Mon AlloCiné
Atlal
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Atlal" et de son tournage !

Un titre lourd de sens

Atlal signifie "ruines" en arabe mais renvoie également à une pratique dans la poésie préislamique qui consiste à se tenir face aux ruines, à les contempler, pour en faire resurgir des souvenirs, une mémoire. Les Nomades débutaient leurs poèmes, souvent improvisés, avec cette discipline, comme un prélude.

Décor

Le réalisateur Djamel Kerkar a décidé de poser sa caméra à Ouled Allal, un village de la commune algérienne de Chefka. Il est totalement déserté en 1996 par ses habitants et devient le théâtre des affrontements entre l'armée et les terroristes : "Oulled Allal est un territoire suspendu. Lorsqu’on y entre, on a l’impression de faire un voyage dans le temps. Le paysage génère des sensations bouleversantes. Les ruines côtoient de nouvelles constructions qui ressemblent elles-mêmes aux ruines. On peut monter sur des décombres pour contempler un arbre majestueux qui a réussi à résister à tout, ou pour voir des corps d’hommes qui s’acharnent à reconstruire une maison sous un soleil de plomb. C’est d’une beauté terrible. C’est un décor de tragédie antique."

Une absence à l'écran

Les femmes sont très peu représentées dans Atlal car selon le réalisateur "la femme n’occupe pas l’extérieur, le dehors, à Ouled Allal. Ou très rarement. C’est un fait social. Le corps de la femme est donc absent physiquement, mais des femmes habitent l’imaginaire de tous les personnages du film. Elles sont omniprésentes dans les récits des hommes. Ils en parlent tous : même quand ils parlent de la terre, ils en parlent comme d’une femme aimée qui les fascine. Je crois que ce hors-champ féminin est très actif dans le film. J’ai bien tenté de faire des images en intérieur mais ça ne fonctionnait pas. Le glissement ne s’effectuait pas. Le territoire perdait de sa force, il n’était plus ce cosmos qui parle dans le silence, façonné par les êtres qui le traversent et les façonnant en retour. Par ailleurs, je n’avais pas le dispositif technique pour filmer en intérieur. Et probablement, j’aurais eu besoin d’une femme dans l’équipe pour que la parole puisse circuler plus justement. Ça aurait été un autre film, qui doit être fait certainement, mais à ce moment-là je n’en avais pas les moyens."

Récompense

Atlal est le premier long-métrage de Djamel Kerkar. Il a reçu le Prix Premier au FID Marseille 2016, ainsi que 2 mentions spéciales : celle du GNCR et celle de la critique en ligne internationale
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Frères Sisters (2018)
  • La Nonne (2018)
  • Un Peuple et son roi (2017)
  • Première année (2018)
  • L'Amour est une fête (2018)
  • BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan (2018)
  • I Feel Good (2017)
  • L'Ombre d'Emily (2018)
  • La Prophétie de l'horloge (2018)
  • Mademoiselle de Joncquières (2017)
  • Le Poulain (2017)
  • Climax (2018)
  • Photo De Famille (2018)
  • Les Sept mercenaires (1960)
  • Fou d'amour (2015)
  • Zorba le Grec (1964)
  • Galveston (2018)
  • En eaux troubles (2018)
  • Peppermint (2018)
  • Les Déguns (2018)
Back to Top