Mon AlloCiné
A l'ouest du Jourdain
Note moyenne
3,2
13 titres de presse
  • Transfuge
  • Le Figaro
  • Le Nouvel Observateur
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • La Septième Obsession
  • Le Journal du Dimanche
  • Libération
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • Le Monde
  • L'Humanité

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

13 critiques presse

Transfuge

par Damien Aubel

Un film aussi lucide que libre dans sa forme.

Le Figaro

par La Rédaction

Le film a un dispositif journalistique, enquête de terrain, entretiens, témoignages... Si cela pouvait servir d'exemple.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Nouvel Observateur

par Jérôme Garcin

Un film clairement subjectif et ouvertement engagé, où l'on entend, au milieu de ce chœur d'anonymes, la voix spectrale d'Yitzhak Rabin, la colère glaçante de la ministre israélienne des Affaires étrangères, qui bannit le mot "occupation", le cri d'alarme de l'éditorialiste de "Haaretz", pour qui, si rien ne change, son pays est condamné au "suicide".

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

aVoir-aLire.com

par Gérard Crespo

Pointant les difficultés à amener un processus de paix dans le conflit israélo-palestinien, ce documentaire sobre au montage habile confirme l’humanisme et l’engagement d’Amos Gitaï.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Adrien Mitterrand

Les aller-retours entre le dirigeants et le terrain agissent alors comme des révélateurs. Ils ne servent pas un discours sur une déconnexion entre « le haut » (les dirigeants) et « le bas » (les habitants).

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Septième Obsession

par Xavier Leherpeur

En pénétrant le cadre, il assume renoncer à une certaine objectivité mais confère à son film une salutaire implication citoyenne.

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

(...) ce documentaire dénonce avec douceur la funeste évidence des haines qui se nourrissent entre elles, des murs que l’on érige. Rien de très neuf sous le soleil d’Hébron mais cette idée, salutaire, que l’opinion n’est pas acquise aux gouvernants actuels.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Libération

par Didier Péron

Amos Gitaï, un peu fourbu à l'image, interroge journalistes, militants associatifs, cherchant dans la société civile les signes d'un dialogue et d'une recherche de solutions afin que la zone ne se transforme en un gigantesque far west (...).

La critique complète est disponible sur le site Libération

Première

par François Léger

Pas d'excès dans la forme : Gitaï adopte un style journalistique classique entre reportage et interviews : là une école palestinienne financée par des rabbins ; ici un tournoi de backgammon où Israéliens et Palestiniens se mélangent. Un film résolument optimiste.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Antoine Le Fur

Scolaire à certains moments, le film n'en est pas moins édifiant.

Télérama

par Samuel Douhaire

Le film n’est pas aussi percutant que Journal de campagne, déjà tourné dans les territoires occupés il y a trente-cinq ans. Il n’en est pas moins précieux par son point de vue sur la situation ­israélienne, entre fatalisme et optimisme malgré tout.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Monde

par Thomas Sotinel

Si l’on y ajoute une série d’entretiens, c’est assez pour conforter les tenants de la solution à deux Etats dans leurs vues, pas tout à fait pour jeter un jour nouveau sur un affrontement qui a généré tant de films, dont ceux de l’auteur.

L'Humanité

par Vincent Ostria

Mais on attendait un film plus radical sur un sujet aussi épineux.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top