Mon AlloCiné
Le Rire de madame Lin
Note moyenne
3,3
15 titres de presse
  • Ecran Large
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
  • Télérama
  • Transfuge
  • Cahiers du Cinéma
  • La Croix
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • Le Monde
  • Libération
  • Studio Ciné Live

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

15 critiques presse

Ecran Large

par Chris Huby

Un premier long-métrage signé Zhang Tao auquel il faut s’intéresser pour peu que l’on connaisse la Chine et ses problématiques. Le cinéaste propose un film important pour son pays et il est fort probable qu’il finisse par développer des réflexions encore plus universelles.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un film tout en finesse et loin de tout pathos, pour dire le drame de la vieillesse et les relations familiales avec les vieux : dans la ligne d’Ozu, la force du minimalisme.

Le Figaro

par La Rédaction

Un beau premier film.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

Un tableau pas franchement gai mais restitué de façon pertinente, sans exclure l’amour ni l’humour au sein d’une famille singulière.

Les Fiches du Cinéma

par Roland Hélié

Ce petit théâtre sociologique de la cruauté est l’un des plus beaux films qu’ait présenté cette année l’ACID à Cannes.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Télérama

par Jacques Morice

Le film est âpre, sec, tout près du documentaire, servi par des comédiens non professionnels excellents.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par Damien Aubel

il faut saluer l’intelligence narrative de Zhang Tao, il troue son récit de suffisamment d’ellipses, lui fait emprunter suffisamment de bifurcations, pour renverser l’aspect programmatique et instiller du romanesque dans le sociologique.

Cahiers du Cinéma

par Camille Bui

Sans grand souffle de vie, le film ne fait qu’effleurer le drame intime que constitue cette fracture générationnelle dans une mise en scène souvent littérale.

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

La limite de ce film austère est clairement son étrangeté pour un public français, au sens premier – il peut s’y sentir étranger. (...) Pourtant, ce long-métrage offre une radiographie saisissante de la Chine rurale et évidemment de la condition de ses aînés.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Zhang Tao, pour ce premier film, adopte un style documentaire (acteurs non professionnels) : le regard est terrible, la tragédie vire à l’horreur. C’est intéressant, certes, mais pourquoi doit-on s’infliger ce spectacle ?

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

Le rire de madame Lin est un cri social, une gifle à l’indifférence et à la cruauté d’une société cauchemardesque.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Positif

par Alain Masson

Si la fragmentation du récit en scènes isolées par un seul cadrage contribue puissamment au sentiment d’authenticité qu’entendent produire la mise en scène et le dialogue, parce que ces scènes apparaissent comme de simples prélèvements arrachés au réel, il faut avouer que cette façon de faire voir ne favorise pas le dynamisme d’une intrigue : aucune progression, rien d’inattendu pour conduire à l’inévitable dénouement.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Le style quasi documentaire véhicule les informations sur le sort des personnes âgées en République populaire de Chine, mais pas toujours l’émotion.

Libération

par Marcos Uzal

Trop paresseux et mécanique, le film de Zhang Tao manque d’émotion dans son portrait d’une aïeule chinoise devenue une charge pour les siens.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Studio Ciné Live

par Antoine Le Fur

Le scénario poussif et l'absence de mise en scène rendent ce film terriblement ennuyeux, malgré une bonne idée de départ.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top