Mon AlloCiné
Sans Adieu
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sans Adieu" et de son tournage !

Film posthume

Le réalisateur / photographe Christophe Agou est allé filmer le quotidient de petits paysans isolés dans le Forez, la campagne de son enfance. Malade, le cinéaste n'a pas pu achever la post-production de son film ; il est malheureusement décédé en septembre 2015 à l'âge de 45 ans.

Cannes 2017

Sans adieu a été projeté durant le Festival de Cannes 2017 dans la sélection ACID. Le film a fait sensation, rappelant la trilogie Profils paysans de Raymon Depardon en mettant l'accent sur ces personnes oubliées de la France profonde, contrastant avec le strass et les paillettes cannoises.

Qui était Christophe Agou ?

Christophe Agou est lauréat du Prix des Éditeurs Européens de Photographie en 2010 avec son ouvrage Face au silence qui l’a amené à réaliser Sans adieu avec une partie de ses personnages. Ses images ont été publiées dans de nombreux périodiques comme Newsweek, Time, Life, Géo, Libération, New York Times, Télérama ou El País. Ses photos ont été exposées à travers le monde : au MoMA New York, au Jeu de Paume, à Fait & Cause ainsi qu’à la Galerie Intervalle à Paris ou encore au Musée D’art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand. Ses travaux ont également fait l’objet d’acquisitions dans des collections publiques comme celles de la Bibliothèque nationale de France à Paris ou du Musée des Beaux-arts de Houston aux Etats-Unis.

En 2011, Christophe a photographié et filmé la tournée du groupe Tindersticks en Europe. Christophe Agou est né dans le Forez à Montbrison dans la Loire ; il vivait à New York depuis une vingtaine d’années lorsqu’il est tragiquement décédé à l’âge de 45 ans en septembre 2015.

Parole de producteur

Le producteur de Sans adieu, Pierre Vinour, revient sur la genèse du projet :

"Christophe Agou était photographe et vivait à New York. Après avoir couvert le 11 septembre, il a souhaité rentrer chez lui, dans sa terre natale et souffler un peu. Grâce à son beau-père facteur, il a rencontré tous ses personnages et a commencé à les photographier. Très rapidement il amène une petite caméra, une PD150, et tourne en DVCAM quelques rushes. Au départ à la retraite de son beau-père, c’est avec le vétérinaire qu’il continue ses tournées et rencontre de nouvelles personnes. Au final, une vingtaine de personnes ont été shootées pour son livre Face au silence qui est sorti en 2010 dans de nombreux pays."

Pourquoi Sans adieu ?

Le titre du documentaire, Sans adieu, fait référence à Claudette, 75 ans, le "personnage principal" du film. Cette dernière utilisait en effet cette expression à chaque que le réalisateur Christophe Agou retournait aux USA (il habitait à New York), comme pour être certaine de le voir revenir :

"Sans adieu ! est une expression typique de cette région du Forez qui signifie en fait : Je ne te dis pas adieu pour être sûr de te revoir ! Cet optimisme forcené cache en fait une certaine façon de conjurer le sort", précise Christophe Agou.

Donner la parole à ceux qui ne l'ont jamais

"Christophe Agou voulait donner la parole à ceux à qui on ne la donne jamais, ceux que les institutions et les pouvoirs divers ont laissé tomber, ceux que l’on a sacrifiés au nom de la modernité, de la rentabilité et de la consommation. On s’interroge souvent sur le sous-prolétariat urbain mais très peu sur ceux qui souffrent en silence en milieu rural. Christophe a fait le choix de filmer l’humanité qui émane de ces êtres qui n’intéressent personne et qui, pourtant, ont beaucoup à nous apprendre, ne serait-ce parce qu’ils nous renvoient à ce monde perdu au fond de nous-mêmes. J’y vois personnellement un hymne à la résistance car ses gens se battent avec coeur", explique le producteur Pierre Vinour.

Terminer le film

Le producteur Pierre Vinour revient sur les difficultés rencontrées pour terminer Sans adieu après la mort du réalisateur Christophe Agou :

"Christophe a appris qu’il avait un cancer l’année qui a suivi notre rencontre, nous avons donc dû composer avec assez rapidement. Des rendez-vous financiers nécessitaient sa présence et avec mon associée, Aurélie Bordier, nous avons souvent raconté le film à sa place. Après son décès, les difficultés administratives et juridiques commençaient. Trouver de l’argent aux guichets traditionnels du cinéma s’est avéré mission impossible, il a donc fallu se tourner vers des financements privés et participatifs. Nous avons eu des souscripteurs du monde entier : En Australie, en Norvège, aux Etats-Unis, au Canada. Une de mes interviews dans le quotidien La Montagne a suscité la curiosité.

La directrice de la communication de Quartus, un groupe immobilier, m’a appelé le lendemain pour me dire que Franck Dondainas, son PDG, voulait me rencontrer. Originaire de Clermont-Ferrand, il a eu une grand-mère qui a élevé des vaches dans le Forez. De plus, il a vu en 2001 un de mes films à Clermont qui l’a marqué. Franck et son groupe sont déjà investis dans le partenariat culturel et sportif. Il a un vrai respect pour les artistes. Il s’est engagé dans le financement du film avec enthousiasme, sans réelle contrepartie, avec un vrai esprit de mécénat."

Un montage compliqué

Le travail de montage a été titanesque pour Sans adieuChristophe Agou ayant filmé plus d'une centaine d'heures de rushes :

"Le travail avec la monteuse s’est fait en amont. Christophe a toujours travaillé avec Virginie Danglades qui est, comme lui, une française émigrée à New-York. C’est avec elle qu’il a fait son premier vrai travail de montage avec Face au silence, un film de 12 minutes, présenté aux Rencontres Photographiques d’Arles en 2011. C’est un diaporama avec une bande son qu’il a recréé à partir des sons captés avec sa caméra. Il n’y a pas de musique, c’est assez brut, mais absolument sublime. Il a été difficile pour moi d’admettre que le montage se fasse à New-York, parce que même en tant que producteur, le montage est une étape que j’aime suivre de très près.

Cependant, il y avait une forte confiance entre nous tous, ce qui nous permettait de s’envoyer souvent des morceaux de montage et d’en parler via Skype. Fin Août 2015, Juste avant son décès, Christophe m’a envoyé un montage de moins de deux heures de son film en me disant « Je sais, Pierre c’est trop long ! ». Christophe est mort trois jours après avoir convenu de nouveaux changements avec Virginie. Trois mois plus tard, le film fût remonté, réduit à 1h39. Nous avons ensuite rapatrié le montage en France puis il a fallu l’étalonner, faire le montage son, les finitions", confie le producteur Pierre Vinour.

La question de la musique

Le producteur Pierre Vinour s'exprime au sujet de la place de la musique dans Sans adieu :

"La musique a été pensée à la fin du film. Christophe Agou n’y avait pas réfléchi au préalable, puisqu’avant notre rencontre il n’avait même pas pensé que Sans Adieu deviendrait un film ! C’est à l’occasion d’un diner entre lui, Calmin Borel et moi, à force de charcuterie et de vin du pays, que nous lui avons posé la question de la musique. J’avais beaucoup travaillé avec Serge Teyssot-Gay, et avec Calmin, nous connaissions Stuart Staples. New Yorkais d’adoption, Christophe ne connaissait aucun des deux, puis il a écouté et a fait la relation avec son propre travail.

On lui a alors proposé de les rencontrer, de leur présenter le film et de leur demander de nous faire une maquette. Finalement, c’est Stuart qui a été retenu. La consigne que Christophe nous a laissée a été suivie : une musique assez épurée, mono tonale, avec peu d’instruments et qui interviendrait uniquement dans les moments où les personnages ne s’expriment pas. La musique ne devait pas souligner une émotion particulière. Stuart a ce talent de se mettre au service du film."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Justice League (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Happy Birthdead (2017)
  • Le Musée des merveilles (2017)
  • Jalouse (2017)
  • Maryline (2017)
  • Carbone (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • M (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Thor : Ragnarok (2017)
  • Madame (2017)
  • La Montagne entre nous (2017)
  • Tout nous sépare (2016)
  • A Beautiful Day (2017)
  • L'Etoile de Noël (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
  • Coco (2017)
Back to Top