Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Moi et le Che
note moyenne
2,8
10 notes dont 4 critiques
0% (0 critique)
50% (2 critiques)
25% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
25% (1 critique)
Votre avis sur Moi et le Che ?

4 critiques spectateurs

Daniel C.
Daniel C.

Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 682 critiques

4,0
Publiée le 18/07/2018
Quelle saveur de partager le nihilisme de cet être, qui raisonne de façon si tranchée. Patrick Chesnais est magnifique dans ce rôle de "GO", cet homme qui ne bouge pas, s'immobilise peu à peu imbibé d'alcool et de rock. Les personnages sont savoureux, on est assez proche de la scène théâtrale, tant finalement c'est dans ce qui se dit que se tient l'action. Une belle réflexion politico-philosophique et un peu de nostalgie de l'élan d'espoir des possibles de 1968... Etre ou ne pas être sur la photo aux côtés du héros, cela change le regard sur un homme : n'est-il qu'un bonimenteur ou a-t-il vécu ce qu'il dit avoir connu ? Go lui-même va jusqu'à douter de lui-même.
Nicolas B.
Nicolas B.

Suivre son activité Lire sa critique

3,5
Publiée le 12/07/2018
Film réjouissant qui recèle une scène mythique ou Patrick Chesnais se prend pour un joueur de rugby néo-z.
VIVIANE B.
VIVIANE B.

Suivre son activité Lire sa critique

4,0
Publiée le 11/07/2018
Wahoo !... quelle claque ! Quelle énergie !... GO rocker guérillero bourré d'états d'âme est magnifiquement incarné par Patrick Chesnais ! Le casting est brillant : Fanny Cottençon nous régale de sa rouerie ravissante, Pierre Olivier Scotto en facteur qui cite Besancenot est jouissif ! Michel Aumont, Fellag et tous les autres quel plaisir...! Les dialogues de Patrice Gautier sont remarquables de vivacité et d'insolence ! Bref allez y vite : ce film est à voir absolument.
Cinéphiles 44
Cinéphiles 44

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 2 632 critiques

0,5
Publiée le 07/11/2017
Patrice Gautier se balade toujours avec une caméra. Pourtant depuis 1985, il n’a réalisé que 4 projets notables et Moi et le Che n’est que son second long-métrage à être diffusé dans les salles obscures. Patrick Chesnais lui, est un peu partout, mais rarement sur le devant de l’affiche. Il joue ici un prof de fac retraité. A la fin des années soixante, celui qui se fait appeler Go aurait été l’un des compagnons du Che en Bolivie. Il le rabâche à tout le monde, comme ces anciens qui nous racontent des anecdotes sans jamais rien prouver. A côté de ça, il y a ce mystérieux traitre qui aurait vendu Ernesto Rafael Guevara à la CIA. La mémoire défaillante, Go se dit que peut-être il est ce coupable. Mais non, Go préfère déblatérer des mots sans grande compréhension pour lui et le spectateur autour de ses proches qui se rient de lui. Sa femme est infidèle, son éditeur n’a plus confiance, une étudiante veut coucher avec tous les hommes qui ont un nom, son rival l’a peut-être plagié, son facteur est mort, une inspectrice de police vient l’embêter, un singe le harcèle sur l’écran, ses posters se décollent, bref rien ne va plus. Moi et le Che se crée un semblant de trame, histoire d’assembler des mots, dits philosophiques, et racontés dans les bouches de comédiens qui n’y comprennent rien. Personne n’est crédible, tout le monde ennui. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top