Mon AlloCiné
Sauver ou périr
note moyenne
4,5
2410 notes dont 400 critiques
51% (204 critiques)
26% (105 critiques)
12% (49 critiques)
8% (30 critiques)
3% (10 critiques)
1% (2 critiques)
Votre avis sur Sauver ou périr ?

400 critiques spectateurs

tixou0

Suivre son activité 241 abonnés Lire ses 1 620 critiques

3,0
Publiée le 09/12/2018
Le passage, dans la ligne narrative, du document(aire) - avec tempo très efficace, au (mélo)drame, est un brin emprunté. Mais le manque de fluidité initial se trouve assez vite corrigé par une manière délicate, quasi impressionniste dans le traitement - et "Franck" (Pierre Niney - autre bémol : plutôt moyen dans la prestation) réussit à infléchir un destin cruel (passer d'un "Sauver ou Périr" plein de promesses, à une vie fracassée façon "Fantôme de l'Opéra", ou selon esthétique expressionniste à la Ensor..), "la musique adoucissant les moeurs", en "morale" d'épilogue ! Frédéric Tellier en tout cas en progrès, pour moi, depuis "L'Affaire SK 1". Déjà quant au choix du sujet....
bettyboop57

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 692 critiques

3,0
Publiée le 09/12/2018
Un film psychologiquement fort......qui montre bien le combat de l’homme contre l’adversité....pour revenir à la vie.... une première partie un peu longue pour moi...un peu trop courte pour la personne qui m’accompagnait....
virnoni

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 559 critiques

3,0
Publiée le 09/12/2018
Beau film sur la détermination, l'amour et le courage. C'est un film sur la reconstruction d'un homme autant que d'un couple. Film qui se découpe en deux parties : sur la vie de pompier et sur l'après accident. Il comporte des scènes assez spectaculaires (sur les interventions des pompiers). Mais cette partie enchaine sans vraiment d'âme, mais avec un style quasi documentaire assez intéressant. Elle peut paraître juste là pour démontrer l'après ou "la chute sera d'autant plus lourde" pour le héros (et que les pompiers sont formidables, forcément sacrificiels!). Le réveil brutal est aussi démonstratif avec de nombreuses scènes tire-larme et inutiles spoiler: (discours trop long et peu crédible). Tout ceci est sauvé (sans jeu de mots!) par d'autres scènes prenantes et merveilleusement bien interprétéesspoiler: (à l'hôpital avec l'infirmière qui démontre une très grande "juste distance" jusqu'à ce discours poignant de ce rescapé). Pierre Niney fait encore la démonstration (si elle était encore nécessaire!) qu'il est un des plus jeunes grands acteurs français. Il impressionne par sa justesse et faculté à tout jouer. Anaïs Demoustier lui renvoie bien la balle dans un rôle pas si simple que cela, voire parfois ingrat. Les seconds rôles sont bons (mention à Sami Boudjila exceptionnel en 5 scènes). La partition est donc au final assez bonne. On ne s'ennuie pas, pris d'empathie par ces héros "ordinaires". Dommage pour les effets appuyés.
benoitG80

Suivre son activité 932 abonnés Lire ses 1 337 critiques

3,0
Publiée le 27/12/2018
« Sauver ou périr » réserve de beaux moments d’émotion, mais surtout dans une troisième partie beaucoup plus intense, juste et profonde, que les deux premières, elles bien trop descriptives et linéaires... En articulant son récit en trois parties bien distinctes, le cinéaste choisit ainsi un parti-pris un peu risqué qui amène ce film à être trop désarticulé et décortiqué, en réduisant nettement sa dimension dramatique, ce qui aurait pu ainsi transcender totalement l’histoire de ce couple. Comme si Frédéric Tellier avait voulu tout nous montrer, tout nous expliquer, tout prendre en compte et jusque dans les moindres détails, intention louable en soi mais qui en s’étendant trop sur le temps, amène évidemment à des ellipses gênantes dans la construction pertinente de ce drame. Au lieu d’entrer de plein fouet au cœur du sujet, et de tout centrer sur l’intimité de ce couple, sur tout ce qui fait leur identité et leur relation à travers la psychologie respective de chacun, on se perd d’abord dans un genre de documentaire exhaustif sur la vie d’une caserne de pompiers, pas inintéressante, mais à mon avis hors sujet dans ce contexte et donc en décalage avec l’esprit même du film. Celui-ci aurait donc gagné à être resserré sur les liens tissés entre ces personnages, et c’est justement dans ces moments-là que Frédéric Tellier fait ressortir toute sa sensibilité, et l’émotion recherchée, ici à fleur de peau. Plusieurs très beaux moments sur le doute, le questionnement, l’amour et enfin la reconstruction, sont particulièrement bien vus à travers ce traumatisme mais beaucoup trop tard pour être complètement emportés comme on l’espérait ! Ce qui n’empêche pas aux deux acteurs, Anaïs Demoustier et Pierre Niney, d’être investis profondément dans leur personnage difficile, ainsi que d’ailleurs quelques rôles secondaires fort prenants, chacun à leur façon ! On imagine sans peine ce qu’aurait pu donner cette tragédie familiale en l’épurant un maximum, en resserrant la tension à son paroxysme autour de ce jeune couple à la base si insouciant, ceci afin d’apporter toute la puissance que l’on sent poindre dans les dernières scènes !
selenie

Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 4 635 critiques

3,0
Publiée le 29/11/2018
Le film est scindé en deux, la première partie nous plonge dans les missions du quotidien du sapeur-pompier, la seconde raconte l'après-accident. Si l'intention est louable la première partie est un condensé qui manque d'âme car trop scolaire, trop didactique. L'histoire prend réellement vit avec l'accident. Plus qu'un film sur les pompiers, soudain le film devient juste un drame humain qui touche sa famille au coeur. Ce que Frédéric Tellier n'évite pas toujours est le mélo pathos avec la bonne morale du sens du sacrifice. Mais au final le film est plus authentique que "Les Hommes du Feu" (2017), moins démonstratif ce qui lui confère une aura et une âme supplémentaire. Site : Selenie
Asdrig V.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0
Publiée le 25/11/2018
Je suis allée voir ce film pour Pierre Niney et Vincent Rottiers, deux acteurs que j’adore pour l’intensité et la subtilité de leur jeu… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue !! Je ne vais pas spoiler le film, mais pour faire court, il raconte l’histoire d’un pompier grièvement brûlé en intervention et de sa lente et douloureuse reconstruction. À priori, pas d’une folle gaité et compte tenu de l’ambiance délétère (euphémisme) actuelle, on peut se dire qu’il faudrait être fou pour s’infliger ça… eh bien, on aurait tort ! Car cette œuvre est bien plus qu’un film : c’est d’abord un vibrant hommage à deux métiers souvent montrés de façon trop caricaturale au cinéma (sapeur-pompier et infirmière), à ces « héros du quotidien » comme les décrit Pierre Niney lui-même, pour qui chaque jour apporte son lot de drames et de misère humaine, mais qui font face à tout cela avec un courage et une humilité forçant le respect. C’est un film sur l’altruisme, le dépassement de soi, l’héroïsme avec un grand H, mais aussi sur la puissance de l’amour et de l’amitié (magnifiquement incarnés par Cécile/Anaïs Demoustier et Martin/Vincent Rottiers). Et une ode lumineuse et poignante à la vie, à la rage de vivre, à tous ceux qui se battent dans l’obscurité, ceux qui n’abandonnent jamais. L’une des grandes qualités de ce film est qu’il pose des questions plutôt que d’y répondre : Qu’est-ce qu’être parent ? Que voulons-nous transmettre à nos enfants ? Quel est mon rapport à mes semblables ? Pour quelles valeurs serais-je prêt(e) à donner ma vie ? Et moi, serais-je capable d’affronter le pire, de survivre à l’anéantissement de tous mes rêves en quelques secondes ? En cela, il nous interpelle avec une subtilité infinie, et parvient à éviter tous les écueils du genre : ici, pas de mélo ou de misérabilisme, mais de l’émotion pure comme en vit rarement, portée par des acteurs exceptionnels (dont la très touchante Chloé Stéfani). Quant à Pierre Niney, je crois que tout a déjà été dit sur lui et qu’à un tel niveau de performance, tout commentaire est superflu !!! Il ne joue pas ce rôle, il est totalement « habité » par lui, et interprète avec une justesse inouïe la poignante mélancolie de Franck, sa lente sortie du deuil de ce qu’il a perdu à tout jamais. Il faut aussi souligner que malgré la lourdeur du sujet, ce film est paradoxalement plein d’espoir, et en ces temps de morosité, cela fait un bien incroyable !! C’est beau, généreux, puissant, magistralement interprété… Bref, foncez voir ce film, vous en ressortirez grandis !
Iris M

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 55 critiques

1,5
Publiée le 16/12/2018
Décevant !! Mis à part les scènes d’intervention en première partie de film, le reste est gnan-gnan et tombe dans un pathos indigeste. Le temps fut bien long !!!
ffred

Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 2 986 critiques

2,5
Publiée le 30/11/2018
Deuxième film de Frédéric Tellier presque quatre ans après l'excellent SK1. La bande-annonce de celui-ci n'était pas très rassurante, et puis je ne suis pas un grand fan de Pierre Niney (beaucoup trop surestimé à mes yeux). L'ensemble est classique et sans surprise. La mise en scène est solide, le scénario bien documenté, mais tout de même très bavard, l'accent est mis sur la psychologie des personnages. Quelques séquences très fortes, pas mal de longueurs. L’interprétation n'est pas renversante. Niney s'est bien préparé et on sent son implication, mais je ne suis pas entièrement convaincu. A vouloir trop éviter le pathos, le tout finit par manquer d'une certaine émotion et provoquer l'inverse. Au final, Sauver ou périr se laisse regarder mais ne restera pas la mémoire. Dans le genre reconstruction d'un homme et d'une famille après un drame, on a déjà vu nettement mieux...
tupper

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 657 critiques

3,0
Publiée le 09/12/2018
Pas novateur pour un sous, ce film use de ressorts éprouvés pour jouer avec nos émotions. Il atteint parfois son but mais les ficelles sont un peu grosses. Il a le mérite de ne pas nous épargner, ne faisant l’impasse sur aucune des difficultés et des souffrances de Pierre Niney ou de son entourage au cours de ce processus de destruction et de reconstruction.
Michael D

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 25 critiques

3,0
Publiée le 21/11/2018
Vu en avant première en présence de toute l'équipe du film. Une incarnation de Pierre Niney excellente et une bonne prestation d'Anais Démoustier (qui intervient assez peu in fine). quelques scènes justes et fortes (notamment le moment où sa femme le quitte n'en pouvant plus de cette vie dans les hôpitaux). Le film ressemble à un documentaire d'un accidenté quasi reportage type ceux de France 3 avec le souci du détail, peu de dialogue et quasi aucune histoire. Tout est traité comme dans la vraie vie, avec le rythme de la vraie vie. Du coup, c'est très juste et documenté mais on s'ennuie un peu, l'intrigue se déroulant exactement comme on le pressent, il n'y a quasi pas d'histoire (un homme heureux a un accident avec le feu et on suit pendant tout le film ses traitements médicaux, ses douleurs physiques et psychologiques) .On n'est pas emporté par les personnages comme dans un film de cinéma. Plus gênant, le traitement est très (trop ?) "gentil" dans le sens où tous les personnages sont gentils et bienveillants, le personnel soignant toujours là, disponible et à l'écoute, sa femme, une quasi sainte. Les problèmes gênant sont tous occultés (sa femme est-elle fidèle ?). Le malade ne souffre jamais de moment de solitude, il y a toujours du monde pour le voir et le soutenir. A la fin, il retrouve sa femme et tous deux vont vivre d'un amour de conte de fée.
jorie88

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 9 critiques

3,0
Publiée le 14/12/2018
Déçu car nous sommes pompier et nous nous attendions pas à un scénario de ce genre. Le film très touchant, émouvant et réaliste mais ce film parle plus du handicape que du métier de pompier en lui même. Ce risque et bien réelle Quand on pars au feu certes...
Aulanius

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 454 critiques

2,0
Publiée le 13/12/2018
Je sais que je vais en froisser plus d'un avec ma critique mais je me dois de le faire quand même. Ce film dont j'ai tellement entendu parler de partout est tout simplement, pour moi, le plus surcoté de cette année 2018. Je ne partais avec aucun apriori donc je suis le plus objectif possible. Au niveau des acteurs, déjà à la base, je les adore tous les deux et ils ne m'ont pas déçu. Paradoxalement, j'ai trouvé même Anaïs Demoustier au dessus de tout malgré son rôle un peu secondaire. On peut également dire que parfois et j'ai dis parfois, on est touché par cette histoire, ce qui peut paraître logique. Et ensuite, arrive les points faibles et pour moi, ils dominent hélas. Je ne comprends pas comment peut-on encore, aujourd'hui, réaliser un long métrage aussi moralisateur, cliché, nian-nian voire pleurnichard et surtout trop long. Pendant quasiment les trois quarts de "Sauver ou périr", on a le droit à des monologues avec des pleures, un fond de musique ultra-triste (c'est clairement insupportable), des scènes qui nous mettent au fond du trou tout en étant pas réussies, etc. Franchement, je suis déçu mais vraiment. Je sais qu'il ne faut jamais trop prendre en compte ce qu'on lit dans les médias, ce que l'on entend à la radio ou voit à la télévision quand un film est autant encensé mais alors là, et je ne pense pas que je suis le seul, je tombe de haut. La première demi-heure est intense, profonde et réaliste mais ensuite c'est la descente aux enfers ... désolé du terme mais c'est clairement ce que j'ai ressenti. Encore une fois, je m'excuse d'avance pour tous ceux qui l'ont adoré mais je ne peux pas faire l'hypocrite et écrire un avis qui ressemble à la majorité des gens. Voila, voila, bon film tout de même à toutes et à tous ! 8/20.
AZZZO

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 199 critiques

2,0
Publiée le 09/12/2018
Dans les bons films, le pathos est administré à doses homéopathiques, en sirop ou en gélules. Ici, c'est en suppo. Et la boîte entière, s'il vous plait, les douze d'un coup, pour être certain que ça fasse effet. Alors par précaution, j'ai bien lu la courte notice faisant office de scénario : verser de l'empathie, absorber la scène horriblement horrible puis pleurer sur le sort du malheureux héros. Effectivement, nulle raison de craindre l'introduction massive car le pathos se diffuse lentement, très lentement, si lentement que le patient... heu le spectateur... a le temps de deviner tout ce qui va arriver : les scènes, les plans et les répliques. En bonus, sorte d'effet secondaire, on apprend également plein de choses aussi intéressantes que nouvelles : que le feu ça brûle, que les pompiers sont des gens formidables et que ce n'est pas facile tous les matins de se réveiller avec la gueule de Deadpool.
Frédéric B

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 16 critiques

2,5
Publiée le 25/12/2018
Décevant. La 1ere partie est excellente mais la phase de rééducation devient longue et prévisible, avec des scènes improbables. Dommage
loflo 3

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

2,5
Publiée le 25/12/2018
du déjà vu ! fermement ennuyeux du début à la fin ! j'avais qu'une hâte : la fin. il ne se passe rien. film tire larme à gogo tout ça car c'est un film tire d'une histoire vraie. un film à oublier même si j'apprécie beaucoup l'acteur !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top