Mon AlloCiné
La Dernière Folie de Claire Darling
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Dernière Folie de Claire Darling" et de son tournage !

Adaptation

La Dernière folie de Claire Darling est l’adaptation d’un roman de Lynda Rutledge, Le Dernier vide-grenier de Faith Bass Darling. La réalisatrice a découvert l'ouvrage grâce à une amie qui le lui a offert : "j’ai plongé dans ce récit tant il offrait une transposition d’histoires et de thèmes qui me touchent : les rapports complexes entre mère et fille, les morts qui nous hantent, les objets et meubles qui nous envahissent et nous servent de mémoire de substitution, les mensonges, les secrets et non-dits de famille qui nous malmènent, la fin de vie qui nous guette, la mémoire qui nous construit, nous emprisonne et nous étouffe à la fois, et l’oubli qui nous attriste mais aussi nous libère et nous allège…"

"Collectionnite" aiguë

Julie Bertuccelli admet qu'elle est elle-même, à l'instar de son héroïne, une grande collectionneuse d'objets et amatrice de brocantes et vide-greniers : "Mon attachement aux objets me vient - à ma décharge ! - de plusieurs générations d’accros. Les maisons de mon enfance étaient remplies de souvenirs incongrus de voyages, d’héritages de famille, de trouvailles et collections. Tant de métaphores, d’attaches sensibles, de souvenirs, de sensations, de symboles d’un temps ou d’un lieu regretté, et de reflets de nos vies, dont il est si difficile de se détacher. Malgré toutes les critiques que je faisais enfant à cette folie pathologique et à ce goût démesuré pour ces attrape‑poussières, j’ai attrapé le virus".

Entrelacer passé et présent

La réalisatrice a souhaité intégrer le passé et les souvenirs dans le temps présent, sans passer par des flash-black ou des reconstitutions. Dès l'écriture aux côtés de Sophie FillièresJulie Bertuccelli a cherché à jouer sur une impression de simultanéité : "Les choses ne se sont peut‑être pas exactement déroulées comme ça mais peu importe. C’est ainsi qu’elles s’en souviennent, comme des instants concentrés du passé. Ce récit parallèle nous semblait éclairer, complexifier et enrichir le récit linéaire d’une journée, le dernier jour de cette dame qui voit défiler sa vie...comme on dit que cela arrive, en accéléré, dans un instant fugitif, aux personnes victimes d’accident". Cette idée s'est poursuivie jusque dans la mise en scène : il n'y a pas de changements d'objectif ou de couleurs lorsqu'interviennent les souvenirs.

Deneuve

Julie Bertuccelli n'a pas écrit le personnage de Claire Darling en pensant à une actrice en particulier. En revanche, une fois l'écriture achevée, le nom de Catherine Deneuve s'est imposé à elle : "Elle a une stature, une fantaisie et une immense liberté. Et je savais qu’elle adore les objets, qu’elle est une grande collectionneuse. Il y avait une sorte d’évidence à lui proposer le rôle. Catherine est une actrice exceptionnelle, j’ai adoré travailler avec elle". C'est la première fois que la comédienne apparaît les cheveux blancs. Il était important pour la réalisatrice de la vieillir et de montrer que Claire Darling a abandonné une part de son désir de séduction depuis qu'elle vit recluse.

Retrouvailles mère-fille

La Dernière Folie de Claire Darling marque les retrouvailles entre Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni qui se sont déjà données la réplique de nombreuses fois au cinéma. Le duo a déjà joué une mère et une fille à l'écran (Les Bien-aimés, 3 coeurs) mais "pas de manière aussi poussée" selon la réalisatrice. "Je crois qu’elles en avaient très envie toutes les deux et c’était passionnant pour nous toutes de travailler sur ce double-niveau autour d’une relation complexe et différente de la leur. Cela m’intéressait d’aller chercher une tristesse ou une colère qu’elles n’ont pas dans la vie, d’avoir à retravailler la réalité".

Un film personnel

Si certains objets du décor sont issus du roman, d'autres proviennent des collections personnelles de la réalisatrice, tels que les animaux empaillés ou les automates. Le tournage s'est d'ailleurs déroulé dans la maison de la grand-mère de Julie Bertuccelli, bien que l'histoire originale se situe aux États-Unis : "cela devait être dans cette maison familiale, je ne pouvais imaginer tourner ailleurs. Comme s’il me fallait cette proximité pour m’ancrer un peu plus dans l’histoire".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Alita : Battle Angel (2019)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Ralph 2.0 (2018)
  • Destroyer (2018)
  • Black Snake, la légende du serpent noir (2017)
  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (2018)
  • Nicky Larson et le parfum de Cupidon (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • Dragons 3 : Le monde caché (2019)
  • All Inclusive (2018)
  • La Favorite (2018)
  • La Chute de l’Empire américain (2018)
  • La Grande Aventure Lego 2 (2018)
  • La Mule (2018)
  • Paradise Beach (2018)
  • Vice (2018)
  • Jusqu'ici tout va bien (2018)
  • Brice 3 (2015)
  • Escape Game (2019)
Back to Top