Mon AlloCiné
Des bobines et des hommes
Note moyenne
3,4
13 titres de presse
  • Positif
  • Le Journal du Dimanche
  • L'Humanité
  • Studio Ciné Live
  • Sud Ouest
  • Critikat.com
  • Le Figaro
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
  • Télérama
  • Le Monde

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

13 critiques presse

Positif

par Olivier De Bruyn

(...) la cinéaste, sans didactisme ni surenchères misérabilistes, filme vraiment "à hauteur d'hommes" et signe un documentaire édifiant sur les dérives de notre époque.

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

(...) un documentaire émouvant sur des quinquagénaires dont l’avenir s’assombrit à cause de l’incompétence de leur patron peu scrupuleux, mais qui décident de poursuivre le travail, gardant espoir quant à la reprise de l’entreprise. Le témoignage d’une violence ordinaire.

L'Humanité

par Sophie Joubert

Au milieu des bobines de fils multicolores, Charlotte Pouch suit la dramaturgie du conflit, recueille les angoisses, les souvenirs, s’installe dans le quotidien d’ouvriers très qualifiés, fiers de leur savoir-faire. Émergent des figures fortes, de véritables personnages (...).

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Studio Ciné Live

par Sophie Benamon

C'est à la fois triste et révoltant d'assister à la fin de l'aventure de Bel Maille. Car la caméra de Charlotte Pouch est tombée amoureuse des bobines, et met en valeur les ouvriers au plus près de leur instrument de travail.

Sud Ouest

par Sophie Avon

En une heure et 17 minutes, sans vouloir réaliser une œuvre militante, Charlotte Pouch déroule l’étrange agonie d’une entreprise aussi poétique que colorée, peuplée de « tricoteurs » et de bobines suspendues, et qu’une gestion manifestement calamiteuse a effondrée. Mais la liquidation, pour poignante qu’elle soit, n’enlève pas le parcours de ces hommes ni leur grandeur.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Critikat.com

par Maël Mubalegh

(...) au fil de ces conversations qui paraissent sans aspérités, la réalisatrice, l’air de rien, resserre son récit en un faisceau de déplorations, signes d’impatience, prémices possibles d’une future révolte (...).

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Figaro

par La Rédaction

Un bon documentaire sur une actualité inquiétante.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

C'est triste, et, d'une certaine façon, rassurant : la loi du marché a beau gagner, les hommes trouvent, dans la lutte, une grande dignité.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Catherine Balle

"Des bobines et des hommes" suit ces ouvriers qui n'imaginent pas pouvoir retravailler ailleurs. On regrette de ne pas en savoir plus sur eux, mais la caméra montre avec beaucoup de sobriété la fermeture de l'usine.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Marine Quinchon

Ce portrait d'un monde ouvrier qui se délite sous l'emprise de patrons ineptes est un documentaire très classique, édifiant et instructif.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Première

par Sylvestre Picard

Un documentaire joli et pertinent, tourné avec un vrai point de vue de cinéma, qui regarde avec objectivité les conséquences de la mondialisation.

La critique complète est disponible sur le site Première

Télérama

par Jérémie Couston

Depuis une dizaine d’années, les documentaires sur les fermetures d’usines se succèdent (...). Généreux, utiles, rageurs, parfois galvanisants, ces films reflètent notre triste époque. Celui-ci a été tourné dans la même usine et au même moment qu’une comédie romantique et sociale, La Fille du patron, d’Olivier Loustau. Preuve que le réel, aujourd’hui, dépasse la fiction.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Monde

par Jean-François Rauger

Ces séquences sont entrecoupées de plans, d’une poésie triste, sur les couloirs vides de l’usine et les machines à tisser au repos, devenues inutiles, ainsi que d’interviews de quelques-uns des protagonistes d’une histoire dont le déroulement apparaît de plus en plus désespéré quoique stoïquement affronté.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top