Notez des films
Mon AlloCiné
    Sorry To Bother You
    note moyenne
    3,3
    656 notes dont 71 critiques
    répartition des 71 critiques par note
    4 critiques
    26 critiques
    19 critiques
    10 critiques
    8 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Sorry To Bother You ?

    71 critiques spectateurs

    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 556 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    1,0
    Publiée le 1 février 2019
    Quelle immense déception ce film. La bande annonce donne vraiment envie et au final on a un film complètement ridicule. Le film critique les dérives du capitalisme, sa course au profit au détriment des êtres humains et donc ce thème est très intéressant. Le souci c'est que le réalisateur a bricolé un film avec des scènes ridicules et pénibles qui m'ont soit laissée de marbre soit vraiment agacée. Vraiment il faut le voir pour le croire tellement c'est ridicule.
    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 217 critiques

    2,0
    Publiée le 30 janvier 2019
    Ce film débarque sur nos écrans, précédé par des critiques toutes plus élogieuses les unes que les autres, mais c’est une imposture, car il est quelconque et plutôt barbant. Quand il part en vrille 40 minutes avant la fin, cela nous sort de notre torpeur et j’avoue avoir été agréablement surpris, mais ce mélange de genres est mal géré et on ne sait plus si on doit rire ou pleurer ou avoir peur. C’est bien dommage !
    JudyCarlotta
    JudyCarlotta

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 67 critiques

    2,5
    Publiée le 31 janvier 2019
    avant d'aller voir un film, je ne lis pas ses critiques ou du bout des yeux. J'avais cru comprendre que c'était la perle à aller voir et le sujet me bottait plutôt. J'aurais aimé aimer ce film, je ne le déteste pas non plus. Mais j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans et j'ai vite décroché, j'ai failli partir avant la fin. Il enfonce des portes ouvertes et son traitement est si foutraque - et parfois ambigu qu'il ne peut toucher le plus grand nombre (et en convertir à son discours). Il manque peut-être de délire dans la forme , à la façon d'un Gondry justement. J'attends le prochain film du réalisateur en espérant qu'il blinde son scénario et sa mise en scène.
    axelle J.
    axelle J.

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 501 critiques

    1,5
    Publiée le 2 février 2019
    Ce film est très intéressant sur le fond, le sujet est important et d'actualité. En outre, ce film a un rythme sympa, c'est plutôt fun. Le gros problème et cela m'a gâché le film, ce sont certaines scènes très absurdes et délirantes, spoiler: notamment les hommes/chevaux . J'ai eu du mal avec ces scènes qui foutent un peu en l'air tout le reste qui est bien.
    desiles ben
    desiles ben

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 203 critiques

    1,0
    Publiée le 1 février 2019
    Situations invraisemblables, personnages caricaturaux - c'est peut-être moi qui manque d'humour mais ce film censé faire rire ne m'a jamais déridé.
    Isabelle D
    Isabelle D

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 5 critiques

    2,0
    Publiée le 3 février 2019
    Une vrai déception. Quelques scènes drôles certes. Mais histoire invraisemblable et mal emboîtée. De grands thèmes abordés mais de manière assez absurde.
    Dan S.
    Dan S.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 327 critiques

    0,5
    Publiée le 8 février 2019
    Un film sorti des entrailles de la terre Hollywood avec les fameuses recettes à savoir: un scénario gênant et pauvre, des scènes sans aucune construction logique et aucun art à revendre.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 1 848 critiques

    4,0
    Publiée le 31 janvier 2019
    un état des lieux du travail, un film qui fout la patate, un ovni pour geek….Trois définitions qui collent à ce long métrage original, dont on ne sent pas passer les 110 minutes….Le film est centré sur un noir qui fait du télémarketing, et qui remporte des contrats mirobolants (en millions de dollars)….Il devient une sorte de messie pour la banlieue dont il est issu, un modèle social qui défie les codes en tout genre ( racisme, hiérarchie dans l'entreprise, amitié, sexe)…..Pour ma part cela a fonctionné, grâce çà un humour décalé, et une mise en scène délirante (il y en a qui n'aimeront pas) faite de projections dans le cerveau, d'un rythme soutenu, d'effets clips, de musique psychédélique, de grimaces, de fantasmes amoureux, de décors cadrés dans San Francisco (humour sur East Oakland, la banlieue) et de mille facétie qui ont parfois un signifiant qui peut échapper au spectateur français…..On se régale dès les premières minutes, on en redemande, et au final se dégage un message humaniste sur le "noir", le "blanc", le rapport à la banlieue et au travail…;ça m'a plu, j'espère que vous en ferez autant…..
    nadège P.
    nadège P.

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 538 critiques

    1,0
    Publiée le 3 février 2019
    Dénoncer les dérives nauséabondes du capitalisme outrancier c'est une excellente initiative, le faire sur un mode bien rythmé et fun c'est très bien également, mais pourquoi avoir tout gâché avec des scènes d'une grande absurdité ??? Ce film a un grand potentiel inutilement gâché.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 706 critiques

    2,0
    Publiée le 2 février 2019
    Un jeune homme plein d'ambition, après être entré dans une entreprise de télémarketing, va tenter de gravir les échelons hiérarchiques de sa compagnie pour devenir ce qu'il pense être le rêve ultime : être le top des vendeurs. Il ne s'attend pas du tout à ce qu'il risque de trouver au bout de ce chemin... Cette satyre déjantée pousse le bouchon vraiment très loin pour nous montrer les travers de nos prétendus modèles de réussite sociale. Toute la première moitié du film tient presque la route sans toutefois passionner non plus, mais alors que dire de la seconde partie qui part dans des allégories profondes à la sauce fantastique ? Bizarre, décalée, mais néanmoins engagée, cette oeuvre a des choses à dire mais le fait d'une façon si spéciale que je n'ai personnellement pas trop accroché. Déroutant. --> Site CINEMADOURG
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    2,5
    Publiée le 3 février 2019
    Il parait que Sorry to bother you n'est pas susceptible d'être apprécié par tout le monde. C'est un peu vrai pour n'importe quel film, non ? En vérité, le premier long-métrage de Boots Riley est tellement américain qu'il en devient presque insupportable pour ceux qui ont un préjugé pour sa culture cinématographique de moins en moins intéressante avec ses hypers productions aliénantes. Justement, Sorry to bother you semblerait aller à l'encontre avec son côté antisocial et une dystopie qui cogne tous azimuts fustigeant les bases de la société de consommation, capitalisme effréné et racisme latent, sans craindre la caricature. Sauf que le film se veut aussi objet de consommation, fun, gorgé de musique et lesté de dialogues sans filtre. Une bonne dose de réalisme, le monde décrit y est en grande partie familier, même si d'outre-Atlantique, que Riley a tenté de marier avec une touche de fantastique qui finit par prendre le dessus dans la dernière partie du film, au risque de devenir un délire ingérable. Cinéma engagé mais pop corn en même temps, pourquoi pas en effet, mais comment se fait-il que Sorry to bother you fait surtout l'effet d'un exercice de style finalement un peu vain car outré et souffrant de graves lacunes, de rythme, de sens (on y enfonce beaucoup de portes ouvertes) mais aussi de peu de profondeur des personnages. Ludique et caustique oui, mais cahoteux et chaotique, également.
    djams
    djams

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 121 critiques

    5,0
    Publiée le 11 février 2019
    Film en droite lignée avec les théories du complot actuelles. On voit bien comment on exploite la misère des gens pour son propre intérêt sans avoir de problème de conscience particulier ! Une belle leçon de vie sur la manière d'éviter de tomber dans les pièges que nous tendent les autres : rester fière et accroché à ses valeurs et les défendre malgré tout ! C'est la seule solution pour réussir dans sa vie.
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 519 critiques

    4,0
    Publiée le 4 février 2019
    Voilà un film qui sort des clous, avec une histoire cynique, originale et drôle. Le réalisateur parvient avec succès, en grossissant forcément les traits de chaque personnage, à dénoncer les dérives du monde moderne. Le film fourmille de bonnes idées, aussi bien scénaristiques (le changement de voix), que visuelles. Une prise de risque qui mérite bien une demi-étoile supplémentaire par rapport à un bon film.
    hommecinema
    hommecinema

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 135 critiques

    3,5
    Publiée le 5 février 2019
    Cassius, un jeune téléopérateur, se rend compte qu'il doit parler comme un blanc pour que ses clients ne lui raccrochent pas. Ceci sera le début de sa montée vers le sommet de son entreprise, où il découvrira un réseau corporatif macabre. Comme Get out, le film parle, en principe, de l'identité raciale. Le protagoniste doit adapter son identité au moulage du yuppie blanc triomphant. Ses proches vont fortement critiquer cet action, surtout ses anciens collègues, qui commencent à organiser un syndicat au même temps que Cassius devient de plus en plus individualiste. Le film, par contre, va beaucoup plus loin de ce pitch. Riley a écrit son début comme si c'était son dernier film. Sorry to bother you s'étend au-delà de ses propres limites pour devenir un manifeste contre le nouvel ordre mondial. Armie Hammer joue un PDG multimilliardaire qui récite du baratin philanthrope. Et, au même-temps, créateur d'un contrat de travail irrévocable qui expulse les gens de leur maisons pour les amener aux camps de travail. Une pique contres les monstres-entreprises à la Amazon et leurs conditions de travail abusives. spoiler: Puis, le film traverse une dernière barrière dans le tiers final du film pour basculer vers la science-fiction. Worryfree, l'entreprise, fait des expériences avec ses employés pour créer une nouvelle race, moitié cheval, moitié homme, qui pourra résister les tâches imposés. Un délire qui nous fait éclater de rire au même temps qu'on pousse des cris d'horreur face à ses créatures déformes aux pénis géants. Sorry to bother you est une pagaille si folle comme elle est fraîche. En plus, sa valeur va plus loin de sa qualité et son efficacité. Sertes, c'est une bonne comédie qui signe une critique précise. Par contre, la satyre, les rires et la moquerie ne suffisent pas au réalisateur. C'est un film qui appelle à l'action, à la rébellion. C'est un film orienté vers un certain public avec une proposition directe, comme Get out a déjà fait. Même le titre - Désolé de vous déranger - semble un sarcasme dirigé vers le pouvoir contre lequel on doit agir. On assiste aux premiers pas d'une vague de cinéma politique basé sur le cinéma de genre. Un courant qui nous amuse et qui nous demande, en échange, de réagir. //// Encore plus de fautes et d'erreurs sur hommecinema.blogspot.fr
    Fabrizio D
    Fabrizio D

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 1 février 2019
    Suis-je Objectif ? Non ! Car j'ai beaucoup aimé ce film! Il est super fun ! Ça déconne grave. C'est rempli de blague, de vanne, de clin d'oeil, de gag! Ça parle d'art. Ça parle de capitalisme et d'exploitation de l'être humain. Pour peu que l'on aime les gags déjantés et que l'on soit un tantinet rebelle et critique envers la société, ce film est simplement jouissif. Par contre si vous êtes un moldu un peu haineux, fade et triste de vie, vous n'allez guère apprécier. Avec l'espoir de vous être utile au travers de ce commentaire. Fafa le journaleux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top