Mon AlloCiné
    À tous les garçons que j'ai aimés
    note moyenne
    4,1
    957 notes dont 33 critiques
    30% (10 critiques)
    33% (11 critiques)
    30% (10 critiques)
    0% (0 critique)
    3% (1 critique)
    3% (1 critique)
    Votre avis sur À tous les garçons que j'ai aimés ?

    33 critiques spectateurs

    Charisma B.
    Charisma B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2018
    Alors là Netflix Merci!!! Déjà que je suis fan des films à l’eau de rose type adolescent mais ce film est juste génial, un casting de fou et un acteur très charmant ma foi! Je conseil ce film mais si vous êtes célibataire vous allez pas vous en remettre ahah
    Mathilde L
    Mathilde L

    Suivre son activité 19 abonnés

    5,0
    Publiée le 20 août 2018
    Par rapport aux films d'ado romantiques récent, celui ci se démarque beaucoup plus que les autres. Il est adorable, bien mis en scène surtout
    Frederic S
    Frederic S

    Suivre son activité 599 abonnés Lire ses 233 critiques

    4,0
    Publiée le 19 août 2018
    Vu que Netflix sort une rom-com adolescente oubliable quasiment toutes les semaines, se lancer dans le visionnage de "À tous les garçons que j'ai aimés", énième représentante du genre basée sur un best-seller de la littérature young adult, avait tout du suicide cinématographique programmé. Et pourtant... À l'instar de la bonne surprise qu'a pu représenter "Set It Up" dans une version plus adulte de l'offre romantique de la plateforme, le film de Susan Johnson est celui du genre qu'on n'attendait plus de la part de Netflix : une vraie bouffée d'air frais de teen rom-com qui nous séduit instantanément par le ton enlevé d'une héroïne bien loin des clichés habituels... Incapable de franchir le pas d'une relation amoureuse bien réelle où elle avouerait enfin ses sentiments, Lara Jean a toujours préféré fuir tout au long de son existence dans un monde imaginaire où elle a évacué ses émotions par l'écriture de lettres aux cinq garçons qu'elle a aimé (et notamment son meilleur ami devenu le petit copain de sa grande soeur). Des lettres qui, bien évidemment, étaient destinées à sa seule lecture mais, un beau jour, lorsque son aînée part pour une faculté en Écosse, la laissant seule avec sa petite soeur et son père, les cinq enveloppes disparaissent mystérieusement de la chambre de Lara Jean et se retrouvent toutes aux mains de leurs destinataires. D'un naturel introverti et élève peu populaire dans son lycée, Lara Jean se retrouve donc confrontée et obligée de s'ouvrir à certains de ses garçons pour qui a elle a eu des sentiments à un moment de sa vie, en particulier avec son ex-meilleur ami et un élève sportif qui va lui proposer un étrange pacte... L'ambiance prend immédiatement, des premières scènes de vie de famille à celles au lycée, "À tous les garçons..." nous frappe par le naturel qui l'habite, bien loin des environnements aseptisés trop souvent inhérents à ce genre de film. La famille de Lara Jean existe tout simplement en quelques secondes à l'écran par sa dynamique, son humour, le sentiment de vérité qui en émane... (le père et la petite soeur sont irrésistibles) et le contexte sentimental présenté par le regard décalé de l'héroïne nous emporte également avec lui. Il en est de même au lycée, cadre ô combien synonyme de clichés lassants, où le statut d'invisibilité (de normalité pour le spectateur mais d'impopularité pour une adolescente) de Lara Jean nous la rend encore plus attachante par sa volonté de ne pas se faire remarquer dans un monde qui ne veut pas plus la considérer. Bien sûr, dans un premier temps, ses fréquentations nous sont présentées comme des figures caricaturales (le couple formé entre sa meilleure ennemie et le bellâtre sportif, sa BFF excentrique, les cinq amours sous forme de flashbacks avec le voisin romantique en ligne de mire) mais, dès que l'affaire des lettres entre en jeu, le film va s'amuser de nos préjugés sur ces personnages pour en dévoiler d'autres facettes plus profondes et inattendues afin de chercher à surprendre sur la véritable donne sentimentale en jeu. Les romances adolescentes contemporaines optent (à quelques exceptions près) la plupart du temps soit pour un ton résolument dramatique voire tragique, soit pour la pure comédie mais rares sont celles qui parviennent à s'engouffrer dans la brèche entre les deux en empruntant le meilleur de ces registres antagonistes, "À tous les garçons..." fait incontestablement partie de celles-ci. Citer explicitement John Hughes dans son propre film, la référence 80's fondatrice du genre, et notamment "Sixteen Candles" fait toujours courir le risque kamikaze de souffrir de la comparaison mais pas ici. Non pas que l'on surestime "À tous les garçons..." au point de prédire qu'il marquera autant les esprits que les hits de cette époque, toutefois, le film de Susan Johnson s'inscrit clairement dans cette veine, dans ce même esprit où le personnage adolescent n'est pas traité par la seule uniformité de son statut, où l'insouciance de cette période de la vie se traduit par un humour rafraîchissant et les failles inséparables de cet âge par une véritable intelligence et sensibilité d'écriture... Peut-être parce que l'auteur du roman s'est inspiré de sa propre expérience (Jenny Han a elle-même écrit ce type de lettres et on imagine sans mal qu'elle a grandi avec les films de Hughes), "À tous les garçons..." semble à chaque instant traversé par un souffle de sincérité dans le traitement de tous ces personnages correspondant à la vague cinématographique de cette époque. Et, bon sang, que ça fait du bien ! Mais réduire le long-métrage a un simple regain de nostalgie serait très réducteur car il parvient pleinement à téléporter ce ton si frais estampillé 80's (avec quelques clins d'oeil au niveau des looks) dans les codes de la jeunesse actuelle. Au-delà des nouveaux modes de communication où les réseaux sociaux jouent un rôle prépondérant, cela passe aussi par une famille américaine issue du métissage comme figure centrale, le film a l'intelligence de ne pas souligner ce fait mais on imagine que la mort de la mère de l'héroïne d'origine sud-coréenne la prive d'une partie de ses racines, participant un peu plus à la perte de repères identitaires si importants à cet âge. Cela reste évidemment un détail qui n'est pas abordé mais cela montre en partie toute la subtilité qui habite "À tous les garçons..." par ses choix d'écriture réfléchis. Adolescente réservée et obligée de sortir de sa coquille à cause cette affaire de lettres, le caractère particulier de Lara Jean influe d'ailleurs sur toute la tonalité du film. Cela se traduit tout autant visuellement où, dans une esthétique habilement stylisée mais discrète, Susan Jonhson souligne son enfermement sur elle-même avant de la mettre en avant, que sur le fond avec une Lara Jean bousculant de plus en plus une gente masculine jusqu'alors fantasmée et décidant enfin de vivre pleinement au risque d'être blessée. Touchante par le traumatisme qu'a représenté la mort de sa mère jusqu'à la faire éviter volontairement toute nouvelle possibilité de souffrance, Lara Jean n'en restera pas moins un petit modèle de personnage féminin qui a su s'affirmer et auquel la justesse des dialogues et une mise en scène réussie a su amplement rendre justice. Quelques réserves néanmoins sur la dernière partie du film : même si elle est toujours traversée par cette sensibilité qui nous a tant séduit, les épreuves traversées et les explications qui en découlent tirent parfois en longueur et se montrent un peu moins inventives que tout ce qui les ont précédé. Rien de bien méchant néanmoins, d'autant plus que le film se rattrape en nous laissant sur une très jolie scène finale. "À tous les garçons..." est donc la rom-com adolescente à ne pas louper sur Netflix en 2018 -il serait dommage de lui réserver le même sort qu'à celles sans intérêt sortant en masse sur la plateforme. Emmenée de plus par une troupe de jeunes comédiens épatants, on tient probablement là une des propositions du genre la plus sincère, attachante, drôle, intelligente et référencée que l'on ait vu depuis un moment !
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 330 abonnés Lire ses 2 069 critiques

    3,5
    Publiée le 19 août 2018
    Susan Johnson adapte le roman éponyme de Jenny Han qui est le premier volet d'une trilogie de livres sur l'histoire de Lara Jean. Ce film n'est pas une énième rom-com, en fait si sauf qu'il se différencie des autres films du même genre. La réalisatrice parle du premier amour d'une façon lucide et délicate ce qui fait toute la différence surtout quand généralement, on a l'habitude de voir des films plus directs pour ne pas dire trash. Lara Jean, qui voit ses sentiments être révélés au grand jour, est une adolescente sensible, touchante, attachante et invisible qui du jour au lendemain va attirer l'attention sur elle lorsqu'elle prend une décision pour ne pas affronter un problème qui se présente devant elle. L'histoire est prévisible, mais je craignais qu'elle le soit encore plus avec ce triangle amoureux qui habituellement se termine toujours de la même façon. Même si c'est globalement très classique, le film fonctionne vraiment bien grâce à des personnages y compris secondaires attachants et amusants. Lana Condor est superbe dans ce rôle et son alchimie avec Noah Centineo est évidente. Bref, une bonne comédie romantique qui fait passer un bon moment.
    xXx Maki xXx •.
    xXx Maki xXx •.

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 20 août 2018
    Ce film est pas mal quand tu sais pas quoi regarder. Il est sympa mais sans plus. Il y a beaucoup trop de personnages non développés, l'histoire vas beaucoup trop vite et j'en passe.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 55 critiques

    1,5
    Publiée le 21 janvier 2019
    À tous les garçons que j’ai aimés ne raconte qu’une énième bluette où les corps se collectionnent tels des objets, à la manière de ces lettres accumulées dans la boîte à chapeaux. On se teste comme un parfum en magasin que l’on conservera – ou pas – sur la peau. Car nous restons en surface, dans la conviction profondément enracinée que les premiers amours forment une danse ici romantisée à outrance où l’on change de partenaire en fonction du temps qu’il fait. Et quoi de plus hypocrite que ce final laissant convoiter au jeune public l’issue favorable de ce jeu de l’amour immature et terriblement téléphoné ? Arrêtons de mettre des idioties dans la tête des plus jeunes, arrêtons de sillonner, encore et encore, le même parcours émotionnel qui plaide pour la convention et le stéréotype le plus nauséabond.
    Guillaume D.
    Guillaume D.

    Suivre son activité 1 abonné

    0,5
    Publiée le 2 septembre 2018
    Mauvais, au niveau des plans comme de l´histoire. Les acteurs jouent mal, et les doublages fr sont affreux. un film mauvais à souhait que ma grand mère a adoré.
    nico550m
    nico550m

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 68 critiques

    3,5
    Publiée le 18 août 2018
    Une comédie romantique, une histoire originale tirée d'un roman. Des passages drôles, un scénario qui tient la route. Un bon divertissement à voir.
    James-Alexis
    James-Alexis

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 20 août 2018
    20 Août 2018 Critique par : James-Alexis Moquin Film : À Tous les Garçons que J’ai Aimés (VF de To All The Boys I’ve Loved Before « Amusant, réconfortant et entraînant, À Tous les Garçons que J’ai Aimés manque de peu la note maximale. » Résumé (Si tu as déjà vu le film, passe directement à la critique) : Et si vos amours secrets découvraient la véritable nature de vos sentiments... tous en même temps? La vie sentimentale de Lara-Jean Covey passe du rêve au cauchemar quand ses 5 lettres d’amour sont mystérieusement envoyées aux destinataires. Critique : Cette critique sera courte, très courte. ÀTGJA (abréviation du titre un peu long 😂) est un film presque parfait dans son ensemble, ce qui fait que je n’ai pas mal rien à dire. Mais je vais quand même essayer: Ce qui m’a plu dans ce film?: Presque tout. L’histoire est bien construite, rien à dire (encore une fois). Les personnages sont attachants. Le film parle de l’homosexualité très normalement et je trouve ça génial pour les enfants. ���🌈�� Ce qui m’a déplu?: Trop de scènes de ‘’blabla’’! Parfois, ça en deviens ennuyant... Certaines scènes, je ''décrochais'' complètement du film... Qui dure lui même 1H40, je pense que 1H20 aurait été plus juste pour ce type de film. Je ne cache pas avoir préféré The Kissing Booth, mais ÀTGJA reste un très bon film! Génial en famille, où entre ami(e)s. Bref (j’avais prévenu que ça serait court), la note que j’attribue à ce film magique est de 8/10 (4/5 - 16/20), parce-qu’à part le petit truc de ‘’blabla’’ que j’ai cité, ce film est parfait! Classification : En AN, ce film est classé PG-13. Je ne suis pas d’accord avec ce classement, je mettrais le film en PG (pour tous)l, je ne vois vraiment pas ce qui peut choquer les plus jeunes, il y a du language vulgaire oui, mais pendant 2 minutes, et aucune scène à caractère sexuel. Le film est génial pour les petits! Classification en AN : [PG-13] Ma classification : [PG] {Film visionné sur Netflix, le 20 Août 2018.} À Tous les Garçons que J’ai Aimés (2018) : ★★★★★★★★☆☆
    Kilari z
    Kilari z

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 20 août 2018
    Le film est bien si les livres n'ont pas été lu au préalable, l'histoire dans le film est très abrégée, certains passages sont modifiés et donc ne correspondent pas aux livres. J'avais beaucoup d'espoir pour ce film, je me retrouve donc déçu...
    Andrea D.
    Andrea D.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 25 août 2018
    Ce film est vraiment génial , on s'attache vite aux deux personnages principal et on a juste envie c'est de savoir comment ça se termine ! Je le conseil ...😘
    Biertan64
    Biertan64

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,0
    Publiée le 6 septembre 2018
    Petite romance mignonne d'adolescents et pour les adolescents. Grâce à une bonne mise en scène, ça se laisse regarder même si le pitch de départ aurait gagné à être plus travaillé (les 5 lettres d'amour envoyées "par erreur" à cinq destinataires différentes) et ne sert finalement que peu dans l'histoire.
    Raphaël R
    Raphaël R

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    j'ai regardé ca avec mon petit bout , je peux vous dire que c'était quelque chose ... j'ai pas les mots spoiler: lara jean jtm
    Mathis R
    Mathis R

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 25 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mars 2019
    Un beau et drôle petit film romantique Le scénario est original, l'actrice principale est plutôt efficace. Un film à regarder entre pote ;)
    floramon
    floramon

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 416 critiques

    5,0
    Publiée le 26 août 2018
    Film au top, une très belle histoire d'amour, très bien rythmé, originale et touchante je le recommande à tout le monde.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top