Notez des films
Mon AlloCiné
    Monos
    note moyenne
    3,7
    202 notes dont 34 critiques
    répartition des 34 critiques par note
    7 critiques
    11 critiques
    8 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Monos ?

    34 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 716 abonnés Lire ses 3 179 critiques

    3,5
    Publiée le 14 février 2020
    Deuxième long-métrage de fiction du colombiano-équatorien Alejandro Landes, Monos fait inévitablement penser à Sa majesté des mouches avec ses adolescents guérilleros en fuite dans la jungle, accompagnés d'une otage américaine. La narration linéaire et traditionnelle intéresse peu le réalisateur qui préfère nous immerger dans un univers militaire et néanmoins ludique, par certains côtés, et surtout le plus souvent halluciné. Monos possède des moments de grande fulgurance et même de beauté barbare, contrebalancés par des séquences outrées où le but semble être d'abord de nous en mettre plein la vue et les oreilles (l'accompagnement sonore est phénoménal). Le scénario en lui-même obéit à une progression dramatique vue des dizaine de fois dans ce type de films (l'isolement du groupe, les luttes pour le pouvoir, la menace ennemie, l'évasion de l'otage, etc) mais Monos parvient à nous étonner par sa dinguerie, sa violence et des instants plus tendres, sans oublier à l'occasion l'usage d'un humour parfaitement dévastateur. On pressent que le tournage a dû être épique avec ces jeunes interprètes totalement investis dans une aventure hors normes. A part cela, le film souffre du même mal que 90% des longs-métrages actuels, à savoir son incapacité à conclure, avec une fin qui n'est pas ouverte mais béante, laissant en plan la majorité de ses protagonistes. Une preuve supplémentaire que Monos est moins un récit qu'une expérience incantatoire et sensorielle dans la jungle, cette terrible jungle !
    Raphaël L
    Raphaël L

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 46 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    Monos de Alejandro Landes démarre dans ce qu'on pourrait croire un camp de vacances mais très vite ce monde enchanté se transforme en terrain de guerre pour ces jeunes colombiens chargés de garder une prisonnière américaine. Intime, fantastique, audacieux, haletant, violent, cru, explosif, mortel, Monos est l'un de mes plus gros traumatismes cinématographiques de cette décennie. On vit l'installation d'un climat malsain et cette descente aux enfers (ou jungle) avec ses jeunes "monos" qui restent finalement des enfants innocents, dépassés par les evennements, et désireux de profiter de leur vie plutôt que de vivre ce cauchemar. La caméra est toujours très dynamique et nous laisse aucun moment de répit. L'image est très belle, les décors très travaillés et les acteurs convaincants. En définitif un film à voir, surprenant, et pour un public averti.
    Catherine S.
    Catherine S.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 8 septembre 2019
    Une perle. A la fois un film qui présente un aspect social réel en Colombie (les enfants et les jeunes dans les mouvements armés, guerilla ou autres), un bijou esthétique (photographie superbe, certaines scènes sont des chefs d'oeuvres de peinture!), une oeuvre poétique (nature très présente), ou juste un film très bien interprété, vous ne regretterez pas votre soirée.
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 659 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mars 2020
    Après Porfirio, drame social et politique, déjà remarqué en 2011 notamment lors de la Quinzaine des réalisateurs, Alejandro Landes livre son deuxième long métrage de fiction. Bien que fort différent de son aîné, Monos est aussi précédé d’une belle carrière en festival : Berlin, Sundance, San Sebastián, etc. Ce film de genre peu narratif s’inscrit d’emblée comme l’une des grandes propositions cinématographiques de l’année. Critique complète sur incineveritasblog.wordpress.com/2020/03/12/monos/
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 383 abonnés Lire ses 2 133 critiques

    1,0
    Publiée le 11 mars 2020
    Pour son 2ème long métrage de fiction, on peut penser que le brésilien Alejandro Landes avait en tête de montrer l'inhumanité des enfants soldats et la violence qui règne dans certains pays d'Amérique du Sud. Très bien, monsieur, beau sujet a priori. Peut-être aussi de montrer comment un groupe d'individus, unis au départ, arrive petit à petit à de désagréger, à se dénoncer les uns les autres. Vraiment, monsieur, on apprécie cet ajout. Seulement voilà, monsieur, ce qu'on n'apprécie pas, c'est d'être en permanence auprès de grands adolescent.e.s écervelé.e.s qui passent leur temps à ... A quoi, au fait, puisque, du début à la fin, on ne comprend rien à la situation, à ce qu'ils font, à pourquoi ils le font ? Certes, on les voit se bagarrer gentiment, et puis moins gentiment, et tirer des coups de feu sans raison, et s'embrasser, et .... Il y a au milieu une prisonnière américaine qu'ils sont censés garder, une vache qu'ils sont censés bichonner pour qu'elle leur donne du lait, plein de vitamines. On voit tout ça, mais, qu'est-ce qu'on peut s'ennuyer tellement le manque de scénario est flagrant ! En plus c'est tourné par quelqu'un qui ne se prend pas pour un petit réalisateur sauf que le résultat est prétentieux et creux. Il faut savoir que ce numéro d'esbroufe est salué de façon très positive par une grande partie de la critique, avec, dans tous les papiers, la même comparaison avec "sa majesté des mouches". Il faut surtout savoir que "Monos" n'arrive même pas à la cheville de ce film et que, cette comparaison provient directement du dossier de presse. Mesdames et messieurs les critiques, on ne vous remercie pas d'entraîner les spectateurs vers un tel film !
    Barnabé Jarrot
    Barnabé Jarrot

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 51 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2020
    Une expérience de cinéma incroyable ! Le film d'Alejandro Landes oscille entre survival et récit initiatique, entre teenage movie et film d'aventure, et s'inscrit brillamment dans la lignée d'un Apocalypse Now. Une expérience visuelle et sensorielle impressionnante, puissante, marquante. A voir absolument !
    Margot.B
    Margot.B

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 32 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2020
    Monos est un vrai beau film de genre. La mise en scène d'Alejandro Landes est incroyable et la lumière tout simplement féerique ! Landes a réussi a créer un univers original, surprenant et d'une esthétique à couper le souffle !
    flaradenuc
    flaradenuc

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 14 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mars 2020
    Quels acteurs ! Quels paysages ! Remarquable film bercée par une musique et bruitages tous aussi remarquables.
    Clem
    Clem

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2020
    A la frontière entre fiction et réalité, le film relate le quotidien d'enfants soldats. Les acteurs impressionnent par leur jeu physique. La réalisation est très belle. Ce film est une expérience en soi. A voir absolument !
    Xacha07
    Xacha07

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 5 mars 2020
    Sensations et angoisse font de ce film une expérience très particulière. Acteurs et musique sont très bien menés.
    Alice L
    Alice L

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 154 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2020
    Un film passionnant et superbement mis en scène on est hypnotisés par le film et on pourrait en voir des heures
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 405 abonnés Lire ses 1 197 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2020
    En provenance de Colombie, ce deuxième film d'Alejandro Landes est une pépite à découvrir. Le pitch est simple : huit enfants soldats, faisant partie d'un groupe révolutionnaire obscur, gardent une otage américaine sur les hauteurs andines du pays, puis dans la forêt vierge. Le film est un trip sensoriel qui vaut surtout par la manière dont il montre la rudesse de la vie de ces jeunes paumés qui se droguent, tuent, cherchent l'amour et trouvent le désespoir. Comme si Larry Clark tournait en Amazonie. Le voyage n'est jamais vraiment éprouvant (même s'il est dur), tant les images sont belles, les personnages bien dessinés et le rythme haletant. Il y a chez Landes un talent incontestable, que ce soit pour filmer de façon originale les scènes oniriques ou pour être froidement efficace quand l'action le commande. La sensation de réalité immersive qu'il parvient à nous communiquer (la pluie, la boue, les explosions, les baisers) est assez exceptionnelle. Une vraie et belle découverte, présentée en 2019 dans la section Panorama de la Berlinale, servie par de jeunes colombiens non professionnels particulièrement convaincants et une Julianne Nicholson étonnante.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 412 abonnés Lire ses 1 808 critiques

    3,5
    Publiée le 7 mars 2020
    Les Monos forment une escouade d'enfants-soldats aux noms de guerre : Perro, Lobo, Patagrande, Lady, Sueca, Rambo, Boom-Boom, Pitufo… Stationnés au sommet d'une montagne, au-dessus des nuages, dans un froid désolant, ils sont chargés de surveiller une otage américaine. Ils n'ont pour seul lien avec leur hiérarchie les visites ponctuelles dun gradé, un nain autoritaire, qui vient les inspecter et les ravitailler. Livrés à eux-mêmes, les enfants chassent l'ennui comme ils le peuvent. La Colombie n'est pas réputée pour être une terre de cinéma. Pourtant, nous viennent ponctuellement de ce pays d'Amérique latine, plus connu pour sa cocaïne et son café que pour ses films, de temps en temps quelques réalisations remarquables. Après "Matar a Jesús", sorti au printemps 2019, qui mettait en scène une jeune fille des beaux quartiers de Medellin et le sicario qui avait exécuté son père, nous arrivent sur les écrans français, à moins de deux semaines de distance deux films de Colombie qui nous présentent deux facettes antagonistes de ce pays kaléidoscopique. Sorti le 19 février, "Une mère incroyable" se déroule dans les gratte-ciels de Bogota et dresse le portrait d'une femme, écartelé entre le cancer terminal de sa mère et l'éducation de son fils qu'elle doit assumer seule. "Monos" est tout l'inverse. Il a pour cadre les hauts plateaux andins, avant de plonger, par une ellipse saisissante, dans la touffeur de la jungle amazonienne. Pèsent sur lui le souvenir écrasant de "Apocalypse now" (la folie de la guerre au cœur des ténèbres équatoriaux), "Aguirre, la colère de Dieu" (la jungle amazonienne qui rend fou) et "Sa majesté des mouches" (l'incroyable cruauté d'enfants abandonnés à eux-mêmes). Mais il réussit néanmoins à laisser entendre sa voix originale. Le pitch du film est si puissant que "Monos" courait le risque de la paresse : faire du sur-place, nous montrer jusqu'à l'ennui, une troupe d'enfants-soldats qui s'ennuie. mais le scénario évite ce péril et raconte une histoire qui nous maintient en haleine du début jusqu'à la fin. Une fin haletante et admirable où se dénouent tous les fils narratifs entrelacés par le récit et qui pose une question d'une brûlante actualité : que faire de ces enfants détruits lorsqu'ils reviennent à la vie civile ?
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 817 abonnés Lire ses 5 479 critiques

    3,5
    Publiée le 23 décembre 2019
    Un lieu isolé qui est superbe, des enfants armés jusqu'aux dents, une vache nommée Shakira et un otage. Pour son nouveau film, Alejandro Landes propose une immersion au cœur d'un groupe de jeunes guérilleros qui sont livrés à eux-mêmes et qui sont chargés de surveiller l'otage américain. En regardant ce film, on se dit que l'utilisation du terme «enfant-soldat» n'a jamais été aussi juste. Dans un premier temps, on les voit vraiment comme des gamins, des adolescents qui n'ont rien à faire là, mais qui prennent quand même le temps de s'amuser et de tomber amoureux, ce que font des personnes de leur âge. Puis, la situation devient plus tendue et l'on découvre leurs vraies personnalités. Élevés et entraînés pour ça, certains se montrent à la hauteur et impitoyables tandis que d'autres ont peur et redeviennent les enfants qu'ils sont. Le réalisateur mise tout sur ces enfants et sur leur évolution en même temps que la situation évolue et délaisse donc logiquement l'histoire de fond entourant le sort de l'otage. Un choix payant qui rend le film très intéressant grâce à un traitement toujours juste. Au-delà de l'histoire, j'ai également beaucoup aimé l'atmosphère dans cet environnement apocalyptique et l'ambiance qui est inquiétante grâce notamment à un excellent travail sur la bande-son. Le film est aussi réussi grâce aux acteurs qui sont très crédibles. À part Julianne Nicholson et Moisés Arias, qui est d'ailleurs excellent, la plupart sont des amateurs qui jouaient pour la première fois. Aussi beau sur le plan esthétique qu’intéressant sur le fond, "Monos" est un bon film qui dégage quelque chose de surnaturel et qui est pourtant très réaliste.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 306 abonnés Lire ses 1 848 critiques

    4,5
    Publiée le 6 mars 2020
    Film remarquable sous différents aspects….les personnages d'abord, des adolescents, mais des jeunes hommes et des jeunes femmes dans leur têtes, ne pensant qu'à la guerre ou au sexe….ILs sont sauvages et équivoques...Ils sont libres mais esclaves….Mais ce qui résonne principalement, c'est l'hostilité de la jungle, les images sont magnifiques, la musique soutenue parfois aussi violente que les personnages….On est c'est la grande qualité du film en immersion dans un autre pays, une autre société dont les valeurs sont la mort et la violence…. Les dialogues sont beaux et cruels….Ces jeunes ont apprend à les connaitre au fil de leur fuite dans la jungle épaisse, on dirait l'Amazonie…..La paix n'est pas pour eux, ni pour nos âmes en regardant ce film dont certains passages vers la fin, nous font penser à la quête violente de Apocalypse Now (atmosphère et grimages)….Ne rater pas ce film la fulgurance de son discours sur la guerre, et une réalité politique qui fait froid dans le dos….Je conseille vraiment
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top