le film n’épargne pas aux spectateurs les difficultés de la vie courante, la tristesse de ces situations, le désespoir de ces adolescents, il livre pourtant une histoire d’amour et d’amitié sans poncif, ni clichés, qui donne un sens au cheminement du héros, et illustre les thèmes forts abordés. Le studio Kyoto Animation nous livre une animation toujours d’aussi belle qualité, tant dans des décors riches, que dans le dessin des personnages aux caractéristiques immédiatement identifiables. Il frappe fort, et prouve qu’il est capable de mettre au monde des oeuvres avec du fond, en abordant sans retenue des sujets de société, sans tomber dans la mièvrerie ni la morale facile.
    Cineseba
    Cineseba

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 260 critiques

    4,5
    Publiée le 22 août 2018
    " Extraordinaire ! Tiré du manga à succès de Yoshitoki Oim, le film d'animation "Silent voice" m'a laissé sans voix, il m'a beaucoup touché par la douceur des graphismes, par la profondeur des émotions ressenties par chaque personnage et par la grande diversité des thèmes traités avec beaucoup de délicatesse. Ce film aborde le thème du harcèlement scolaire subi par la nouvelle élève sourde, Nishimiya qui, à son arrivée dans une école primaire, se retrouve humiliée par un collégien turbulent, Isida sous le regard amusé des camarades de classe, malgré ses tentatives de communiquer avec eux et ses acharnements pour se faire la place dans la classe ! Harcelée parce qu'elle est ... sourde, parce qu'elle parle mal. Certes, le film "Silent Voice" n'est pas un film sur la surdité, ni la vie quotidienne d'une personne sourde. Ce que j'ai apprécié dans le film, c'est que quelques situations qui montrent la problématique de la surdité, soient bien mises en place, elles sont justes, loin de tomber dans le piège des idées reçues et du ridicule. Par exemple, il est vrai que la surdité, un handicap suscite en certaines personnes, de la pitié ou de l'intérêt. A la première vue, on est touché par la surdité qui isolerait la personne concernée, du monde qui l'entoure. On a envie de faire connaissance avec elle et de l'aider. Au fur et à mesure, ben, on s'aperçoit que la surdité, le handicap est un boulet tout de même car on oublie de parler en face, d'articuler, de parler doucement pour faire comprendre les personnes sourdes. C'est lassant de devoir s'arrêter pour aider. Le film "Silent voice" montre implicitement que la surdité est un handicap invisible, méconnu et ... déconsidéré. La personne sourde donne l'image de celle qui n'a pas beaucoup d'idées, ni de capacités, qui ne sait pas grand chose ... il est parfois difficile de se faire comprendre lorsqu'on ne peut pas s'exprimer correctement et pire lorsque l'entourage ne s'adapte pas à la surdité ! Il est aussi surprenant que le film "Silent voice" ait pu montrer la confusion des entendants face aux appareils auditifs qui apparaissent comme des outils qui permettent aux sourds d'entendre ABSOLUMENT COMME eux ! Est-ce une comédie ? Le handicap est souvent pris à la légère car a la fin, on pourrait se dire qu'on aide trop les personnes handicapées ... Justement, ce n'est pas le handicap qui fait souffrir mais c'est la façon dont on est perçu ! Les harcèlements moraux et physiques, de plus en plus violents, amènent la jeune fille sourde, Nishimiya à changer du collège. Tenu pour responsable par son comportement, Isida est mis à l'écart par ses camarades. Le voici, le harceleur devenu le harcelé. Il découvre et prend alors conscience du ressenti d'une personne qui est régulièrement moquée, humiliée, poussée et frappée ! Quel retournement pour lui ! Une magnifique réflexion pédagogique sur l'empathie ! Quelques années plus tard, dépressif car toujours confronté à l'ignorance totale des camarades, symbole des croix en face de leurs têtes, Isida n'a qu'une idée : se faire pardonner, il apprend la langue des signes. Ouf, on ne dit pas " langAAAAGGGEEE", vraiment ouf ! Isida part à la recherche d'une jeune fille sourde. Plus l'histoire avance, plus elle s'approfondit avec des réflexions pertinentes. Le film "Silent Voice" est aussi un lot de belles leçons d'humanité, de tolérance, de courage et de pardon. Très intelligent et pédagogique, il montre de belles interactions des émotions ressenties, sans porter de jugements sur des personnages qui évoluent au fil du film. Très subtil, ce film ! La réflexion sur le lien entre l'amitié et le pardon est intense ! Le pardon est un acte courageux, une parole cathartique et thérapeutique pour tous pour pouvoir se dépasser et dépasser une étape. Enfin, pour moi, le film "Silent voice" doit être servi de support pédagogique dans des collèges et lycées, surtout si ceux-ci intègrent les jeunes élèves sourds ! Tous les points autour du harcèlement scolaire sont abordés dans le film, même ceux plus cruciaux, la loi du silence et le suicide sont passés dedans ! Il est vrai que le film "Silent Voice" est un peu long tout de même, non pas parce qu'il y a des temps morts ou bavards mais parce qu'on se demande comment ce film se termine et aussi parce qu'on a peur de voir la fin précipitée et bâclée, ce qui n'est pas le cas car l'émotion y est forte ! Voila, j'ai adoré le film "Silent Voice" !
    archerus
    archerus

    Suivre son activité 11 abonnés

    5,0
    Publiée le 25 mars 2018
    Un film magnifique, très émouvant Ce genre de film d'animation devrait passer dans les écoles afin de montrer ce que peut causer le harcèlement sur une personne.
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 091 critiques

    1,5
    Publiée le 9 septembre 2018
    "Silent Voice" est rempli de bonnes intentions. Ce film d'animation traite d'un sujet fort et assez peu abordé au cinéma : le harcelement à l'école et ses conséquences. La mise en scène est soignée, la musique épurée et touchante. Toutefois, "Silent Voice" trébuche sur deux points. D'une part le réalisateur surligne ses intentions jusqu'au pathos là où la subtilité aurait été bien plus efficace. D'autre part, le film est trop long : les enjeux n'évoluent plus dans le dernier tiers du film et l'histoire s'enlise alors sérieusement.
    atomewarrior
    atomewarrior

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 519 critiques

    2,5
    Publiée le 31 août 2018
    Un film qui a le mérite de parler d'un sujet grave qui passe régulièrement sous silence et également des relations très complexes entre élèves et les êtres humains en général. Mais malheureusement le film, assez passif, n'arrive jamais à marquer de son empreinte sur le spectateur, dommage.
    Glouyie
    Glouyie

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 18 critiques

    3,5
    Publiée le 17 août 2018
    Un peu déçue, un peu lent et répétitif à mon goût, même si la montée en émotions est bien gérée et créée et que j'ai craqué vers la fin. Moins touchant que "Your Name" mais "Koe no Katachi" reste un très bon film.
    carolinas
    carolinas

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 19 critiques

    3,0
    Publiée le 2 septembre 2018
    Un joli dessin animé avec cependant selon moi les éternel dessins stéréotypés qui nous plongent directement dans "le" manga"... un peu long et parsemé de sentiments de honte et de culpabilité à tout va, chacun y allant de ses pardons ,....contente d'en être sortie mais pas pour autant un mauvais film...
    LaNcelot44
    LaNcelot44

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,5
    Publiée le 25 août 2018
    Quel dommage, on sent bien la volonté d'adapter le plus fidèlement l'oeuvre originale... mais ça ne prend pas. Le film est très long, un peu plus de 2h, mais extrêmement mal équilibré : on est plongé dans l'action rapidement, aux dépens de la mise en place initiale. Et ça fait toute la différence. Petite mise en garde d'ailleurs si vous voulez emmener des enfants, les propos sont par moment durs et la violence abordée sans détour. Comme l'explique le synopsis, il est question ici de harcèlement. D'une petite fille d'abord, puis dans un deuxième temps d'un petit garçon. Pourtant la réalisation ne montre que très peu cet aspect, par des flashs rapides n'insistant absolument pas sur le caractère répétitif et l'évolution des personnages soumis aux brimades. Et comme toute la suite en découle, le film tourne rapidement au fade, on ne comprend pas sans l'éclairage des mangas pourquoi les personnages sont autant tiraillés par des sentiments contradictoires, le fossé "victime/bourreau" semble forcé, artificiel, les efforts pour le combler mièvres et puérils. Je ne peux que recommander les mangas, mêlant poésie et maturité sans discontinuité comme le film en connaît. Sur les 2 heures, la première demi-heure tient la route et la dernière en conclusion également, tout le reste est si ce n'est inutile du moins très mal amené. Séance en VOST rien à redire, je ne sais pas pour la VF qui m'avait fait peur dans les bandes annonces...
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 214 critiques

    5,0
    Publiée le 23 août 2018
    Il parait incroyable que Silent Voice a pu repartir du Festival d’Annecy sans remporter de prix. Le film de Naoko Yamada est une véritable bijou d’émotion souvent très triste voir parfois même très dur dans les scènes d’harcèlement mais qui est à la fois un vrai régal à suivre par sa beauté et par ses personnages attachants. C’est aussi pour sa réflexion très intéressante sur ce qui fait l’amitié et sur les difficultés de communication que Silent Voice est tout simplement immanquable. Il serait grand temps que le talent de Kyoto Animation soit reconnu par le grand public tant ils arrivent à nous émerveiller à chaque fois. C’est avec la plus grande impatience que l’on attend leur prochain projet. [lire la critique complète sur Freakingeek.com]
    Blandine d
    Blandine d

    Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 7 septembre 2018
    Je ne comprends pas cet engouement pour ce film... en général j'adore les animes japonais mais là je me suis franchement ennuyé.... il n'y a aucune émotion car on arrive pas a s'attacher au personnage. C'est même un peu mièvre et trop enfantin tout en étant incompréhensible pour un jeune public.. je vais retourner voir les chef d'œuvre de Myazaki!
    Tom37
    Tom37

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,0
    Publiée le 10 septembre 2018
    Bien déçu par ce film. J'ai pourtant été séduit et accroché par le début du film, qui introduit des thèmes difficiles avec délicatesse et des personnages complexes. Mais arrivé à peu près à la moitié je commençais à me dire que le film avait atteint son but et n'avais plus rien à dire. A partir de là, le propos se dilue dans des scènes trop longues et trop répétitives, les relations entre les personnages n'évoluant plus ou très peu. Si je ne suis pas sorti comme 2 spectateurs devant moi j'ai bien trouvé le temps long, ce qui m'arrive (heureusement) assez peu souvent !
    Thibault A
    Thibault A

    Suivre son activité 1 abonné

    0,5
    Publiée le 4 septembre 2018
    Je n'ai pas lu le manga, j'aborde donc ce film en tant que tel, sans le comparer à l'oeuvre originale. Finir la séance était une épreuve : c'est long, trop long, 1h30 auraient été suffisantes. Le rythme est assez lent, ce qui n'est pas un problème en soi, mais le devient sur un temps si long. D'abord, il m'a été difficile de comprendre la temporalité du film, c'est tout de même dommage. Vient ensuite le sentiment que des passages importants sont réglés hors champ (l'apprentissage de la langue des signes notamment) tandis que d'autres occupent beaucoup trop de place (les innombrables engueulades avec la fille aux longs cheveux noirs). Le style qu'emploie le film avec les croix sur les visages du point de vue du garçon est très étrange et ne marche pas très bien. Surtout, on a le sentiment qu'elles apparaissent et disparaissent pour trois fois rien. Ce qui nous amène au plus gros problème : les réactions des personnages n'ont ni queue ni tête. Je n'attends pas une logique parfaite, mais j'en attends un minimum. Résultat ? Après 1h00 de film environ, les rebondissements sont d'une artificialité insupportable. Mention spéciale pour l'engueulade avec la blonde et ce qui en découle : tout cela est gratuit. Et c'est bien ça qui rend ce film si mauvais, la conjonction de ces gros défauts : trop longue, trop artificielle, mal équilibrée, l'intrigue est pénible au possible. Et à la fin, ne sont résolues que des intrigues secondaires, tandis que l'intrigue principale n'est en rien résolue ("Tu me plais = la lune" : ça revient une fois, puis plus rien). Bref, une énorme déception. Ma seule satisfaction est que ce film est arrivé derrière "Your Name" au box-office japonais, ce dernier étant bien supérieur.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 303 abonnés Lire ses 1 140 critiques

    4,5
    Publiée le 22 août 2018
    film admirable s'il en est, sur la notion de culpabilité, laquelle peut conduire certains au suicide, sentiment très sensible dans l'âme nippone. c'est un film pour tous les âges au dessus de 12, voire 14 ans…..Les relations entre les jeunes ados sont complexes et demandent parfois une certaine maturité…..il s'agit de harcèlement rétroactif entre un jeune garçon arrogant et une jeune sourde…..le film nous entraine aussi à de l'introspection, à une recherche plus profonde de notre âme...Et il y réussit parfaitement…..entre amitié et amour, je jeu est complexe, et en effet avec un certain recul, tout peut faire penser à un jeu malsain entre ces enfants de l'école….Le film est habilement dessiné, avec un certain nombre de personnages ( la petite sœur, la grand mère, l'ami de collège, etc. ????) intéressants (6 ou 7) et un scénario très simple. la fin du film laisse place à beaucoup d'émotion et d'introspection…..Le film à mon avis dure plus de 1h 40, plutôt 2 heure si j'en crois ma montre, et même s'il manque d'une certain poésie, offre à voir la complexité des relations humaines à tout âge…..J'ai aimé
    jenny4485
    jenny4485

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 5 critiques

    2,5
    Publiée le 4 septembre 2018
    film d'animation qui traine vraiment trop en longueur à mon gout l'histoire de départ est intéressante et pleine de bonnes intentions, mais le film s'essouffle rapidement, tourne en rond et au bout des 2h15 j'étais bien contente que ce soit fini! Déçue...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top