Mon AlloCiné
    La Finale
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Finale" et de son tournage !

    Premiers pas

    La Finale est le premier long métrage de Robin Sykes qui a tout d'abord fait ses preuves en tant que premier assistant réalisateur. En 2001, il réalise un court métrage, La Nuit du chien, qui remporte un prix au Festival du film policier de Cognac. Il est alors sollicité par des producteurs pour écrire des scénarios pour d'autres. Après avoir passé quatre ans sur un thriller très noir qui ne s'est finalement pas monté, Robin Sykes décide de se consacrer à un projet beaucoup plus léger.

    Un sujet inattendu

    La Finale aborde la maladie d'Alzheimer à travers le personnage de Thierry Lhermitte. Pour le réalisateur et scénariste Robin Sykes, il s'agissait de s'affranchir des comédies romantiques habituelles et des films potaches : "Je voulais surtout un thème qui n’avait pas encore été trop abordé dans la comédie. Un truc un peu « osé ». C’était le cas pour ce personnage qui perd gentiment la boule avec l’âge, ce « papy zinzin » comme j’aime à l’appeler. Je suis donc parti de ce postulat."

    Un regard bienveillant

    Si La Finale n'est pas un récit autobiographique, Robin Sykes s'est malgré tout nourri des gens qui l'entourent. C'est pourquoi il fait preuve d'indulgence quant aux personnages de son film : "Quand Roland a des relents de racisme colonialiste, il m’est difficile de le détester car ses réflexions je les ai déjà entendues dans mon entourage familial: elles sont déplacées et totalement inadmissibles aujourd’hui mais elles ne sont en rien sincères. C’est culturel et générationnel. Bien plus bête que méchant."

    Références

    Avec son co-scénariste Antoine RaimbaultRobin Sykes s'est appuyé sur les codes de comédies comme La Chèvre ou Les Spécialistes qui mettent en scène des personnages que tout oppose et qui se retrouvent contraints et forcés de partager une aventure : "La maladie de Roland, c’est un peu cette paire de menottes qui lie le flic au voyou. Elle oblige nos deux personnages qui se connaissent mal et appartiennent à des générations différentes à avancer main dans la main."

    Un rôle jubilatoire

    Pour construire le personnage de Roland, le réalisateur a évoqué à Thierry Lhermitte ses parents, son grand-père mais aussi le journaliste et commentateur sportif Thierry Roland, "le plus célèbre des « beaufs » de France, à qui le personnage doit beaucoup. Une personnalité aimée autant qu’haïe des français et dont les sorties racistes ou misogynes sont restées légendaires." 
    L'acteur a pris plaisir à jouer un personnage qui fait preuve d'un si mauvais caractère: "En amont du tournage, j’ai donc lu et relu quotidiennement mon texte pendant plusieurs semaines et je m’amusais à adopter le côté « sans filtre » de Roland en lançant par exemple un « ta gueule » à quelqu’un en plein milieu d’une conversation; ça me faisait marrer."

    Récompenses

    La Finale est le grand gagnant du Festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez 2018 où il est reparti avec le Grand Prix ainsi que le Prix d'interprétation masculine pour Thierry Lhermitte.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Terminator: Dark Fate (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Mon chien Stupide (2018)
    • Stephen King's Doctor Sleep (2019)
    • Abominable (2019)
    • Le Mans 66 (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque (2019)
    • Midway (2019)
    • Sorry We Missed You (2018)
    • Le Traître (2019)
    • J'accuse (2019)
    • La Vérité si je mens ! Les débuts (2018)
    • Retour à Zombieland (2019)
    • Un monde plus grand (2019)
    • Chambre 212 (2019)
    Back to Top