Mon AlloCiné
Un homme pressé
note moyenne
3,6
698 notes dont 116 critiques
18% (21 critiques)
30% (35 critiques)
27% (31 critiques)
15% (17 critiques)
8% (9 critiques)
3% (3 critiques)
Votre avis sur Un homme pressé ?

116 critiques spectateurs

Tangzz

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 9 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/11/2018

Du pain bénit pour Luchini. Maître des mots et de la diction, il est comme à son habitude tout à fait crédible dans ce nouveau rôle. Un brain rêveur comme toujours, il endosse le rôle du parfait homme d'affaire que rien ne peut arrêter, sauf, son propre corps. Pour L.Bekhti, c'est dommage, les rôles de "femmes à problèmes" lui collent un peu à la peau, elle forme néanmoins un duo assez intéressant avec un Luchini qui mène la danse. Pour passer un bon moment et pour la sympathie que dégage malgré tout cet homme...trop pressé.

Ilaim

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 51 critiques

3,5Bien
Publiée le 18/11/2018

Ce film est très agréable à regarder. Il traite avec humour et tendresse l'AVC et les problèmes de mémoire et d'élocution d'un chef d'entreprise. Fabrice Luchini est excellent, il est très crédible dans ce rôle d'homme de pouvoir bouleversé par sa maladie. Génial !

benoitG80

Suivre son activité 917 abonnés Lire ses 1 309 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 10/11/2018

« Un homme pressé » avait sur le fond un grand potentiel avec ce thème qu’est la maladie, ici l’AVC qui fauche un homme d’un coup et sans prévenir ! Hélas, après un début assez prometteur et bien fichu quant à la peinture du personnage central, Hervé Mimran a préféré privilégier une forme et un traitement très brut de décoffrage, sans subtilité ou délicatesse, où ce grand patron automobile va devenir suite à cette terrible épreuve, un véritable et amusant « Prince de Motordu », tout droit sorti de l’univers de Pef... Car ici, tout est en effet orienté sur la prestation de Fabrice Luchini qui en déformant chaque mot suite à des troubles cognitifs, va devenir le seul ressort comique et essentiel de cette réalisation, alors que la relation qu’il va mener avec son orthophoniste (Leila Bekhti) aura évidemment les retombées bénéfiques et salvatrices que l’on attend et espère tous évidemment, surtout venant d’un tel personnage aussi suffisant, méprisant et même odieux avec son entourage ! Cette histoire courue d’avance est donc traitée à coups de serpe, et tout est fortement enjolivé en voulant être même drôle, car certains moments font il est vrai parfois sourire aux entournures ! Et au fond pourquoi pas, sauf que l’humour ici n’apporte même pas l’émotion ou le frisson que ce récit aurait pu apporter, simplement et tendrement, sans s'encombrer de tout ce lot d’artifice inutile et vain ! Une façon de vouloir aborder le drame humain très réductrice, en le minimisant, en enjolivant fortement les conséquences avec tout ce que l’argent peut de plus arranger forcement dans ces cas-là ! Et que d’incohérences sur ce patron censé être amnésique, ainsi que celles accumulées tout au long de cette rééducation, d’autant plus que cet homme aux dents longues nous est montré parfois avec toutes les capacités de pouvoir rebondir... Sans parler de cette fin absolument impensable dans son cas en tant que projet de rédemption, quand on pense que cet homme se perd déjà dans son propre quartier. Si bien que Fabrice Luchini finit par ne pas être crédible dans son fonctionnement, à cause de ce cabotinage hésitant qui le décrit à la fois comme celui toujours coriace, tenace et accrocheur, et d’un coup perdu, largué et abandonné pour simplement quelques mots de travers ! Cette réalisation de Hervé Mimran, a vouloir trop en faire, devient finalement de plaisante au début, à de plus en plus agaçante par la suite, et celui qui est passé par les affres de la maladie n’aura sans doute pas la même vision des choses... Finalement, il n’en reste qu’une comédie inégale et très légère qui ne risque pas de nous bouleverser plus que cela quand on pense à la gravité même du sujet !

bendelette

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 85 critiques

3,5Bien
Publiée le 09/11/2018

Bien ,grâce à Luchini qui est décidément un grand acteur,j'ai ri en entendant ses contrepèteries ,et le Luchini de la fin est très émouvant.mais cela est sans doute bien loin de la réalité et je ne conseillerais pas ce film à quelqu'un ayant un "avc" dans son entourage. Les histoires secondaires sont inutiles et empêchent le film de traiter son sujet plus en profondeur.En fait,pour moi,il s'agit plus d'une comédie qu'autre chose.

carta44

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 66 critiques

3,5Bien
Publiée le 10/11/2018

Un film sympa à regarder mes ce n’est pas là la révélation de l’année ... quelques moment drôles et aussi quelques passage par moment long

Eric CANNENTERRE

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 2 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 20/11/2018

Un bon film. Luchini est toujours un excellent interprète .. les conséquences d’un AVC : rééducation, isolement, doute , confiance et estime de soi, besoin de l’autre sont bien traité...

Jmartine

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 426 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/11/2018

Quand on a un de ses proches, victime d’un AVC, qui a évolué en Locked-in syndrome (cf. Le scaphandre et le papillon de Jean Dominique Bauby) , ce n’est pas vraiment le film que l’on a envie de voir…et puis au journal télévisé, j’ai vu une interview croisée de Fabrice Luchini et Christian Streiff qui parlaient sereinement, l’un de son vécu, l’autre de son interprétation…c’est ce qui m’a conduit à voir le film que Hervé Mimram a tiré du livre de Christian Streiff, « J’étais un homme pressé »….Christian Streiff , major de l’Ecole des Mines de Paris, est un grand patron qui a commencé sa carrière au groupe Saint Gobain Pont–à-Mousson dont il deviendra directeur de branche puis membre du comité directeur, après un bref passage à EADS comme président exécutif d’Airbus, il entre en février 2007 chez PSA Peugeot Citroën où il est nommé président du directoire…En mai 2008, un premier accident vasculaire le contraint à quitter pendant plus d’un mois sa présidence…malgré son désir de reprendre et après une tentative de reprise trop prématurée de reprise de fonction en 2009, la famille Peugeot est contrainte de le remplacer en juin 2009. Christian Streiff mettra 3 ans à se reconstruire, avec l’aide d’un orthophoniste et le soutien de ses proches…L’AVC a touché la zone du langage et c’est à cette reconstruction du langage que nous assistons…Pour un film où le langage tient une place si prépondérante , qui d’autre que Fabrice Luchini, l’amoureux des mots et des lettres pour interpréter Alain , grand patron de l’industrie automobile, toujours entre deux avions, deux rendez-vous, pour qui secrétaire et chauffeur sont transparents, qui ne voit pas grandir sa fille unique, laquelle lui reprochera de ne pas avoir été présent à la mort de sa femme (Christian Streiff avoue de pas se reconnaitre dans cette image de monarque irascible)…Fabrice Luchini porte à lui tout seul le film…et il le fait sans cabotiner…la dysphasie provoqué par l’AVC lui donne l’occasion de se livrer à quelques envolées sans queue ni tête, d’une drôlerie irrésistible, même si c’est parfois un rire jaune !!! Hervé Mimram a voulu faire une comédie et certains traits ont été forcés…encore que…je connais un brancardier qui par ses extravagances arrive à faire rire ses malades, comme ce fantasque Vincent interprété par Igor Gotesman…ou cette incroyable cuisinière, Violette jouée par Clémence Massart …qui dorlote les animaux avant de les passer à la casserole…je suis moins convaincu par l’interprétation de Leïla Bekhti que j’ai connue plus inspirée, en Jeanne, gentille orthophoniste parfois un peu retors dont on ne voit pas ce qu’apporte au film son histoire de recherche de mère biologique… En conclusion, Un homme pressé est un film bienveillant et tendre où la prestation de Fabrice Luchini est pour beaucoup…et nous fait oublier les bons sentiments largement envahissants d’un scénario où la rédemption finale est largement prévisible… Mais quand on sait que les AVC font 30000 morts chaque année en France et que tous ne s’en sortent pas aussi bien que Christian Streiff, on retiendra le message du film…Prenons le temps de vivre…

Lena P.

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/11/2018

Un film drôle et émouvant à la fois. Il devrait être diffusé dans toutes les entreprises où le culte des heures et de la frénésie dévastent l’équilibre personnel. Histoire de remettre les curseurs de la vie à un juste niveau Bravo aux acteurs, c’est très bien joué ! Et naturellement du grand Luchini !

Viviane M.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/11/2018

De l'émotion nous passons au rire et ce mélange de sentiments rend le film humain et crédible. Le sujet est grave et tiré d'une réalité vécue. Luchini qui interprète cet homme pressé devient un homme qui a tout le temps pour lui. Et du temps pour les autres aussi. Les autres personnages comme la fille et l'orthophoniste apportent une touche de douceur un peu amère. Et même si la fin est un peu prévisible dès la moitié du film, on sort de la salle avec l'impression d'avoir vu quelque chose de bien.

laurent p

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/11/2018

J’ai Volontairement surnoté car vraiment j’y allais à contre cœur n’étant pas fan des bouffonneries de Luchini. Les critiques sont injustes et partiales c’est un très bon film. Même si le scénario ne révolutionne pas, c’est une histoire somme toute banale et justement la mise en scène, le choix des images, la musique le jeu des acteurs tout est juste un peu d’humour pour détendre on se sent bien quand on en sort c’est très familial. Le choix des caractères est très second degré on reconnaît tous des personnages que l’on a côtoyé Merci de ce bon moment

gwoin.h

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 85 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/11/2018

Bonjour, Nous sortons de nôtre séance dominicale et en sommes ravi. En effet nous avons passés un super moment mélangeant habillement l'humour et les moments plus dramatiques. Fabrice Luchini est vraiment extraordinaire dans son rôle. Cela n'a pas dû être facile de jouer se rôle et de se forcer à parler "de travers". Cet homme victime d'un avc et ayant comme séquelles des troubles du language et de la mémoire amène énormément de rire tout au long film. Mais bien sûr le drame médical est également très touchant et d'ailleurs Leila Bekthi qui joue son orthophoniste est également très bonne dans son rôle. Ce film est une vraie leçon de vie que je vous recommande grandement, vous passerez un super moment. De plus le film passe très vite car il n'y a pas de temps mort. A bientôt...

j.dns10

Suivre son activité Lire ses 18 critiques

3,5Bien
Publiée le 18/11/2018

Bon film, rigolo. Un rôle bien interprété par Fabrice Luchini où il joue un personnage très attachant. J'ai passé un bon moment !

alchimissste

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 40 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/11/2018

Je ne suis pas grand fan de Luchini car je trouve souvent il en fais trop dans ses rôles, là par contre je le trouve juste, drôle. Un film de bon sentiments, tirés d'une histoire de vrai, j'ai apprécié du début a la fin, même le générique de fin est amusant, une des comédie dramatique de l'année 15/20,

Michele B

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 3 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/11/2018

film formidable avec Mr Fabrice Luchini au sommet de son art dans sa capacité à réciter un texte avec des mots approchants, suite à un AVC . Pierre Repp peut se retourner dans sa tombe, il a trouvé son maître. Le film est émouvant et beaucoup plus drôle que tous les films dit "comique" Un régal plein de petites touches sensibles, le serveur de café, la cuisinière, le chauffeur et un oscar pour l'infirmier

N_guy

Suivre son activité Lire ses 30 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/11/2018

Ce récit peu paraître un peu artificiel au début car il met l'accent sur la drôlerie liée à cette tragédie personnelle. Fabrice Luchini nous fait rire avec ses mots à l'envers. il finit par nous émouvoir lorsque le PDG amoindri se fait évincer de la grosse société automobile au losange de façon particulièrement inélégante (les requins du monde des dirigeants).La relation père fille qui apparaît dans cette histoire est également très touchante. Un bon film.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top